Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google annonce le rachat de Pointy, une start-up irlandaise qui met en ligne le stock des commerçants locaux,
Afin d'aider les entreprises locales à présenter leurs produits en ligne

Le , par Axel Lecomte

1.5KPARTAGES

3  0 
Si Google poursuit son développement dans le monde de l'e-commerce, il semble qu'il envisage d'étendre ses activités en valorisant les commerces locaux. En effet, le 14 janvier 2020, la firme a annoncé l'acquisition de Pointy, une startup irlandaise basée à Dublin, qui aide des détaillants locaux à afficher dans les résultats du moteur de recherche leur stock de produits disponibles en magasin. Les deux sociétés n'ont pas dévoilé les conditions financières de l'accord, mais ils ont toutefois indiqué que l'opération devrait être finalisée dans les semaines qui viennent.

Google semble être décidé à mettre l'accent sur l'e-commerce en ciblant particulièrement les petits commerçants. La firme souhaite ainsi que ces derniers puissent mieux présenter leurs produits aux clients intéressés sur le moteur de recherche. « Aujourd'hui, nous sommes ravis de partager que nous avons conclu un accord pour acquérir Pointy, une société basée à Dublin, en Irlande, qui a aidé des milliers de détaillants locaux à mettre en ligne leur inventaire de produits », a fait savoir Google par la voix de son directeur des solutions pour PME, Peter Chane.

Créée en 2014, Pointy développe un dispositif qui permet de faire un inventaire du stock disponible d'un commerçant. Et depuis 2018, la start-up a développé un partenariat très fort avec Google, quand ce dernier avait lancé la section « Voir ce qui est en magasin ». Pendant ce temps, Pointy était connu pour son boitier, qui doit être connecté au lecteur de code-barres afin d'assurer le suivi automatique du stock lorsqu'un produit est scanné. Les données sont alors disponibles et à jour dans le moteur de recherche afin d'informer les internautes intéressés par un produit. Mais Pointy ne s'arrête pas là et a également conçu une application gratuite, qui reprend le même principe que le boitier, et qui est compatible avec les systèmes de point de vente CashRx POS, Clover, Square, Lightspeed, WooPOS, BestRx, Vend et Liberty. Pointy sert actuellement les détaillants locaux, une partie des détaillants aux États-Unis et en Irlande.


Grâce à cette opération, la filiale d'Alphabet pourra ainsi aider de plus en plus de commerçants à se mettre en ligne et permettre aux internautes de découvrir davantage de magasins et de produits.

« Lorsque nous avons lancé Pointy, notre mission était d'améliorer les choses pour les détaillants locaux. Cela reste notre mission aujourd'hui. Tous nos services continuent de fonctionner comme d'habitude. Nous sommes impatients de créer des services encore meilleurs à l'avenir, avec le soutien des ressources et de la portée de Google », soulignent les fondateurs de Pointy, Mark Cummins et Charles Bibby.

Sources : Google, Pointy

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle acquisition ?
L'opération permettrait-elle de concurrencer Amazon ?

Voir aussi :

Google va investir 550 millions de dollars dans le géant chinois de l'e-commerce JD.com, une stratégie d'expansion sur les marchés asiatiques
Google Commerce Search 2.0 : des boutiques clefs en main entièrement personnalisables par les développeurs Web, l'offre arrive en France
Google annonce l'acquisition de CloudSimple, un fournisseur d'environnements sécurisés dédiés à l'exécution de charges de travail VMware dans le cloud

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !