Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google modifie l'algorithme de son moteur de recherche
Afin de donner la priorité à l'affichage de sources d'information primaires

Le , par Patrick Ruiz

104PARTAGES

12  0 
Google annonce qu’il a procédé à la modification de son algorithme de classement de pages. La manœuvre est destinée à donner la priorité à l’affichage de sources d’information primaires.

« Récemment, nous avons effectué des mises à jour de notre algorithme de classement de pages et publié des changements à nos lignes directrices sur les critères de recherche pour nous aider à mieux identifier les sources d'information primaires, à les mettre plus en évidence dans les résultats de recherche et à nous assurer qu'ils y demeurent plus longtemps. Cela signifie que les lecteurs intéressés par les dernières nouvelles peuvent remonter à l'information qui a tout déclenché et que les éditeurs peuvent bénéficier d'une diffusion plus large de leurs publications originales », écrit la firme de Mountain View.

« Bien que nous présentions généralement la version la plus récente et la plus complète d'un article dans les résultats de recherche, nous avons apporté des changements à nos produits à l'échelle mondiale pour mettre en évidence les contenus que nous identifions comme des sources d'information primaires. Ces derniers bénéficieront d'une visibilité sur une période plus étendue. Ainsi, les utilisateurs pourront consulter le contenu original et ceux plus récents basés sur ce dernier », ajoute-t-elle.

De façon brossée donc, la mesure de Google vise à provoquer une remontée des sources d’information primaires dans les résultats de recherche. De prime abord, cette mesure du géant de la recherche en ligne laisse filtrer que la rupture avec un passé où les sources d’information secondaires sont mieux classées dans les résultats de recherche que celles dites primaires est consommée. Seulement, c’est une approche qui n’est pas sans soulever son lot de controverses.

En effet, Google justifie cette initiative par la nécessité de préserver la qualité (en matière de fiabilité) des contenus proposés aux internautes. C’est là l’un des hic puisque cet état de choses met en avant le fait que l’article de qualité sur un sujet donné serait le billet de blog d’un Google ou d’un Apple. Il y a seulement que l’une des pratiques sur laquelle on s’appuie de façon extensive en journalisme est la combinaison des sources d’information. C’est par ce biais que les lecteurs obtiennent une vue d’ensemble de la situation ; des rapports plus réfléchis que la source d’information primaire qui apportent plus d’éclaircis et de sens aux lecteurs.


Avec la nouvelle donne, il ne sera pas surprenant de voir de plus en plus d’éditeurs en ligne faire la course « à la une. » Le risque dans ce cas est aisé à entrevoir : la perte d’exactitude dans l’information qui peut mener à l’obtention de fausses nouvelles ou fake news. En tout cas, l’initiative de Google semble opposer les nécessités (pour un éditeur en ligne) de se positionner en source primaire et de garder la main sur l’exactitude des contenus, ce qui pose problème.

Chez Google, on reconnaît qu’il ne s’agit pas d’une tâche aisée. En effet, si l’algorithme est déjà en place, il faut souligner que sa stabilisation se fera avec le temps et surtout avec l’apport d’humains. En effet, Google emploie plus de 10 000 opérateurs dont les retours permettront de l’améliorer au fur et à mesure. Ceux-ci auront la charge de prendre en compte des critères comme la réputation d’un éditeur pour l’atteinte de l’objectif d’amélioration des performances du nouvel algorithme de classement des pages. Il vient donc qu’on cerner la totalité des répercussions de ce changement ; du moins, dans les premières heures de son application. En effet, l’entreprise s’attaque là à une problématique tout aussi complexe que celle de l’éradication des fake news.

L’initiative fait suite à celle de l’introduction, il y a plus de deux ans, d’une fonctionnalité pour indiquer le degré de crédibilité d’une information sur Google Search. Cette dernière n’avait pas manqué de soulever des polémiques, notamment, en ce qui concerne la subjectivité des critères sur lesquels l’entreprise avait basé ses algorithmes.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de cette mesure ?

Ne va-t-elle pas amener les médias en ligne à chercher à être les premiers en ligne plutôt que d’être précis ?

Autrement dit, n’aura-t-elle pas un mauvais impact sur la qualité des informations mises en ligne ?

Voir aussi :

Google Search va utiliser la vitesse de téléchargement d'une page sur mobile comme un facteur de classement à partir de juillet 2018

Google retire son formulaire de soumissions publiques d'URL dans son index de recherche, la page « addurl » redirige vers Google Search Console

Google lance un nouveau moteur de recherche pour les données scientifiques basé sur son initiative Schema.org

Google va mettre un terme à la disponibilité de Google Site Search dans quelques mois, quelles alternatives proposez vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !