Tokyo offre une subvention d'un Md$ pour la recherche dans les domaines de l'augmentation humaine
La technologie cyborg et l'hibernation artificielle

Le , par Christian Olivier

6PARTAGES

7  0 
Le gouvernement japonais envisage d’octroyer une subvention - jusqu’à un milliard de dollars (Md$) - pour la mise en œuvre d’un programme dédié à la recherche dans des domaines variés, mais avant-gardistes, tels que la technologie cybernétique, l’augmentation humaine et l’hibernation artificielle.


Pour rappel, l’hibernation artificielle désigne une technologie qui permettrait de maintenir le corps des organismes vivants, y compris celui des êtres humains, en stase et potentiellement promouvoir la longévité. L’augmentation humaine (connue aussi sous le nom d’anthropotechnie), pour sa part, fait référence aux tentatives temporaires ou permanentes de surmonter les limites du corps des humains par des moyens naturels ou artificiels. Ce terme renvoi aussi à l’utilisation de moyens technologiques permettant de sélectionner ou modifier les caractéristiques et performances humaines (physiques, intellectuelles ou émotionnelles), qu’elles soient ou non les résultats d’altération des caractéristiques et des capacités existantes qui se situent hors de la portée de l’être humain.


Comme rapporté par le Nikkei Asian Review, Tokyo invitera bientôt des chercheurs et des universitaires à soumettre des propositions dans vingt-cinq domaines, allant des technologies qui peuvent soutenir notre corps vieillissant aux solutions environnementales qui s’attaquent aux déchets industriels. Une source gouvernementale anonyme a déclaré au site que 100 milliards de yens (l’équivalent de 921 millions de dollars) ont été mis de côté pour financer ces projets pendant les cinq premières années dans le cadre d’un programme de soutien étalé sur une durée de dix ans.

Même si certaines de ces technologies ambitieuses - comme la technologie cyborg - peuvent paraître fantaisistes, d’autres sont fortement liées aux problèmes actuels auxquels le Japon est confronté. Les enjeux liés au traitement des déchets industriels, à l’augmentation du vieillissement de la population et à l’assainissement des océans ont notamment influencé certains des projets proposés.

Tokyo s’intéresse aussi aux technologies d’automatisation adaptées aux applications de construction, de pêche, agricoles et forestières ainsi qu’à toute proposition visant à promouvoir l’objectif du Japon de recycler les déchets provenant d’applications industrielles. Les pionniers en matière d’intelligence artificielle (IA) et d’intelligence augmentée - un modèle de partenariat centré sur l’IA et l’être humain travaillant de concert pour améliorer la performance cognitive devraient tout particulièrement, selon Gartner – devraient tout particulièrement apprécier cette annonce.

Japon et transhumanisme

Le transhumanisme est dans une quête d’amélioration de l’être humain et de ses conditions et durée de vie. Ce concept peut être vu comme une passerelle entre l’humain et le post-humain (le prochain stade de l’évolution de l’Homme) issu ou non d’une fusion technologie.


Outre le fait que le Japon est extrêmement réceptif aux technologies avant-gardistes en tout genre, ce pays est confronté à un problème imminent : moins de citoyens ont des enfants et la croissance a été réduite à - 0,27 %. Cela pourrait annoncer une future pénurie de main-d’œuvre, de sorte que la technologie qui peut maintenir les individus au travail plus longtemps ou remplacer complètement le personnel humain pourrait amortir la baisse du taux de natalité et maintenir l’industrie en activité. À côté de ce problème. Ces éléments en font un candidat parfait pour l’expérimentation et, pourquoi pas, l’adoption du transhumanisme.

À ce propos, le Nikkei Asian confie, par exemple, que la subvention de recherche bénéficiera à « une technologie cyborg qui peut remplacer les fonctions corporelles humaines par la robotique ou les organismes vivants d’ici 2050 ».

Les chercheurs du Japon et de l’étranger sont encouragés à faire des propositions pour leurs projets et pourront faire une demande de financement l’année prochaine. Les échéances pour l’achèvement des projets vont de 2025 à 2060.

Source : Nikkei Asian Review

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Quel est votre avis sur le transhumanisme ?

Voir aussi

Le Japon envisage de développer une "super-ville" où les technologies de pointe feront l'objet de tests accélérés pour en étudier la faisabilité
Suite à un accord avec l'Union européenne, le Japon a décidé d'aligner sa législation sur le RGPD, afin que les données puissent circuler librement
Le Japon pourrait être le premier pays à mettre en circulation les véhicules autonomes et prévoit de le faire dès les Jeux olympiques de 2020
Le gouvernement japonais prévoit de pirater les dispositifs IoT des citoyens, pour aider à les sécuriser avant les Jeux Olympiques 2020 au Japon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/08/2019 à 22:35
"L'hibernation" devrait être la technologie prioritaire de toute nation qui aspire à envoyer des hommes dans l'espace, d'autant que cela aurait des retombées dans le domaine médicale et la conservation d'organes.
2  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/08/2019 à 19:19
On utilise le préfixe G comme Giga pour le milliard : 1 G$ = 1 milliard de dollars
Le Md$ est une belle invention mais pas vraiment employé couramment
1  0 
Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/08/2019 à 20:20
En Italie on utilise souvent 10K -> 10.000
On pourrait écrire alors 1G ou 1000M
1  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web