Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Julian Assange ne souhaite pas se livrer à une extradition vers les États-Unis
Pour « avoir fait du journalisme qui a remporté de nombreux prix »

Le , par Patrick Ruiz

274PARTAGES

10  0 
Julian Assange a fait vœu de lutter contre l'extradition vers les États-Unis dans ce qui pourrait devenir une longue et compliquée bataille juridique.

Lors d'une audience hier à Londres, le juge Michael Snow lui a fait savoir qu'il pouvait consentir à une extradition vers les États-Unis, ce, alors que ses partisans se rassemblaient à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience, scandant et tenant des pancartes demandant sa liberté.


« Je ne souhaite pas me livrer à une extradition pour avoir fait du journalisme qui a remporté de nombreux prix et protégé de nombreuses personnes », a déclaré Julian Assange à la cour via un direct vidéo depuis la cellule de prison où il se trouve, selon les médias.

Le fondateur de WikiLeaks a été arrêté en avril. L'ambassade de l’Équateur à Londres venait d’expulser l'homme de 47 ans après lui avoir accordé près de sept ans d'asile. La police métropolitaine de Londres s'était chargée de son arrestation au sein de l'ambassade et de son transport vers son actuel lieu de détention. Ainsi s'ouvrait une nouvelle ère de batailles juridiques pour le personnage controversé.

Y faisant suite, le gouvernement américain a publié un acte d’accusation contre le fondateur de WikiLeaks. Dans ce que le département de la Justice des États-Unis a récemment qualifié d’ « une des plus grandes compromissions d'informations classifiées de l'histoire des États-Unis », Julian Assange est accusé d'avoir aidé l’ex-analyste du renseignement des USA, Chelsea Manning, à accéder à des milliers de documents et de communications sur les guerres en Irak et en Afghanistan, ainsi qu'à des câbles et mémoires diplomatiques sur des détenus de Guantanamo Bay. D’après Ben Brandon, représentant des USA lors des échanges, Julian Assange est parvenu à télécharger 90 000 rapports de guerre concernant l'Afghanistan, 400 000 de la guerre en Irak, 800 évaluations de détenus de Guantanamo Bay et 250 000 câbles du département d'État. Plusieurs de ces documents ont fait l’objet de publications sur WikiLeaks en 2010 et 2011.

L'audience d'extradition de jeudi fait suite à une comparution en cour mercredi, au cours de laquelle le tribunal de Southwark a condamné Assange à 11 mois de prison pour avoir rompu les termes de sa liberté provisoire. La période passée en détention depuis le 11 avril sera prise en compte et Assange pourra demander sa libération provisoire après avoir effectué la moitié de sa peine. Tous calculs faits, il ne devrait y rester que 22 semaines, soit près de 6 mois.

Ben Brandon, l'avocat représentant le gouvernement américain, a déclaré jeudi à la cour qu'Assange pourrait être passible d'une peine d'emprisonnement maximale de cinq ans s'il est jugé coupable par les juridictions américaines. Le calcul de cette peine s’appuierait principalement sur des preuves de communications entre Assange et Chelsea Manning. Deux autres audiences sont programmées pour les 30 mai et 12 juin, ce, après obtention, par les avocats d'Assange, du contenu complet de la demande d'extradition américaine.

Les avis d’experts en droit sur les conditions à remplir pour que l’extradition soit envisageable

D’après Anna Bradshaw, expert en droit pénal européen, l’extradition d’Assange vers les USA est conditionnée par la réussite d’un certain nombre de tests que les autorités britanniques vont se charger de mener. « Ils sont relativement simples. L'infraction qu'il est accusé d'avoir commise doit avoir une correspondance en vertu de la loi britannique », indique-t-elle. Elle précise toutefois que le camp Assange est susceptible d’user d’un certain nombre de leviers, notamment, celui des droits de l’Homme. En effet, des craintes subsistent quant aux traitements qu’Assange pourrait subir s’il venait à être extradé vers les États-Unis. Cette carte dans la manche du camp Assange s’aligne bien avec le fait que le Royaume-Uni est signataire d’une convention européenne sur les droits de l’homme.

Daniela Nadj, professeur de droit à l’université Queen Mary de Londres, coupe court : « il existe d’importants obstacles juridiques pour ce qui est de la demande d’extradition des États-Unis. » De nombreux experts sont d’accord là dessus : c’est parti pour de nombreux mois (voir années) de batailles juridiques.

Assange : journaliste ou criminel ?

Londres n'est pas le seul endroit où les partisans d'Assange se sont réunis à l'occasion de cette audience. Ils se sont également rassemblés devant l'ambassade des États-Unis à Berlin. Là, l'un des manifestants s'est chargé de lire une déclaration écrite par le célèbre transfuge de la National Security Agency, Edward Snowden, qui a lui aussi eu à divulguer des informations classifiées : « ce n'est pas seulement un homme qui est en danger, mais l'avenir de la liberté de la presse. »

Sources : NYT, USATODAY, NPR

Et vous ?

Que pensez-vous du cas Assange ?

Quel commentaire faites-vous de la position des USA ?

Voir aussi :

Julian Assange quittera « sous peu » l'ambassade d'Équateur à Londres où il est réfugié depuis 26 mois déjà

WikiLeaks : première bande-annonce de « The Fifth Estate », irez-vous voir le film qui retrace l'affaire et la vie de Julian Assange ?

Un grand nombre de documents russes qui ont fait l'objet de fuites ont été publiés sur Internet par un collectif d'activistes de la transparence

Macron Leaks : WikiLeaks publie plus de 21 000 emails certifiés comme fiables en Marche compte en informer le Procureur de la République

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 21:16
il encourt la peine de mort et 175 ans de prison
Dans quel ordre ?
9  0 
Avatar de BleAcheD
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 10:17
De quoi faire peur à ceux qui seraient tentés de faire comme lui.
5  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 10:38
T'imagines si ca avait été en Russie...ca aurait fait la une des journaux. Là, tout le monde s'en cogne !

Ca me rappel l'affaire Vanunu.
5  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 14:27
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
snip
Fleur en plastique est un troll (et qui fait rire lui) bien connu des vieux du site et toi tu cours...
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2019 à 8:10
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous du cas Assange ?
C'est quelqu'un qui s'est sacrifié pour partager des vérités.
Il n'a pas donné interprétation, il a donné toutes les sources et démerdez-vous.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Quel commentaire faites-vous de la position des USA ?
Les USA veulent être dur avec les lanceurs d'alerte pour refroidir ceux qui voudraient faire pareil.
C'est difficile d'avoir le courage de Snowden ou Assange quand on sait ce qu'on risque.
4  1 
Avatar de markham
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 23:25
interview a voir pour comprendre ce que sont réellement les usa pour les puissances étrangères:

3  0 
Avatar de callo
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 11:45
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Dans quel ordre ?
Bah, mis à mort puis sa tombe enchaînée pendant 175 ans
3  0 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 12:39
Pour ceux qui se pose la question de savoir comment il a vécu à l’ambassade et aussi pourquoi il a fini par en être expulsé:
https://edition.cnn.com/2019/07/15/politics/assange-embassy-exclusive-documents/index.html

Et pour ceux qui ne comprennent pas l'ironie de ce qui en train de se passer, je vous conseille de lire ça (ou n'importe quel article parlant de l'opinion du DoJ d'Obama sur la question d'Assange) :
https://www.thebigsmoke.com.au/2019/04/15/obama-declined-to-charge-julian-assange-suddenly-he-broke-the-law/
Pour résumé, L'administration Obama a reconnu publiquement qu'il ne poursuivrait pas Assange parce que liberté de la presse, puis Assange a fait tout son possible pour aider la campagne de Trump, puis Trump est élu, puis l'administration Trump décide que la liberté de la presse osef et décide de poursuivre Assange.

Et une question qui me taraude depuis longtemps, pourquoi Assange est-il considéré comme un lanceur d'alerte ?
Il administre un site ayant pour vocation de donner de la voix à des lanceurs d'alerte (et accessoirement des pirates informatiques) mais cela fait-il réellement de lui un lanceur d'alerte ?

Si on prend par exemple une définition du terme lanceur d'alerte :
Définition de Francis Chateauraynaud et Didier Torny :
C'est "une personne ou un groupe qui estime avoir découvert des éléments qu'il considère comme menaçants pour l'homme, la société, l'économie ou l'environnement et qui de manière désintéressée décide de les porter à la connaissance d'instances officielles, d'associations ou de médias, parfois contre l'avis de sa hiérarchie."
4  1 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 15:10
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Curieusement il n'y a jamais des lanceurs d'alerte féminins!
C'est de l'humour je suppose ?
J'espère en tout cas
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 13:18
Citation Envoyé par 4bstract Voir le message
Chine, Etats-Unis, Russie... Différents pays, même pratiques et pas de libertés
Perso ne je possède aucun produit Russe, ni aucun produit fabriqué en Russie.
Par contre j'utilise du matériel étasunien fabriqué en Chine. De toute façon on connait les outils de la NSA, on sait ce qu'ils sont capable de faire (merci Snowden ).

Citation Envoyé par cdusart Voir le message
Il administre un site ayant pour vocation de donner de la voix à des lanceurs d'alerte (et accessoirement des pirates informatiques) mais cela fait-il réellement de lui un lanceur d'alerte ?
Il a rendu public des vérités c'est donc un lanceur d'alerte.

Julian Assange - Principales affaires - Arrestation à l'ambassade de l'Équateur à Londres - Soutiens déclarés à Assange pour défendre la liberté de la presse
Eva Joly, magistrate et députée européenne, a déclaré que l'arrestation de Julian Assange constituait une attaque à la liberté de la presse, au droit international et au droit d'asile. De même, la députée allemande au Bundestag, spécialisée dans les questions de droit international et de droit de la presse, Sevim Dagdelen, a qualifié l'arrestation de l'informateur d'« une attaque contre le journalisme indépendant » et a déclaré qu'il « est aujourd’hui gravement en danger ». Dick Marty, ancien procureur général du Tessin et rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l'Europe, juge que l'arrestation du lanceur d'alerte est « très choquante » parce qu'il « n’a fait que dire la vérité ». Plusieurs juristes suisses de renom ont même demandé au conseil fédéral d'accorder l'asile du fondateur de Wikileaks parce qu'il est menacé d'extradition vers les Etats-Unis, qui a par le passé "réduit au silence des lanceurs d'alertes" .
C'est très bien Wikileaks :
Les dix plus grosses révélations de Wikileaks
J’espère que la fondation sortira plein de gros dossiers le jour où Assange sera condamné.
3  1