Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange condamné à 11 mois de prison par les Britanniques
En attendant une éventuelle extradition vers les USA

Le , par Patrick Ruiz

408PARTAGES

6  0 
Ce mercredi, Julian Assange comparaissait devant un tribunal londonien pour sa soustraction à la justice après l’obtention, en 2012, de l'asile dans l'ambassade d’Équateur à Londres pour éviter de se présenter aux autorités britanniques en charge de dire le droit. Le tribunal de Southwark vient de le condamner à 50 semaines de prison pour avoir rompu les termes de sa liberté provisoire.


11 mois de prison, c’est 1 mois de moins que la peine maximale que le fondateur de WikiLeaks risquait pour les charges retenues contre lui par la justice britannique. La période passée en détention depuis le 11 avril sera prise en compte et Assange pourra demander sa libération provisoire après avoir effectué la moitié de sa peine. Tous calculs faits, il ne devrait y rester que 22 semaines, soit près de 6 mois. « La peine de Julian Assange, pour avoir demandé et reçu l'asile, est deux fois plus lourde que celle prévue par les lignes directrices en matière de détermination de la peine », commente WikiLeaks.



Les points saillants de l’audience de ce jour …

Julian Assange, qui est détenu à la prison de Belmarsh, dans l'Est de Londres, a fait valoir qu'il ne devrait pas être emprisonné pour cette infraction, car il a été effectivement emprisonné à l'ambassade. Ce mercredi premier mai, à Southwark Crown Court à Londres, la juge Deborah Taylor a rejeté cet argument.

« Il est difficile d'envisager un exemple plus sérieux de ce délit. En vous cachant dans l'ambassade, vous vous êtes mis de façon délibérée hors de portée, tout en restant au Royaume-Uni », rapportent des médias anglais des propos de la juge à l’intention de Julian Assange.

Avant sa condamnation, le tribunal a eu lecture d'une lettre d'excuses de Julian Assange dans laquelle il déclarait qu'il était aux prises avec des circonstances difficiles. « J'ai fait ce que je pensais à l'époque être la meilleure ou peut-être la seule chose que j'aurais pu faire. Je regrette la tournure actuelle des événements », rapportent des médias anglais des propos de Julian Assange lors de l’audience.

Cet argumentaire a été réitéré par son avocat lors des échanges devant la cour britannique. Selon son conseil, Assange s'est réfugié dans l’ambassade d’Équateur car se sachant recherché par les autorités américaines. Il lui fallait un refuge où il ne pourrait pas « être kidnappé et ramené de force aux États-Unis. » Son avocat a également expliqué qu'Assange craignait une extradition vers les USA car les relations entre le pays et la Suède pouvaient impliquer des processus d'extradition.

Dans un document de 9 pages, l’équipe Assange revient en détail sur les raisons qui expliquent son choix de se réfugier à l’ambassade d’Équateur à Londres ainsi que sur les conditions de son séjour.

« Il a passé près de sept ans dans des conditions d'isolement, sans accès à des soins médicaux adéquats, à l'espace et à la lumière naturelle, circonstances dans lesquelles sa santé physique et psychologique s'est considérablement détériorée. Dans le délai qui s'est écoulé depuis qu'il a été avisé de l'inscription de cette affaire sur la liste, il n'a pas été possible de fournir des preuves médicales à jour. Nous joignons pour l'arrêt de la cour des informations sur des preuves médicales antérieures du Dr Michael Korzinski décrivant les conséquences psychologiques [onglet 16] et du Dr Tim Ladbrooke décrivant les conséquences physiques [onglet 17]. Nous espérons que le tribunal acceptera de ses avocats que, depuis son admission à HMP Belmarsh, l'accusé fait actuellement l'objet d'une batterie de tests et d'interventions médicales », lit-on.

« En juin 2012, lorsque l’ordre d’extradition vers la Suède est devenu définitif, sa mise à disposition de ce pays était désormais inévitable. A l'époque des faits, la Suède avait des antécédents bien documentés de refoulement direct de personnes vers des États où elles risquaient d'être victimes de mauvais traitements, notamment de torture et de mort », peut-on encore souligner.

D’après WikiLeaks, la défense d'Assange a fourni de nombreux éléments de preuve à l'audience concernant les mesures d'atténuation pour la détermination de la peine prononcée ce jour, mais le juge n'en a pas tenu compte.



Que va-t-il arriver ensuite ?

L’audience de ce jour marque le début d’une nouvelle chaîne d’ennuis légaux pour Julian Assange. Jeudi 2 mai, il fera une nouvelle fois face au tribunal pour des échanges relatifs à une demande d’extradition vers les USA. Une publication du Washington Post parue à mi-parcours du mois d’Avril de l’année en cours confirme cette crainte du fondateur de WikiLeaks. Y faisant suite, les États-Unis ont dévoilé un acte d’accusation contre à l’encontre du fondateur de WikiLeaks.

Dans l'acte d'accusation, le gouvernement affirme qu'Assange a travaillé avec Chelsea Manning (ex-analyste du renseignement américain) pour obtenir des documents classifiés. Les procureurs ont déclaré que Manning avait accédé à des fichiers gouvernementaux classifiés, les avait fournis à Assange et avait ensuite collaboré avec Assange pour tenter de déchiffrer le mot de passe d'un réseau gouvernemental classé. L'acte d'accusation décrit les communications entre Manning et Assange à partir du printemps 2010. WikiLeaks a par la suite publié une cache importante des télégrammes du département d'État, et Manning a été inculpé. Elle a été condamnée à une peine de prison, mais sa peine a été commuée par le président Obama. Le mois dernier, elle a de nouveau été emprisonnée pour avoir refusé de témoigner au sujet de WikiLeaks.

Les procureurs ont également affirmé qu'Assange avait activement encouragé Manning à consulter des dossiers. À date, Assange est accusé d'avoir accéder sciemment à un ordinateur, sans autorisation, pour obtenir des informations qui ont été déterminées par le gouvernement américain comme protégées contre toute divulgation non autorisée pour des raisons de défense nationale et relations publiques. Notamment, des documents relatifs à la défense nationale classés "Secret Défense" avec des raisons de penser que, si de telles informations étaient révélées, cela pourrait être utilisé pour faire du tort aux États-Unis. Il est également accusé de complot en vue de commettre une intrusion dans un ordinateur. Il risque jusqu'à 5 ans de prison.

WikiLeaks s’est avancé sur le terrain de ce qui pourrait être l’issue du procès à venir et exprime ses craintes sur ceci que la messe semble dite. « Nous sommes très inquiets de savoir s'il bénéficiera d'un procès d'extradition équitable au Royaume-Uni », lit-on.



Sources : NYT, Notes sur les mesures d’atténuation, WikiLeaks

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Quelles chances pour que la décision d’extradition de julian Assange vers les USA ne soit pas prononcée dans l’audience à venir ?

Voir aussi :

Julian Assange quittera « sous peu » l'ambassade d'Équateur à Londres où il est réfugié depuis 26 mois déjà

WikiLeaks : première bande-annonce de « The Fifth Estate », irez-vous voir le film qui retrace l'affaire et la vie de Julian Assange ?

Un grand nombre de documents russes qui ont fait l'objet de fuites ont été publiés sur Internet par un collectif d'activistes de la transparence

Macron Leaks : WikiLeaks publie plus de 21 000 emails certifiés comme fiables en Marche compte en informer le Procureur de la République

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 21:16
il encourt la peine de mort et 175 ans de prison
Dans quel ordre ?
9  0 
Avatar de BleAcheD
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 10:17
De quoi faire peur à ceux qui seraient tentés de faire comme lui.
5  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 10:38
T'imagines si ca avait été en Russie...ca aurait fait la une des journaux. Là, tout le monde s'en cogne !

Ca me rappel l'affaire Vanunu.
5  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 14:27
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
snip
Fleur en plastique est un troll (et qui fait rire lui) bien connu des vieux du site et toi tu cours...
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2019 à 8:10
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous du cas Assange ?
C'est quelqu'un qui s'est sacrifié pour partager des vérités.
Il n'a pas donné interprétation, il a donné toutes les sources et démerdez-vous.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Quel commentaire faites-vous de la position des USA ?
Les USA veulent être dur avec les lanceurs d'alerte pour refroidir ceux qui voudraient faire pareil.
C'est difficile d'avoir le courage de Snowden ou Assange quand on sait ce qu'on risque.
4  1 
Avatar de markham
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 23:25
interview a voir pour comprendre ce que sont réellement les usa pour les puissances étrangères:

3  0 
Avatar de callo
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 11:45
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Dans quel ordre ?
Bah, mis à mort puis sa tombe enchaînée pendant 175 ans
3  0 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 12:39
Pour ceux qui se pose la question de savoir comment il a vécu à l’ambassade et aussi pourquoi il a fini par en être expulsé:
https://edition.cnn.com/2019/07/15/politics/assange-embassy-exclusive-documents/index.html

Et pour ceux qui ne comprennent pas l'ironie de ce qui en train de se passer, je vous conseille de lire ça (ou n'importe quel article parlant de l'opinion du DoJ d'Obama sur la question d'Assange) :
https://www.thebigsmoke.com.au/2019/04/15/obama-declined-to-charge-julian-assange-suddenly-he-broke-the-law/
Pour résumé, L'administration Obama a reconnu publiquement qu'il ne poursuivrait pas Assange parce que liberté de la presse, puis Assange a fait tout son possible pour aider la campagne de Trump, puis Trump est élu, puis l'administration Trump décide que la liberté de la presse osef et décide de poursuivre Assange.

Et une question qui me taraude depuis longtemps, pourquoi Assange est-il considéré comme un lanceur d'alerte ?
Il administre un site ayant pour vocation de donner de la voix à des lanceurs d'alerte (et accessoirement des pirates informatiques) mais cela fait-il réellement de lui un lanceur d'alerte ?

Si on prend par exemple une définition du terme lanceur d'alerte :
Définition de Francis Chateauraynaud et Didier Torny :
C'est "une personne ou un groupe qui estime avoir découvert des éléments qu'il considère comme menaçants pour l'homme, la société, l'économie ou l'environnement et qui de manière désintéressée décide de les porter à la connaissance d'instances officielles, d'associations ou de médias, parfois contre l'avis de sa hiérarchie."
4  1 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 15:10
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Curieusement il n'y a jamais des lanceurs d'alerte féminins!
C'est de l'humour je suppose ?
J'espère en tout cas
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 13:18
Citation Envoyé par 4bstract Voir le message
Chine, Etats-Unis, Russie... Différents pays, même pratiques et pas de libertés
Perso ne je possède aucun produit Russe, ni aucun produit fabriqué en Russie.
Par contre j'utilise du matériel étasunien fabriqué en Chine. De toute façon on connait les outils de la NSA, on sait ce qu'ils sont capable de faire (merci Snowden ).

Citation Envoyé par cdusart Voir le message
Il administre un site ayant pour vocation de donner de la voix à des lanceurs d'alerte (et accessoirement des pirates informatiques) mais cela fait-il réellement de lui un lanceur d'alerte ?
Il a rendu public des vérités c'est donc un lanceur d'alerte.

Julian Assange - Principales affaires - Arrestation à l'ambassade de l'Équateur à Londres - Soutiens déclarés à Assange pour défendre la liberté de la presse
Eva Joly, magistrate et députée européenne, a déclaré que l'arrestation de Julian Assange constituait une attaque à la liberté de la presse, au droit international et au droit d'asile. De même, la députée allemande au Bundestag, spécialisée dans les questions de droit international et de droit de la presse, Sevim Dagdelen, a qualifié l'arrestation de l'informateur d'« une attaque contre le journalisme indépendant » et a déclaré qu'il « est aujourd’hui gravement en danger ». Dick Marty, ancien procureur général du Tessin et rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l'Europe, juge que l'arrestation du lanceur d'alerte est « très choquante » parce qu'il « n’a fait que dire la vérité ». Plusieurs juristes suisses de renom ont même demandé au conseil fédéral d'accorder l'asile du fondateur de Wikileaks parce qu'il est menacé d'extradition vers les Etats-Unis, qui a par le passé "réduit au silence des lanceurs d'alertes" .
C'est très bien Wikileaks :
Les dix plus grosses révélations de Wikileaks
J’espère que la fondation sortira plein de gros dossiers le jour où Assange sera condamné.
3  1