Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Azure Data Studio, l'éditeur open source d'interface graphique développé par Microsoft,
Prend en charge en préversion PostgreSQL

Le , par Stéphane le calme

356PARTAGES

15  0 
Lorsque vous travaillez avec une base de données ou tout autre type de logiciel, votre expérience est améliorée ou entravée par les outils que vous utilisez pour interagir avec celui-ci. PostgreSQL a un outil en ligne de commande, psql, et il est assez puissant, mais certaines personnes préfèrent de loin un éditeur graphique. Même si vous utilisez généralement la ligne de commande, vous voudrez peut-être parfois utiliser un affichage visuel. C'est pour cette raison que Microsoft a proposé Azure Data Studio, un éditeur d'interface graphique Open Source qui prend en charge Postgres.

Rachel Agyemang Program Manager, Microsoft Azure, s'est chargée de faire la présentation.

Citation Envoyé par Rachel Agyemang
Nous sommes ravis d'annoncer la prise en charge en préversion de PostgreSQL dans Azure Data Studio. Azure Data Studio est un éditeur moderne multi-plateformes axé sur le développement de données. Il est disponible pour Linux, MacOS et Windows. De plus, Azure Data Studio est livré avec un terminal intégré pour que vous ne soyez jamais loin de psql.
Microsoft en a profité pour présenter également une préversion de l'extension PostgreSQL correspondante dans Visual Studio Code (VS Code). Azure Data Studio et VS Code sont tous les deux open source et extensibles, deux éléments sur lesquels PostgreSQL est basé.

Azure Data Studio hérite de nombreuses fonctionnalités de VS Code. Il prend également en charge la plupart des extensions de VS Code, telles que Python, R et Kubernetes. Si votre cas d'utilisation principal est tournée vers l’administration des bases de données, choisissez Azure Data Studio. Vous pouvez gérer plusieurs connexions de base de données, explorer la hiérarchie des objets de base de données, configurer des tableaux de bord, etc.

D'autre part, si vous êtes plus proche du développement d'applications que de l'administration de bases de données, Microsoft vous propose l’extension PostgreSQL dans VS Code. En fait, vous pouvez même ne pas choisir et utiliser les deux, en fonction de ce qui vous convient le mieux à un moment donné.

Se connecter à PostgreSQL dans Azure Data Studio

Vous pouvez vous connecter à votre serveur Postgres ou établir une connexion directement à une base de données. Le serveur Postgres peut être hébergé sur site, sur une machine virtuelle ou à partir du service géré de tout fournisseur de cloud.


Organisez vos serveurs

Vous travaillez souvent avec plusieurs serveurs Postgres. Il existe peut-être un serveur de production, un serveur de scène correspondant et peut-être plusieurs serveurs de développement / test. Savoir lequel est destiné à quoi est important, en particulier être capable d'identifier clairement votre serveur de production. Dans Azure Data Studio, vous pouvez utiliser des groupes de serveurs pour classer vos serveurs. Vous pouvez mettre en surbrillance votre groupe de serveurs de production en rouge pour le distinguer visuellement des autres.


Traquer les objets de base de données

Votre serveur Postgres évolue à mesure que vous ajoutez de nouvelles fonctionnalités. Il est utile de pouvoir voir clairement quelles colonnes, index, déclencheurs et fonctions ont été créés pour chaque base de données et chaque table. Cela est particulièrement vrai lorsque vous n'êtes pas la seule personne à travailler sur cette instance Postgres. Azure Data Studio fournit une navigation hiérarchique pratique dans la barre latérale. Avec elle, vous pouvez facilement explorer et garder une trace des bases de données, des tables, des vues et d'autres objets de votre serveur.


Écrire des requêtes efficacement

Lorsque vous parcourez les nouveaux objets de base de données créés par vos collaborateurs, il est utile d’aller au-delà du nom de l’objet pour le DDL qui le compose. Même si vous êtes la seule personne qui travaille sur votre instance Postgres, il se peut que certains objets que vous avez créés aient déjà été recherchés. Vérifier la DDL est une double vérification utile pour confirmer qu'un objet répond à vos attentes.

Azure Data Studio fournit les fonctionnalités de « Regarder la Définition » et « Aller à la définition » afin que vous puissiez le faire, et même le faire lorsque vous utilisez l'objet dans une requête. Par exemple, supposons que vous vouliez interroger pg_stat_activity, l’une des vues statistiques intégrées à Postgres. Vous pouvez utiliser « Aller à la définition » pour voir toutes ses colonnes et comprendre sur quoi cette vue est basée.


Écrire des requêtes SQL est une tâche ardue lorsque vous travaillez avec Postgres, que vous soyez un expert ou que vous débutiez avec ce SGBDR. Indépendamment de votre niveau, IntelliSense pour SQL est intégré à Azure Data Studio pour vous aider à rédiger vos requêtes plus rapidement. Avec les suggestions de complétion de code contextuelles d’IntelliSense, vous pouvez utiliser moins de frappes au clavier pour effectuer le travail.

Si vous utilisez beaucoup Postgres, vous avez probablement quelques requêtes SQL à réutiliser plusieurs fois. Qu'il s'agisse d'instructions CREATE détaillées ou de commandes SELECT complexes, vous pouvez modéliser chacune d'elles en un extrait de code SQL. De cette façon, vous n’avez pas à le ressaisir à chaque fois. Azure Data Studio hérite de la fonctionnalité d'extrait de code de Visual Studio Code. Les extraits de code vous aident à éviter les erreurs de retapage du code et vous permettent globalement de développer plus rapidement.

Personnalisez votre éditeur

L'un des avantages des interfaces graphiques de développement modernes réside dans la possibilité de les personnaliser en fonction de vos préférences. Microsoft précise que les options de personnalisation s’appliquent également aux raccourcis clavier. Vous n'aimez pas utiliser les touches Ctrl + N par défaut pour ouvrir un nouvel onglet ? Vous pouvez le changer. Ou peut-être souhaitez-vous un raccourci clavier qui ne sort pas du lot avec Azure Data Studio ? Vous pouvez créer et personnaliser des raccourcis clavier à l'aide de l'éditeur de raccourcis clavier.


Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cet outil ?
Allez-vous vous en servir ?
D'ordinaire, préférez-vous les lignes de commande ou les interfaces graphiques ?

Voir aussi :

Red Hat Satellite va se séparer de MongoDB Community Edition et conservera PostgreSQL comme base de données unique
Depuis 20 ans, PostgreSQL aurait mal utilisé fsync(), compromettant la cohérence des données, des solutions ont été proposées au FOSDEM 2019
Microsoft fait l'acquisition de Citus Data l'extension qui transforme PostgreSQL en une base de données distribuée
Disponibilité générale de PostgreSQL 11 : un aperçu des principales fonctionnalités du SGBDRO libre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de rupteur
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/03/2019 à 8:03
Je suis un ancien utilisateur de pgadmin3, déçu par les trop nombreux problèmes de pgadmin4 (bugs et régressions).

Là j' avoue être surpris par cet outil.
L'installation est sans souci sous linuxmint 19.1, l'interface est conviviale et l'application réactive.
j'ai testé différentes fonctionnalités (groupes de serveurs,requêtes, extractions,...) tout fonctionne !

voilà
1  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/03/2019 à 16:21
Excellente nouvelle pour les utilisateurs de postgreSQL.
0  0 
Avatar de earhater
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2019 à 17:45
Je ne connaissais pas mais j'ai testé, c'est visual studio code mais adapté aux DBs. Il faut installer le plugin expérimental postgres et tout roule. Franchement l'outil marche vraiment bien, gratuit et multi plateforme c'est vraiment une bonne nouvelle de donner cet outil à la communauté. Il faudrait plus de SGBD supporté (MySQL, redis, mongoDB pour ne citer qu'eux) mais si c'est postgres est le premier d'une longue série ça annonce vraiment du bon.

EDIT : du coup merci pour la news pour un outil que je compte utiliser au quotidien
0  0 
Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/03/2019 à 0:13
Je suis un ancien utilisateur de pgadmin3, déçu par les trop nombreux problèmes de pgadmin4 (bugs et régressions).
pgadmin3 était vraiment un très bon outil, ils ont complètement déconné avec la refonte pgadmin4. J'ai beau avoir installé la dernière version mais rien à faire : pgadmin4 est un nid à bug, en fait le résultat est tellement aberrant que je me demande si ce n'est pas un sabotage volontaire de la part de la pgAdmin Development Team #conspiration
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web