Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un tiers des 10 millions de sites Web les plus populaires du Web utilisent désormais WordPress
D'après les statistiques publiées par la W3Techs

Le , par Stéphane le calme

506PARTAGES

14  0 
Selon W3Techs, WordPress gère désormais un tiers des 10 millions de sites Web les plus populaires du Web.

Citation Envoyé par WordPress
Notre part de marché n'a cessé de croître au cours des dernières années, passant de 29,9% il y a un an à 33,4% maintenant. Nous sommes bien sûr très fiers de ces chiffres!

Le chemin jusqu’ici a été très intéressant. En 2005, nous célébrions nos 50 000 téléchargements. Six ans plus tard, en janvier 2011, WordPress gérait 13,1% des sites Web. Et maintenant, au début de 2019, nous alimentons 33,4% des sites. Notre dernière version a déjà été téléchargée près de 14 millions de fois et n'a été publiée que le 21 février.

En décembre 2018, l’équipe annonçait la disponibilité de WordPress 5.0 qui a marqué un changement dans la façon dont la plateforme traite les versions. Auparavant, vous pouviez compter sur deux versions majeures de WordPress par an, avec plusieurs mises à jour mineures entre-temps.

Désormais, l’équipe principale de WordPress envisage de s’éloigner de ce modèle de version planifiée. L’idée est qu’en supprimant la pression de délais prédéterminés, la plateforme sera en mesure de faire des sauts plus importants, et l’utilisateur final n’obtiendra pas de mises à jour qui donneraient l’impression de manquer de contenu significatif.

Voici d’autres changements importants :
  • L’objectif de la plateforme est de s’orienter vers une expérience de construction de site plus intuitive. WordPress est déjà en tête du peloton en termes de part de marché. Et en améliorant la fonctionnalité de création de site de WordPress, l’équipe centrale entend conserver cette part du marché, voire en grignoter un peu plus ;
  • Des améliorations à l’API WordPress Rest ont été apportées. L'API WordPress Rest aide les développeurs à créer davantage de produits riches en fonctionnalités en facilitant l'envoi et l'extraction de données de votre site Web. Cette mise à jour signifie que les développeurs pourront créer plus facilement des applications en utilisant la plateforme comme infrastructure.
  • La création de thèmes personnalisés devient plus facile. Auparavant, vous aviez besoin d'avoir au moins un background en développement pour créer un thème WordPress. Avec Gutenberg, la création de thèmes deviendra beaucoup plus accessible grâce aux blocs.

En parlant de Gutenberg, il s’agit là d’un des changements les plus significatifs qui accompagnent cette version ; Gutenberg est le nom de code de l’éditeur qui vient remplacer celui qui était en place depuis des années déjà..Il est présenté comme étant moderne avec des blocs et des raccourcis pour être plus efficace.


Chaque élément est placé dans son propre bloc, qui est destiné à aider les propriétaires de sites à décider comment le contenu est affiché. Les blocs comprennent absolument tout, des paragraphes aux en-têtes, en passant par les citations, les images, les galeries ou encore les vidéos.

Il faut noter qu’il apporte une grande différence avec l’ancien éditeur. WordPress réorganise complètement la manière dont les utilisateurs et les développeurs se servent du CMS avec son nouvel éditeur Gutenberg. Aussi, ceux qui n’apprécient pas Gutenberg ou ont du mal à s’adapter peuvent revenir sur l’ancien thème s’ils le souhaitent en installant le plugin Classic Editor. WordPress annonce qu’il sera supporté jusqu’en 2021. Rappelons que Gutenberg était déjà disponible sous forme d'extension pour ceux qui voulaient l'essayer avant son déploiement dans WordPress 5.0.

La rançon de la gloire : WordPress subit de plus en plus d’attaques

En 2016, WordPress a été le CMS le plus ciblé par les cyberattaques, selon une étude menée par la société de sécurité Sucuri. En 2018, le CMS a vu le nombre de vulnérabilités qui lui sont liés tripler. Dans l’étude précédente, plusieurs facteurs ont été remis en cause pour leur implication dans la mise à mal de la sécurité, notamment le déploiement, la configuration et la maintenance entreprise par les webmasters ou l’hébergeur. Une récente étude effectuée par Imperva pointe du doigt les plugins comme principale source de vulnérabilités de WordPress. Pour être plus juste, un CMS maintenu constamment à jour ne constitue pas un problème. C’est quand l’installation est hautement personnalisée qu’il devient difficile de maintenir la sécurité, et en même temps, le risque d’être piraté augmente de façon proportionnelle.

Pour WordPress, le risque est encore plus élevé puisqu’au moment de l’étude, le CMS était utilisé par près de 30 % des sites de la toile, un pourcentage de taille qui fait qu’il existe un large nombre de victimes potentielles. En 2018, Imperva a enregistré 542 vulnérabilités associées à WordPress, trois fois plus que le nombre de 2017. Joomla et Drupal combinés ont été affectés par moins de 150 bogues. Un nombre moins élevé de bogues ne reflète pas vraiment le niveau de sécurité d’une plateforme, ça ne veut en aucun cas dire qu’elle est plus sécurisée ou non, la preuve en est que les failles importantes qui ont permis aux attaquants de faire des attaques ravageantes contre les sites Drupal, on parle là de Drupalgeddon, Drupalgeddon 2 ou encore Kitty.


Dans un nouveau rapport intitulé « Hacked Website Trend » de l'année 2018, Sucuri a publié les résultats d'une nouvelle analyse des dernières tendances en matière de logiciels malveillants et de sites Web piratés. Ledit rapport est basé sur les données collectées et analysées par l'équipe GoDaddy Security / Sucuri et s'appuient sur les données de l'année précédente et comprend des données mises à jour de janvier à décembre 2018. Le rapport identifie les tendances et les évaluations des risques pour les applications des systèmes de gestion de contenu (CMS) les plus affectées par les compromis sur les sites Web. Le rapport tient compte d'un échantillon représentatif du nombre total de sites Web pour lesquels l'équipe de l'analyse a fourni des services de sécurité en 2018, soit un total d'environ 18 302 sites Web infectés sont analysés dans le rapport.

Les résultats de l'analyse indiquent une augmentation importante des attaques subies par les sites CMS. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. La mise à mal de la sécurité dans WordPress est passée de 83 % en 2017 à 90 % en 2018. Les taux d'attaques de Joomla ont chuté de 13,1 % en 2017 à 4,3 % en 2018, tandis que les taux d'attaques subis par Magento sont passés de 6,5 % en 2017 à 4,6 % en 2018, et étaient donc supérieurs à ceux de Joomla qui se chiffraient à 13,1 % en 2017 mais sont passés à 4,3 % en 2018. Ceux de Drupal ont augmenté de 1,6 % en 2017 à 3,7 % en 2018.

Le petit mot de la fin

Citation Envoyé par WordPress
Au fil des ans, WordPress est devenu le CMS de choix pour de plus en plus de personnes et d'entreprises. À mesure que diverses entreprises utilisent WordPress, la variété des sites WordPress s’élargit. Les grandes entreprises jusqu'aux petites entreprises locales: toutes utilisent WordPress pour faire fonctionner leur site. Nous aimons voir cela et nous nous efforçons d'améliorer continuellement WordPress pour vous tous.

Nous souhaitons remercier toutes les personnes qui travaillent sur WordPress, qui est construit et maintenu par une vaste communauté de volontaires qui s’est développée parallèlement au système de gestion de contenu. Cette communauté incroyable permet à WordPress de continuer à se développer tout en restant libre. Et bien sûr, nous voudrions tous vous remercier d’avoir utilisé WordPress et de lui avoir fait confiance. À tous: célébrons!
Source : WordPress

Et vous ?

Utilisez-vous WordPress, un autre CMS ou préférez-vous développer de zéro ?

Voir aussi :

WordPress 5.0 est disponible en téléchargement et apporte le nouvel éditeur Gutenberg, ainsi qu'un nouveau thème par défaut
WordPress est désormais utilisé sur plus de 30 % des sites web, le champion des CMS creuse encore l'écart avec la concurrence
Parmi les sites CMS piratés en 2018, 90 % sont des sites WordPress et 97 % des sites PrestaShop piratés sont obsolètes, selon un rapport
Des milliers de sites WordPress infectés redirigent les visiteurs vers des pages d'escroquerie au faux support technique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de lomdom
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/03/2019 à 17:36
On subit la concurrence des boites de com. inexpérimentées qui achètent des maquettes "tape à l'oeil" à 30$ sur le net, revende àa 6000 euros, et produisent des site vides de contenus pertinents.

- Avec Wordpress tu n'est pas Développeur, tu n'est même pas Intégrateur Html, tu es juste "Opérateur de saisie"

Wordpress a (je pense) fait beaucoup de mal à la communauté des développeurs Web "en herbe", qui abandonnent le développement de leurs compétences au profit de la facilité.

J'attends avec impatience un hack mondial qui leur rabattra le caquet avec leur 30% des sites mondiaux. MDR

VADE RETRO MISERUM
2  0 
Avatar de arnomedia
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/03/2019 à 16:44
From scratch, enfin pas tout à fait. J'ai développé une base qui me sert de point de départ pour éviter de recoder à chaque fois les trucs chiants. Je préfère me passer de CMS, afin d'être limité que par mes compétences, de pouvoir produire des sites rapides et légers, sans aucune dépendance majeure, je code quoi... Je n'utilise pas non plus de framework en dehors de jQuery. Mes clients sont contents et moi aussi Je m'autorise quand même un CMS pour les sites de vente en ligne, mais pas WordPress, ni Prestashop. Suis-je un Ovni ?
1  0 
Avatar de telmedia
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 16/03/2019 à 21:03
J'utilise Drupal 8, en terme de code back end c'est hyper plaisant, côté front avec twig les différents modules de layout, paragraphs on offre de super expérience aux internautes le tout accessible
0  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2019 à 11:01
Citation Envoyé par telmedia Voir le message
J'utilise Drupal 8, en terme de code back end c'est hyper plaisant, côté front avec twig les différents modules de layout, paragraphs on offre de super expérience aux internautes le tout accessible
Drupal 8 est en effet très plaisant.

Mais sous Wordpress, on a beaucoup plus de liberté dans l'architecture du code.

Ceci dit, c'est ce qui amène Wordpress à pouvoir montrer le meilleur comme le pire. Il y a des plugins superbement codées, et d'autres faites par des gamins de 14 ans en apprentissage.
0  0 
Avatar de oliviergobet
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 18/03/2019 à 16:13
J'ajouterai que la communauté WordPress est très accessible et ouverte : des meetups et des WordCamps sont organisés régulièrement dans toute la France, beaucoup de membres échangent librement sur Slack et notez que le prochain WordCamp Paris proposera même une journée de contribution :
Plus d'infos : https://2019.paris.wordcamp.org/
0  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/03/2019 à 18:55
Citation Envoyé par lomdom Voir le message
des développeurs Web "en herbe", qui abandonnent le développement de leurs compétences au profit de la facilité.
+1000

Je le vois presque partout, la majorité s'appuie trop sur un ou deux outils sans chercher à comprendre plus loin ou encore la base. C'est effarant de voir à la vitesse à laquelle le niveau dégringole.
Y a de quoi s'inquiéter, tout le monde se dit développeur (je rigole doucement) et après quand t'arrive en pompier, les gens s'étonnent qu'il faille tout reprendre parce que soit le mec ne maîtrisait pas son outil, soit les bases font défaut.
Des hémorragies oculaires j'en ai eu un paquet.
0  0 
Avatar de rollyourz
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 22/03/2019 à 16:28
From scratch, enfin pas tout à fait. J'ai développé une base qui me sert de point de départ pour éviter de recoder à chaque fois les trucs chiants. Je préfère me passer de CMS, afin d'être limité que par mes compétences, de pouvoir produire des sites rapides et légers, sans aucune dépendance majeure, je code quoi... Je n'utilise pas non plus de framework en dehors de jQuery. Mes clients sont contents et moi aussi Je m'autorise quand même un CMS pour les sites de vente en ligne, mais pas WordPress, ni Prestashop. Suis-je un Ovni ?
Non non je suis là !
Ouf moi qui croyais être seul !

Moi aussi full stack, je fais mon propre HTML/CSS, simple, léger, rapide.. Et mon propre backend, car PHP ça sert à ça non ?

Bootstrap à la limite !

www.solutionweb.ch
0  0