GNOME 3.32 est disponible en version stable : « Taipei » propose un style visuel rafraîchi
Et se sépare du menu d'applications

550PARTAGES

16  0 
GNOME 3.32 est la dernière mouture de GNOME 3 et le résultat de six mois de travail du projet GNOME. Elle comprend de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’un important assortiment d’améliorations plus modestes. Cette version contient 26438 contributions réalisées par environ 798 personnes.

GNOME 3.32 a été nommé « Taipei » en remerciement à l’équipe derrière GNOME.Asia 2018. GNOME.Asia est le sommet annuel officiel de GNOME en Asie, ce qui n’a été possible que grâce au travail acharné des volontaires locaux. L’événement de cette année s’est tenu à Taipei, à Taiwan.

Général

GNOME 3.32 propose un style visuel rafraîchi, comprenant l’interface utilisateur, les icônes et le bureau lui-même. L’interface utilisateur est généralement plus éclatante, grâce à une palette de couleurs plus riche qu’avant. Les boutons et boutons de bascule sont aussi améliorés, leur donnant un aspect visuel plus moderne.

Les icônes des applications GNOME 3.32 sont aussi modernisées ! En utilisant la même palette de couleurs que l'interface utilisateur, les icônes d'application ont été entièrement repensées.

Les avatars des utilisateurs sont désormais cohérents à travers le bureau, représentés par des cercles. Lorsque aucune image n’est fournie par l’utilisateur, un cercle coloré avec ses initiales est automatiquement créé.

Ces modifications se combinent pour donner à GNOME 3.32 une apparence fraîche et abordable.

Mise à l'échelle fractionnelle

La mise à l'échelle fractionnelle, une amélioration de fonctionnalité fréquemment demandée, est disponible à titre expérimental. Elle comprend plusieurs valeurs fractionnaires de bonne qualité visuelle sur un moniteur donné. Cette fonctionnalité représente une amélioration majeure pour GNOME. Cette fonctionnalité est considérée comme expérimentale et nécessite donc l’ajout manuel de scale-monitor-framebuffer à la clé gsettings des fonctionnalités org.gnome.mutter.experimental-features. Une fois activées, les valeurs d'échelle fractionnelle seront accessibles via le panneau d'affichage dans les paramètres.

Desktop

Plusieurs améliorations apportées aux structures de données de base dans GNOME ont entraîné des améliorations notables de la fréquence d'images. Cela se traduit par une sensation plus rapide et plus vive des animations, des icônes et du panneau supérieur «shell». La recherche dans de nombreuses applications GNOME est également plus rapide, grâce aux améliorations majeures apportées aux performances de la base de données de recherche GNOME.

Le clavier visuel a reçu une nouvelle série d’amélioration pour ce cycle. Il prend désormais en charge un sélecteur d’émojis!


Menu d'applications

Lorsque les menus d'applications ont été introduits pour la première fois, ils devaient jouer deux rôles principaux. Premièrement, ils étaient censés contenir des éléments de menu au niveau de l'application, tels que Préférences, À propos et Quitter. Deuxièmement, ils étaient censés indiquer quelle application était ciblée.

Malheureusement, l’équipe a constaté que les menus d'applications ne fonctionnaient pas bien au fil des ans, malgré les efforts déployés pour les améliorer. Les gens ne s’engagent pas toujours avec eux. Souvent, ils ne se sont pas rendu compte que les menus étaient interactifs, ou ils ne se sont pas souvenus d’être là.

Pour Allan Day, qui fait partie des responsables du développement du projet, « Mon sentiment est que le fait que nous avons scindé les menus de l’application avec ceux de la fenêtre de l’application n’a pas permis de faire évoluer la situation. Avec deux emplacements différents pour les éléments de menu, il devient facile de regarder au mauvais endroit, en particulier lorsqu'un menu est visité plus fréquemment que l'autre ».

L’un des autres problèmes que l’équipe a rencontré avec les menus d’application est que l’adoption par des applications tierces a été limitée. Cela se manifeste par des menus d’application souvent vides et que les gens ont appris à les ignorer.


À la suite de ces problèmes, un consensus s’est dégagé pour les supprimer.

Dès cette version, le menu de l'application n'est plus affiché dans la barre du haut (ni le menu, ni le nom et l'icône de l'application ne seront affichés). Chaque application GNOME déplace les éléments de son menu d'applications vers un menu situé dans la fenêtre de l'application.

En octobre 2018 l'équipe a prévenu que si une application ne parvient pas à supprimer son menu de l'application avant la version 3.32, cela apparaît dans la barre d'en-tête de l'application, à l'aide de l'interface utilisateur de secours déjà fournie par GTK. Cela signifie que les éléments de menu ne risquent pas d’être inaccessibles si une application ne parvient pas à migrer à temps.

Fichiers

Bien que ne faisant techniquement pas partie du cœur de GNOME, ni de l’application Fichiers, l’extension « Desktop Icons » a été publiée. Cette extension ramène une expérience d’icônes traditionnelle pour les utilisateurs et les distributions.

Web

GNOME Web a été amélioré avec un nouveau mode d’automatisation. Cela permet à l'application d'être contrôlée par WebDriver.

Le mode lecture est aussi amélioré. Son style est amélioré et propose un ensemble de paramètres personnalisables.

Les utilisateurs du pavé tactile profitent désormais de plus de gestes lors de leur navigation. A titre d’exemple, un glissement à gauche ou à droite de la page suivante ou précédente de l’historique de navigation.


Paramètres

Paramètres propose un nouveau panneau Applications. Ce panneau affiche les ressources et les autorisations pour diverses applications, y compris les applications Flatpak installées. Les utilisateurs ont la possibilité d'accorder la permission à certaines ressources à la demande de l'application.

Les paramètres du son ont été repensés pour proposer une organisation verticale et un positionnement intuitif des options.

La température de couleur du mode nuit peut désormais être ajustée pour une valeur plus chaude ou plus froide.


Machines

Machines de GNOME essaiera d’activer l’accélération 3D pour les machines virtuelles si l’hôte et l’invité le prennent en charge. Cela offrira de meilleures performances pour les applications invitées qui ont un usage intensif des graphismes comme les jeux ou les éditeurs vidéo.

Amélioration logiciel

Le logiciel GNOME a amélioré la gestion des applications disponibles à partir de plusieurs sources, telles que Flatpak et les référentiels de distribution. Les entrées de l'application Flatpak répertorient désormais les autorisations requises sur la page de détails, offrant aux utilisateurs une compréhension plus complète des données auxquelles le logiciel aura besoin d'accéder. De plus, la navigation dans les détails des applications est désormais plus rapide grâce à une nouvelle bibliothèque d'analyse XML utilisée pour charger les données AppStream.

Source : note de version

Voir aussi :

La version finale de Fedora 29 annoncée pour le 30 octobre 2018, passe à GNOME 3.30 et apporte une meilleure expérience utilisateur
Ubuntu 18.10 est disponible, embarque GNOME 3.30 pour une nouvelle apparence et s'installe plus vite grâce à l'algorithme de compression Zstandard
GNOME va se séparer du menu d'applications à partir de GNOME 3.32, l'équipe responsable de son développement explique pourquoi
GNOME 3.30 est disponible en version stable : « Almería » s'accompagne d'un partage d'écran amélioré et de la mise à jour automatique des Flatpaks

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/03/2019 à 15:41
Comme je l'ai déjà dit, ça fait mal au coeur de voir que le premier point mis en avant dans une mise à jour d'une UI est souvent un ajout de smileys...
Avatar de Steinvikel
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/03/2019 à 20:36
C'est peut-être la 1ère image, mais c'est le 3e-4e point abordé. Donc en ce qui me concerne, c'est réglo.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web