Chrome 73 débarque avec la prise en charge des touches multimédias de votre clavier
Et le support des PWA pour macOS

Le , par Stéphane le calme

55PARTAGES

12  0 
Google a lancé Chrome 73 pour Windows, Mac, Linux, Android et iOS. Cette version inclut la prise en charge des clés multimédias matérielles, des PWA et du mode sombre sur Mac, ainsi que des nombreuses fonctionnalités pour les développeurs. Vous pouvez maintenant mettre à jour la dernière version à l'aide du programme de mise à jour intégré de Chrome ou le télécharger directement à partir de google.com/chrome.

Mode sombre (sur Mac)

Le mode sombre a été annoncé pour la première fois pour Chrome le mois dernier, mais la publication de Chrome 73 l'a rendu officiel. Cela fonctionne à peu près comme vous le souhaitiez: si le mode sombre est activé sur votre ordinateur, Chrome s’agencera automatiquement comme thème correspondant, ce qui ressemble essentiellement aux barres de menus plus sombres du mode Incognito du navigateur. (Le mode Incognito lors de l'utilisation du mode sombre sur Google Chrome semble être à peu près identique, à l'exception d'une nouvelle icône dans la barre de menus). Il faut noter que le mode sombre n’est disponible que sur Mac pour le moment.

Ce n’est techniquement pas la première fois que Chrome propose des options sombres ou thématiques. Google propose depuis quelque temps des thèmes pour Chrome (y compris les styles en mode sombre) dans Chrome Web Store, mais la mise à jour la rend plus officielle au niveau du système. Ainsi, au lieu de devoir basculer manuellement, Chrome respectera simplement vos paramètres natifs.

À l'inverse, si vous n'êtes pas fan des nouvelles couleurs plus sombres de Chrome, vous pouvez utiliser les thèmes Chome pour inverser votre jeu de couleurs et adopter un style plus clair, ce qui semble être le seul moyen de changer la couleur au lieu d’aller dans les paramètres de votre système d'exploitation pour basculer complètement sur le mode sombre.


Nouvelles fonctionnalités des médias

Si vous disposez d'un clavier ou d'un casque avec des touches de lecture multimédia (lecture / pause, piste précédente, piste suivante, etc.), Chrome les prend désormais en charge. Si vous appuyez sur la touche Pause, par exemple, l'élément multimédia actif en cours de lecture dans Chrome est mis en pause et reçoit un événement multimédia « mis en pause ». Si vous appuyez sur la touche de lecture, l'élément multimédia précédemment mis en pause reprendra et recevra un événement multimédia « en lecture ». Mieux encore, tout cela fonctionne que Chrome soit à l'avant-plan ou à l'arrière-plan. Dans Chrome OS, vous pouvez suspendre et reprendre l'audio sur Chrome, les applications Chrome et les applications Android.


Chrome 73 ajoute la prise en charge de l'incrustation automatique dans les applications Web progressives installées sur le bureau. Cela peut être pratique lorsque, par exemple, vous participez à une conférence téléphonique et basculez entre des applications ou des onglets. L'élément vidéo a reçu un nouvel attribut autopictureinpicture pour rendre cela possible. Cela fonctionne comme ceci:

Lorsque le document est masqué, l'élément vidéo dont l'attribut autopictureinpicture a été défini le plus récemment entre automatiquement en incrustation, s'il est autorisé.
Lorsque le document devient visible, l'élément vidéo de l'image dans l'image le quitte automatiquement.

Également pour les PWA installés, Chrome prend désormais en charge la lecture automatique avec son sur desktop comme sur le mobile. Google opère ce changement malgré sa guerre contre la lecture automatique du son, car les utilisateurs s'attendent à des expériences différentes des applications par rapport aux sites Web.

Progressive Web App (PWA)

Chrome 73 prend en charge les PWA sur macOS. Ces applications s’installent et se comportent comme des applications natives (elles n’affichent ni la barre d’adresse ni les onglets). Google a tué les applications Chrome l'année dernière et se concentre depuis sur les PWA. L'ajout de la prise en charge Mac signifie que Chrome prend désormais en charge les PWA sur toutes les plateformes desktop et mobiles : Windows, Mac, Linux, Chrome OS, Android et iOS.

Mais Google n’a pas fini. L’entreprise prévoit d'ajouter de nouvelles fonctionnalités de plateforme Web permettant aux développeurs d'accéder au système de fichiers, à l’écran de verrouillage, à l'installation de stratégies pour les entreprises et même à un badge ambiant sur la barre d'adresse pour indiquer aux utilisateurs qu'un PWA peut être installé.


Voici la présentation de Google aux développeurs:

Citation Envoyé par Google
Une application Web progressive est rapide et fiable; toujours charger et exécuter à la même vitesse, indépendamment de la connexion réseau. Elles offrent des expériences riches et attrayantes via des fonctionnalités Web modernes qui tirent pleinement parti des capacités de l'appareil.

Les utilisateurs peuvent installer votre PWA à partir du menu contextuel de Chrome ou vous pouvez directement promouvoir l'expérience d'installation à l'aide de l'événement beforeinstallprompt. Une fois installé, un PWA s'intègre au système d'exploitation pour se comporter comme une application native: les utilisateurs les trouvent et les lancent au même endroit que les autres applications, ils s'exécutent dans leur propre fenêtre, ils apparaissent dans le sélecteur de tâches, leurs icônes peuvent afficher des notifications etc.
Echanges HTTP signés

Les échanges HTTP signés (SGX), qui font partie d’une technologie émergente appelée Web Packages, sont désormais disponibles dans Chrome 73. Un échange HTTP signé permet de créer du contenu « portable » pouvant être livré par d’autres parties. C’est là l’aspect essentiel, il conserve l'intégrité et l'attribution du site d'origine.

Cela dissocie l’origine du contenu du serveur qui le diffuse, mais comme il est signé, c’est comme s'il était livré depuis votre serveur. Lorsque le navigateur charge cet échange signé, il peut afficher en toute sécurité votre URL dans la barre d'adresse, car la signature de l'échange indique que le contenu provient de votre origine.

Les échanges HTTP signés permettent aux utilisateurs d'accéder plus rapidement au contenu, ce qui permet de tirer parti des avantages d'un CDN sans avoir à céder le contrôle de la clé privée de votre certificat. L'équipe AMP prévoit d'utiliser des échanges HTTP signés sur les pages de résultats de recherche Google pour améliorer les URL AMP et accélérer les clics sur les résultats de recherche.


Feuilles de style constructibles

Les feuilles de style constructibles, nouvelles dans Chrome 73, nous offrent un nouveau moyen de créer et de distribuer des styles réutilisables, ce qui est particulièrement important lorsque vous utilisez Shadow DOM.

Il a toujours été possible de créer des feuilles de style en utilisant JavaScript. Créez un élément <style> à l'aide de document.createElement ('style'). Accédez ensuite à sa propriété pour obtenir une référence à l'occurrence CSSStyleSheet sous-jacente et définissez le style.

L'utilisation de cette méthode a tendance à entraîner un gonflement de la feuille de style. Les feuilles de style constructibles permettent de définir et de préparer des styles CSS partagés, puis de les appliquer facilement à plusieurs racines SHADOW ou au document, sans les dupliquer.


Les mises à jour d'une feuille CSSStyleSheet partagée sont appliquées à toutes les racines où elle a été adoptée. L'adoption d'une feuille de style est rapide et synchrone une fois la feuille chargée.

Pour commencer, rien de plus simple: créez une nouvelle instance de CSSStyleSheet, puis utilisez soit replace, soit replaceSync pour mettre à jour les règles de la feuille de style.

Code JavaScript : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
const sheet = new CSSStyleSheet();
 
// replace all styles synchronously:
sheet.replaceSync('a { color: red; }');
 
// this throws an exception:
try {
  sheet.replaceSync('@import url("styles.css")');
} catch (err) {
  console.error(err); // imports are not allowed
}
 
// replace all styles, allowing external resources:
sheet.replace('@import url("styles.css")')
  .then(sheet => {
    console.log('Styles loaded successfully');
  })
  .catch(err => {
    console.error('Failed to load:', err);
  });

Source : Google

Et vous ?

Quelles sont les fonctionnalités qui vous intéressent le plus ?

Voir aussi :

Chrome pourrait vous permettre de partager un lien vers un mot ou une phrase spécifique sur une page Web, la fonctionnalité est en mode expérimental
Google Chrome 73 prendra en charge les touches multimédias de votre clavier et sera aussi livré avec l'API "Media Session"
Microsoft donne-t-il raison aux critiques qui affirment que nous allons vers un Web où il n'y a que Chrome ? Oui, pour certains
Microsoft lance une nouvelle version de Skype Web qui ne prend en charge que Microsoft Edge et Google Chrome
Microsoft travaillerait sur Windows Lite, une version Chrome OS de Windows pour les appareils mobiles à double écran et les rivaux des Chromebooks

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web