Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 10 ne devrait jamais redémarrer votre PC sans votre permission
Microsoft devrait vous redonner le contrôle de votre appareil, selon une étude

Le , par Christian Olivier

493PARTAGES

15  0 
Si vous êtes de ceux qui pensent que Windows ne devrait au grand jamais lancer le redémarrage de votre PC, qu’il soit ou non en cours d’utilisation, sans votre permission pour quelque raison que ce soit, vous comprendrez probablement pourquoi un nouveau sondage mené par l’University College (UC) de Londres suggère que Microsoft devrait repenser sa politique de mise à jour sur Windows 10.

L’enquête menée par l’UC auprès de 93 participants a révélé que la manière dont les mises à jour des correctifs Windows Update de Windows 10 Home (Windows 10 Édition familiale) sont effectuées ou déployées s’avérait frustrante pour les utilisateurs. Leur expérience serait gâchée, en partie, parce qu’ils ne connaissent pas les outils fournis par Microsoft permettant d’avoir un meilleur contrôle sur les mises à jour automatiques de l’OS qui fait tourner leur PC. Par exemple, seuls 28 % des personnes interrogées connaissaient la fonctionnalité « ;Active Hours ;» qui permet de planifier des plages horaires pendant lesquelles les redémarrages imposés par l’installation de mise à jour système seront bloqués et de programmer un horaire précis de redémarrage dans les options.


D’après les auteurs de cette étude (Jason Morris, Ingolf Becker et Simon Parkin), l’édition Home de l’OS le plus récent de Microsoft ne fournirait pas d’informations suffisamment détaillées susceptibles d’aider l’utilisateur à décider de son propre chef du meilleur moment pour télécharger et/ou installer des correctifs ou redémarrer son système après l’installation des mises à jour de Windows 10 Home.

Les chercheurs sont également parvenus à la conclusion que certains outils intégrés à Windows 10 Home étaient tout simplement inadéquats. Ils ont notamment recommandé que les systèmes d’exploitation tels que Windows 10 obtiennent l’autorisation explicite de l’utilisateur de l’appareil avant de procéder ou planifier un redémarrage pour appliquer des correctifs Windows Update.

Les résultats de ce sondage remettent en cause l’approche unilatéraliste de Microsoft consistant à décider seul quand corriger les bogues ou les vulnérabilités et à quel moment fournir de nouvelles fonctionnalités, notamment parce que cela signifie que les utilisateurs perdent en partie le contrôle de leur PC. Le document reconnaît néanmoins la nécessité fondamentale pour l’éditeur de Windows de fournir des mises à jour pour son OS et la nécessité pour les utilisateurs d’installer ces mises à jour système, parfois critiques.

À ce propos, ils indiquent dans leur rapport : « ;Le système fonctionne indépendamment du contexte de travail de l’utilisateur ;» et « ;le résultat est un système sécurisé au maximum, mais qui entrave la fonction principale ».

Ce que Windows 10 Home doit changer

Bien qu’une partie du processus se déroule en coulisses, les auteurs de cette étude ont construit cet organigramme impressionnant du processus de mise à jour de Windows 10 Home :


Leurs conclusions exposées dans le rapport des chercheurs sont assez simples :

  • les utilisateurs ont besoin de plus d’informations sur les mises à jour et d’un contrôle accru sur le moment où elles se produisent ;;

  • Microsoft ne doit tout simplement pas redémarrer le PC pour installer une mise à jour lorsque le système est en utilisation active ;

  • Windows devrait explicitement notifier les utilisateurs de la nature et, pourquoi pas, du rôle de la mise à jour appliquée (un correctif de sécurité ou une mise à jour des fonctionnalités) et préciser la durée approximative réelle que prendra cette procédure.

Il faut tout de même signaler que certaines des lacunes de Windows 10 relevées par cette étude ont déjà été indépendamment prises en compte par Microsoft. Par exemple, certaines préversions de Windows 10 19H1 affichent déjà une icône dans la barre des tâches pour notifier explicitement l’utilisateur qu’une mise à jour est nécessaire.

Cependant, le problème le plus grave viendrait probablement du fait que Windows 10 Pro offre des contrôles beaucoup plus fins sur la gestion des correctifs comparé à Windows 10 Home. En bénéficier impose malheureusement à l’utilisateur de Windows 10 Home une mise à niveau vers l’édition Pro à 99 USD. La possibilité de retarder le déploiement d’un correctif de 30 jours sur Windows 10 Pro, par exemple, est un luxe que Microsoft n’a jamais offert aux utilisateurs de Windows 10 Home.


Source : Étude (PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats présentés par cette étude ?

D’après vous, le rythme de publication des nouvelles itérations de Windows 10 (une par semestre) est-il tenable et adapté aux besoins des utilisateurs ?

Auriez-vous d’autres recommandations à suggérer à Microsoft pour améliorer l’expérience utilisateur sur Windows 10 ?

Voir aussi

L'application Office pour Windows 10 est désormais accessible gratuitement pour tous les utilisateurs de Windows 10
Vous pouvez maintenant exécuter Windows 10 sur le Raspberry Pi 3, grâce au programme d'installation WoA pour Microsoft
Windows 10 transmet à Microsoft l'historique d'activités de votre PC une fois connecté, même si vous lui dites de ne pas le faire
Windows 10 19H1 promet d'être plus coloré, vu le traitement cosmétique apporté à la dernière Build 18323 de sa préversion qui est déjà disponible

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 10:20
Tout est dans le titre : Un OS ne doit jamais redémarrer sans permission de l'utilisateur ou à moins que l'on n'ai paramétré en connaissance de cause pour redémarrer à une heure particulière ou sur un événement précis. Quand je dis paramétré j’entends "que l'utilisateur ou l'administrateur l'ai autorisé"... Ce n'est pas à l'OS de choisir c'est à celui qui l'utilise...

J'ai déjà vu chez des clients des PC de production sur des lignes fabrication redémarrer en pleine prod (suite à des MAJ mal contrôlées) => Bonjour la catastrophe (arrêt et blocage de la ligne de fabrication, perte de temps, perte d'exploitation, etc...) et quand la MAJ c'est mal passée ou a cassée une fonctionnalité je vous dis pas le bordel derrière pour tout remettre en route...

De même quand je suis un développement urgent ou particulièrement ardu j’apprécierai moyen que mon PC reboot uniquement pour me passer deux-trois corrections de sécurité même si elles sont urgentes => Elle devront attendre...

C'est pour ça que je reste sur Win7 pour l'instant au bureau pour les dév Win32/Win64 (je serai bientôt le dernier des mohicans mais je m'en fous)
10  0 
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 8:56
C'est pas comme si tout le monde s'en plaignait depuis le début. Le véritable problème c'est qu'ils aient le droit et le pouvoir de le faire, votre ordinateur ne vous appartient pas si vous ne pouvez pas le contrôler.
9  0 
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 9:10
Windows 10 ne devrait surtout jamais récupérer d'informations personnelles, ce qui est loin d'être le cas
5  1 
Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 10:03
Ou au moins d'envoyer un signal de fermeture avec sauvegarde du travail en cours aux applications ouvertes puis un redémarrage automatique des dites applications dans l'état précédant leur femeture forcée pour mise-à-jour.
5  1 
Avatar de ec
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 10:46
A mon sens Microsoft devrait non seulement informer qu'une mise à jour nécessite un redémarrage, mais quelles fonctionnalités ou logiciels risquent d'être impactés par la mise à jour, dans la langue de l'utilisateur et pas avec une cascade de pages html. Et malgré le téléchargement, il devrait être possible d'arrêter la machine ou de la redémarrer sans tenir compte de la mise à jour, c'est à dire de la laisser en l'état. Pour un utilisateur peu compétent, il pourrait être possible de laisser tout en automatique comme actuellement.

En d'autres termes on devrait avoir la liste des mises à jour disponibles, lesquelles sont possibles compte tenu des mises à jour refusées antérieurement, pouvoir accepter une mise à jour antérieure ou actuelle.
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 11:49
Windows 10 ne devrait jamais redémarrer votre PC sans votre permission
Inutile d'ergoter!

Depuis Win10, Microsoft considère votre PC comme lui appartenant.

C'est comme si votre voisin venait se servir dans votre frigo pendant votre absence ou coucher avec votre femme alors même que vous êtes chez vous à regarder la météo sur votre téléviseur ou sur le web!!!

Apparemment cela ne gène pas grand monde si l'on se fie au nombre de PC vendu avec cette monstruosité qu'est Win10...
4  1 
Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 12:41
Effectivement, tout est dit dans le titre même si il y a la nuances de propriété privée matérielle, et propriété du logiciel.

malheureusement à vouloir changer le monde à la volonté d'une seule personne, le résultat est là et les critiques et colères durent des années. Il n'y a qu'à voir le nombre d'articles de solutions qui permettent (enfin tentent) de bloquer cette fonctionnalité. Sauf que chaque nouvelle build les débloques à nouveau.

https://lemeilleurantivirus.fr/comme...-de-mise-jour/

Jouer dans le registre ne sert non plus à rien, puisque cette action n'arrive pas à être définitive.

Enfin la vue d'un tel organigramme bien fait mais ridicule, ( il est dommage qu'on ne puisse pas zoomer plus dessus), montre une énorme aberration dans ce type d'entreprise, qui pousse les programmeurs à trop réfléchir.
Pourquoi faire un organigramme géant avec 15000 possibilité alors qu'il suffirait de mettre juste un bouton binaire; redémarrer après la mise à jour:. Oui ou non ?

Le plus drôle c'est que ces mecs sont payés pour apporter ce résultat que nous connaissons tous.
peut-être devraient-ils commencer par la base, mais même dans des problèmes très simples comme sur le lien suivant datant de 2016, et permettant juste un affichage fixe des dossiers windows est dans la totale incompétence !

https://www.astuces-aide-informatiqu...0#comment-3608

tout le monde en vient à dire que Windows XP était bien mieux et que Windows 7 aussi.
c'est impressionnant mais totalement vrai.

Au final si* Windows était malsain, avec ces mises à jour forcées il pourrait imposer n'importe quoi à votre insu.
Si* par contre il était bénin, avec cette même manière de procéder il pourrait nous protéger en permanence et sans que nous le sachions.
Or le libre arbitre compte et doit toujours compter !!!!
On en parle justement actuellement avec l’IA.

Ps : Comme d'habitude et vu le nombre d'utilisateur qui râle au fil des mois, les responsables de Windows n’entendront rien du tout ! Dans le cas contraire ce serait déjà réglé
Les Insiders on se demandent vraiment à quoi ils servent/ ont servi vu le résultat ?
3  0 
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2019 à 10:37
Citation Envoyé par shkyo Voir le message
... pour le reste concernant le traçage, en faisant bien le tour de toutes les options éparpillées à désactiver, plus quelques services à stopper, du mon côté c'est plus que très limité!
En réalité tu n'en sais rien. Ces options, qui se remettent à chaque jour soit disant passant, ne sont que la surface visible de l'iceberg. Microsoft a le pouvoir de faire redémarrer les ordinateurs du monde entier quand ils le veulent, pourquoi ne pourraient-ils pas observer tout ce que font les gens sans qu'ils le sachent ?
2  0 
Avatar de fenkys
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/03/2019 à 9:33
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Ou au moins d'envoyer un signal de fermeture avec sauvegarde du travail en cours aux applications ouvertes puis un redémarrage automatique des dites applications dans l'état précédant leur femeture forcée pour mise-à-jour.
Même ça ce n'est pas acceptable. Depuis un an seulement que j'ai mon nouveau PC, j'ai raté trois meeting à distance parce que mon PC a décidé a ce moment de redémarrer et j'ai assisté à une présentation interrompue pour les mêmes raisons. Même s'il te reprend là où tu en étais, ça ne sert à rien quand tu as raté les trois quart de ton meeting où que tu ne peux pas finir ta présentation.

Et ça c'est sans les sessions de développement interrompue brutalement
2  0 
Avatar de Gluups
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2019 à 19:35
Il y a un moment qui serait pas mal, pour déclencher une mise à jour super longue et invalidante, c'est au milieu d'une présentation à laquelle on a invité toute la clientèle.

Le top, ça serait qu'après la mise à jour, Microsoft se soit encore une fois planté dans la gestion des pilotes, et que pour redémarrer la machine il faille aller chercher la clef USB de Macrium et l'image disque sur un disque externe, pour réinstaller le système comme il était avant la mise à jour. En se dépêchant, on a une petite chance d'avoir fini tout ça deux ou trois heures après que les clients soient partis. Ou alors on a anticipé et mis tout le matériel à portée de main, comme ça on peut avoir fini juste pour la fin du créneau horaire prévu pour la présentation.

Super bon effet, on peut sortir le carnet de commandes.
2  0