Google apporte des modifications à une API Chrome pour empêcher que les sites ne détectent le mode Incognito
à partir de Chrome 74

Le , par Stéphane le calme

286PARTAGES

12  0 
Lors de la navigation sur le Web avec Google Chrome, certains sites utilisent une méthode pour déterminer si un visiteur se trouve dans une session de navigation normale ou en mode de navigation privée. Comme cela peut être considéré comme une violation de la confidentialité, Google va modifier le fonctionnement d'une API particulière de sorte que les sites Web ne puissent plus utiliser cette technique.

Chrome prend en charge l'API FileSystem, qui permet aux sites de créer un système de fichiers virtuel résidant dans le sandbox du navigateur. Cela permet aux sites qui utilisent des ressources volumineuses, telles que les jeux en ligne, de télécharger ces ressources sur un système de fichiers virtuel, sans avoir à les télécharger à chaque fois que cela est nécessaire.

Actuellement, l'API FileSystem n'est pas disponible dans les sessions de navigation privée, car elle laisse des fichiers dans le sandbox et peut être considérée comme un risque pour la confidentialité. Cela permet aux sites de vérifier si un utilisateur est en mode de navigation privée, en essayant simplement d’utiliser l’API FileSystem. S'ils le peuvent, le visiteur est dans une session de navigation normale, sinon il est en mode de navigation privée.

Dans une discussion ouverte la semaine dernière, Google a annoncé qu'il modifiait l'API FileSystem afin qu'elle puisse être utilisée en mode de navigation privée, sans risque pour la confidentialité.

Un document de conception explique que si un utilisateur est dans une session de navigation normale, il continuera à utiliser le stockage physique pour le système de fichiers virtuel, mais lorsqu'il utilise le mode incognito, il utilisera plutôt le stockage en mémoire. Cela permettra au système de fichiers d’être effacé lors de la fermeture de la session de navigation privée et de ne laisser aucune trace sur les disques durs.


Ce projet est mis en œuvre par Ramin Halavati, ingénieur senior en informatique chez Google, qui espère le préparer pour Chrome 74.

Google va faciliter le suivi du nombre d'onglets Incognito que vous avez ouverts

Étant donné que les onglets de navigation privée ne sont pas enregistrés dans votre historique, lorsque vous fermez accidentellement un onglet de navigation privée ou même une série d'onglets, il est impossible de restaurer ces onglets, ce qui signifie que les utilisateurs doivent faire plus attention en appuyant sur le bouton X.

À présent, les développeurs de Chromium ont décidé d'activer par défaut un indicateur permettant au navigateur d'indiquer le nombre d'onglets incognito ouverts dans la barre d'adresse, ce qui signifie que les utilisateurs seront informés s'ils ferment plusieurs onglets.

Il est difficile de savoir quand cette fonctionnalité sera disponible pour tous les utilisateurs et il reste discutable de savoir si les utilisateurs auront besoin des nombreux onglets incognito qu'ils ont ouverts après la fin de leur session Incognito.

Sources : Chrome (1, 2), support de l'API FileSystem pour le mode Incognito

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Le fait de pouvoir savoir combien d'onglets Incognito vous avez ouvert vous semble-t-il intéressant ou complètement inutile ? Dans quelle mesure ?

Voir aussi :

Extensions Chrome : Google pourrait renoncer aux modifications annoncées, une analyse révèle que des extensions sont conformes au Manifest V3
Chrome pourrait vous permettre de partager un lien vers un mot ou une phrase spécifique sur une page Web, la fonctionnalité est en mode expérimental
La part de marché de Firefox augmente pour la deuxième fois consécutive en 2 mois, le navigateur libre pourrait-il survivre auprès de Chrome ?
Google Chrome 73 prendra en charge les touches multimédias de votre clavier et sera aussi livré avec l'API "Media Session"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web