LibreOffice 6.2 est disponible en téléchargement avec la NotebookBar en version stable
Pour offrir l'expérience utilisateur la plus flexible possible

Le , par Michael Guilloux

328PARTAGES

18  0 
The Document Foundation vient d'annoncer la sortie de LibreOffice 6.2 avec la tant attendue NotebookBar. LibreOffice 6.2 est, selon l'organisation qui supervise le développement de la suite bureautique libre, une version majeure qui propose une nouvelle approche radicale de l’interface utilisateur, basée sur le concept MUFFIN, et qui fournit des options d’expérience utilisateur pouvant satisfaire les préférences de tous les utilisateurs, tout en tirant parti de la meilleure façon de toutes les tailles d'écran.

Pour information, le MUFFIN (acronyme de My User Friendly & Flexible INterface) représente une nouvelle approche de conception d'interface utilisateur, basée sur le respect des besoins des utilisateurs plutôt que sur l'imposition d'une seule interface utilisateur à tous les utilisateurs, indépendamment de leur génération, matériel informatique et compétences en informatique. En adoptant ce concept, les équipes LibreOffice cherchaient à répondre aux besoins exprimés par les utilisateurs. D’après la fondation, ces derniers veulent en effet une interface utilisateur « personnelle », avec différentes options capables de s'adapter à leurs propres habitudes, et non une seule interface utilisateur sans options. Ils ont également demandé une interface modulaire qui leur permettrait de définir leur propre niveau de convivialité, mais qui devrait aussi pouvoir être modifiée pour exploiter la taille et la résolution de l’écran de leurs dispositifs. C'est en voulant répondre à un tel besoin que l'équipe LibreOffice a développé la NotebookBar.

La NotebookBar ou Méta-Barre, qui complète les barres d'outils et la barre latérale traditionnelles, est disponible dans les versions à onglets, compacte et contextuelle, chacune avec une approche différente de la présentation du menu. La variante à onglets vise à fournir une interface familière aux utilisateurs issus de suites bureautiques propriétaires et est censée être utilisée principalement sans la barre latérale, tandis que la version compacte permet d'accéder aux fonctions de « premier niveau » en un clic et aux fonctions de « second niveau » avec un maximum de deux clics. La Notebookbar est maintenant prête et n'est plus expérimentale. Writer, Calc, Impress et Draw en ont des versions complètes.


La nouvelle interface à onglets


La nouvelle interface compacte

Comme d'habitude, cette nouvelle version de LibreOffice apporte de nombreuses nouveautés et améliorations, certaines spécifiques à un module et d'autres pour l'ensemble de la suite bureautique.

Writer embarque entre autres nouveautés la possibilité de copier-coller de manière native des données de tableur dans les tableaux Writer. Auparavant, vous pouviez coller un tableau copié sous forme d'image, d'objet, de texte brut et de RTF, ce dernier résultant en un "nouveau" tableau dans Writer. Dans la version 6.2, vous pouvez coller directement dans un tableau existant. Autrement dit, il est maintenant possible de copier des données de feuille de calcul dans des tableaux Writer au lieu de les insérer simplement en tant qu'objets.


Avant (insertion d'une plage Calc comme objet OLE) | Après (insertion des cellules à l'instar d'un tableau natif Writer)

Dans Calc, il est maintenant possible de faire une analyse de régression multivariée en utilisant l'outil de régression (Données > Statistiques > Régression). De plus, de nombreuses autres mesures statistiques sont maintenant disponibles dans les résultats de l'analyse. Par exemple, l'outil de régression montre les intervalles de confiance pour tous les paramètres estimés.


Le nouveau dialogue de régression avec prise en charge de la régression multivariée et d'autres fonctions connexes

Dans LibreOffice 6.2, Calc introduit également de nouvelles fonctions tableur. C'est le cas notamment de REGEX pour comparer (et éventuellement remplacer) le texte à une expression régulière.

Dans Impress & Draw, la trajectoire de déplacement des animations peut maintenant être modifiée en faisant glisser ses points de contrôle. En outre, quelques styles de dessin liés au texte ont été ajoutés. On notera encore, entre autres nouveautés ici, l'ajout du sous-menu Tableau au menu Format dans Draw.

Parmi les principales nouveautés et améliorations de LibreOffice 6.2, on peut également souligner que :
  • le système d'aide basé sur le navigateur offre maintenant un filtrage plus rapide des mots-clés d'index, qui met en évidence votre terme de recherche lorsque vous tapez et affiche les résultats en fonction du module sélectionné ;
  • tous les menus contextuels ont été mis à jour pour être plus cohérents dans les différentes applications de la suite bureautique ;
  • les performances la barre d'outils Suivi des modifications ont été considérablement améliorées, en particulier dans les gros documents. Dans Writer, LibreOffice 6.2 réimplémente le masquage du suivi des modifications : Édition > Suivi des modifications > Afficher n'a plus d'impact majeur sur les performances des documents avec de nombreuses modifications suivies. La vue document est maintenant capable de masquer les modifications suivies et la boîte de dialogue informant les utilisateurs de l'impact sur les performances a été supprimée.

LibreOffice Online, la version cloud de la suite, inclut également de nombreuses améliorations. Sur les appareils mobiles, l'interface utilisateur a été simplifiée, offrant une meilleure réactivité et des mises à jour du clavier virtuel.

L'interopérabilité avec les formats de fichiers propriétaires a également été améliorée, comme avec toutes les versions majeures et mineures de LibreOffice, pour une meilleure compatibilité avec les documents Office, y compris les anciennes versions qui ont été abandonnées par Microsoft. L'accent a aussi été mis sur les graphiques et les animations, ainsi que sur les fonctionnalités de sécurité des documents, avec l'implémentation du chiffrement agile OOXML qui peut utiliser l'algorithme de chiffrement AES-256-CBC avec la fonction de hachage SHA512. La vérification HMAC (lors de l'enregistrement d'un document chiffré) est désormais prise en charge, ce qui permet de vérifier que le document est "bit-exact" comme lors de son enregistrement.

Notons enfin que les versions Linux x86 (32 bits) sont rétrogradées. Il n'y aura plus de compilations Linux x86 produites par The Doucment Foundation après la version 6.2. LibreOffice 6.2 sera donc la dernière version de la suite bureautique libre à prendre en charge les systèmes Linux 32 bits. Précisons que la compatibilité Linux x86 ne sera pas supprimée des versions de LibreOffice existantes. La vidéo ci-dessous résume les principales nouvelles fonctionnalités de LibreOffice 6.2.


Télécharger LibreOffice 6.2

Source : The Document Foundation, Notes de versions de LibreOffice 6.2

Et vous ?

Que pensez-vous de la nouvelle interface NotebookBar proposée par LibreOffice ?
Répond-elle vraiment au besoin des utilisateurs pour une interface flexible ?
Comment trouvez-vous la NotebookBar par rapport à l'interface Microsoft Office ?
Que pensez-vous des autres nouveautés et améliorations de LibreOffice ? Lesquelles appréciez-vous le plus ? Pourquoi ?

Voir aussi :

LibreOffice 6.1.3 et 6.0.7 sont disponibles pour Windows, macOS et Linux : zoom sur les mises à jour de l'alternative open source à Microsoft Office
Une version améliorée de l'interface LibreOffice pour les écoliers qui permet d'apprendre le traitement de texte dès la maternelle
La version 6.2 de LibreOffice est annoncée pour début 2019 et pourrait ne pas être disponible en version 32 bits pour Linux
LibreOffice 6.1 est disponible : performances optimisées, nouvelles fonctionnalités, interface raffinée avec une forte contribution de la communauté
LibreOffice 5.3 : derrière la Notebookbar, The Document Foundation annonce le MUFFIN, un nouveau concept d'interface utilisateur flexible

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/08/2019 à 19:30
Êtes-vous un utilisateur de LibreOffice ? Si oui, comment le trouver vous comparé à d’autres logiciel tels que OpenOffice ?
Oui, je n'ai pas utilisé OpenOffice depuis une dizaine d'année, je ne me prononcerais pas pour ce dernier.
Pour ce qui est de Google docs et M$ Office 365, Google Docs présentes de grandes lacunes de fonctionnalités, on s'y sens très vite limité dès que le document à produire se veux soigné ou "particulier". --> intégrer une police, insérer plusieurs lignes /colonnes d'un coup, figer une ligne précise dans un tableur, inclinaison des cellules (avec leurs bordures), etc.
MS Office et Office 365, présente 2 avantages : 1) il propose une solution cloud pour la collaboration, 2) la gestion des zones d'impression et de leur aperçu est bien plus intuitif pour les novices.
Pour LibreOffice, le rangement des menu me parle plus que dans les autres solutions (peut-être aussi parce que je l'utilise plus souvent), et la personnalisation pour épurer ou compléter m'a séduit. Sa haute personnalisation d'interface est pour moi un atout majeur, pas seulement pour les icônes, mais les couleurs, les emplacement, les valeurs par défauts, les extensions... (ex: Grammalecte, sous licence libre, GNU GPL)

Voyez-vous LibreOffice comme une bonne alternative à la suite Office de Microsoft ou recommanderiez-vous un autre logiciel ?
Bonne alternative... oui pour un usage personnel classique ...non pour de la production en entreprise où Office 365 présente des avantages non négligeables et des soucis en moins. Moins de problèmes avec les différents acteurs /externes /prestataires /échanges... c'est pas pour rien que MS fait pas beaucoup d'efforts pour que ça opère bien avec du "Open Document Format". C'est pour garder un maximum de part de marché.
6  2 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 10:40
Voyez-vous LibreOffice comme une bonne alternative à la suite Office de Microsoft ou recommanderiez-vous un autre logiciel ?

En entreprise, le format par défaut est soit *.doc (qui commence à ne plus être utilisé heureusement) ou le *.docx. Malheureusement même si c'est un format ouvert, pas mal de fonction semblerait être mal documenté, d'ou un manque d’interpolarité.
Libre office progresse pour respecter la mise en forme du docx d'origine mais pas sans sans mal. La communauté doit faire un gros travail comme d'habitude en faisant du reverse engenering sur les fonctions non documenté. Grace à cette amélioration sans cesse du support du docx, LibreOffice a de plus en plus d'agument pour séduire même les entreprise.

Je pense que ce qui peut empêcher son adoption sont les macro Excel. En entreprise, on peux trouver pas mal de documenté avec derrière des macros pour effectuer VBA. Sur le marché du travail, j'imagine qu'il y a pas mal de profile sachant faire du VBA, mais qu'en est il pour le language de LibreOffice, j'en suis moins sur.
1  0 
Avatar de PofNClimb
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 9:33
J'ai utilisé LibreOffice il y a quelques années, et en était très content. J'ai notamment rédigé tous mes rapports lors de mes études d'ingénieurs avec cet outil, sans jamais m'être senti limité. C'est donc, pour moi, signe que l'outil est fiable, puissant, et une alternative plus qu'efficace à Microsoft Office. Encore un joli succès du monde de l'open source !
En arrivant en entreprise, je n'ai pas eu d'autre choix que de passer à Microsoft Office, qui s'est avéré quand même bien plus agréable d'utilisation et fiable (rapidité à faire une mise en forme propre, conservation de celle ci au fil des pages, ergonomie du logiciel etc...). Quand j'ai ensuite intégré une startup dans laquelle MS Office n'était pas installé, j'ai tenté un retour à Libre Office, et me suis senti vite contre productif... J'ai finalement opté pour WPS Office, certes non open source, mais libre et vraiment plus abouti que Libre Office.
Finalement, selon moi, Libre Office est un excellent outil, mais malheureusement, il n'atteint ni la simplicité de Google Doc pour les particuliers, ni la puissance et l'ergonomie de MS Office ou WPS Office pour les entreprises.
1  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 16:57
personnellement professionnellement, les types d'entreprises que j'ai incorporé n'ont jamais eu la nécessité d'utiliser des macro pour les documents qu'elles ont produit (pour elle ou les autres)... en revanche, certains documents fournis par nos prestataires en ont.
Il est donc possible en théorie de n'utiliser que LibreOffice pour la production, et d'avoir un Office 365 sous la manche pour lire les documents des autres. Malheureusement dans la pratique il y a toujours des aberrations aléatoires. exemples LO vers les_autres :
- un simple document texte, qui in fine ne présente pas la même disposition, pas la même présentation...
- un tableur où (Dieu seul sait pourquoi) la case L12 se refuse toute assignation de valeur... mettant par la même occasion à défaut toute l'utilité du tableau à travers ses fonctions.
etc.

Avant même de parler de macro, il reste de nombreux désagréments. Le meilleur moyen de transition, reste d'employer les différents logiciels en fonction du destinataire ou du type de document, le temps que LO s'impose comme un standard de référence, et non comme une alternative envisageable.

Pour ce qui est des compétences... je suppose que plus LibreOffice s'imposera comme fiable et compétant, plus les employés s'y formeront (à la demande de l’employeur ou en autodidacte). Chercher la maîtrise du langage macro LO à travers des profiles d'embauche me parait erroné comme approche.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 12:55
A dire vrai, la plupart des personnes que j'ai vu utiliser Google Docs, ne l'utilise que comme un "bloc note" enrichi. Je suis l'un des rares à faire réellement de la documentation avec de la mise en forme "poussé" (de la police, du style, du fond, de l'orientation, des fonctions, etc.). ^^'

"rapidité à faire une mise en forme propre, conservation de celle ci au fil des pages"
Je ne suis pas sûr de saisir. En terme de rapidité, je pense que tu évoques le nombre de clic. Ils sont pourtant identiques entre MS et LO --> "style et formatage" --> définir comme titre de niveau 1 (ou 2, ou 3...)
Pour la conservation de mise en forme au fil des pages, je ne vois pas du tout, pourrais-tu me donner un exemple ?
0  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 13:47
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Pour la conservation de mise en forme au fil des pages, je ne vois pas du tout, pourrais-tu me donner un exemple ?
Il veut dire que selon ce que tu fais, genre couper un bout de texte d'un endroit pour le coller ailleurs, ça te met tout ton document en vrac (vécu avec un livre d'une centaine de pages) : les marqueurs de styles se prennent les pieds dans le tapis et paf !

Et la gestion des tableaux est laborieuse.
0  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 20:03
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Il veut dire que selon ce que tu fais, genre couper un bout de texte d'un endroit pour le coller ailleurs, ça te met tout ton document en vrac (vécu avec un livre d'une centaine de pages) : les marqueurs de styles se prennent les pieds dans le tapis et paf !
Sans vouloir polémiquer, il me semble que ce genre de chose arrive surtout lorsque l'on utilise pas les feuilles de style. ?

Perso je suis surtout impatient de voir la fin de l'utilisation de Java dans LO.

Et un meilleur support pour les extensions, Grammalecte notamment.
0  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 22:36
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Sans vouloir polémiquer, il me semble que ce genre de chose arrive surtout lorsque l'on utilise pas les feuilles de style. ?
En ce qui concerne mon cas, je les avais utilisées, dès le début du projet…
0  0 
Avatar de pibas
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/03/2019 à 15:46
Parce qu'en utilisant un produit "acheté", il y a une obligation de résultat de la part du vendeur, une possibilité de recours. En cas de produit gratuit, offert, libre ou tout autre terme introduisant une approche "non contractuelle", on ne peut se retourner contre un fournisseur.
0  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web