AMS : un émulateur basé sur un projet open source permettant de profiter des vieux jeux Mac
Et des applis Mac classiques sans ROM Apple

Le , par Christian Olivier

85PARTAGES

14  0 
L’Advanced Mac Substitute (AMS) est un projet open source initié par Josh Juran qui vise à permettre l’exécution d’un vieux logiciel Mac (antérieur à macOS 7) sans aucune ROM Apple. Si vous attendiez donc qu’une réimplémentation Open Source de la boîte à outils Macintosh, l’API qui est responsable de tout, soit enfin proposée, vous serez probablement comblés grâce à AMS ;!


Rappelons que jusqu’à lors, il était admis que les émulateurs Macintosh ont besoin de ROMs Apple et/ou de supports d’installation, car les appels API redirigent vers la ROM. Il devrait fonctionner sur n’importe quel système POSIX-like et être compatible avec les plateformes : Mac OS classique, Mac OS X, Linux et Android.


Contrairement à d’autres projets d’émulation, AMS ne tente pas d’émuler le matériel, sauf pour le processeur Motorola de la série 68000. Il utilise un ensemble de bibliothèques logicielles permettant aux anciennes applications Mac de s’exécuter plus simplement sur le système de l’appareil hôte. AMS remplace l’OS sans en être un et se lance directement dans une application, sans phase de démarrage.


En d’autres termes, l’Advanced Mac Substitute de Josh Juran est une réimplémentation au niveau de l’API du Mac OS classique qui permet de lancer des applications Mac classiques sous un OS moderne basé sur Linux ou sous Android sans utiliser une ROM Apple ou un logiciel système de la marque à la pomme. Désormais, rien ne vous empêche de lancer des jeux tels que Load Runner, Amazing, Missile ou Solitaire sur un Raspberry Pi grâce à cet émulateur. Pour l’instant, les applis sont lancées depuis un terminal de commande et exécutées par l’émulateur via un client qui affiche la vidéo et accepte les commandes entrées par l’utilisateur.


AMS en est encore dans les toutes premières phases de son développement. L'émulateur ne fonctionne pour l’instant pas avec tous les systèmes d’exploitation, notamment sur les versions les plus récentes de macOS. Il n’est pour l’instant supporté que jusqu’à la version 10.12 de macOS, que ce soit sur les plateforme Intel ou PowerPC. Par ailleurs, son implémentation sur les distributions Linux n’est pas encore au point. Cela dit, c’est une excellente avancée en ce qui concerne l’émulation Macintosh.

Source : V68K

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Avez-vous d’anciennes applications Mac en tête que vous souhaiteriez revoir grâce à AMS ?

Voir aussi

GNOME va se séparer du menu d'applications à partir de GNOME 3.32, l'équipe responsable de son développement explique pourquoi
La PlayStation Classic embarquera l'émulateur open source PCSX ReARMed, un fork de l'émulateur PCSX vieux de presque 20 ans
Nintendo fait supprimer sur GitHub des dépôts contenant un émulateur Game Boy Advance et des jeux associés, après avoir traduit deux sites en justice
Wine 4.0 : le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS est disponible avec le support de Direct3D 12 et Vulkan

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de naila123456
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 9:43
Merci bonne continuation

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web