La Commission européenne révoquera les domaines .eu britanniques après le Brexit
Quelles sont les conséquences potentielles ?

Le , par Stéphane le calme

93PARTAGES

14  0 
Fin mars, dans un communiqué officiel, la Commission européenne a rappelé que la préparation du Brexit n’est pas seulement une affaire de l’UE et des autorités nationales, mais concerne également les parties privées.

La Commission a déclaré que « Sous réserve de tout arrangement transitoire susceptible d'être contenu dans un éventuel accord de retrait, le cadre réglementaire de l'UE pour le domaine de premier niveau .eu ne saura plus s'appliquer au Royaume-Uni à compter de la date de retrait. »

L’une des conséquences est « qu’à compter de la date de retrait [du Royaume-Uni de l’UE], les entreprises et organisations établies au Royaume-Uni, mais pas dans l'UE et les personnes physiques résidant au Royaume-Uni ne seront plus habilitées à enregistrer des noms de domaine .eu ou, s'ils ont enregistré un nom de domaine en .eu, ne seront pas autorisés à renouveler les noms de domaine .eu enregistrés avant la date de retrait. »

Plus loin, la Commission a suggéré que les domaines .eu existants pourraient être annulés au moment où le Brexit arriverait – qui est prévu pour le 30 mars 2019 – sans aucun droit d'appel.

« À la suite du retrait du Royaume-Uni, le titulaire d'un nom de domaine ne remplit plus les critères généraux d'éligibilité... le titulaire d’un nom de domaine en .eu aura le droit de révoquer ce nom de domaine de sa propre initiative et sans soumettre le différend à un règlement extrajudiciaire des conflits. »

Les conséquences de la révocation imminente seront considérables

Selon EURACTIV, tout domaine affecté disparaîtra du Web dans les 48 heures suivant la révocation. Ensuite, les courriers électroniques pourraient être interrompus étant donné que les systèmes de noms de domaine sont utilisés pour acheminer les messages. Des problèmes liés au fonctionnement des certificats de sécurité Web, connectés aux noms de domaine, pourraient également se poser.

S'exprimant devant un initié du secteur sous couvert d'anonymat vendredi 18 janvier, EURACTIV a appris que près de 250 000 domaines .eu actuellement associés à des déclarants britanniques seraient sur le point d'être annulés.


Recommencer de zéro

Dans le cas où un accord de retrait serait officiellement convenu entre le Royaume-Uni et l'UE, les révocations auront lieu à compter du 1er janvier 2021.

« Les changements auront un impact énorme », a appris EURACTIV. « Cela va affecter l'activité économique des sociétés britanniques .eu car, en termes de moteurs de recherche, ces sites Web ont passé beaucoup de temps à grimper dans les classements avec leurs noms de domaine actuels ».

« Ces entreprises devront tout recommencer à zéro ».

Dispositions transitoires

Des dispositions transitoires sont en cours de discussion et devraient être finalisées la semaine prochaine. À la suite de l’annonce de la Commission en mars, le nombre de domaines .eu enregistrés en Grande-Bretagne a fortement diminué, d’environ 100 000.

Jusqu'ici, l'industrie a été laissée dans l'ignorance des conséquences potentielles de la révocation des 250 000 domaines restants, mais leur plus grand espoir est que la Commission européenne propose un accord transitoire qui permettrait aux entreprises et aux particuliers de gérer plus efficacement leur migration depuis des domaines .eu .

EURid, l’organisation privée, indépendante et à but non lucratif qui exploite le TLD .eu sous contrat de la Commission européenne depuis 2003, a fait un communiqué à ce sujet sur son site Web en mars 2018. L’organisation a laissé entendre qu’elle n’a pas été consultée sur le sujet, puisque nous pouvons lire « EURid, le gestionnaire de registre du TLD .eu, a reçu hier après-midi le lien vers la communication de la Commission européenne concernant le Brexit et le TLD .eu. ».

Source : EURACTIV

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 23:09
Des sites qui ont changé de domaines ? La solution se limite généralement à taper le nom du site sur un moteur de recherche pour le retrouver avec le nouveau domaine.

Non ça ne repart pas de zéro, changer de domaine n'imposant pas de changer de nom au passage. Les principaux concernés peuvent déjà obtenir un .uk et faire des redirections automatiques à coup de "301 Moved permanently", une technique supportée par les navigateurs et utilisée depuis longtemps pour faire face aux changements de domaines, entre autres choses. Ces codes 301 permettent notamment aux moteurs de recherche de mettre à jour leurs liens, d'où l'efficacité de la méthode décrite au début de ce post.

Par ailleurs, ça ne tient qu'à l'UE de privilégier les besoins des utilisateurs, par exemple en autorisant l'usage des domaines au moins pour un tel usage de redirection pendant une période de transition, par exemple deux ans. Après, c'est sûr que s'ils préfèrent se la jouer enfant gâté et couper les ponts dès la sortie pour se venger du Brexit... ça ne donne que plus de raison d'en sortir. J'aime pas l'idée d'être dirigé par des gamins, perso.
Avatar de lohworm
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 6:47
ça ne tient qu'à l'UE de privilégier les besoins des utilisateurs, par exemple en autorisant l'usage des domaines au moins pour un tel usage de redirection pendant une période de transition, par exemple deux ans. Après, c'est sûr que s'ils préfèrent se la jouer enfant gâté et couper les ponts dès la sortie pour se venger du Brexit... ça ne donne que plus de raison d'en sortir. J'aime pas l'idée d'être dirigé par des gamins, perso.
Dans le cas où un accord de retrait serait officiellement convenu entre le Royaume-Uni et l'UE, les révocations auront lieu à compter du 1er janvier 2021.
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 9:47
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Par ailleurs, ça ne tient qu'à l'UE de privilégier les besoins des utilisateurs, par exemple en autorisant l'usage des domaines au moins pour un tel usage de redirection pendant une période de transition, par exemple deux ans. Après, c'est sûr que s'ils préfèrent se la jouer enfant gâté et couper les ponts dès la sortie pour se venger du Brexit... ça ne donne que plus de raison d'en sortir. J'aime pas l'idée d'être dirigé par des gamins, perso.
Ou cela ne tenait qu'aux Brexiter de réfléchir à toutes les implications de leur décision.

Je suis désolé, mais jusqu'à maintenant, l'UE est très loin de se la jouer enfant gâté et de couper les ponts directement, suffit de regarder le fait qu'ils sont prêts à laisser plus de temps car les accords de sortis ne seront jamais prêts pour mars, alors qu'effectivement, accords ou pas, en mars, l'UE aurait pu dire "Bah tant pis pour vous, fallait y penser avant".

Ce n'est pas à l'UE de gérer les besoins utilisateurs d'un pays qui n'en fera plus parti... C'est au pays qui veut son indépendance de réfléchir aux conséquences de sa décision, et d'anticiper toutes les démarches à faire. Le Brexit n'a pas été voté la semaine dernière, les entreprises et autres concernés par ce problème n'avaient qu'à pas attendre le mois avant la sortie effective pour se réveiller...

Pour moi, c'est exactement du même niveau que les entreprises qui ont demandé plus de temps pour mettre en place le RGPD en s'y prenant 15 jours avant, alors que cela faisait déjà 2 ans qu'on savait de quoi il en retournait et ce qu'il fallait faire.
Avatar de luigifab
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 12:31
Oh ! Quel dommage
Ils devraient se dépêcher de faire le changement de nom de domaine.
Ils pourront au moins profiter d'une redirection pendant quelques semaines.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 8:42

Brexit, 10 milliards pourraient manquer au budget européen en cas de « no deal »
Quand le Royaume-Uni va quitter l'UE, ça va coûter cher aux allemands et aux français. Parce que bon ce n'est pas la Grèce qui va payer...

Je me demande qui va quitter l'UE après le Royaume-Uni, est-ce que ce sera l'Italie ou l'Allemagne ?
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 9:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
...

Je me demande qui va quitter l'UE après le Royaume-Uni, est-ce que ce sera l'Italie ou l'Allemagne ?
Euh 10 milliards c'est la contribution totale du R-U.
Sur cette somme une partie est retransféré au R-U.
Le R-U est un contributeur net pour 4 milliards. Donc je dirait qu'au pire il manque 5-6 milliards.

Mais le R-U va aussi devoir payer l'UE pour accéder à plein de services. (Marché unique, ESA, Erasmus, coopération policière et judiciaire, ...)

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je me demande qui va quitter l'UE après le Royaume-Uni, est-ce que ce sera l'Italie ou l'Allemagne ?
Vu le bordel que ca fait au RU pour quitter l'UE je ne suis pas sur que ca enchante encore grand monde

Et on est même pas encore sur que le RU va quitter l'UE tellement ils sont nulle part...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 11:10
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
Vu le bordel que ca fait au RU pour quitter l'UE je ne suis pas sur que ca enchante encore grand monde
Rester dans l'UE ce n'est pas un sinécure non plus...
Un jour il faudra détruire l'UE.

Sinon ouais c'est le bordel le Brexit, en même temps Theresa May à la base elle soutenait le STAY et pas le LEAVE, donc c'était peut-être pas la meilleure pour la situation.
En plus l'UE fait tout pour que ça ce passe mal, parce que si le Royaume-Uni sort tranquillement et que tout ce passe bien, ça va donner des idées aux autres.
L'UE doit faire peur à tout le monde pour que d'autres n'essaient pas se libérer.

J’espère que le Brexit aura lieu, ce serait quand même dommage de tout abandonner et de revenir en arrière.
Normalement dans 2 mois c'est bon.
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 11:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Rester dans l'UE ce n'est pas un sinécure non plus...
Un jour il faudra détruire l'UE.

Sinon ouais c'est le bordel le Brexit, en même temps Theresa May à la base elle soutenait le STAY et pas le LEAVE, donc c'était peut-être pas la meilleure pour la situation.
En plus l'UE fait tout pour que ça ce passe mal, parce que si le Royaume-Uni sort tranquillement et que tout ce passe bien, ça va donner des idées aux autres.
L'UE doit faire peur à tout le monde pour que d'autres n'essaient pas se libérer.

J’espère que le Brexit aura lieu, ce serait quand même dommage de tout abandonner et de revenir en arrière.
Normalement dans 2 mois c'est bon.
Heu... LOL ?

En ce moment, c'est les Britanniques qui foutent le bordel à vouloir renégocier. Pour le coup, l'UE n'a rien à se reprocher...
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 11:33
1) C'est surtout que le référudum à donner une très courte majorité au Leave ( et avec un campagne basé sur de gros mensonge)
2) C'est que Brexit ca ne veut strictement rien dire puis qu’après il faut définir la relation qu'on veut avec l'UE.
3) Que les Brexiteur non aucun vue, aucun plan (a par fuir)
4) Que certains Brexiteur espéraient avoir le beurre l'argent du beurre et le sourire de la crémière...
(Ils espèrent pouvoir vendre dans l'UE, sans devoir respecter les règles de l'UE, ils espèrent pouvoir pêcher dans les zones de l'UE, mais que l'UE ne puisse pas pêcher au RU, ...
Ah et le plus puissant c'était une député qui voulait que le R-U aie toujours des député aux parlement européens sans être membre de l'UE)

Et peux-tu citer en quoi l'UE fait tout pour que le Brexit se passe mal?
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2019 à 13:05
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
1) C'est surtout que le référudum à donner une très courte majorité au Leave ( et avec un campagne basé sur de gros mensonge)
2) C'est que Brexit ca ne veut strictement rien dire puis qu’après il faut définir la relation qu'on veut avec l'UE.
3) Que les Brexiteur non aucun vue, aucun plan (a par fuir)
4) Que certains Brexiteur espéraient avoir le beurre l'argent du beurre et le sourire de la crémière...
(Ils espèrent pouvoir vendre dans l'UE, sans devoir respecter les règles de l'UE, ils espèrent pouvoir pêcher dans les zones de l'UE, mais que l'UE ne puisse pas pêcher au RU, ...
Ah et le plus puissant c'était une député qui voulait que le R-U aie toujours des député aux parlement européens sans être membre de l'UE)
Ils prennent des psychotropes, ou ils prennent vraiment les gens pour des cons ?

Et peux-tu citer en quoi l'UE fait tout pour que le Brexit se passe mal?
Dans la tête des Ryu, l'UE est responsable d'à peu près tous les problèmes qu'a eu l'humanité depuis l'époque des pyramides. Donc forcément...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web