Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une mauvaise intégration B2B, d'applications et de cloud coûte aux entreprises 500 000 dollars du résultat net chaque année,
Selon un rapport

Le , par Stan Adkens

255PARTAGES

11  1 
Les Nouveaux challenges dont font face les entreprises de tous les secteurs d'activité sont des défis d'intégration B2B, d'applications et de cloud computing qui compromettent les opportunités de revenus et menacent la croissance, et plus de la moitié des entreprises interrogées par Cleo, leader mondial des technologies d'intégration dans le Cloud et les écosystèmes, ont déclaré que ces défis coûtent 500 000 dollars par an à l'entreprise.

En effet, Cleo a récemment mené une enquête auprès de 100 décideurs informatiques de tous les secteurs d’activité, l'objectif était de mieux comprendre l'importance de l'intégration dans le paysage commercial d'aujourd'hui. 70 % des entreprises sondées ont déclaré des revenus annuels se situant entre 100 millions et 1 milliard de dollars. Les résultats de l’enquête, qui ont été compilés dans le rapport 2019 de l'état de l'intégration des écosystèmes et des applications, indiquent une lacune coûteuse dans les stratégies et les solutions requises pour soutenir l'entreprise moderne.


Bien que presque tous les répondants au sondage soient conscients du rôle crucial que jouent des initiatives comme la modernisation des technologies d’information (IT), la consolidation des systèmes et la visibilité de bout en bout dans leur capacité à soutenir la concurrence et à générer des revenus, ils comprennent également les réalités de leurs infrastructures et processus IT actuels, et combien il est difficile de suivre, voire d'améliorer leur rendement.

« Le consensus accablant de ces décideurs en IT est que les nouvelles exigences d'affaires – dont beaucoup sont le fait de forces extérieures à l'entreprise – exercent une pression supplémentaire sur les organisations et les technologies pour fournir de meilleures solutions d'intégration des écosystèmes », a déclaré Tushar Patel, directeur marketing de Cleo. « Et quand ils ne peuvent pas, cela coûte de l'argent à l'entreprise. Mais pour beaucoup de ces organisations, ce n'est pas un problème qui peut être résolu immédiatement parce qu'elles n'ont pas la stratégie, les outils, le budget ou les ressources nécessaires pour mettre en œuvre ces initiatives qui ont une incidence sur les revenus. »

L’étude réalisée par Cleo révèle que 57 % des décideurs informatiques interrogés affirment que les mauvaises intégrations et le manque de ressources contribuent à la perte de centaines de commandes chaque année, entraînant des pertes de revenus annuelles de l'ordre de 250 000 dollars à 500 000 dollars.


« Le fait que la majorité des entreprises subissent des pertes de revenus d'au moins 250 000 $ chaque année est une statistique surprenante, et c'est un point très pénible pour les décideurs en IT interrogés », explique M. Tushar Patel. « La bonne nouvelle, c'est que la plupart des équipes informatiques pensent qu'elles peuvent influencer positivement la valeur de l'entreprise si elles peuvent trouver de meilleurs moyens de prendre en charge les transactions de bout en bout avec leur écosystème, ce que la plateforme d'intégration d'écosystème de Cleo promet précisément de les aider à faire. »

De nombreux répondants au sondage ont eu peu de difficulté à cerner les problèmes de l’entreprise, ce qui est une bonne première étape dans la recherche de solutions :

95 % des entreprises interrogées s'efforcent d'améliorer leurs écosystèmes d'entreprise, tandis que 38 % n'ont pas confiance dans leur capacité à s'adapter pour soutenir les initiatives d'intégration qui sont à la base de ce processus ; 63 % des répondants estiment que l'intégration de nouvelles entreprises est trop complexe et prend trop de temps ; 29 % déclarent ne pas disposer des ressources qualifiées nécessaires pour créer et gérer les intégrations entre les systèmes, les applications et les écosystèmes partenaires ; 22 % affirment que les technologies patrimoniales entraînent des retards importants dans la génération de nouveaux revenus, et 81 % croient que le remplacement des systèmes patrimoniaux soutiendra les initiatives commerciales émergentes.

Dans l'ensemble, les décideurs informatiques interrogés estiment que la modernisation est essentielle pour consolider des technologies disparates, automatiser les processus de transaction des données et accroître la visibilité de leurs flux de données critiques, et c'est la raison pour laquelle plus de la moitié prévoient de moderniser leur intégration et leur infrastructure informatique en 2019.

« Il est souvent plus facile pour les entreprises de s'appuyer sur des systèmes B2B locaux ou obsolètes et sur des solutions patrimoniales orientées vers l'intérieur pour piloter leurs activités, mais il est peu judicieux de repousser la modernisation informatique trop longtemps, d'autant plus que l'explosion des applications continue à imprégner l'entreprise », ajoute Patel. « Nous avons constaté un succès phénoménal pour les entreprises qui prennent en charge ces exigences émergentes grâce à une plateforme d'intégration d'écosystème unique en tant que lien entre leurs applications, le cloud et les interactions avec leurs partenaires commerciaux. », a-t-il ajouté.

Toutefois, selon Cleo, ces efforts de modernisation commencent par l'alignement stratégique des unités d'affaires et des équipes de TI qui visent le succès à long terme. Et cet alignement se manifestera sous la forme d'un écosystème numérique modernisé qui éliminera les interruptions de flux de données de bout en bout qui coûtent aux entreprises des centaines de milliers de dollars en revenus perdus chaque année.

Source : Cleo

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?
Avez-vous été témoins de ce genre de gâchis dans votre entreprise ?

Lire aussi

IBM et VMware renforcent leur partenariat pour accélérer l'adoption du Cloud hybride, et la transformation numérique des entreprises
Le marché du cloud a représenté plus de 250 MMM $ pour une croissance annuelle de 32%, selon le dernier rapport de Synergy Research Group
CollabNet : l'adoption des pratiques agiles augmente en entreprise, mais très peu d'organisations auraient un haut niveau de compétence
L'adoption de Windows 10 en entreprise sera « la plus rapide connue à ce jour », d'après des prévisions de Gartner
L'adoption de l'open source en entreprise varie selon ses domaines d'applications, la messagerie et les applications commerciales privilégiées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !