Facebook et Intel travaillent ensemble sur une puce d'intelligence artificielle
Dont la sortie est prévue pour le second semestre 2019

Le , par Bill Fassinou

149PARTAGES

12  0 
Reuters a rapporté tôt ce matin qu’Intel et Facebook travaillent ensemble pour mettre en place une nouvelle puce d’intelligence artificielle qui serait prévue pour la seconde moitié de cette année. La puce a été présenté ce lundi, explique Reuters, au cours du CES, le salon numérique grand public de Las Vegas. Cette puce permettra à partir d’algorithmes d’identifier des personnes sur des photos via un système d’inférence ou de déduction. Cette collaboration entre l’un des plus grands fabriquant de semi-conducteurs et le géant de Menlo Park Facebook, va sans doute encore faire bouger le marché des puces électroniques notamment celui de la grande famille des semi-conducteurs quand on sait que rien qu’en 2018, les puces portaient le chiffre d’affaires mondial des semi-conducteurs à une augmentation d’environ 13,4 %.

Les semi-conducteurs ont acquis une importance considérable dans notre société. Ils sont à la base de tous les composants électroniques et optoélectroniques qui entrent dans les dispositifs informatiques, de télécommunications, de télévision, dans l'automobile, les appareils électroménagers et les systèmes d’intelligence artificielle, etc. L’IA est-elle devenu le principale sujet en informatique ces derniers année ? L’intelligence artificielle se développe avec une vitesse sans précédent. Les grandes entreprises de la technologie l’emploient de plus en plus pour proposer des solutions à leurs clients que ce soit dans le domaine de la sécurité, la programmation, la mobilité, etc. On se rappelle qu’en décembre dernier, Nvidia expérimentait une IA capable de générer des visages humains totalement crédibles. Une technologie qu’il a mis au point en servant de ces propres GAN, un model génératif où deux réseaux sont placés en compétition dans un scénario de théorie des jeux (un domaine des mathématiques qui s'intéresse aux interactions des choix d'individus, appelés joueurs qui sont conscients de l'existence de ces interactions).


Dans son rapport du 12 décembre dernier fourni avec une vidéo à l’appui, NVIDIA a exposé sa façon de générer des images grâce à une architecture de générateur basée sur le style pour des réseaux contradictoires génératifs. Les GAN de NVIDIA se basent sur un concept dit de ‘’transfert de style’’. Plus tôt dans le même mois, Nvidia avait publié les résultats d’une étude qui montrait comment combiner des visuels générés par l'IA avec un moteur de jeu vidéo traditionnel. Le résultat est un système graphique hybride qui pourrait un jour être utilisé dans les jeux vidéo, la réalité virtuelle, voire même des films. Parmi les objets intelligents, les assistants vocaux sont en plein essor. Les bons débuts de Google Home en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis soulignent ce développement.

Google, Amazon et Apple détiennent une grande part de ce marché. Néanmoins de nombreux fabricants développent leur propre système. LG, Lenovo, JBL, Sony et d'autres ont noué un accord avec Google ou Amazon pour bénéficier de leur intelligence artificielle. Samsung a développé son assistant Bixby. Il n'a fallu que quelques mois pour que les assistants vocaux représentent 4 % des ventes du rayon hi-fi connectée en France. L'institut GfK estime que d'ici trois ans, 30 % des recherches en ligne passeront par un assistant vocal. Au Royaume-Uni, le marché aurait déjà atteint déjà 1,3 million d'unités vendues par an. Ce partenariat Facebook et Intel pourrait également permettre à Intel de bousculer le classement des fournisseurs de puces liées à l’intelligence artificielle ou encore concurrencer avec d’autres produits du marché par exemple.

A ce propos, Reuters pense qu’à travers ce travail collaboratif, Intel, l’un des principaux fabricants mondial de semi-conducteurs pour ordinateurs, cherche à se renforcer sur le marché en pleine croissance de l’intelligence artificielle, où sa puce devrait être en concurrence avec celle de Nvidia et les produits de la division Amazon Web Services d’Amazon.com. Les processeurs d’Intel dominent actuellement ce marché qui devrait atteindre 11,8 milliards de dollars (10,3 milliards d’euros) d’ici 2021, selon les analystes de Morningstar, explique t-il. A en croire Reuters, Nvidia, un concurrent direct, a lancé en septembre dernier, sa propre puce d’inférence et en novembre, Amazon a également dit en disposer d’une. La puce d’Amazon ne constitue pas une menace directe pour les activités d’Intel et de Nvidia, dit-il, car le géant américain du commerce en ligne ne compte pas la commercialiser.

Vers fin 2018, Amazon avait également annoncé qu’il allait prochainement construire une nouvelle puce personnalisée qu’il utilisera pour faire fonctionner ses serveurs et faire baisser sa dépendance vis-à-vis de certains de ces fournisseurs notamment le géant Intel. Cependant il prévoit à ce stade de vendre des services d’informatiques dématérialisés reposant sur cette puce dès cette année. Reuters pense que ceci dit, si Amazon peut compter sur ses propres puces, Nvidia et Intel perdront tous les deux un client de premier plan. Aussi, doivent-ils s'inquiéter du fait qu’Amazon décide de rendre commerciale sa puce ?

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Le chiffre d'affaires mondial des semi-conducteurs a augmenté de 13,4 % en 2018 grâce au marché des puces, selon Gartner

Nvidia a mis au point une IA capable de générer des visages humains totalement crédibles, une menace pour l'identité en ligne ?

Conférence NeurIPS AI : une IA de Nvidia se sert d'images réelles qu'elle convertit en paysage numérique qui a pu être utilisé pour un jeu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/01/2019 à 2:27
La strategie de fcbk n'est voué qu'a l'absorbtion de données personnelles et toujours plus de données.
Elle est definitivement PATHETIQUE !
0  0 

 
Google avertit que des dizaines de millions de téléphones Android sont préchargés avec des logiciels malveillants dangereux
L'immobilisation du 737 MAX est un tel désastre que les compagnies aériennes louent des 737-200 de 30 ans d'âge
Voitures autonomes : « Tous ceux qui comptent sur le lidar sont condamnés »
Apprendre à programmer en Go avec les templates GoLand, un tutoriel d'Ekaterina Zharova
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web