SpaceVim : une version stable de l'éditeur de texte est disponible, la version v1.0.0
Qui apporte un lot de nouveautés et correction de bogues

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Tôt cette semaine, l’équipe de développement de SpaceVim a annoncé la disponibilité d’une version stable de l’éditeur de texte. La note de version rapporte que de nombreux ajouts, modifications et améliorations ont été fait ainsi que la correction d’un certain nombre de bogues. Le site de l’éditeur renseigne que l’éditeur sera utile et très bénéfique pour un bon nombre d’utilisateurs. On note les utilisateurs élémentaires de Vim, les utilisateurs de Vim poursuivant une belle apparence, les utilisateurs de Vim qui souhaitent réduire le risque RSI, les utilisateurs de Vim désirant apprendre une manière différente d’éditer des fichiers et finalement les utilisateurs de Vim souhaitant un système de configuration simple mais profond. Le premier commit de SpaceVim a lieu fin décembre 2016. En février 2017, l’équipe annonçait la possibilité d’utiliser l’éditeur Vim en tant qu'environnement de développement intégré (EDI) pour Java.

Les développeurs Java devraient installer alors quelques plugins afin de faire de Vim leur EDI. Ces plugins étaient regroupés en trois catégories en fonction de leur utilisation, il s'agit de : la gestion de projet, le formatage des codes, la complétion des codes et le fonctionnement asynchrone des programmes. Pour rappel, Vim est un éditeur de texte libre et open source pour les terminaux sous GNU/Linux. Sa stabilité est reconnue et l'outil ne cesse de progresser en termes d'améliorations. Il est un éditeur de texte extrêmement personnalisable, que ce soit par l'ajout d'extensions, ou par la modification de ses fichiers de configuration qui sont tous écrits dans son propre langage en l'occurrence le Vim script. Vim est également considéré comme un outil très puissant et n'aurait rien à envier aux éditeurs graphiques comme Gedit, Kate ou Mousepad. En effet, il intègre plusieurs fonctions que beaucoup de développeurs apprécient, ce qui fait de lui un très bon EDI (coloration syntaxique de 200 langages, complétion automatique, comparaison de fichiers, recherche avancée, etc.).


L’équipe indique que SpaceVim est une distribution de l'éditeur Vim inspirée de spacemacs. Il gère des collections de plugins en couches, qui permettent de rassembler des packages associés pour fournir des fonctionnalités. Après deux ans de développement, la première version stable de SpaceVim v1.0.0 est maintenant disponible. La version stable, SpaceVim v1.0.0 dispose de multiples caractéristiques. Il s’agit notamment son excellente documentation (on peut y accéder en faisant h: spacevime), d’une interface utilisateur minimaliste et agréable dotées de fonctionnalités très utiles, d’un support de disposition QWERTY et BEPO, des liaisons de touches mnémoniques (les commandes ont des préfixes mnémoniques comme [WIN] pour tous les commandes Windows et buffer ou [Unite] pour les commandes unites de workflow), d’un temps de démarrage rapide (une charge paresseuse de 90 % des plugins avec [dein.vim] ) et d’un mode sombre attrayant dénommé “Neovim centric”.

Il dispose d’une centaine de packages déjà prêts à l’emploi bien organisés en couche de configuration et respectant un ensemble de convention et permet de réduire le risque de RSI en utilisant fortement la barre d’espace au lieu de modificateurs. Spacevim 1.0.0 a apporté comme ajouts, modifications ou améliorations l’ajout d’un journal pour la fonction d’amorçage, l’ajout d’un support findstr dans flygrep, l’ajout d’une API nommée "get_sid_from_path", l’amélioration des raccourcis clavier d’erreurs, l’amélioration des informations de débogage de SpaceVim, la mise à jour du journal d’exécution pour le démarrage, l’ajout d’un document pour savoir comment exécuter un run spacevim dans le menu fixe, la possibilité de changer la police par défaut en SourceCodePro, le changement du comportement de LeftMouse dans vimfiler, etc.

Les bogues fixés dans cette version stable de SpaceVim concernent : la prise en charge de CTRL+P dans Windows, la correction de la commande vimdoc dans Windows, la correction du support de flygrep et de neovim pour les systèmes Windows, l’ajout d’un journal pour gérer les fichiers de configuration et bien d’autres encore. La liste exhaustive des fonctionnalités citées ci-dessus est disponible sur le site de SpaceVim. Si vous utilisez déjà une version quelconque de SpaceVim, vous pouvez la mettre à jour ou mettre à jour les plugins que vous utilisez en vous basant sur les méthodes de mise à jour fournies dans la documentation de SpaceVim par l’équipe. Les procédures de mise à jour recommandées par l’équipe sont les suivantes :

  • Mises à jour automatiques : par défaut, cette fonctionnalité est désactivée. Cela pourrait ralentir le démarrage de vim/neovim. Si vous aimez cette fonctionnalité,activez-la en ajoutant : let g:spacevim_automatic_update = 1 à votre fichier de configuration personnalisé. SpaceVim recherchera automatiquement une nouvelle version à chaque démarrage. Vous devez redémarrer Vim après la mise à jour ;
  • mise à jour à partir du tampon SpaceVim : utiliser :SPUpdate SpaceVim dans le tampon SpaceVim. Cette commande ouvrira un tampon pour montrer le processus de mise à jour ;
  • mettre à jour manuellement avec git : pour mettre à jour manuellement, fermez Vim et mettez à jour le référentiel git : git -C ~/.SpaceVim pull
  • mettre à jour les plugins : utilisez :SPUpdate pour mettre à jour tous les plugins et SpaceVim lui-même. Après :SPUpdate, vous pouvez affecter les plugins qui doivent être mis à jour. Utilisez Tab pour compléter les noms de plugins après :SPUpdate.


La documentation de SpaceVim présente toutes les informations qui vous seront utiles pour effectuer d’autres manipulations sur l’éditeur. Vous pouvez accéder à cette documentation pour apprendre à obtenir le journal de SpaceVim, apprendre à faire vos configurations personnelles et les enregistrer dans des fichiers de configuration, apprendre la manipulation des fonctions d’amorçage ou encore en savoir plus sur l’écriture des couches de configuration, etc.

Certains internautes voient cette version comme un éditeur très simple pour faire des choses incroyables. Par contre, un autre le voit comme étant juste une configuration de Vim lui-même. « Voyez-le comme un vimrc préconfiguré avec un système de superposition personnalisé (s’il s’agit d’un système qui ressemble à un Spacemac). Neovim est une réécriture de Vim avec nettoyage du boîtier côté code. Il a vraiment copié le code Vim original basé sur certaines fonctionnalités comme l’async et le threading », a-t-il justifié.

Dans le même temps, un autre le contredit en disant que Neovim est bien plus qu’une réécriture de Vim. Il explique que la principale fonctionnalité de Neovim est de fournir un serveur qui permet aux autres éditeurs de demander à Neovim lui-même comment éditer un tampon en réponse à une frappe au clavier. De cette façon, les éditeurs n'ont pas besoin d'implémenter leurs propres versions de Vim (souvent à moitié testées). Au lieu de cela, ils doivent simplement se connecter à un serveur neovim et recevoir la bonne implémentation de Vim.

Source : SpaceVim

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

SpaceVim : utiliser l'éditeur de texte open source VIM en tant qu'EDI Java grâce à des plugins dédiés intéressant par rapport à Eclipse ou intelliJ ?

Vim 8 : la nouvelle version de l'éditeur de texte multiplateforme est disponible, elle apporte un lot de nouveautés et corrige de nombreux bogues

Vim : la version 8.1 de l'éditeur de texte multiplateforme est disponible avec le support de l'exécution d'un terminal dans une fenêtre Vim


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Zuthos Zuthos - Membre régulier https://www.developpez.com
le 08/01/2019 à 15:09
Bonjour,

Quelqu'un a des retours sur SpaceVim? Quel est la plus value face à Vim?

Merci d'avance

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web