Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des parents préfèrent éviter les appareils connectés comme cadeaux pour leurs enfants afin de préserver leur vie privée
Paranoïa ou bonne décision ?

Le , par Olivier Famien

178PARTAGES

13  0 
Les fêtes de Noël approchant, chaque parent est à pied d’œuvre pour trouver le cadeau parfait afin de satisfaire son enfant. Mais au vu des nombreux présents disponibles sur le marché, la tâche ne s’avère pas toujours aisée. Toutefois, avec le développement des technologies, il est remarqué que les appareils connectés offerts en présents prennent de plus en plus le pas sur les autres cadeaux traditionnels. Et cette donne est valable aussi bien du côté des enfants que des adultes.

Pour ces fêtes de Noël, Emily, une mère basée aux États-Unis a décidé de proscrire les cadeaux technologiques de sa liste des présents à offrir à ses enfants Felicity et Alden Eute. Et pour cause, Emily estime que de nombreux appareils intelligents comportent des fonctionnalités cachées qui vont au-delà de la fonction première du produit offert. En substance, la mère dénonce le fait que de nombreux appareils connectés disponibles sur le marché sont capables de surveiller, suivre et enregistrer les actions des utilisateurs, y compris celles de ses enfants.


Cette décision rappelle celle de Steve Jobs, l’ex-PDG d’Apple qui déclarait lors d’un entretien en 2010 que ses enfants n’avaient jamais utilisé d’iPad. Evan Williams, l’un des fondateurs de Twitter affirmait également, il y a quelques années, que ses deux jeunes garçons ne disposent pas d’iPad, mais plutôt de livres qu’ils peuvent lire à n’importe quel moment. Même si les raisons de l’interdiction de ce type d’appareils peuvent varier, il est au moins clair que ces appareils connectés ne comportent que de bonnes choses.

Pour protéger donc la vie de ses enfants, Emily a décidé d’offrir des cadeaux autres que des appareils connectés à ses enfants pour ces fêtes de Noël. « ;Mon mari et moi sommes d’accord sur le fait que les enfants n’ont pas vraiment besoin d’être sur les technologies ou sur les médias sociaux ;», souligne la femme. « ;Aucun de ces gadgets supplémentaires qui vous exposent à des choses auxquelles les enfants ne devraient pas être exposés à leur âge ;» ne leur sera accordé, avance-t-elle.

Alors que certaines personnes trouveront la décision d’Emily à la limite de la paranoïa, les mêmes préoccupations sont partagées par la Federal Trade Comission (abrégé FTC), l’agence indépendante du gouvernement des États-Unis chargée de l’application du droit de la consommation et du contrôle des pratiques commerciales anticoncurrentielles telles que les monopoles déloyaux, qui a déposé une plainte cette semaine après avoir détecté des violations généralisées de vie privée avec des applications qui « ;envoient des identifiants persistants [sur des enfants] à des tiers sans avertir directement les parents ;». Il faut souligner qu’aux États-Unis, la loi fédérale exige la permission d’un parent pour suivre et collecter des données sur les enfants de moins de 13 ans. Mais le constat est que plusieurs applications utilisées par des enfants envoient des données à des tiers sans le consentement préalable de leurs parents.

Comme données envoyées par les applications incriminées par la FTC, nous avons les données de localisation, les numéros de téléphone, ainsi que des informations de contacts pour ne citer que celles-là. Pour donner à la FTC, tous les arguments pour défendre ce sujet, Serge Engleman de l’International Computer Science Institute a rassemblé un ensemble de preuves qu’il a remises à l’agence indépendante.

Pour découvrir les faits décriés, l’institut a simulé l’utilisation d’applications Android sur des smartphones en connectant 10 téléphones à un ordinateur. Après avoir simulé le téléchargement d’applications sur les téléphones et joué à des jeux en utilisant l’ordinateur, l’International Computer Science Institute a noté des violations de vie privée et a publié les résultats de son étude sur le site web Mobi.

Même si les applications sont en grande partie utilisées pour envoyer des données confidentielles à des tiers, l’on note également que même les jouets connectés en général peuvent servir également à récupérer des informations confidentielles sur ceux qui les utilisent.


Pour Scott Pink, spécialiste de la confidentialité et de la cybersécurité, il incombe aux parents de déterminer si un produit technique est sans danger ou dangereux pour leurs enfants. Pour ceux qui souhaitent acheter un appareil connecté pour leurs enfants, en dépit des risques de collecte de données mentionnés, Pink préconise avant de l’utiliser, de vous assurer que l’appareil comporte « ;une politique écrite sur les données collectées ;» et requiert votre consentement avant de collecter les données. Ainsi, au lieu de se fier au hasard pour tomber sur un jouer qui respecte la vie privée, le parent pourra offrir un jouet sans danger à son enfant avec une conscience dégagée. Bien évidemment, cela nécessite de lire les petits caractères qui sont marqués sur les emballages et les guides d’utilisateur des appareils.

Si vous n’êtes pas de ceux qui sont poussés à lire ces informations, il ne vous reste plus qu’à offrir à vos enfants des cadeaux traditionnels en espérant qu’ils ne vous bouderont pas. Mais pour certains parents, il n’y a pas péril en la demeure. Tout le monde espionne tout le monde. Et donc que les jouets collectent des données sur les enfants, cela est vieux comme le monde et ne devrait pas pousser les parents à priver leurs enfants de présents qu’ils souhaiteraient avoir.

Source : CBS News

Et vous ?

Pour les fêtes de fin d’année, quel type de cadeaux allez-vous offrir à vos enfants ;?

Selon vous, les parents devraient-ils éviter les appareils connectés qui pourraient collecter des données sur leurs enfants ;?

Ou pensez-vous que priver les enfants des appareils connectés relève de la paranoïa ;?

Voir aussi

Le Nouveau-Mexique poursuit Google, Twitter et plusieurs dev pour collecte illégale de données sur des enfants, les entreprises s’expliquent
YouTube accusé de collecter illégalement des données sur les enfants à des fins publicitaires par des groupes de protection des enfants
L’Allemagne interdit la vente de montres connectées destinées aux enfants, les considérant comme des dispositifs d’espionnage
USA : l’entreprise Disney est accusée de collecter illégalement les données personnelles des enfants qui utilisent ses applications et jeux mobiles
Jouets connectés : le FBI avertit les parents des dangers pour la sécurité et la vie privée de leurs enfants

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/12/2018 à 13:41
Je trouve cela une très bonne idée. Autant leur offrir le plus tard possible des objets connectés ou lié à l'high tech le plus tard possible. Ils le découvriront tot ou tard, et il y a pas de soucis à se faire sur le fait sur leur connaissance de l'high tech plus tard.
0  0