Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Debian : l'équipe code de conduite veut le retrait d'un paquetage de l'archive
Au motif de ce que son nom renvoie à une partie du corps d'une femme

Le , par Patrick Ruiz

293PARTAGES

14  0 
Le paquetage en question est Web Outside of Browsers – weboob ; c’est un ensemble d’outils ligne de commande pour interagir avec des sites web. C’est près de 30 applis, dont boobtracker, cookboob, flatboob, etc. Bref, trop de « boob » pour un mainteneur Debian qui commente que « ce logiciel (binaires inclus) contient des références enfantines à une partie du corps d’une femme en particulier. »

Weboob a fait l’objet d’une première introduction à l’archive Debian en 2010. Au mois d’août de l’année en cours, des signalements liés à la formulation des noms du paquetage (et des applications en son sein) ont fait surface. Sur la liste de diffusion Debian, un contributeur relevait alors que weboob c’est aussi « des icônes sexuellement suggestives. »


L’équipe Debian en charge du code de conduite s’est prononcée sur la question au cours du mois de septembre de l’année qui court à son terme.

Citation Envoyé par l'équipeDebian en charge du code de conduite
Après lecture des différents fils de discussion et rapports de bogue, nous sommes arrivés à la conclusion que le paquetage sous sa forme actuelle va à l’encontre du code de conduite Debian sur le respect, ce, même s’il ne s’agit pas d’une violation flagrante.

Nous sommes d’avis que la prochaine release ne doit pas contenir le paquetage en question dans son état actuel. Notre recommandation par rapport à cet état de chose serait de travailler avec les mainteneurs pour corriger ces problèmes, créer un fork ou un correctif pour le paquetage ou tout simplement le supprimer. Il y a encore suffisamment de temps pour trouver une solution respectueuse de nos utilisateurs et de notre communauté tout en conservant un logiciel utile au sein de l’archive. Nous appelons également toutes les parties à une pratique plus importante du respect et à l’observation des besoins de la communauté pour la pérennité d’un environnement sain où un tel humour puéril pris aux dépens d’autres personnes n’est plus acceptable.
Le mois dernier, Chris Lamb – l’un des leaders du projet Debian – a adressé une requête de retrait du paquetage à l’équipe en charge de l’archive FTP. Celle en charge du code de conduite a pris la même décision et, il y a quelques jours, commente : « le paquetage est en attente de retrait de l’archive suite aux résolutions y relatives. »

Le politiquement correct a encore frappé dans l’univers du génie logiciel. Le phénomène est très en vogue comme le récent cas de l’OpenJDK l’illustre. Une revue de code initiée par un contributeur de l’implémentation open source de Java SE a révélé la présence d’expressions comme f*ck, b*tch au sein du code source. On est dans l’attente d’un jeu de modifications destiné à débarrasser les sources de la dizaine « d’expressions à problèmes. » En septembre de l’année qui tire à son terme, la communauté Python s’est engagée sur un front similaire. Elle a lancé le processus de suppression des termes « master » et « slave » de sa documentation et de sa base de code. On évoquait alors la nécessité de prendre de la distance d’avec ces derniers pour des raisons de diversité et pour leur connotation à l’esclavage.

Sources : Signalement, Avis de l’équipe en charge du code de conduite 1,2

Et vous ?

Que pensez-vous de l’application du politiquement correct à l’univers du génie logiciel ?
Éprouveriez-vous une gêne particulière à utiliser un logiciel dont le nom fait référence à une partie du corps d’une femme ?

Voir aussi :

Python va supprimer les termes "master/slave" de sa documentation et sa base de code pour des raisons de diversité et leur connotation à l'esclavage

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pioule
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 14:59
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Au mois d’août de l’année en cours, des signalements liés à la formulation des noms du paquetage (et des applications en son sein) ont fait surface.
Jolie !!

9  0 
Avatar de xarkam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 22:34
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Une autre analogie équivoque pour évoquer un concept intrinsèque aurait pu être celle d'amont et d'aval... Ce qui aurait parfaitement fonctionné pour une grappe de disque (d'un "simple" bus SSCI jusqu'aux clusters d'une baie SAN).
J'aimerais alors que tu me donne une analogie qui explique que celui en aval ne peux s'exécuter que si et uniquement si celui en amont lui intime ordonne.

Cette analogie, on la comprend directement en utilisant les termes maîtres et esclave.

Ton exemple est biaisé par ce que tu ne prend pas un bon contexte.
Je vais t'en donner un. Dans une application, un processus ne peux s'exécuter que si un processus de plus haut niveau lui indique.

Tu ne peux utiliser l'analogie parent/enfant par ce que en terme de compréhension, un enfant peu faire des choses sans que le parent ne lui ordonne.
Alors qu'en terminologie maître/esclave, on sais de suite que l'esclave ne peu obéir qu'a son ou ses maîtres.

Ici, on est dans l'absurde. C'est comme si je demandais à l'académie française de supprimer le mot "constituer" par ce qu'il y a "con" dedans. Un moment donné, il faut faire preuve de bon sens.

Malheureusement, nous sommes occupés à créer un monde dénué de toute saveur en laissant la parole aux swj et la police pensée unique sur internet.

Nous en arriverons à un immobilisme total car les dev n'oserons plus créer la moindre chose de peur d'avoir telle ou telle groupuscule venir faire leur justice sur les terminologie utilisées.

Étrangement, nous n'en entendons parler que dans le monde de l'opensource.
7  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 14:16
Vous utiliseriez un produit nommé cherchenéné
Oui. Que pense tu des marques sérieuses (et je ne parle pas des groupes de musiques) qui mettent des têtes de morts (ou drapeau de pirates) comme emblème. Sûrement pour soutenir les meurtriers...
Il y a un côté frivole (même pas rebelle) mais aucunement vulgaire outre mesure. Les seins ne sont pas non plus associé à la pédophilie ou au viol. Juste au plaisir sexuel. Un peu comparable au canabis ou à l'alcool. Ce n'est peut pas hyper sérieux mais pas outrageux.
5  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 17:59
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Mais je crois que notre art mérite mieux que ça!
non je ne crois pas...
les grecs et les égyptiens ont de somptueuse statue de femmes a poil avec de gros boobs et d'homme musclé avec une grosse cock.
la Marianne qui est un symbole français c'est une femme avec de gros boobs

donc non je crois que notre art mérite au moins cela ! c'est un signe de fertilité et de puissance.

en Asie beaucoup d'ingénieur mettent des svastika parlous, sur les proue des bateaux, dans les commentaires de code...etc. Ils méritent la svastika car chez eux c'est signe de puissance comme pour l'occident avec les bon gros boobs

et enfin imaginer un manga japonais sans jeune fille mineur avec de gros boobs qui pendent... oui c'est horrible rien que de l'imaginer.
la France est le 2ieme consommateur de manga dans le monde

il faut arrêter avec sa, c'est dans la culture de l'occident les boobs, doit on dénigrer sa culture juste pour contenter 2-3 nature fragile ?

et si les feminazis n'aiment pas les boobs, je propose de censurer toute les oeuvres ou il y'a un homme grand et fort ! parceque c'est pas polituqement correcte et j'en ai marre de ces nanare américains nous montrant des hommes américains beau et fort tuant des arabes/chinois/russes moche et crasseux.

parceque les boobs il ne faut pas s'y tromper c'est du meme registre que les hommes musclé.

alors la solution coule de source, c'est le statut quo qui a toujours tres bien fonctionné jusqu'a aujourd'hui, je laisse aux femmes les hommes musclé et elle me laisse mes boobs.
7  2 
Avatar de Darktib
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 11:26
C'est affligeant.

Petite note à part :
f*ck, b*tch
J'imagine que les gens ici sont matures et ne s'évanouiront pas en voyant "fuck, bitch" directement... Pas la peine de mettre des astérisques !
4  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 11:42
Ahahahahah aha ah ah !

Bon d'un côté je comprends pourquoi on voudrais modifier/retirer le paquet : c'est vrai qu'avoir ce genre d'humour peut ne pas passer et Debian n'étant pas un petit truc isolé dans un coin sombre mais tout de même relativement exposé, c'est cool d'avoir un minimum de "sérieux".
Par exemple, je me verrais mal réagir positivement si un paquet venait à s'appeler "NullExceptionDeMerde" ou "FaitCh*erSaMereLaP*te" (astérisque oblige apparement).

D'un autre côté, il faudra vraiment faire attention à ne pas déraper dans l'absurde.
Et comme tout sujet se basant sur les émotions de chacun, ben ca va rapidement être la fête au grand n'importe quoi.
Un exemple qui pourrait refléter ca est la suppression des mots "master/slave" dans le code Python.

Si ça continue dans cette direction, je propose qu'on fork tout un eco-systeme et qu'on ne mette que des mot qui-vont-pas-bien.
Du genre un fork d'un OS qui dit "Surprise motherfucker" lors d'un reboot inopiné dû a une mise à jour système.
Ou alors "What's up Bitch" lors du boot ...
4  0 
Avatar de robertledoux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 12:04
pffff il n'ont que ça à faire ?

étrange que le groupe n'ai pas demandé le changement de nom pour la commande "ss"
4  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 15:49
Et Git, alors ? C'est une insulte, qu'en plus on voit très régulièrement en tant que développeur…
4  0 
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/01/2019 à 12:13
pour la pérennité d’un environnement sain
Et qui décide de ce qui est sain ou pas ? Un environnement sain est-il une cage contrôlée par des primates complexés ou un lieu ou entre autres choses on peut déconner en paix sans être emmerdé par des constipés du bocal ?
où un tel humour puéril
Qui décide de ce qui est puéril?
pris aux dépens d’autres personnes
Pour ce que j'en sais présenter la traduction de dick comme exemple n'a rien enlevé à personne. Cela n'a rien de castrateur.
n’est plus acceptable.
Ah ? Le truc que les esprits limités ne peuvent comprendre c'est que le véritable humour de ces provocations potaches n'est pas dans la provocation elle même mais dans certaines des réactions qu'elle suscitent.
4  0 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 11:36
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
[...] la communauté Python s’est engagée sur un front similaire. Elle a lancé le processus de suppression des termes « master » et « slave » de sa documentation et de sa base de code. On évoquait alors la nécessité de prendre de la distance d’avec ces derniers pour des raisons de diversité et pour leur connotation à l’esclavage.
Cool... maintenant on aura un équipement "chef de projet" qui dira à un équipement "ressource" ce qu'il doit faire...

On devrait aussi retirer ces mots du dictionnaire pour leur connotation à l'esclavage.

M'est d'avis qu'on devrait aussi changer le nom de Python , ça a une connotation un peu trop reptilienne, ça pourrait offusquer ceux qui ont peur des serpents...
3  0