Chrome se prépare à mettre fin au hijacking du bouton Retour
Le navigateur va bientôt ignorer les redirections louches

Le , par Stéphane le calme

198PARTAGES

14  0 
Avez-vous déjà visité un site Web sur lequel le bouton de retour ne fonctionne pas ? Malgré vos multiples tentatives Ce n’est qu’après plusieurs tentatives pour revenir en arrière en appuyant sur le bouton Retour que vous y parvenez enfin. L’équipe Chrome appelle cela une manipulation de l’historique et projette de combattre ce fléau.

La question de la manipulation de l’historique est au centre des préoccupations de l’équipe Chrome depuis au moins deux ans. À ce propos, un Googler expliquait que :

Citation Envoyé par KenjiBaheux
Nous avons observé des sites Web abusant (ou se servant mal) de l'historique.

En règle générale, l'historique contient plusieurs entrées qui permettent à l'utilisateur de revenir rapidement sur une page.

Il est extrêmement difficile de revenir à l’entrée d’historique souhaitée.

En raison de la nature extrêmement instantanée des entrées de l'historique, l'utilisateur ne peut pas attendre une confirmation visuelle pour savoir quand arrêter d'appuyer sur le bouton Précédent.
En conséquence, l'utilisateur dépasse sa destination, ce qui crée une frustration garantie.

Au sein de l'équipe Chrome, nous pensons que cela pourrait être corrigé en modifiant les règles d'ajout d'une entrée à l'historique précédent / suivant.
Ces derniers temps, la manipulation de l’historique a davantage attiré l’attention des utilisateurs et de Google. La raison regrettable est que les sites Web abusent de la confiance des utilisateurs envers le bouton précédent en insérant de manière malveillante des annonces dans l'historique des onglets.


Dans des séries de changements de code, découverts dans la gestion du code source Gerrit de Chromium, Google a décidé de permettre à Chrome de savoir si une entrée d'historique est légitime ou non. Initialement, ces pages seront marquées silencieusement et Chrome enverra à Google les statistiques relatives aux pages à des fins d'analyse. Le but ultime est d’éviter complètement ces fausses entrées.

Étant donné la possibilité d'un comportement inattendu pour les utilisateurs et les développeurs Web, la fonctionnalité sera temporairement masquée derrière un indicateur, nommé concrètement # enable-skip-redirecting-entry-on-back-forward-ui. Une fois le drapeau activé, Chrome va ignorer chaque fausse page lorsque vous cliquez sur le bouton précédent ou suivant.

Les entrées marquées vont être ignorées lors de l'intervention de manipulation de l'historique.

Les Entrées ajoutées à la liste Retour / Suivant sans l'intention de l'utilisateur
seront marquées afin d’être ignorées lors des invocations suivantes du bouton Précédent.
Comme avec beaucoup de choses que nous découvrons dans les modifications de code, il faudra quelques semaines avant que ce drapeau ne soit déployé dans Chrome, probablement même dans les canaux bêta et dev. Toutefois, pour ceux qui souhaitent avoir un aperçu de cette fonctionnalité, ils pourraient se tourner vers Chrome Canary où cette modification sera probablement bientôt implémentée à des fins de tests.

Source : blog Chromium, commit GitHub

Voir aussi :

Le nouveau Microsoft Edge va prendre en charge les extensions Chrome, grâce au passage à Chromium pour le développement du navigateur
Des sites malveillants se servent d'un bogue vieux de 11 ans sur Firefox, qui a déjà été corrigé sur Chrome et le navigateur de Microsoft
Microsoft travaille sur une alternative à Chrome OS, le système d'exploitation des Chromebooks et pourrait ne pas intégrer « Windows » à son nom
Google déploie progressivement Chrome 71 qui met un accent sur la sécurité des utilisateurs, et l'amélioration de leur expérience de navigation
Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Christian_B
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/12/2018 à 8:30
Bonjour,
En attendant que cette question de l'historique se clarifie et soit améliorée, un petit truc :
Si le bouton de retour ne fonctionne apparemment pas du 1er coup (ou à la rigueur du 2eme), le bon réflexe (que j'ai adopté) n'est pas de cliquer de façon répétée mais de consulter l'historique par clic droit sur le bouton de retour et de choisir directement la page que l'on veut.
Cela résulte de mon expérience avec Firefox mais je suppose que c'est pareil avec d'autres navigateurs.

D'ailleurs on constate souvent qu'en réalité le bouton fonctionne mais que le site concerné produit systématiquement une nouvelle page lors d'un clic sur un élément modifiant le contenu. Contrairement à des sites qui effectuent localement des modifications parfois complexes en javascript sans changer de page.
Je doute qu'il y ait une meilleure solution dans ce cas car il est difficile de savoir si les changements d'une page à l'autre sont suffisamment significatifs pour qu'un utilisateur souhaite avoir les variantes d'une page dans l'historique ou préfère revenir directement ailleurs.
1  0 

 
Le code payé par les citoyens devrait être disponible pour les citoyens !
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie
Rustls, une bibliothèque TLS écrite en Rust, surclasse les performances d'OpenSSL
Cours complet Bootstrap 4 - Premiers pas, un tutoriel de Maurice Chavelli
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web