Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le projet de loi anti-chiffrement australien sera bientôt adopté
Malgré les protestations des militants de la défense de la vie privée

Le , par Jonathan

191PARTAGES

14  0 
Les entreprises de technologie s’efforcent d’assurer la sécurité et la confidentialité des données des utilisateurs en chiffrant les communications de ces derniers. En même temps, le renforcement de la protection veut dire que des criminels et potentiellement des terroristes sont eux aussi protégés, ce qui complique la tâche des enquêteurs. D’ailleurs le directeur du FBI Christopher Wray a lui aussi remis en cause en début d’année, l’implémentation de méthodes de chiffrement impossibles à outrepasser, en estimant que cela complique la tâche aux enquêteurs qui n’arrivent pas à accéder aux données présentes dans des milliers d’appareils.

C’est donc dans cet objectif sécuritaire que les principaux partis politiques australiens ont passé un accord en vue de l'adoption de lois controversées et radicales accordant aux autorités le pouvoir juridique d'accéder aux communications chiffrées. Cette décision a provoqué les réactions des entreprises technologiques qui craignent que cette loi porte atteinte à la sécurité des données de leurs clients, car d’après elles il n'est techniquement pas possible de créer une porte dérobée à laquelle seules les autorités gouvernementales pourraient accéder. Dans son rapport au Parlement, le Digital Industry Group australien, qui représente des sociétés telles que Twitter et Amazon, a déclaré que la loi les obligerait à créer des vulnérabilités dans leurs systèmes, lesquelles pourraient être exploitées par des pirates informatiques.


Le gouvernement de coalition libéral-national et le parti travailliste de l'opposition ont conclu un accord en vue de l'adoption de la loi, celle-ci devrait être adoptée par le Parlement australien d’ici la fin de la séance hebdomadaire prévue jeudi. Malgré les protestations des militants de la défense de la vie privée et d'autres grandes entreprises, le gouvernement a bien laissé comprendre aux entreprises qu'elles pourraient encourir des amendes de plusieurs millions de dollars si elles ne se conformaient pas à cette loi.

Le procureur général de Shadow, Mark Dreyfus a déclaré ceci : « ce projet de loi est loin d'être parfait et il restera probablement d'importantes questions en suspens, mais ce compromis donnera aux agences de sécurité et de mise en application les pouvoirs dont elles disent avoir besoin pendant la période de Noël. »

Avec cette nouvelle loi et l’incapacité technique des entreprises à créer une porte dérobée à laquelle seules les autorités gouvernementales pourraient accéder, les entreprises hésitent donc entre l’application de la loi au risque de laisser la porte ouverte aux pirates et le non-respect de la loi en s’exposant aux lourdes sanctions financières.

Sources : Sky News

Et vous ?

Que pensez-vous de cette loi ?
Partagez-vous l'avis de ceux qui pensent qu'il s'agit d'une violation des libertés des personnes ?

Voir aussi :

Le directeur du FBI critique fermement le chiffrement des données et appelle à trouver une solution pour accéder aux contenus chiffrés
Mark Zuckerberg remet en cause le bien-fondé du chiffrement des communications qui, selon lui, entrave la lutte contre la désinformation et la haine
Chiffrement quantique : des chercheurs créent un système de distribution de clés quantiques jusqu'à dix fois plus performant que tous les précédents

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/02/2019 à 17:55
Au delà de la question de la violation de la vie privée, il se pose une question assez intéressante : comment cela se passe t'il si le gouvernement bascule vers un extrême qui désire ficher et espionner la vie des gens ? On est pas à l'abri de ce fait, je vous rappel que des pays ont déjà fait un tour de ce côté (non, je ne parle pas d'un pays en particulier avant 1945, il n'y a pas eu que celui-là !).
2  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/12/2018 à 2:08
Lorsqu’il y a eu fuite du code source d’iBoot en début d’année, Apple s’est remué pour établir les responsabilités et a découvert que l’homme de l’ombre était un ancien stagiaire.
[humour Noir]
Apple devrait fliquer tout ces employés sur l'ensemble de leurs données sociaux/numériques, pour s’assurer qu'aucun d'eux ne va à l'encontre des intérêts d'Apple.
[/humour Noir]
0  0 
Avatar de Fagus
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/12/2018 à 17:43
(Je vais me faire allumer par la communauté)
Si certaines entreprises australiennes donnent les clés privées des systèmes de communication, ce n'est peut être pas si grave pour la sécurité (je ne parle pas des libertés individuelles...), tant que le gouvernement ne perd pas les clés. J'ai cru comprendre que la CIA avait déjà obtenu des clés privées des compagnies... Au pire, ça permet juste l'espionnage industriel de masse sous couverture de protection des citoyens.

S'il s'agit d'implémenter des portes dérobées, c'est déjà plus glissant.
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/12/2018 à 19:13
Oké alors demain on remet en cause le fondement du chiffrement des transactions par CB ? On sera contraint de donner notre code de CB à la police ou une autre entreprise plus ou moins sombre et douteuse ?

Des bureaucrates qui n'y connaissent rien nous pondent ce genre de lois ! Sans savoir que le risque de détricoter l'existant est extrêmement dangereux ! On reparle des violations massives de carte CB chez Target en 2013 ?
0  0 
Avatar de Cassoulatine
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 25/02/2019 à 18:01
Bron Gondwana, directeur général de FastMail
Le Gondwana est un supercontinent formé à la toute fin du Néoprotérozoïque (– 600 millions d'années) et qui a commencé à se fracturer au Jurassique (– 160 millions d'années).

0  0