Google influencerait considérablement les résultats des recherches même lorsque vous êtes déconnectés ou en mode privé
Selon une étude de DuckDuckGo

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
D’aucun n’ignore que Google collecte d’énorme quantité de données personnelles sur les utilisateurs de ses services Web plus qu’il en a besoin pour faire fonctionner ces services et offrir une excellente expérience utilisateur aux internautes. Mais ceci n’étonne plus personne du fait que le modèle économique même du géant de la Silicon Valley se trouve basé sur ces précieuses données que la société utilise pour se faire de l’argent par le biais de la publicité au bénéfice des entreprises partenaires à qui Google donne un accès aux données de ces utilisateurs. Ce qui lui vaut de nombreux critiques ces dernières années.

En effet, Google, en répondant à la demande d’information des sénateurs américains en juillet dernier, a confirmé que les développeurs tiers peuvent accéder et partager les données des utilisateurs de Gmail via leurs applications intégrées à la plateforme de messagerie Gmail. Le Sénat avait eu connaissance d’un rapport selon lequel il était fréquent que les employés des développeurs d'applications tiers accèdent aux données des utilisateurs de Gmail. Le contenu du courrier de Google qui défendait sa politique de données a été rendu public par CNN qui avait intercepté une copie du courrier.

Google a également omis de révéler une faille dans une API Google+ qui aurait pu exposer les informations personnelles de centaines de milliers d'utilisateurs depuis 2015 au moins. En mars dernier, des enquêteurs internes de l’entreprise ont découvert et colmaté la brèche qui a laissé aux développeurs tiers un potentiel accès aux données de profil d’environ 500 000 comptes Google+ comprenant les noms complets, les adresses électroniques, les dates de naissance, le sexe, les photos de profil, les lieux habités, etc. Ce qui a entraîné le mécontentement des membres du Congrès des Etats-Unis qui ont exercé une pression sur la société pour exiger des détails sur la faille de sécurité de Google+.

Par ailleurs, Google a fortement renoué avec le scan des emails de l’offre gratuite de Gmail avec le lancement de la version stable de Chrome 69. En effet, il se passe que l’on se retrouve connecté à Chrome 69 immédiatement après l’ouverture de son compte Gmail et la déconnexion du navigateur entraîne la déconnexion du service de courriel.


Une nouvelle étude révèle une autre pratique des données personnelles de Google concernant la personnalisation des résultats des recherches. L’étude a été réalisée en juin 2018 par DuckDuckGo, un moteur de recherche basé sur la confidentialité des données utilisateur édité par une société du même nom. Le concurrent de Google Seach a pu montrer que, bien que déconnecté ou en mode privé (Incognito), Google pouvait toujours influencer les résultats des recherches des utilisateurs en appliquant la « bulle de filtre ». La « bulle de filtre » de Google utilise des données sur les utilisateurs telles que l'activité du compte utilisateur, l'historique des recherches et bien plus encore pour fournir un contenu personnalisé en réponse aux requêtes des utilisateurs.

De toutes les façons, les résultats de cette étude menée sur la « bulle de filtre » de Google pourraient être vus comme liés par un quelconque intérêt du concurrent, cependant le rapport a livré qu’il semble impossible, quelque soit les efforts déployés, d’éviter la « bulle de filtres » de Google, de toujours s’appliquer aux résultats des recherches afin de retourner un contenu personnalisé à l’utilisateur.

Pour l’étude, DuckDuckGo s’est basé sur 87 participants (76 sur ordinateur de bureau et 11 sur mobile) et a effectué les recherches sur trois mots clés, « contrôle des armes à feu », « immigration » et « vaccinations ». Chaque participant a effectué un test en mode « normal », étant connecté à son compte Google, ainsi qu’un test étant déconnecté et un autre en mode de navigation privée de manière consécutive et simultanée, afin de ne pas influencer le test du mode privé avec les résultats précédents.

L'un des premiers constats majeurs de l’étude est que la plupart des participants avaient obtenu des résultats différents pour le même terme clé même lorsqu’ils étaient déconnectés de leur compte Google et aussi en mode navigation privée. Selon DuckDuckGo, « ces divergences ne pourraient pas être expliquées par des changements d'emplacement » car la société a ténu compte de la localisation en traitant des résultats locaux.

Un autre constat est que l'utilisation de la navigation privée et de la déconnexion de Google n'avait pratiquement aucun effet sur la variation des résultats de recherche. Chaque test de chacun des modes de navigation donnait principalement des résultats uniques avec chaque mot clé, quel que soit le lieu de la recherche, selon le rapport.


Ces deux constats ont emmené DuckDuckGo à retenir que, bien que les résultats de recherches Google soient sujets à varier en fonction de l'heure, de l'emplacement et de quelques autres facteurs, le contenu des résultats des recherches Google est toujours personnalisé, même si les utilisateurs se déconnectent ou passent en mode navigation privée pour éviter « la bulle de filtre ». Car l’auteur de l’étude dit avoir éliminé certains facteurs tels que le temps entre les différents tests et l’emplacement en minimisant les résultats locaux au cours de l’étude.

Cependant, selon DuckDuckGo, les quelques variations observées entre le contenu des recherches basées sur le même mot clé, sont liées au fait que Google n'incluait pas équitablement certains résultats dans toutes les recherches. Le contenu des résultats pouvait varier entre 9 et 11 domaines qui pouvaient être rangés différemment selon l’ordre de priorité à l’écran.


DuckDuckGo est donc arrivé à la conclusion qu’il n’y pas grande différence entre le contenu des résultats de recherches lorsqu’un utilisateur passe du mode connecté au mode navigation privé. « Nous avons vu que lorsque l'on comparait aléatoirement les modes privés des personnes, il y avait plus du double de variation que lorsque l'on comparait le mode privé d'une personne à son mode normal. On entend souvent dire que le mode de navigation privée active l'anonymat sur le Web, mais cette constatation montre que Google adapte les résultats de recherche, quel que soit le mode de navigation utilisé. »

Selon le rapport, il ne semble pas y avoir de moyen d'obtenir un résultat de recherche objectif unique de Google qui puisse être facilement répliqué à travers les utilisateurs ou les lieux. Et en fin de compte, il n’ya pas de moyen facile d’utiliser Google Search sans le logiciel qui semble tenter d’utiliser les données sur les utilisateurs pour déterminer qu’ils sont et s’il peut mieux répondre à vos besoins.

Source : DuckDuckGo Blog, 9TO5Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quelle est votre opinion sur l’influence de Google sur les résultats des recherches en mode déconnecté ou navigation privée ?

Lire aussi

Le Congrès US met la pression à Google et exige des détails sur la faille de sécurité de Google+, qui pourrait avoir affecté 500 000 comptes
Google confirme qu'il permet à des tiers d'analyser votre compte Gmail, à condition qu'ils soient transparents dans leur politique de confidentialité
Vous utilisez Gmail dans Chrome ? Si c'est le cas, sachez que Google vous connecte au navigateur, même si vous n'entrez pas vos identifiants
La bêta de Chrome 70 est disponible et apporte le support du capteur d'empreintes sur Android et Mac, pour les applications Web
Le cimetière Google : on y voit la liste d'une trentaine de services de Google arrêtés, et les raisons pour lesquelles ils le sont


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil