IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Kaspersky installe un centre de données en Suisse
Pour plus de transparence et regagner la confiance des utilisateurs

Le , par Ludovic Barry

471PARTAGES

16  0 
Déjà, l’année dernière, le CEO de Kaspersky Eugene Kaspersky était prêt à ouvrir le code source de ses produits aux autorités américaines contre tout soupçon d'espionnage. Depuis le mardi 20 novembre 2018, la firme russe a officiellement inauguré son centre de données à Zurich en Suisse. Il faut comprendre que ce centre de données inclut la « chaîne de montage de logiciels », les serveurs qui stockent et traitent les données de Kaspersky Security Network et le tout premier Centre de transparence, c'est ce qu'a laissé entendre l'équipe de la firme. Toujours selon l'équipe Kaspersky, le déménagement d'infrastructure vers la Suisse permettra de compiler et signer des produits de la firme sous la supervision d’une organisation tierce, avant de les distribuer aux utilisateurs.

Cette délocalisation vient à point nommé, car depuis le feuilleton des soupçons d'espionnage basé sur sa proximité avec le gouvernement russe, la firme a eu du mal à s'imposer dans bon nombre de pays européens à la suite du vote du parlement européen qualifiant Kaspersky de logiciel malveillant sur la base des accusations des USA. Cette relocalisation a pour mission principale de restaurer la confiance des utilisateurs vis-à-vis des produits de la firme russe, en la dédouanant ainsi de toute affinité avec le Kremlin. « Nous réfléchissions depuis assez longtemps déjà à une sorte de centre de transparence, avant même la répudiation. C'est cette dernière qui nous a donné la motivation nécessaire. Voilà la preuve que nous n'avons rien à cacher. » A répondu le CEO Eugene Kaspersky pour ce qui concerne la création de ce centre de données de Zurich. Ce centre de données va se charger de traiter les données des consommateurs européens pour un investissement de départ de 3 millions de dollars auquel s'ajouteront 9 millions supplémentaires dans l'optique de traiter les données des utilisateurs nord-américains, japonais, australiens, sud-coréens et singapouriens. Cependant, il faut souligner que le centre de transparence est le second plan de la firme pour regagner la confiance des clients, des entreprises et des pouvoirs publics. À ce propos, le CEO Eugene Kaspersky a affirmé que « la transparence est la nouvelle normalité pour l'industrie IT. Nous sommes fiers d'être des précurseurs dans ce processus ».


En somme, « un audit seul ne suffit pas, pas plus qu'un contrôle du code source, mais comme nous envisageons l'un et l'autre, nous réduisons nettement le risque pour les régulateurs », a souligné Shingarev, VP of Public Affairs chez Kaspersky Lab quant à la possibilité d'audit indépendant des processus exécutés par une grande entreprise de consultance.

Source : Levif

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
La transparence dans le code peut-elle sauver Kaspersky ?
Êtes-vous d'accord avec l'affirmation d'Eugene Kaspersky selon laquelle « la transparence est la nouvelle normalité pour l'industrie IT » ?

Voir aussi

Le Parlement européen qualifie Kaspersky de logiciel malveillant sur la base des accusations des USA et appelle les États membres à le bannir
Kaspersky annonce le déplacement de ses infrastructures en Suisse à cause des soupçons d'espionnage basés sur sa proximité avec le gouvernement russe

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de thierryoliveyra
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/02/2022 à 7:57
Bonjour
A la lumière de l'actualité, je m'interroge donc.
Bien à vous tous
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/02/2022 à 8:43
Citation Envoyé par Ludovic Barry Voir le message
Cette relocalisation a pour mission principale de restaurer la confiance des utilisateurs vis-à-vis des produits de la firme russe, en la dédouanant ainsi de toute affinité avec le Kremlin. « Nous réfléchissions depuis assez longtemps déjà à une sorte de centre de transparence, avant même la répudiation. C'est cette dernière qui nous a donné la motivation nécessaire. Voilà la preuve que nous n'avons rien à cacher. » A répondu le CEO Eugene Kaspersky pour ce qui concerne la création de ce centre de données de Zurich.
Ce n'est pas parce qu'une entreprise est née en Russie, qu'elle doit forcément collaborer avec le gouvernement Russe.
À ma connaissance il n'y a pas encore eu d'histoire comme celle de la NSA aux USA, alors qu'il est beaucoup plus facile d'être un lanceur d'alerte Russe.
Parce que si aujourd'hui t'arrives en disant "j'ai des documents secrets qui incriminent la Russie", t'as tous les pays de l'OTAN qui sont prêt à t'accueillir dans de bonnes conditions (pas comme Assange et Snowden).
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2024 à 14:52
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quelle est votre opinion sur l’utilisation de logiciels développés par des entreprises russes aux États-Unis ? Pensez-vous que cela pose un risque pour la sécurité nationale ?
Non je ne pense pas que les logiciels développés en Russie représentent un risque pour la sécurité des USA.

Ce n'est pas parce qu'un logiciel a énormément de succès que le gouvernement du pays où il a été créé en prend le contrôle.
Par exemple, il y a un logiciel extremement connu dans le monde entier, il s'appelle "VLC", il a été créé en France, je ne pense pas que les types de l'association VideoLAN laisseraient la France surveiller la terre entière via leur logiciel.


D'un autre côté on peut se dire que puisque les grosses sociétés US sont contraintes de collaborer avec la NSA, si ça se trouve c'est pareil dans d'autres pays que les USA. Personnellement je n'y crois pas, mais un jour il y aura peut-être un lanceur d'alerte qui va se manifester ailleurs qu'aux USA.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Devrions-nous privilégier la sécurité nationale au détriment de la liberté de choix des utilisateurs ? Comment équilibrer ces deux aspects ?
En France il est impossible de privilégier la sécurité nationale, parce que ça voudrait dire "se passer de tous les logiciels et tous les composants US", parce qu'on sait qu'il y a des portes dérobées de tous les côtés.

Le FBI souhaite rendre obligatoire la présence de backdoors sur le Web Facebook et Google sont ses premières cibles
Espionnage : le gouvernement américain a-t-il tenté d’intégrer un backdoor dans Linux ?
Espionnage des emails Yahoo : l'UE déclare ne pas être satisfaite des explications fournies par les États-Unis
Le projet PRISM autorise les fédéraux américains à fouiller nos données stockées en ligne
La CIA s'est servie de VLC et de plusieurs autres logiciels portés par la communauté du libre Pour mener ses opérations d'espionnage

Il faut bien avoir conscience que les USA ne sont pas nos amis, ce sont nos bourreaux.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quelles alternatives existent pour les entreprises et les citoyens américains qui utilisent actuellement des logiciels de Kaspersky Lab ? Comment pouvons-nous garantir leur sécurité tout en respectant les libertés individuelles ?
Ils peuvent très facilement passer des logiciels de Kaspersky Lab aux logiciel d'ESET, sauf si les USA ont un problème avec la Slovaquie.
Si ça se trouve le gouvernement US ne conseil pas les logiciels de McAfee, il parait que John McAfee se battait contre la CIA.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Pensez-vous que d’autres pays devraient adopter des mesures similaires pour protéger leur infrastructure critique ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Du point de vue des peuples des nations européennes, la plus grosse menace ce sont les USA et il est difficile de se passer de Microsoft, Google, AMD, etc.

L'UE a déjà prise des mesures contre la Chine (les antennes 5G chinoises sont interdites (ou un truc comme ça)).
0  2 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2024 à 14:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non je ne pense pas que les logiciels développés en Russie représentent un risque pour la sécurité des USA.
Quelles sont tes sources pour affirmer cela ?
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ce n'est pas parce qu'un logiciel a énormément de succès que le gouvernement du pays où il a été créé en prend le contrôle.
Par exemple, il y a un logiciel extremement connu dans le monde entier, il s'appelle "VLC", il a été créé en France, je ne pense pas que les types de l'association VideoLAN laisseraient la France surveiller la terre entière via leur logiciel.
La France n'est pas la Russie, qui est une dictature.
1  3