Deepin Linux en promo pour sa dernière mouture
Mais la distro chinoise suscite déjà la controverse : la faute à un EULA qui empêche son installation

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
La dernière mouture de Deepin Linux, la distribution développée par la société Wuhan Deepin Technology Co., Ltd est disponible depuis la mi-novembre.


Dans l’univers Linux, la distro ne fait pas office de doyen. Elle est connue depuis 2004 sous la dénomination Hiweed GNU/Linux. Avec Deepin Linux, les linuxiens en quête d’une version du système d’exploitation open source, à l’interface suffisamment travaillée pour faire office d’alternative à Windows peuvent trouver leur compte. Dans une vidéo de 5 minutes, l’équipe de développement donne un aperçu de la face visible de l’iceberg.


Les surprises débutent lorsqu’on décide de faire la route du processus d’installation. Fait inhabituel, l’affichage d’un contrat d’utilisateur final fait suite au choix de la langue. L’équipe de développement a configuré cette étape de manière à forcer l’utilisateur à approuver les termes de l’EULA pour obtenir autorisation de poursuivre. Pour une distribution basée sur Debian, on est bien loin de l’esprit de la licence GPL, notamment, de « la liberté d’exécuter le logiciel pour n’importe quel usage » – premier droit reconnu par les créateurs de cette licence aux utilisateurs. Dans le même registre, OpenSuse affiche un contrat d’utilisateur final, mais il est possible de l’ignorer.


On y revient, mais c’est un fait que bon nombre d’observateurs américains se refusent de survoler : Deepin Linux est d’origine chinoise. Le passé du système d’exploitation n’est pas pour l’aider. L’équipe de développement s’est déjà retrouvée sous le feu d’accusations de collectes illicites de données. Alors que les développements sur le scandale Cambridge Analytica battaient leur plein, l’équipe Deepin a tenté une approche de réponse.

Citation Envoyé par l'équipe de développement de Deepin Linux
On a récemment accusé Linux Deepin d’être un logiciel espion. Le fait est que Deepin intègre des liens cnzz.com dans son site web et sa boutique d’applications en ligne et puisque cnzz collecte certaines informations client dans le navigateur, la conclusion est vite tombée. C'est vraiment un problème sérieux, car personne ne veut que ses renseignements personnels soient divulgués, comme dans le cas de Facebook.

Nous nous devons d’informer tous ceux qui sont intéressés que notre Appstore est un site web et que cnzz est un célèbre fournisseur de services d'analyse de statistiques Internet (sur la base de données anonymes comme les user-agent, la résolution, etc.) similaire à Google Analytics. Deepin utilise cnzz pour collecter des informations sur l'accès au site web et ainsi savoir comment améliorer l’expérience sur le site et détecter les problèmes. Aucune information privée ne peut être collectée de cette manière par les seules données mentionnées ci-dessus.

Nous espérons que cela clarifie la question des spyware et réitérons à nouveau que Deepin n'a pas recueilli d'informations privées sur les utilisateurs dans le passé et ne le fera pas à l'avenir
Au mois de juillet, l’équipe de développement a publié une mise à jour système. La manœuvre était destinée à annoncer la mise à l’écart de l’outil d’analytique.

Des doutes donc quant à la perspective de l’utilisation de cette distribution Linux développée par des Chinois. Il est néanmoins possible de tirer parti de son environnement de bureau – Deepin DE – sans trop s’exposer. Les dépôts officiels d’Arch Linux contiennent des binaires d’installation compilés à partir des sources publiées par l’équipe Deepin sur GitHub, ce qui laisse penser qu’ils sont plus fiables.

Sources : Forbes, dépôt Arch Linux

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Quel commentaire faites-vous de ce contrat d'utilisateur final « bloquant » ?

Cette distribution Linux souffre-t-elle injustement du contexte cybernétique actuel fait de suspicions entre Américains et Chinois ?

L’avez-vous essayé ? Si oui, quel retour faites-vous ?

Voir aussi :

Ubuntu devient l'OS officiel de la Chine, les autorités et Canonical annoncent Kylin, une variante de la distribution Linux prévue pour avril

Plus de 40 % des ordinateurs Dell vendus en Chine tournent désormais sur NeoKylin, un SE basé sur Ubuntu


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de N_BaH N_BaH - Modérateur https://www.developpez.com
le 24/11/2018 à 18:38
la distro ne fait pas office de doyen
qu'est-ce que tu veux dire ?
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 24/11/2018 à 21:23
Personnellement j'accepte les explications et je pense que du fait qu'il s'agit d'une distrib Linux Open-Source (en grande partie tout du moins) la rends bien moins suspecte que MacOS ou Windows. Reste que je préfère une Ubuntu ou Suse ou encore mieux une Debian, du moins pour le côté sécurité. J'approuve les contribution de cette société à l'Open-Source et l'OS semble d'une grande qualité.
Avatar de mm_71 mm_71 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 24/11/2018 à 22:49
Deepin Linux en promo pour sa dernière mouture
En promo ? Ça veut dire que la distribution est payante ? Rien vu à ce sujet sur le site officiel.
Qu’en pensez-vous ?
Incontestablement une très belle interface mais si foisonnante qu'on pourrait s'y perdre. Manque d'options avancées pour l'install comme la possibilité de choisir l'emplacement du chargeur de démarrage.
Quel commentaire faites-vous de ce contrat d'utilisateur final « bloquant » ?
Philosophiquement parlant c'est contestable mais qui lit jamais ces machins avant de cliquer yes ?
Cette distribution Linux souffre-t-elle injustement du contexte cybernétique actuel fait de suspicions entre Américains et Chinois ?
Le baston sino américain ne nous concerne guère. Ceci dit si les chinois sortent une distribution Linux ils doivent quand même avoir quelques raisons de le faire mais ça ne peut pas être pire que windows 10, ça restera donc une bonne alternative pour ceux qui ont peur des distributions classiques. Pour ma part je préfère la relative austérité de Linux Mint.
L’avez-vous essayé ?
Non.
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/11/2018 à 19:06
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
(...) je pense que du fait qu'il s'agit d'une distrib Linux Open-Source (en grande partie tout du moins) la rends bien moins suspecte que MacOS ou Windows. Reste que je préfère une Ubuntu ou Suse ou encore mieux une Debian, du moins pour le côté sécurité.
Avoir peu de code "occulté" (secret) permet, certes, moins d’opportunités sur des exactions dissimulés, mais ça ne la rend nullement exempt de la présence de ces dérives.
Debian est a mettre à part, dans le sens où elle est la seule distro permettant l'usage d'un environnement entièrement transparent (code sourcé intégralement), suivant le choix des éléments installés (micro-noyau, kernel, pilotes, systèmes machin, suites logicielles...), et donc pour le coup : exempt de ces dérives.
Ubuntu est certes une base pour certaines distro' orientés "sécurité", mais ces distro' s'appliquent justement avec un soin particulier à virer de nombreux blobs propriétaires de Canonical ...à commencer par la télémétrie.

Citation Envoyé par mm_71 Voir le message
"Quel commentaire faites-vous de ce contrat d'utilisateur final « bloquant » ? "
Philosophiquement parlant c'est contestable mais qui lit jamais ces machins avant de cliquer yes ?
Presque personne ne lit ces abominations, car elles ne sont quasiment jamais synthétique, certaines le font exprès, dans un but évident (noyer l'info désagréable), d'autres n'y pense simplement pas... je remarque simplement que dès lors qu'une "politique de machin" est expliqué grossièrement en une page, on se surprend à commencer à lire, alors que les romans de 20 pages, on les saute une fois le titre terminé.
Rien ne les empêcheraient d'inclure une synthèse... il incorporent bien un sommaire, non ? les rédactions de mauvaises fois seront évidemment rédigé avec des biais fallacieux, mais les autres ont tout à y gagner.

Citation Envoyé par mm_71 Voir le message
Le baston sino américain ne nous concerne guère. Ceci dit si les chinois sortent une distribution Linux ils doivent quand même avoir quelques raisons de le faire mais ça ne peut pas être pire que windows 10, ça restera donc une bonne alternative pour ceux qui ont peur des distributions classiques.
Par le combat Chine vs USA, tu parles de l’aspect médiatique ? ou bien de guerre d'informations (récoltes de données) ?
Parce que dans le 2e cas, ce n'est pas parce que la Chine vise les USA, qu'elle se prive de glaner un maximum d'info dans les autres pays... as-tu entendu parlé du dragon à mille tête ? ^^'

Pour la raison d'être de Deepin Linux, s'il n'y en a pas de claire, il est bon de se rappeler que la meilleur manière d'apprendre, c'est de pratiquer. Et peut être à long terme, de s'imposer pour un besoin particulier (ex: un Windows-like pour Windows dépendant).
Avatar de archqt archqt - Membre averti https://www.developpez.com
le 25/11/2018 à 20:40
Pas testé, mais de toute façon sous archlinux le bureau "deepin" existe, et je suppose que cela est le même partout. J'ai l'impression que c'est un dérivé de plasma ou au moins basé sur qt mais je peux me tromper.
Peut être que la configuration est plus simple pour les débutants, tant au niveau de l'installation qu'au niveau du bureau.
A vérifier donc mais comme j'ai déjà un plasma configuré j'ai la flemme de tester un nième truc.

Pour ma part il ne devrait y avoir qu'un nombre assez petit de différents bureaux avec des configurations différentes suivant les besoins.
Idem, et c'est encore pire pour les distributions, y a des centaines...cela est un frein à l'adoption de linux, et cela a empêcher linux d'être présent sur le "Desktop".

Au TAF on a un dual-boot, mais ceux qui allaient sous linux voulaient pouvoir facilement tuer les processus quand ça buguait, ou faire facilement des captures d'écrans. Sous plasma ça se fait bien de base, sous unity c'était plus compliqué (ou du moins pas configuré). J'ai demandé un "CTRL+ESC+SUPPR" comme sous plasma pour avoir un curseur qui permet de facilement tuer la fenêtre. L'admin m'a dit "y a ça dans le menu", j'ai dit que je le savais, mais pas tout le monde...idem pour la capture d'écran. Au final il a décidé à la place de l'utilisateur alors que lui disait que ce les gens voulaient, et maintenant tout le monde va sous windows (sic).

PS pour info on a les logiciels qui tournent (pas tous) sous les 2 systèmes, mais ça aurait pu nous faire gagner les licences windows, mais à cause de ce genre de raisonnement quasi-personne ne va sous linux
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 26/11/2018 à 7:33
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Pour ma part il ne devrait y avoir qu'un nombre assez petit de différents bureaux avec des configurations différentes suivant les besoins.
Idem, et c'est encore pire pour les distributions, y a des centaines...cela est un frein à l'adoption de linux, et cela a empêcher linux d'être présent sur le "Desktop".
Je te rejoins sur le fait que les gens se sentent noyé pour choisir un OS qu'ils ne connaissent pas, parmi la pléthore qu'ils perçoivent. Mais selon moi, ce n'est pas la source du problème, mais ça conséquence : très rares sont les distro à annoncer clairement et distinctement leur but et leur spécificité ...et c'est encore plus rare que ces 2 points soient retransmit par ceux qui en partagent les liens, classements, descriptions... analogie : demande à quelqu'un qui en touche pas une en info' de se choisir un nouveau PC, il sera perdu, il choisira simplement soit le plus cher, soit ce qui ressemble le plus à son ancien PC.

NB : le pavé qui suit m'aurais épargné un sacré bout de temps si j'avais pu le lire lors de ma première immersion.

- Choisir une distro Linux -
Cette tâche paraît compliqué au vu du nombre impressionnant de distributions (plus d'un milier).
Mais il suffit de comprendre que la grande majorité sont des variantes de variante... que d'autres sont des expérimentations, et d'autres encore, pour réponde à des usages très spécifiques.
De la même manière, dans les systèmes propriétaires, il n'y a pas que Windows et Mac OS X, il y a Cisco IOS (OS spécialisé pour la gestion du réseaux), GCOS 8 (General Electric /BULL, spécialisé bancaire), AS/400 (IBM), ou encore les IBM MVS, OTSO, ISPF, Plan 9 from Bell Labs (OS SSI/distribué de recherche expérimentale)...
Cette myriade de distribution Linux (ou autre noyau) comporte essentiellement des projets ne dépassant pas les 6 mois d’existence (à mesurer aux 25 années de Debian).

Le projet fondateur ayant inspiré toutes ces distributions est UNIX, qui a par la suite donné naissance aux OS les plus courant de serveurs, de PC, de mobiles...
C'est à dire à la famille GNU/Linux, iOS, macOS... mais aussi Cisco IOS, et d'autres encore, comme le célèbre BSD, décliné plus tard en FreeBSD, NetBSD et OpenBSD.
Mais pour la suite, je nous limite à la famille type GNU+Linux pour cibler les plateformes PC, et parce qu'elle possède une large communauté pour le particulier lambda.

Sans cette pléthore de projets éphémères ou très ciblé, il n'y a plus que quelques dizaines de distributions, regroupés autour de quelques versions historiques (Debian, Slackware, et Red Hat) sur lesquelles se basent des variantes.
nous avons donc pour les versions les plus populaires :
- la distribution historique (les variantes principales [les variantes de variantes])

- Debian (SteamOS, Ubuntu [Lubuntu [LXLE], Xubuntu, Hybryde Linux, Emmabuntüs Debian Edition... Elementary OS, Triskel, Linux Mint, BackTrack, GendBuntu, Ubuntu Kylin], Linux Mint Debian Edition, CrunchBang (#!), Pure OS, Tails, PuppyLinux (tahr)[DoudouLinux, PrimTux] ...Raspian [OSMC])
- Slackware (SuSE [OpenSUSE, SUSE Linux Enterprise], PuppyLinux (slacko)[ToutouLinux, Legacy OS, ASRI Edu])
- Red Hat entreprise (Mageia, Fedora [BLAG Linux et GNU], CentOS, Oracle Linux, Scientific Linux)
- Arch (Manjaro, Parabola GNU/Linux-libre)
- Gentoo (Chrome OS [Chromium OS], Ututo XS, CLIP)
- Android (CyanogenMod [LineageOS])

NB : smart TV --> Samsung = Tizen OS, LG = WebOS, Sony = Android TV, ?? Google = Android TV ??
NB : Tails est une distrinution dérivé de Debian, Qubes OS est une distribution basé sur un para-hyperviseur de type 1 --> Xen, alias Bare Metal

Parmi cette trentaine de distributions (je vous ai épargné celles n'étant plus maintenu) :
- certaines ne sont pas destinés à l'architecture PC (Android, Raspbian...)
- d'autres sont destinés à des usages particuliers (Scientific Linux >> pour la recherche scientifique (devloppé par Fermi Lab et le CERN), Tails >> OS sécurisé, CLIP >> OS sécurisé pour l'administration française, GendBuntu >> spécifiquement développé pour la gendarmerie nationale française (et l'armée), Ubuntu Kylin >> développé pour les supercalculateurs et l'armée chinoise, BackTrack >> tests complets d'audit de sécurité, fonctionne directement en RAM, Hybryde Linux >> vitrine des différents environnements de bureau, DoudouLinux >> distribution éducative pour 2ans et+, PrimTux >> éducative pour les écoles primaires pour 3-10ans et+...)
- d'autres se veulent économes en ressources informatiques (CrunchBang >> distribution minimaliste, équivalent de Lubuntu sans les blobs propriétaires de Canonical, PrimTux >> éducative qui cible les écoles primaires pour 3ans à 10ans...)
- d'autres sont payantes, visant plutôt des entreprises pour un usage professionnel et monnayant une assistance (SUSE Linux Enterprise).
Ce qu'il faut comprendre, c'est que des distribution Linux (ou BSD...) sont créés pour apporter une réponse générale à un problème avec une méthodologie qui leur est propre, et que les fork (dérivés, variantes) sont des solutions pour un domaine plus précis, parfois même pour un cas d'usage spécifique (ex: Oscar pour du diagnostique et dépannage).
Si l'on réduit le choix pour cibler un usage classique sur PC, par un particulier lambda, on a donc :

- Debian (SteamOS, Ubuntu [Lubuntu, Xubuntu, Emmabuntüs Debian Edition..., Elementary OS, Triskel, Linux Mint], Linux Mint Debian Edition, CrunchBang (#!), Pure OS)
- Slackware (SuSE [OpenSUSE])
- Red Hat entreprise (Mageia, Fedora [BLAG Linux et GNU], CentOS, Oracle Linux)
- Arch (Manjaro, Parabola GNU/Linux-libre)
- Gentoo (Chrome OS [Chromium OS], Ututo XS) //qui fonctionne sur des langages web >> interprété
- Android (CyanogenMod [LineageOS]) //qui fonctionne au choix, soit sur du byte-code soit sur du pré-compilé

PS: NanoLinux ( < Tiny Core Linux) et Damn Small Linux ( < Knoppix < Debian) sontt minimalistes (20 Mo) et tournent directement en RAM --> init RAMDisk,

Les principaux critères qui motivent un choix, selon moi :
- le but à servir (remplacer Windows, anonymat, légèreté, anti-obsolescence...)
- la facilité d'usage (ergonomie, intuitivité, convivialité)
- les logiciels disponibles officiellement (l'intégration, la qualité, la récenteté des versions, la quantité, leurs type libre/open/propriétaire)
- la notoriété (et sa communauté pour l'entraide > indicatif de durabilité du produit)
- la stabilité / fiabilité
- la fréquence de mise à jour
- la gestion des paquets

les autres critères :
- les architectures matérielles supportées
- le système d'initialisation
- le mainteneur

NB :
On rencontre toujours les mêmes problèmes sur les distributions pour enfants :
- les logiciels ont tous une manière différente de fonctionner, ce qui rend la sensation d'apprentissage/progression difficile (auto-évaluation)
- elles privilégient la quantité à la qualité
- la personnalisation accidentelle est trop facile, il y a beaucoup d'essai par tattonement/expérimentation

exemple avec PrimTux. Sans dénigrer le travail des dev que je respecte, cette distro (comme les autres) dispose de quasi tout les softs qui existent, et qui ne sont pas utilisables pour divers raisons :
- logiciels pas terminés
- certains noms des logiciels ne veulent rien dire, il faut ouvrir pour voir ce que c'est... trop de choix tue le choix. Les enfants ne savent pas quoi choisir
- logiciels pas très ergonomiques
- logiciels livrés sans explication... on se retrouve devant un écran et on ne sait pas quoi faire
- logiciels dont la résolution est figée et qui déborde de l'écran

PS : devrais-je poster un tuto pour comment choisir une distro pour un nouvel arrivant sur Linux ?
j'ai croisé plusieurs tuto pour installer, optimiser... mais pour choisir, il ne semble pas y en avoir. =/
Avatar de Philippe Dpt35 Philippe Dpt35 - Rédacteur https://www.developpez.com
le 26/11/2018 à 10:55
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
exemple avec PrimTux. Sans dénigrer le travail des dev que je respecte, cette distro (comme les autres) dispose de quasi tout les softs qui existent, et qui ne sont pas utilisables pour divers raisons :
- logiciels pas terminés
- certains noms des logiciels ne veulent rien dire, il faut ouvrir pour voir ce que c'est... trop de choix tue le choix. Les enfants ne savent pas quoi choisir
- logiciels pas très ergonomiques
- logiciels livrés sans explication... on se retrouve devant un écran et on ne sait pas quoi faire
- logiciels dont la résolution est figée et qui déborde de l'écran
Bonjour,
PrimTux est avant tout destiné aux enseignants et parents pour un usage éducatif. Elle comporte donc une grosse base de logiciels pour tenter de couvrir tous leurs besoins.

Trouver les logiciels adaptés parmi la pléthore de logiciels existants est effectivement une difficulté. L'équipe en a conscience et travaille à cette question. Elle envisage le développement d'outils à cette fin, comme on peut le voir dans cette discussion.

Mais elle fait en fonction des moyens humains dont elle dispose, c'est-à-dire très peu ! Des fiches explicatives par logiciel ont été commencées sur un site de ressources. Mais pour couvrir des centaines de logiciels, il faut des bras (et des cerveaux ) !

Il existe également des cartes heuristiques et un tableau dynamique des logiciels pour aider aux choix. Ces documents sont accessibles depuis la fenêtre d'accueil de PrimTux.

Donc ces imperfections ne sont pas le fait d'un manque de prise en compte de ces difficultés par l'équipe de développement, mais par un manque de contributeurs.

Et chacun peut contribuer !

Quant aux logiciels peu ergonomiques et à la résolution figée, là aussi l'équipe en a conscience et travaille sur une réécriture des plus anciens et leur adaptation à Linux, comme on peut le voir dans cette autre discussion.

Il y a donc du taf pour qui est de bonne volonté. Si le cœur t'en dit !

PS: pour situer la difficulté, même pour les tests avant mise à disposition publique, on manque de contributeurs, ce qui nous conduit à proposer des versions insuffisamment vérfiées. Tout le monde veut bien avoir, mais quand il s'agit de contribuer, il n'y a personne !
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 28/11/2018 à 12:49
Hello,

Je n'ai personnellement jamais entendu parler de cette distribution.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Cette distribution Linux souffre-t-elle injustement du contexte cybernétique actuel fait de suspicions entre Américains et Chinois ?
Bien sûr. Même la presse grand public se fait le relai de la demande états-unienne de ne plus utiliser de produits Huawei. Les risques sont réels. Maintenant, il faut aussi voir que d'autres OS, comme Windows, remontent aussi des données personnelles, mais aux États-Unis cette fois-ci au lieu de la chine. Est-ce mieux ? Est-ce pire ? Ou pareil ?

De toute manière, pour avoir un OS le plus sécurisé possible, il vaut mieux se baser sur un *BSD que sur une distribution Linux. Et bien sûr fuir tout ce qui est grand-public, clickodrôme incontrollable et consorts.
Avatar de N_BaH N_BaH - Modérateur https://www.developpez.com
le 28/11/2018 à 17:17
il y a eu des rumeurs (?) de backdoor implantée par/pour le FBI sur un *BSD... :/
Avatar de Flodelarab Flodelarab - Expert éminent https://www.developpez.com
le 28/11/2018 à 18:42
Bonjour

Une vidéo de promotion officielle de Linux Deepin qui fait de la pub pour GNU Linux Debian (2'10'') ne peut pas être foncièrement mauvaise. Et sa distribution à l'avenant.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil