WLinux, la première distribution Linux payante pour Windows 10, débarque sur le Microsoft Store
Pour un prix de 20 $

Le , par Stéphane le calme

175PARTAGES

17  4 
Microsoft a ajouté des distributions Linux dans le Microsoft Store pour WSL.

Ubuntu 18.04

Ubuntu 18.04 est désormais disponible dans le Microsoft Store. L’éditeur a indiqué que « l'application » va évoluer au même rythme que les LTS 18.04 et va continuer de recevoir les mises à jour même après la publication des versions 20.04 et 22.04. « Ubuntu 18.04 » sera maintenu jusqu’à sa fin de vie en 2023.

L’approche mobile «Ubuntu» a pour objectif de permettre aux clients qui souhaitent simplement bénéficier d’une bonne expérience Ubuntu de toujours pouvoir obtenir la version recommandée en installant « Ubuntu ». Et pour ceux qui ont besoin de plus de contrôle sur leur environnement ou ont besoin de développer sur un LTS spécifique, ils peuvent le faire en installant la version LTS spécifique dont ils ont besoin.

Mise à niveau de votre distribution

Passons maintenant à la mise à niveau de votre version. Notez que le Windows Store ne met pas automatiquement à niveau vos distributions actuellement installées comme il le fait pour d'autres applications. Donc, une fois que vous aurez installé Ubuntu, ce sera la version sur laquelle vous allez travailler, à moins que vous ne complétiez manuellement les étapes de la mise à niveau. Microsoft explique que ce processus a été conçu pour vous permettre de garder le contrôle sur des versions spécifiques du logiciel que vous exécutez dans vos instances de distribution.

Il y a deux façons de mettre à niveau une distribution. L'une correspond à la distribution et l'autre à WSL. Microsoft recommande de s’aligner sur la mise à niveau qui correspond à la distribution car elle s’aligne sur la façon dont les distributions Linux sont généralement maintenues.

Pour Ubuntu, la commande de mise à niveau est « sudo do-release-upgrade ». Elle est recommandée car elle permet de gérer les modifications de la configuration du système entre les versions.

Il faut noter que les systèmes LTS ne sont automatiquement pris en compte pour une mise à niveau vers le prochain système LTS via do-release-upgrade avec la première version ponctuelle. Vous pouvez donc utiliser ce qui précède pour mettre à niveau votre version 16.04 installée lorsque la version 18.04.1 est publiée.

WLinux

Vous pouvez maintenant installer WLinux à partir du Microsoft Store. WLinux est la première application de distribution payante disponible pour WSL. Elle coûte 19,99$ et est actuellement proposée en promotion avec une remise de 75 %.


Caractéristiques

  • WLinux est un environnement Linux pour Windows 10 basé sur une technologie open-source développée par Microsoft Research et l’écosystème Linux géré par le projet Debian.
  • WLinux est également la première distribution Linux préconfigurée et optimisée pour fonctionner spécifiquement sur Windows® Subsystem for Linux, une fonctionnalité prise en charge par Microsoft de Windows 10 et Windows Server 2019.
  • WLinux inclut wslu, un ensemble d’utilitaires open source utiles pour l’interaction entre WSL et Windows 10.
  • Un outil personnalisé wlinux-setup, accessible via $ wlinux-setup, permet aux nouveaux utilisateurs de WLinux de se lancer immédiatement sur Linux et :
    • Modifier les paramètres de langue.
    • Sélectionner des shell facultatifs: csh, zsh (avec oh-my-zsh) et fish (avec oh-my-fish).
    • Choisir les éditeurs de texte: emacs, neovim et Visual Studio Code.
    • Décompresser votre environnement de développement préféré, NodeJS (avec n, npm et / ou fil), Python 3.7 (et pip), Ruby (via rbenv) et Go.
    • Gérer vos déploiements Microsoft Windows et Azure avec PowerShell et azure-cli, outils de ligne de commande pour Azure.
    • Activer / désactiver l'intégration de l'explorateur Windows.
    • Configurer les paramètres expérimentaux de l'interface graphique, y compris la prise en charge HiDPI et les méthodes de saisie internationales.

  • S’accompagne de la prise en charge de nombreuses applications graphiques Linux sans qu'il soit nécessaire de configurer display ou libGL dans Wlinux. (Nécessite un client X Windows, tel que X410.)
  • Installer plus de 25 353 paquets Open Source via le système de gestion de paquets apt à partir des vastes référentiels Debian et de tous les référentiels tiers compatibles avec Debian et provenant de projets extérieurs.
  • WLinux fournit des correctifs plus rapides pour les bogues spécifiques à WSL que toute distribution Linux en amont disponible sur WSL.
  • Une poignée de paquets inutiles, tels que systemd, ont été supprimés de l'image de base afin de réduire la taille de l'image et d'accroître sa stabilité.
  • Les nouvelles fonctionnalités sont activement développées sur la base des contributions de la communauté.

OpenSUSE 15 et SLES 15

OpenSUSE 15 et SLES 15 sont maintenant disponibles dans le Microsoft Store. Microsoft se dit heureux d’avoir ces nouvelles versions de SUSE prêtes à être installées et utilisées !

Exécuter Ubuntu 18.04 sur WSL sur des périphériques ARM

Vous pouvez maintenant exécuter WSL et Ubuntu 18.04 sur des appareils ARM ! Lorsque vous récupérez Ubuntu 18.04 dans le Store, Microsoft peut détecter si vous utilisez un périphérique ARM et vous proposer automatiquement la version ARM de l'application.

Source : Microsoft

Pourquoi une distribution payante selon-vous ?

Voir aussi :
Windows 10 19H1 Build 18277 est maintenant disponible avec les améliorations apportées à Action Center, ainsi qu'à Focus Assist
Windows Defender Antivirus peut s'exécuter dans un sandbox sécurisé sur Windows 10 afin de se prémunir contre les attaques qui lui sont destinées
La Nouvelle-Zélande opte pour les Chromebooks de Google au lieu de Windows 10 pour l'éducation scolaire et voici quelques raisons de ce choix
Samsung dévoile sa Galaxy Book2, une tablette 2en1 sous Windows 10 S équipée du Snapdragon 850, qui promet une expérience Always on Always connected
Firefox 64 va marquer le début du support du centre de notifications et d'actions de Windows 10, et va emboîter le pas à Google Chrome

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 9:32
Ouah trop fort, grâce à Microsoft, on peut maintenant payer pour avoir linux
Enfin bref, ça reflète bien la mentalité de Microsoft.
Faudrait lire un peu correctement...
Microsoft a développé uniquement la technologie permettant d'exécuter des distribs Linux dans l'environnement Windows, cette distrib payante vient d'un développeur tiers...

Par ailleurs, les distributions Linux payantes vendues par des professionnels avec support sont nombreuses. Linux != gratuité.
18  4 
Avatar de 4sStylZ
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 9:46
J’adore les réacs qui ont rien compris à la news et qui de plus pensent que libre doit forcément dire gratuit.
15  3 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 9:49
Linux != gratuité
Je rectifierais : Linux est gratuit.

Par contre le support ne l'est pas, et certaines distributions, on peut considérer une distribution comme un packaging précis, sont payantes.

Canonical, par exemple, qui est l'éditeur d'Ubuntu, propose un support payant ainsi que des certifications Ubuntu payantes. Idem pour Redhat.
12  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 12:08
WAIT, t'as aussi des services gratos, tout n'est pas payant
Je voulais juste préciser qu'il n'est pas abérant de trouver des distros payantes, alor qu'ils y en a des gratuites. Les entreprises comme Canonical et Ubuntu gagnent de l'argent en vendant du service, cela ne les empêchent pas de fournir du gratuit.

Ouah trop géniall pouvoir faire clic droit ouvrir un shell linux sur un explorateur windows...
Hyperviseur type 2 Virtualbox + guestadditions.
Hyperviseur type 1 Xen tu as deux kernels un windows un linux qui tournent au même niveau.
Quel intérêt pour une émulation du kernel linux avec WSL...
WSL n'est pas l'émulation ni de la virtualisation. Ca se rapprocherai plus d'un conteneur. Enfin ça ressemble plutôt à Wine. Cela évite justement la virtualisation. Tu auras de meilleures performances, ais en contrepartie tu auras aussi des limitations.
Au départ il n'y avait que le Bash.
WSL n'émule pas un noyau, il n'est pas possible de lancer un module noyau par exemple (du moins de ce que j'en sait). Mais ce n'est pas non plus l'usage. tu peux faire tourner des applis X11, installer synaptic.

Une bonne description ici:
https://doc.ubuntu-fr.org/wsl
5  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 12:01
Moi aussi je peux troller en mélangeant tout juste pour le plaisir de dénigrer quelque chose ?

http://www.commeo.eu/tarifs-red-hat-...reprise-linux/

Red Hat Enterprise Linux for Virtual Datacenters, Premium, Unlimited Guests on 1 Physical 2 sockets, Stackable 3 199 €
Je vous rassure, si vous prenez pour 3 ans, vous avez droit à une réduction : 8 638 €

5  1 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 14:12
Je vois pas l'intérêt franchement, à part garder un shell décent quand on est forçé d'utiliser windows...
Moi non plus, mis à part pour de la cross-compilation, à la place de cygwin.

Quand au Bash, PowerShell est je pense une alternative assez correcte sous Windows pour ne pas en avoir besoin.

Après je dis pas que ça peut pas servir. Si des utilisateurs utilisent, leur retour sera intéressant.

Par contre je trouve que l'ouverture de Windows vers le monde de Linux est une bonne chose.

Quand aux perfs I/O, vu qu'il y a une couche d'abstraction, c'est logique qu'il y en ai.

Par rapport à mon usage de l'informatique, c'est la virtualisation qui est adapté, pas WSL.
4  0 
Avatar de François DORIN
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/11/2018 à 9:06
Citation Envoyé par MaximeCh Voir le message
Si WSL c'est de l'émulation, ou c'est beaucoup plus proche de l'émulation que des conteneurs.
Non, ce n'est pas de l'émulation. L'émulation a un sens bien précis : simuler une architecture sur une autre. Ici, il ne s'agit pas de ça. Les instructions processeurs ne sont pas modifiées ou interprétées pour viser un processeur cible. L'architecture doit impérativement être la même (impossible de faire tourner une distrib 64bits sur une achitecture 32bits par exemple).

Il s'agit bien d'une couche d'accès transformant les appels noyaux linux en appels noyaux Windows. En ce sens, c'est donc beaucoup plus proche d'une technologie de conteneurisation comme docker, qui intercepte les appels noyaux pour les transformer. Sauf qu'en général, le système hôte et invité sont les mêmes, et que la technologie de conteneurisation ne fait que réaliser des opérations d'isolation, pour s'assurer que le système invité n'accède que ce à quoi il à le droit (isolation).
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 15:02
L'article est mal torché, forcement on comprend rien
Je vois pas en quoi l'article est mal torché. Qu'est ce que tu n'a pas compris ?

Celui-ci explique la sortie d'une distro Linux dans le Microsoft Store, celle-ci étant la première payante et donne ses caractéristiques.

Il ne s’agit pas d'un tutoriel sur WSL.
3  1 
Avatar de captaindidou
Inactif https://www.developpez.com
Le 09/11/2018 à 19:06
WLinux est un environnement Linux pour Windows 10 basé sur une technologie open-source développée par Microsoft Research et l’écosystème Linux géré par le projet Debian.
L'écosystème géré par le projet Debian comprend binutils de Richard Stallman si je ne m'abuse. Il est donc en GPL ?

Si mon appréciation est bonne, WLinux est en GPL et son source, disponible, n'est-ce pas ?

Si oui, où est le dépôt du source ?

A moins qu'il n'y ait aucune modification ni link avec l'écosystème géré par Debian.

Merci d'éclairer ma lanterne.
2  0 
Avatar de François DORIN
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 12/11/2018 à 12:47
Citation Envoyé par esperanto Voir le message
J'espère avoir mal compris, mais si je suis obligé de passer par l'étape signature y compris pour exécuter une version modifiée sur ma propre machine, à mes risques et périls, alors on entre typiquement dans ce qui a conduit à la rédaction de la GPLv3: des petits malins ont réussi à créer des logiciels totalement conformes à la GPLv2 mais qu'il est totalement impossible de modifier, parce que le binaire recompilé sera rejeté par le matériel pour une question de signature!
Effectivement, c'est ce que l'on appelle la Tivoïsation (en référence à Tivo, l'entreprise ayant utilisée cette approche la première).

Maintenant, ici, on est dans un cas très différent. D'un côté, on a un système (le store) acceptant des applications. De l'autre, on a une application GPL. Les deux sont maintenues par des entités totalement différentes. Est-ce qu'on peut reprocher à Microsoft de violer la GPL (ou pour être plus exacte, l'esprit de la GPL) ? La réponse est simple : non. L'objectif ici n'est pas d'empêcher mais de contrôler afin de sécuriser et éviter qu'il y ait de tout et n'importe quoi (après, on est d'accord, on n'est pas d'accord, c'est un débat différent). Mais difficile de dire que Microsoft viole la GPL alors qu'il n'y ait pour rien.`

Citation Envoyé par esperanto Voir le message

Attention je ne dis pas que la liberté serait d'imposer à Microsoft d'accepter n'importe quoi sur son store. Non, mais la liberté serait de permettre de télécharger la distro de son choix sans forcément passer par le store.
Ca existe déjà, ça s'appelle un LiveCD

Plus sérieusement, le système est dit ouvert, pas libre. Donc Microsoft n'a pas de compte à rendre là-dessus et est *libre* de la politique quant à la publication sur son store.
2  0 
Le code payé par les citoyens devrait être disponible pour les citoyens !
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie
Rustls, une bibliothèque TLS écrite en Rust, surclasse les performances d'OpenSSL
Cours complet Bootstrap 4 - Premiers pas, un tutoriel de Maurice Chavelli
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web