Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les revenus liés à la technologie blockchain pourraient atteindre les 10,6 milliards de dollars en 2023,
Selon un rapport

Le , par Stéphane le calme

282PARTAGES

12  0 
La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. C’est une base de données sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. La technologie fait de plus en plus parler d'elle, et son usage ne se limite plus seulement aux crypto-monnaies. De grandes entreprises y font, en effet, appel pour résoudre certaines de leurs problématiques en matière de traçabilité.

Dans un nouveau rapport publié par ABI Research à New York, cette technologie a rapidement été adoptée dans le développement d’applications et des tests pilotes au sein d’un certain nombre d’industries. Nous pouvons citer par exemple l’industrie agroalimentaire, l’introduction des DRM dans le JPEG, la finance, etc. Son chiffre d’affaires sera supérieur à 10,6 milliards de dollars d’ici 2023. Un chiffre d'affaires qui devrait provenir principalement des ventes de logiciels et des services.

Selon Michela Menting, directrice chez ABI Research, les sociétés multinationales déployant des PoC et des programmes pilotes ont renforcé la crédibilité et l’investissement dans la technologie blockchain.

Menting a également souligné les grandes enseignes de la technologie telles qu'IBM, Microsoft, Amazon, SAP, HPE et Oracle, entre autres, qui proposent un Blockchain-as-as-Service (BaaS) à des entreprises early adopters, facilitent souvent l'intégration avec les logiciels et services cloud existants de ces entreprises.

Menting a notamment déclaré que les cas d'utilisation pour résoudre des problèmes endémiques dans la chaîne d'approvisionnement mondiale se révélaient particulièrement populaires.

« La blockchain est utilisée pour résoudre des problèmes complexes concernant la transparence, l'efficacité et les coûts », a déclaré Menting dans un communiqué. « Des projets pilotes couronnés de succès, tels que ceux de Walmart et Maersk dans le suivi des produits alimentaires à l'échelle mondiale conduisent à l’émergence de plateformes commercialisées qui seront prêtes à être commercialisées dans les prochains mois.»

Selon Menting, tandis que les projets les pilotes sont couronnés de succès et sont prêts à être commercialisés, ils vont permettre de booster les efforts pour déployer la blockchain afin de s’attaquer aux obstacles et aux risques dans d’autres secteurs également, en particulier dans les marchés industriels adjacents.

« La scène des startups blockchain relève le défi de manière dynamique, l'activité la plus importante étant concentrée en Amérique du Nord, en Europe et dans certains pays de la région Asie-Pacifique », a déclaré Menting. « Parmi les entreprises très innovantes qui s’occupent de la chaîne logistique, nous pouvons citer Blockfreight, Modum, OriginTrail, Skuchain, Sweetbridge, SyncFab et T-Mining.».

Les banques américaines sont du même avis

Kash Rangan, analyste chez Bank of America, avait prédit ce mois-ci que des sociétés comme Amazon, Microsoft et Oracle tireraient des bénéfices financiers inattendus en proposant des BaaS, qui connait une croissance rapide, car elles cherchent à utiliser la technologie blockchain sans dépenser beaucoup d'argent.

Si seulement 2% des serveurs agissaient un jour sous la forme de nœuds blockchain, le marché BaaS atteindrait 7 milliards de dollars, selon l'analyste de recherche de Bank of America, Kash Rangan.

Dans une note adressée aux investisseurs, Rangan a désigné neuf sociétés les mieux placées pour tirer parti du mouvement BaaS. Parallèlement aux fournisseurs BaaS Amazon, Microsoft et Oracle, Rangan a désigné IBM, Salesforce.com et VMware comme leaders sur le marché. Il a également déclaré que les sociétés immobilières / hypothécaires proposant des services en ligne basés sur la blockchain telles que Redfin, Zillow et LendingTree, en bénéficieraient également. Ces services numérisent le transfert de propriété.

Alors que les entreprises cherchent à déployer des registres distribués, les plus grands fournisseurs informatiques du secteur ont lancé le BaaS afin de tester la technologie sans coût ni risque de déploiement en interne et sans avoir besoin de trouver des développeurs internes, qui sont très demandés.

« Le problème, c'est que nous en sommes encore aux premières manches de cette vague de blockchain », a déclaré Bill Fearnley Jr., directeur de la recherche chez Worldwide Blockchain Strategies chez IDC. « Il y a très peu de personnes ayant plusieurs années d'expérience profonde et pratique ».

Malgré son énorme potentielle, le pourcentage d'adoption est encore faible

Au-delà de ses grandes potentialités, la technologie s’annonce, pour l’instant comme une promesse, c’est, du moins, ce que nous fait croire le rapport d’enquête de Gartner à ce propos et qui date de mai 2018. En effet, sur l’échantillon ciblé par l’enquête, 1 % seulement des directions des systèmes d’information (DSI) dans le monde ont adopté la blockchain dans leur organisation, 8 % sont en étude et expérimentation de la nouvelle technologie et pensent à l’adoption à court terme. Par contre, 77 % de l’échantillon affirment ne pas s’intéresser à la technologie et qu’il n’y a aucune perspective de son adoption.


Adoption de la blockchain dans le monde

Par ailleurs, selon le vice-président de Gartner, David Furlonger, il est très important pour les entreprises de prendre du temps pour appréhender complètement ce qu’est la technologie blockchain, connaître ses possibilités et son impact sur leur organisation avant de procéder à son déploiement.
En effet, l’adoption de la technologie implique l’acceptation du changement structurel dans l’organisation avec l’abandon de certains systèmes de fonctionnement centralisés, la blockchain étant un système à fonctionnement horizontal.

En outre, parmi les DSI qui comptent déployer la blockchain à court terme, les avis divergent :
  • 23 % des DSI trouvent que c’est une technologie qui exige de nouvelles compétences sur toute la chaîne de déploiement ;
  • 18 % disent que les compétences, dans le domaine, ne sont pas encore accessibles ;
  • 14 % soutiennent que la technologie introduit nécessairement le plus grand changement culturel du département informatique ;
  • 13 % estiment, plutôt, que c’est la structure du département informatique qui devait changer afin de mettre en œuvre la blockchain.

Selon David Furlonger, il ne s’agira pas seulement pour les DSI de détecter et recruter des compétences capables de déployer la blockchain, mais le défi est aussi de trouver des talents pour assurer la croissance, le développement, l’innovation. Une autre difficulté qu’ont soulignée les DSI concerne la compréhension des aspects de sécurité, de droit, de l’échange de valeur, de la gouvernance décentralisée et des architectures commerciales, selon le rapport de Gartner.

Sources : ABI Research, CNBC

Voir aussi :

L'énorme potentiel de la technologie de blockchain peine à séduire les entreprises, car son adoption nécessite un changement structurel et culturel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !