Brendan Iribe, cofondateur et ancien CEO d'Oculus, a annoncé ce lundi qu'il quittait Facebook
à cause des tensions internes au réseau social

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Brendan Iribe, le co-fondateur et ancien PDG d'Oculus, a annoncé ce lundi qu'il quittait Facebook. Après le départ de Palmer Luckey en 2017, l'autre co-fondateur d'Oculus, c'est désormais le second fondateur d'Oculus qui tire sa révérence. Le départ d'Iribe serait lié à des tensions internes chez Facebook, ayant conduit à l'annulation d'un casque filaire et à des divergences d'opinions sur la direction à suivre pour l'avenir. Dernièrement en charge du développement du casque VR de la génération "Rift 2", en tant que PDG de la division PC VR, Brendan n'a sans doute pas apprécié l'annulation de ce projet par la direction de Facebook.

Toutefois, cela n'aurait peut-être été que la dernière goûte d'eau qui a fait déborder le vase, car ses divergences de point de vue avec la direction de Facebook commençaient à priori à devenir un peu trop importante. Les raisons de sa démission ne sont pas clairement annoncé mais il semblerait notamment qu'il reprochait à son employeur une course vers le bas en terme de performances. La décision de Facebook d'abandonner le Rift 2 pour s'orienter davantage sur les casques tout en un, Oculus Go et Oculus Quest, ne nécessitant ni PC ni smartphone haut de gamme semble en tout cas appuyer ces arguments.


« Je suis profondément fier et reconnaissant de tout ce que nous avons accompli ensemble. Nous avons réuni l’une des plus grandes équipes de recherche et d’ingénierie de l’histoire, franchi la première étape d’une véritable présence virtuelle avec Oculus Rift, et inspiré un secteur entièrement nouveau. Nous avons lancé une révolution qui changera le monde d'une manière que nous ne pouvons même pas imaginer. Pourtant, d'aussi loin que nous soyons venus, le voyage ne fait que commencer », a-t-il déclaré ce lundi dans un post sur Facebook

« C’est maintenant que nous devons être les pionniers dans la création de la prochaine grande plate-forme informatique et du meilleur support. Le moment est venu de faire évoluer les technologies de pointe. Chaque élément de la VR et de Réalité Augmentée doit être amélioré, en particulier le matériel et la technologie de base, et Oculus dispose de la meilleure équipe au monde pour le faire. Bien que nous soyons encore loin de livrer les lunettes intelligentes et magiques dont nous rêvons tous, elles sont désormais presque à notre portée », continua-t-il.


« Quelle course ! Nous avons fait de la science-fiction une réalité et inspiré une nouvelle industrie. Oculus n’a été possible que grâce à une équipe et une communauté aussi extraordinaires. Je vous remercie ! Six ans après le lancement de Oculus and Rift, je passe au chapitre suivant », ajouta-t-il sur Twitter. Après cette annonce, Oculus a toutefois annoncé continuer à travailler sur une une prochaine version du Rift, conformément à ce qui avait été déclaré par Mark Zuckerberg lors de l’Oculus Connect 5, et que la majeure partie des travaux de l’équipe Iribe se manifesteraient dans les produits futurs. C'est du moins ce qu'on pourrait comprendre de la déclaration de Nate Mitchell qui dirigeait l’organisation Rift and PC avec Iribe.


Rappelons qu'en mai passé, Jan Koum, le co-fondateur de WhatsApp, avait lui aussi annoncé son départ de Facebook après un énième accrochage avec la direction de Facebook. « Cela fait près de dix ans que Brian et moi avons lancé WhatsApp et ce fut un voyage fantastique avec des personnes merveilleuses. Mais il est temps pour moi de passer à autre chose. Je pars à un moment où les gens utilisent WhatsApp de plus de façons que je n'aurais pu l'imaginer. L'équipe est plus forte que jamais et continuera à faire des choses incroyables », avait-il déclaré. Si les raisons de son départ semblaient vagues, la journaliste Elizabeth Dwoskin du Washington Post avait affirmé que cette décision a été prise à la suite des désaccords de Koum avec « les tentatives de Facebook d'utiliser les données personnelles de WhatsApp et d'affaiblir son cryptage ».

Et ce n'est pas tout, vous vous souvenez aussi certainement de la démission des deux cofondateurs d'Instagram de leurs postes chez Facebook. Kevin Systrom et Mike Krieger, les cofondateurs d’Instagram, avaient annoncé leurs démissions de leurs postes respectifs de directeur général et directeur technique. Dans un communiqué publié le 24 septembre dernier sur le blog Instagram, le désormais ex-CEO d’Instagram déclare que son associé et lui sont « reconnaissants à l’équipe Instagram pour les huit dernières années et à l’équipe Facebook pour les six dernières années » passées ensemble. Et la raison de leurs démissions serait que les deux fondateurs d’Instagram ne se reconnaissaient pas dans la direction prise par Facebook, donc encore des accrochages avec Facebook.

Tous ces événements ont contribué à ternir l’image de la société au point que les utilisateurs méfiants ont commencé à modifier leur relation avec le réseau social. Plusieurs utilisateurs ont même désinstallé l’application Facebook de leur téléphone portable, selon une étude. En outre, certains actionnaires ont accusé Zuckerberg de pratiquer la « dictature d'entreprise », lors de la réunion annuelle le 1er juin dernier. L’un d’entre eux l’a même comparé à Vladimir Poutine.

De l'affaire Cambridge Analytica à la démission des créateurs de startup rachetées par Facebook en passant la perte de confiance des utilisateurs, le moins que l'on puisse dire, c'est que Facebook va mal. Et comme si tout cela ne suffisait pas, certains actionnaires ont accusé Zuckerberg de pratiquer la « dictature d'entreprise », lors de la réunion annuelle le 1er juin dernier. L’un d’entre eux l’a même comparé à Vladimir Poutine. Quatre grands fonds publics américains investisseurs de Facebook ont proposé, de démettre Mark Zuckerberg en tant que président-directeur général au profit d’un président indépendant. Ils justifient leur proposition par la série de scandales notoires qui ont émaillé la vie du réseau social depuis un certain temps et espèrent obtenir le soutien de grands gestionnaires d'actifs.

Source : CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous de la démission tous azimuts des créateurs de startup rachetées par Facebook ?
Quelle serait la véritable raison de ces démissions selon vous ?
Le réseau social survivra-t-il à tout cela ? Comment selon vous ?

Voir aussi

Jan Koum, le co-fondateur de WhatsApp, annonce son départ de Facebook après un énième accrochage au sujet de la façon de traiter les données

Les deux cofondateurs d'Instagram démissionnent de leurs postes chez Facebook quelques mois après le départ du cofondateur de WhatsApp

Facebook : Les actionnaires influents s'associent pour révoquer Zuckerberg en tant que président, afin d'améliorer la surveillance du réseau social


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil