Propriété intellectuelle : IBM et Groupon parviennent à une entente
Groupon accepte de verser 57 millions de dollars à IBM pour exploiter ses brevets

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
IBM va recevoir 57 millions USD de la part de Groupon, ce qui marque la fin d'un litige de longue date sur les brevets entre les deux sociétés. Lundi, dans un communiqué, les deux structures ont annoncé être arrivées à une entente.

William Lafontaine, directeur général de la propriété intellectuelle chez IBM, a déclaré: « IBM investit plus de 5 milliards de dollars par an en recherche et développement. Cet accord démontre en outre la valeur de notre propriété intellectuelle résultant de cette innovation. Nous sommes heureux que cette affaire ait été résolue ».

Dans le cadre de ce règlement, IBM envisagera de mettre à la disposition de ses employés certains produits et exclusivités Groupon dans le cadre de son offre d’avantages commerciaux.

« La licence que nous avons acquise pour le portefeuille de brevets d’IBM permettra à Groupon de continuer à créer d’excellents produits pour les consommateurs et les petites entreprises du monde entier. Nous sommes impatients de partager ces produits directement avec les employés d’IBM », a déclaré Bill Roberts, vice-président de Global Communications chez Groupon.

La poursuite initiale avait été engagée en 2016, dans laquelle IBM affirmait que Groupon, un opérateur de marché électronique, avait délibérément contrefait des brevets appartenant à IBM et qu'il refusait constamment de prendre part à des discussions en vue d'obtenir une licence pour l'une des technologies.

En juillet, IBM a demandé à un tribunal fédéral du Delaware une indemnité de 167 millions de dollars US au titre de la violation présumée, affirmant que les fondements du modèle commercial de Groupon reposaient sur les technologies IBM.


Google, Amazon et Facebook ont ​​concédé des licences sur les mêmes brevets et chaque société verse entre 20 et 50 millions de dollars pour les exploiter. « La plupart des grandes entreprises ont pris des licences pour ces brevets », a déclaré l’avocat d’IBM John Desmarais, qui reprochait à Groupon de ne pas l'avoir fait.

Ces technologies comprennent un brevet d’ouverture de session unique et un brevet des années 1980 relatif à Prodigy, un précurseur d’Internet, ainsi que des brevets relatifs aux moyens de diffuser des applications et des annonces tout en réduisant la charge sur les serveurs.

Groupon a fait valoir que les technologies au cœur de l'affaire constituaient une partie essentielle de l'Internet moderne, et qu'IBM allait trop loin en prétendant les posséder.

Après un procès de deux semaines le même mois, IBM a remporté le litige en matière de brevet et obtenu 83 millions de dollars. Bien que cela ne représente à peu près que la moitié de ce que IBM recherchait à l'origine, Groupon a maintenant bénéficié d'une réduction supplémentaire de 26 millions de dollars en concluant un contrat de licence avec IBM.

Source : déclaration conjointe

Voir aussi :

IBM se lance dans une opération séduction en proposant une page de ressources gratuites pour les développeurs
IBM met à la disposition des développeurs des modèles de codes open source, pour les aider à développer des systèmes d'IA, blockchain et microservices
Quels sont les coûts cachés liés aux violations de données ? Un aperçu dans une étude d'IBM Security
Guerbet et IBM annoncent un partenariat stratégique pour développer une solution IA d'aide au diagnostic et au suivi du cancer du foie


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de nuke_y nuke_y - Membre émérite https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 14:05
Groupon a fait valoir que les technologies au cœur de l'affaire constituaient une partie essentielle de l'Internet moderne, et qu'IBM allait trop loin en prétendant les posséder.

Après un procès de deux semaines le même mois, IBM a remporté le litige en matière de brevet et obtenu 83 millions de dollars.
S'il y a bien quelque chose qui mérite un débat c'est ça: un tribunal a donné raison à IBM quand ils affirment avoir breveté Internet, ou du moins une "partie essentielle de l'Internet moderne".

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil