IBM met à la disposition des développeurs des modèles de codes open source
Pour les aider à développer des systèmes d'IA, blockchain et microservices

Le , par Michael Guilloux

65PARTAGES

12  0 
L'intelligence artificielle, la blockchain et les microservices, ce sont trois domaines ou technologies qui vont changer - s'ils n'ont pas déjà commencé à le faire - la manière de développer et déployer des applications et services. Si l'IA n'est plus vraiment à présenter, il peut être nécessaire de revenir sur les bénéfices de la blockchain et des microservices.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain constitue une base de données sécurisée et distribuée qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création et qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. La blockchain peut par exemple fournir une technologie de registre partagé que les participants d'un réseau d'entreprise peuvent utiliser pour enregistrer l'historique des transactions commerciales qui ne peuvent pas être modifiées. Cette technologie peut être utilisée dans n'importe quelle industrie. Et c'est ce qu'on a déjà commencé à voir avec les poids lourds de l'agroalimentaire qui ont décidé de s'appuyer sur la blockchain d'IBM pour la traçabilité des denrées périssables, et récemment l'industrie de la joaillerie qui s'est tournée vers la même blockchain pour la traçabilité de ses produits.

En ce qui concerne les microservices, leur intérêt réside dans le fait qu'ils permettent de réduire le délai nécessaire pour le développement et la mise au point d'un projet ou d'un produit, avant qu'il puisse être lancé sur le marché. En effet, qu'ils accèdent à un site Web ou à une application mobile, les utilisateurs attendent beaucoup des applications qu'ils utilisent régulièrement. En conséquence, les entreprises doivent continuellement fournir de nouvelles fonctionnalités et correctifs. Mais dans le passé, ce processus était pénible, car une application était généralement développée et mise à disposition sous la forme d'une application unique, souvent monolithique. L'architecture en microservices corrige cela, car dans cette architecture, une application est composée de nombreux composants discrets connectés au réseau, appelés microservices.


Cette figure montre comment une application basée sur une architecture monolithique évolue vers une application en microservices

Chaque composant est pensé de sorte à être développé, déployé, exécuté et géré séparément des autres composants. L’application sera donc l’assemblage de chaque microservice. Le principal avantage est la modifiabilité : étant donné que le code d’un microservice est autonome de celui des autres, une mise à jour d’un composant n’impacte par les autres microservices. L’indépendance entre les différents services favorise surtout le développement de chaque composant en même temps, ce qui est beaucoup plus difficile avec les applications traditionnelles.

Les compétences dans ces trois domaines sont de plus en plus recherchées, d'où la nécessité des développeurs de s'y intéresser. C'est donc pour accompagner les développeurs qu'IBM a mis à la disposition de ces derniers des modèles de codes, qui traitent une variété de cas de développement et déploiement de systèmes d'intelligence artificielle, de blockchain et microservices. Ces modèles de code, accessibles depuis le site IBM Developer, sont open source et également disponibles sur GitHub.

Modèles de code IA
Modèles de code Microservices
Modèles de code Blockchain

Voir aussi :

Rubrique IBM Cloud (Forums, Tutoriels)
Livres blancs IBM Cloud
En savoir plus sur les services IBM Cloud

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Les fédéraux américains ont demandé à Tesla de cesser de faire des « déclarations trompeuses » sur la sécurité de la Model 3
Un expert canadien en bitcoin réussit à arnaquer un escroc, et donne l'argent à une organisation caritative
Wine sur Windows 10, ça marche grâce au sous-système dédié à Linux
Apprendre Python et s'initier à la programmation - Partie 2 : Programmation avancée, un cours de Sébastien Combéfis
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web