USA : l'inventeur de JavaScript déclare que les États-Unis ont besoin de leur propre RGPD
Dans un courrier envoyé au Sénat

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Le 28 septembre dernier, Brendan Eich, CEO de Brave Software Inc., a adressé au Sénat américain une lettre dans laquelle il explique que les USA ont besoin de leur propre lois de protection des données personnelles des utilisateurs. Avant tout propos, rappelons que Brendan Eich est l’inventeur de JavaScript. Il a également participé à la création de la Mozilla Foundation.

Dans son courrier adressé au Comité du commerce, de la science et des transports du Sénat, il déclare estimer que « le nouveau cadre de réglementation de la vie privée dans l'Union européenne constitue un modèle à suivre ici ». Il dit considérer le RGPD comme un « excellent niveleur établissant les conditions permettant aux jeunes entreprises innovantes de s’épanouir ». Soulignant que la nécessité du consentement créera une marge de manœuvre pour les nouvelles entreprises, il explique que la réglementation finira par établir une sorte d’équité entre les entreprises. Ce qui veut dire que les géants ne seront plus en mesure d’écraser la concurrence avant même que celle-ci ne naisse.


Il déclare que le RGPD repose sur des principes fondamentaux que les USA ont déjà approuvés. Pour lui, ce n’est qu’une question de temps avant que des réglementations de type RGPD fleurissent un peu partout dans le monde. Il cite entre autres le Japon, l’Inde, le Brésil, la Corée du Sud, l’Argentine et la Chine. Il explique qu’il faut uniformiser le monde en matière de protection des données et que cela permettrait aux entreprises d’opérer et d’innover ensemble avec plus d’efficacité.

« Une norme de type RGPD aux États-Unis garantira notre position et notre avantage concurrentiel en tant que leaders de la technologie et de l'innovation sur le marché mondial », ajoute-t-il. Il explique également qu’une loi semblable au RGPD aux USA permettrait d’établir la base de confiance nécessaire à l’innovation et la croissance du marché de la publicité en ligne.

Il justifie la forte utilisation des outils de blocage de publicité en ligne comme adblock par la réglementation inadéquate du système de publicité basée sur le suivi. La confiance des utilisateurs ne renaîtra que lorsque des lois semblables au RGPD seront adoptées et entreprendront de restreindre les mauvaises pratiques mises en œuvre au nom de la publicité en ligne. Il explique également que les lois de type RGPD sont de puissantes alliées dans la lutte contre les ciblages en tout genre.

Les internautes se sont bien évidemment prononcés sur la question. Ils estiment que si les entreprises américaines « souffrent » aujourd’hui à cause de l’application du RGPD en Union européenne, c’est uniquement à cause du fait que les USA n’aient pas jugé nécessaire de prendre ce genre de lois avant l’Union européenne. Les États-Unis n'avaient pas de cadre pour les lois sur la protection de la vie privée et ne pouvaient donc pas négocier une convergence des lois avec l'UE.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Que pensez-vous de l'avis de Brendan Eich ?

Voir aussi

Le Royaume-Uni a émis la première mise en demeure sous l'ère RGPD à l'encontre d'une firme canadienne liée au scandale Cambridge Analytica

Près de 50 millions de comptes Facebook affectés par une faille de sécurité considérée comme étant la plus importante de l'histoire du réseau social

Un hacker dit qu'il va supprimer en direct la page Facebook de Zuckerberg, dans une attaque prévue pour ce dimanche

Avez-vous donné à Facebook votre numéro de téléphone pour plus de sécurité et de confidentialité? Il l'a utilisé pour des annonces publicitaires

Google et Facebook s'engagent à suivre le code européen de bonnes pratiques contre la désinformation, Bruxelles attend de voir les résultats


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 10:52
Faut arrêter les articles du genre : "Y a un mec qu'à dit que ..."

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil