Antitrust : l'UE ouvre une enquête sur la manière dont Amazon exploite les données
Collectées au cours des transactions

Le , par Bill Fassinou

42PARTAGES

13  2 
Au lendemain de l’élaboration de sa stratégie pour le marché numérique unique visant à assurer les libertés de marché dans le domaine de l’e-commerce et à stimuler la croissance et l’emploi en Europe, la Commission européenne, au travers de sa commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, a annoncé le début d’un vaste programme d’enquêtes sur les géants du commerce numérique. Lesdites enquêtes étaient censées vérifier si les géants en question entravaient de par leurs politiques le développement du commerce transfrontalier en Europe.

Précisant que sur la masse de personnes ayant effectué un achat en ligne dans l’UE en 2014 par exemple, près de la moitié des consommateurs de l'UE a acheté quelque chose en ligne, mais seulement 15 % de ces achats sont venus d'un vendeur situé dans un autre État membre de l'Union européenne. La commissaire à la concurrence avait annoncé des soupçons sur les grandes entreprises qui empêcheraient les consommateurs d’avoir accès à des sites web domiciliés en Union européenne grâce à des technologies de géoblocage.



Amazon faisait partie des entreprises indexées par la Commissaire à l’époque. Et aujourd’hui encore, l’entreprise de Jeff Bezos est toujours dans le collimateur de Margrethe Vestager. En effet, la commissaire à la concurrence a déclaré il y a quelques jours qu’elle avait ouvert une enquête préliminaire antitrust sur la manière dont Amazon traite les petits commerçants sur son site web d’une part, et sur l’utilisation faite des données collectées par l’entreprise au cours des transactions, d’autre part.

Elle précise que l’enquête évaluera si Amazon utilise les données collectées à des fins légitimes pour s’adjuger un avantage concurrentiel sur les petits commerçants. Rappelons-le, Amazon ne commercialise pas que ses produits, il permet également à de nombreux détaillants tiers de vendre sur sa plateforme également. Ajoutant que les régulateurs de l’UE ont envoyé un certain nombre de questionnaires aux commerçants afin de rassembler des informations sur le sujet, la commissaire a souligné qu’il était encore trop tôt pour tirer des conclusions.

Rappelons que l’an dernier, Amazon a déjà écopé d’une condamnation à payer 250 millions de dollars US en arriérés d’impôts au Luxembourg. L’entreprise a également subi de nombreuses autres enquêtes, dont notamment celle sur le commerce de ses livres électroniques. Cependant, depuis l’annonce de la commissaire Vestager il y a quelques jours, l’entreprise a refusé de commenter.

Un courant de pensée fait largement consensus auprès des internautes. Pour eux, il s’agit d’une énième tentative de l’Union européenne pour nuire aux géants américains que les petites entreprises européennes ne peuvent pas concurrencer. Ils s’indignent du fait que tout cela soit fait au nom de l’équité sur le marché. Pour eux, plutôt que d’essayer de redescendre les entreprises américaines au niveau de celles européennes, l’Union européenne devrait plutôt penser à des politiques pour aider les entreprises européennes à grandir afin de représenter une concurrence décente pour les géants américains.

Source : AP News

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel sentiment vous inspire cette enquête sur Amazon ?
Comment les entreprises de l'UE peuvent-elles parvenir à concurrencer les géants américains selon vous ?

Voir aussi

Antitrust : l'UE envisage une enquête chez les géants de l'e-commerce soupçonnés de faire obstacle au commerce en ligne transfrontalier

Aides d'État : Amazon sommé de payer 250 millions € au Luxembourg par la CE qui estime que l'entreprise a bénéficié d'avantages fiscaux illégaux

USA : des factures d'électricité d'Amazon payées par les citoyens à proximité de ses datacenters car ils sont considérés comme des services publics

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BabarG
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/09/2018 à 14:37
L'actualité partagé est intéressante toutefois le dernier paragraphe "Un courant de pensée fait largement consensus auprès des internautes..." est trompeur et mal construit. Je trouve ça dommage de gâcher votre article avec un paragraphe un peu trop partisan. De plus cela biaise les questions que vous lancez ensuite dans le "Et vous ?".

L'appel à la popularité "consensus auprès des internautes" n'est pas pertinent pour initier l'argumentaire du paragraphe.

Ensuite le paragraphe passent complètement à côté du principe d'Antitrust :

  • "les petites entreprises européennes ne peuvent pas concurrencer", le principe d'une enquête antitrust est de s'assurer que la concurrence est loyale.
  • "Ils s’indignent du fait que tout cela soit fait au nom de l’équité sur le marché", on parle d'enquête pour s'assurer que tout le monde suit les lois du marché. Ils font leur travail, il s'agit de vérifier qu'Amazon n'abuse pas de position, c'est le rôle des régulateurs. Sinon à la fin, c'est le consommateur (ici l'internaute) qui sera lésé en cas d'abus.
  • La fin fait sous-entendre l'excellence des entreprises Américaines que nous devrions suivre et si besoin avec une aide de l'Union. Or les enquêtes Antitrust cherchent à vérifier que la réussite n'est pas lié à des comportements illégaux et/ou anticoncurrentiel. C'est normal qu'une entreprise comme Amazon excelle et si elle domine le marché si elle ne respect pas les lois du marché (concurrence, abus de position, ...).
  • Rien ne sert de développer "des politiques pour aider les entreprises européennes" avec pour but de concurrencer des entreprises qui concurencent déloyalement ou contre les règles du marché.


C'est dommage tu aurais pu exposer quelques arguments plus solides en défaveur de ces procès. Ce qui aurait sûrment amener un "Et vous?" plus ouvert moins géné par le dernier paragraphe ("consensus des internautes".

J'espère que tes prochaines actualités ne seront pas entachés par des paragraphes partisans sans vrai argumentaires.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web