Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des responsables d'un aéroport déploient une technologie de reconnaissance faciale
Pour améliorer la sécurité et réduire les temps d'embarquement

Le , par Stéphane le calme

201PARTAGES

16  0 
Certains voyageurs internationaux peuvent laisser leur carte d'embarquement et leur passeport dans leurs poches lorsqu'ils décollent de l'aéroport international de Dulles grâce à une nouvelle technologie d'embarquement de reconnaissance faciale mise en service jeudi.

Le nouveau système veriScan, mis au point par la Metropolitan Washington Airports Authority, avec les conseils de US Customs and Border Protection (CBP), analyse les visages des voyageurs qui approchent de la porte. Le système compare ensuite la photo à une galerie contenant des images de cette personne (soit sa photo de passeport pour les citoyens américains, soit la photo prise par des ressortissants étrangers lors de leur entrée dans le pays). Le processus élimine la nécessité pour un employé de la compagnie aérienne de vérifier manuellement chaque carte d’embarquement et passeport lorsqu’il monte dans un avion.

L’analyse prend quelques fractions de seconde et s’est avérée précise à 99% pendant les tests, selon le commissaire du CBP, Kevin McAleenan, qui a été rejoint jeudi par le président de la MWAA, Jack Potter, et les représentants des compagnies aériennes.

Le CBP conservait les photos pendant 14 jours au maximum lors des tests et continuerait à les garder pendant 12 heures à court terme, a déclaré John Wagner, adjoint au commissaire du CBP au Bureau des opérations sur le terrain. Une fois les tests terminés, le processus sera mis à jour pour que les photos soient supprimées immédiatement après la comparaison.

Un processus d’embarquement plus rapide

Les fonctionnaires ont vanté la sécurité supplémentaire offerte par le système, répondant au mandat du Congrès d'inclure des vérifications biométriques, ainsi que les avantages pour les voyageurs, qui peuvent s'attendre à un processus d'embarquement beaucoup plus rapide.

« Au printemps, Lufthansa a annoncé qu’elle a fait monter à bord d’un A380 plus de 350 passagers à LAX en moins de 20 minutes, soit moins de la moitié de son temps normal, en utilisant des portails embarqués du CBP liés au service de vérification », a déclaré McAleenan. « Plus besoin de fouiller votre carte d'embarquement tandis que vous avez deux bagages à main, peut-être un enfant; plus besoin d'essayer de trouver votre code QR ou d'essayer de rafraîchir votre écran ».


La réaction du public

Les passagers se préparant à embarquer pour un vol de Scandinavian Airlines à destination de Copenhague jeudi ont été surpris par le nouveau système d’embarquement et certains se sont montrés enthousiastes à la perspective d’un embarquement plus rapide et plus sûr.

« Cela n’a pas d’importance », a déclaré Kim Meekins, une résidente du Maryland, qui n’avait pas été informée à l’avance. « Vous allez dans différents aéroports et ils font des choses différentes selon leur technologie. Si c’est une autre mesure de sécurité pour s’assurer que tout le monde a un vol sécurisé, je suis tout à fait d'accord. Je n’avais pas besoin d’être prévenu à l’avance ».

Meekins a déclaré qu'elle était une voyageuse fréquente, alors l'idée de réduire de moitié le temps d'embarquement était « géniale ».

Pour Thea Ottersen (Norvège), la protection de la vie privée n’est pas une préoccupation majeure, car la procédure générale ne diffère pas beaucoup de ce qu’elle attend de la sécurité des aéroports américains.


« Vous savez qu’il ya une sécurité stricte lorsqu’on se rend en Amérique, alors je ne suis pas vraiment dépaysée - je le suis plus par la quantité de journalistes présents », a-t-elle déclaré. « De toute façon, ils prennent ta photo quand tu vas en Amérique, alors ça ne me dérange pas ».

Un voyageur lituanien, Mantas Klimasausas, a déclaré qu’il n’était pas particulièrement fan de la technologie, ajoutant qu’il attendrait de la voir évoluer avec le temps. Cependant, lorsqu’il lui a été rapporté que le processus pouvait réduire de moitié le temps d’embarquement, il est rapidement devenu un converti.

« Je pense que c'est une nouvelle approche », a-t-il déclaré. Et si cela permet d’accélérer l’embarquement, « c’est encore mieux ».

Alors que seules les compagnies scandinaves, United Airlines et Air France / KLM utilisent le système d’embarquement en ce moment, les autorités ont déclaré que toutes les portes internationales de Dulles et de l’aéroport national Ronald Reagan de Washington seront équipées d’ici à novembre.

Une version similaire de la technologie est également utilisée pour les voyageurs entrant aux États-Unis via Dulles et 13 autres aéroports internationaux. Le système a été encore plus apprécié en août alors que seulement trois jours après le début de l'opération, il a pu repérer un imposteur présumé qui essayait d'entrer dans le pays avec un faux passeport.

Source : NG

Et vous ?

Que pensez-vous de la technologie de reconnaissance faciale dans un aéroport ?
Seriez-vous prêt à l'essayer dès lors que le temps d'embarquement est réduit ?
Pensez-vous vraiment que cela contribue à améliorer la sécurité ?

Voir aussi :

UK : la technologie de reconnaissance faciale de la police aurait permis d'arrêter un suspect, grâce à l'amélioration du logiciel et de son algorithme
La technologie de reconnaissance faciale d'Amazon identifie à tort 28 membres du Congrès US comme des criminels, quels dangers pour les Américains ?
Google met au point l'IA pour la reconnaissance des cristaux de protéines, permettant un bond significatif dans la recherche biomédicale
Microsoft appelle à la réglementation de la reconnaissance faciale afin d'éviter des dérives potentielles, et propose des axes de réflexion
Les caméras de reconnaissance faciale : outils de sécurité ou d'espionnage de masse ? La Chine et d'autres pays adoptent de plus en plus ces outils

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 11/09/2018 à 18:23
Le plus gros de l'attente était-il vraiment au niveau de l'embarquement ? De mon expérience, c'est plutôt pour les contrôles de "sécurité" (bagages, corps, identité). Pour le côté physique, les ondes millimétriques semblent très bien, mais ne sont pas prêtes à être déployées en masse (pour ce que je suis du sujet) ; pour les papiers d'identité, ça n'est pas toujours au point (http://plus.lesoir.be/173996/article...e-une-reussite).
2  0 
Avatar de NotAèfka
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/09/2018 à 18:05
La réaction du public est pas ouf...
1  0