Oracle Autonomous Transaction Processing : Oracle renforce sa base de données cloud autonome
Avec un nouveau service de traitement transactionnel

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En octobre dernier, Oracle a dévoilé une nouvelle version 18c de sa base de données de référence qui utilise le machine learning pour automatiser la protection et la gestion de base de données. Cette base de données cloud est commercialisée comme étant autonome, car elle serait capable de gérer automatiquement le provisionnement, l'application des patchs, les sauvegardes, les mises à niveau, etc., sans intervention humaine et sans interruption.

Sur le volet sécurité notamment, Oracle a expliqué que sa nouvelle base de données pourra être en mesure de détecter certains comportements anormaux comme lorsqu’une personne utilise des informations d'identification volées pour accéder aux données métier. En ce qui concerne la gestion, le géant des SGBD affirme également que les administrateurs n’auront qu’à définir les stratégies que doit suivre le logiciel de base de données, et il fera le reste. Par exemple, ils pourraient indiquer qu'ils souhaitent avoir une récupération de leurs données après sinistre, et la base de données prendra soin de faire cela automatiquement.

Bien que les mesures de sécurité n'étaient que partiellement automatisées, la société a déclaré qu'elle « se dirige vers une automatisation complète ». L’objectif est de limiter le plus possible l’intervention humaine pour réduire les erreurs. « Si vous éliminez tout le travail humain, vous éliminez les erreurs humaines », avait déclaré Larry Ellison, président et CTO d'Oracle.

En dévoilant sa nouvelle base de données, Oracle avait aussi promis une version pour la création d'entrepôts de données et une autre pour le traitement transactionnel en ligne (OLTP) les mois suivants. La firme de Larry Ellison a commencé à concrétiser ses promesses en annonçant en mars dernier la disponibilité d'Oracle Autonomous Data Warehouse (ADW). Et ce mois-ci, l'entreprise a encore renforcé son offre de base de données autonome avec Oracle Autonomous Transaction Processing (ATP), le service autonome de traitement transactionnel promis. Rappelons que le traitement transactionnel en ligne est un type d'application informatique qui sert à effectuer des modifications d'informations en temps réel. Ce type d'application est utilisé dans des activités opérationnelles, typiquement des transactions commerciales telles que les opérations bancaires, achats de biens, billets, réservations, entre autres.


« Complétant le service Oracle Autonomous Data Warehouse, Oracle Autonomous Transaction Processing peut prendre en charge une combinaison complexe de traitement autonome de transactions de haute performance, de reportings, de traitement par lots, d’applications IoT et d’apprentissage automatique, en assurant un développement et un déploiement plus simples des applications et en permettant des analyses en temps réel, une personnalisation et une détection des fraudes sur les données transactionnelles », explique Oracle dans un communiqué.

Le nouveau service de base de données autonome offre le même niveau d’autonomie (autoréparation, mises à jour et application de patchs automatiques, etc.). Oracle précise également que le service cloud ATP est une extension modernisée des bases de données de traitement des transactions en ligne (OLTP) que l'entreprise a créées depuis des décennies. Il repose sur l'apprentissage automatique et de fortes capacités d'automatisation, mais il devrait être familier aux clients.

Source : Oracle

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveaux services de bases de données autonomes d'Oracle ?
Cela va-t-il permettre à Oracle de prendre une longueur d'avance sur ses concurrents ?

Voir aussi :

Revenus cloud : les actionnaires d'Oracle lui reprochent d'avoir livré des communiqués trompeurs, un recours collectif se prépare contre la société
USA : Oracle porte plainte contre le DoD qui veut accorder à un seul fournisseur le contrat JEDI Cloud, un contrat de 10 milliards $ du Pentagone
Amazon envisage d'abandonner complètement les SGBD et services d'Oracle d'ici 2020, Oracle serait incapable de répondre à ses besoins de performance
Les clients d'Oracle seraient en train de migrer vers SQL Server et d'autres SGBD, Oracle perdrait du terrain sur tous les fronts selon des analystes
Java : Oracle et Intel proposent une API de prise en charge d'algorithmes qui se prêtent au paradigme SIMD utilisé en programmation vectorielle


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/08/2018 à 17:37
Oracle bientôt en Position latérale de sécurité ?
Avatar de Ikebukuro Ikebukuro - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 22/08/2018 à 18:19
"autoréparation"
On peut préciser?

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil