Uber aurait perdu 891 millions USD au 2nd trimestre 2018,
Les investisseurs exhorteraient la société à vendre la division de voiture autonome

Le , par Stan Adkens

123PARTAGES

16  0 
Les pertes trimestrielles et annuelles sont comme entrées dans les habitudes d’Uber. En 2017, Uber aurait enregistré des pertes colossales s’élevant à 4,5 milliards de dollars représentant environ le double des pertes enregistrées en 2016 par la société dont le montant s’élevait à 2,8 milliards de dollars, soit près de 2 milliards de dollars de plus. La majeure partie des revenus d’Uber servirait à payer ses chauffeurs. Par ailleurs, en fin du mois de juillet dernier 2018, Uber a annoncé avoir décidé d’arrêter le développement de son programme de camions autonomes afin de recentrer ses efforts de conduite autonome sur les voitures seulement.

Dans un rapport de Bloomberg datant du 15 août 2018, le nouveau PDG d’Uber Technologies Inc., Dara Khosrowshahi, mettrait la croissance au-dessus du profit, cependant, bien que le service de voiture autonome ait atteint une échelle mondiale, les revenus croissent difficilement.


Uber a annoncé, le mercredi dernier, qu’il a enregistré une nouvelle perte de 891 millions de dollars au deuxième trimestre 2018. Bien que ces résultats représentent une amélioration de 16 % par rapport à la même période 2017, la perte fait suite à l’un des rares bénéfices enregistrés par la société au premier trimestre de cette année essentiellement grâce à la vente d’actifs à l’étranger.

Les ventes ont augmenté de 63 % à 2,8 milliards de dollars au cours du second trimestre 2018 par rapport à la même période l’an dernier et diminué par rapport au premier trimestre de cette année dont le taux est 70 % par rapport au premier trimestre de l’an dernier. Et tout ceci, malgré l’augmentation des dépenses au cours du 2nd trimestre, principalement dans le secteur d’auto-conduite dont le montant varie chaque trimestre entre 125 et 200 millions de dollars.

Selon Bloomberg, le PDG consent d’énormes dépenses dont les montants sont tenus secrets dans plusieurs autres activités telles que la livraison de nourriture et la logistique. Selon Uber, Uber Eats, la branche de la livraison de nourriture représenterait 10 % de ses réservations brutes. Un investissement conséquent dans cette branche pourrait donc aider Uber à améliorer ses revenus et donner un coup d’accélérateur à son activité principale. A cause de ces investissements non productifs dans la branche de la conduite autonome et le ralentissent de la croissance, les investisseurs d’Uber souhaiteraient vendre l’unité d’auto-conduite.

Uber s’est retiré de plusieurs marchés d’auto-conduite où la croissance tardait à se faire sentir. La société s’est débarrassée de son service de voiture autonome en Chine, en Russie et en Asie du Sud-Est en les vendant aux concurrents régionaux, au cours du premier trimestre 2018. Deux de ces transactions ont permis à la société de réaliser des bénéfices au premier trimestre, et si elles n’avaient pas été faites, Uber enregistrerait une autre perte au cours du trimestre.

Selon Bloomberg, Uber est à la recherche de nouvelles sociétés où investir et ces dernières cibles d’investissement sont dans les transports. C’est comme Dara Khosrowshahi voulait se diversifier dans ce secteur. Uber a investi au cours de ces derniers mois, dans une start-up qui loue des bicyclettes électriques et dans une autre qui loue des scooters électriques. Aussi, Uber compte lancer sa propre entreprise de location de scooters.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Selon vous, pourquoi le secteur de voiture autonome d’Uber piétine ?

Voir aussi

Uber ferme sa division dédiée aux camions autonomes, afin de recentrer ses efforts de conduite autonome sur les voitures uniquement
Uber aurait enregistré des pertes s'élevant à 4,5 milliards USD en 2017, la majeure partie de ses revenus servirait à payer ses chauffeurs
Les véhicules autonomes d'Uber de retour sur les routes publiques de Pennsylvanie, quatre mois après un accident mortel, mais en mode manuel
Voitures autonomes : Google, Uber et d'autres constructeurs s'unissent, pour aider le public à mieux comprendre les impacts de cette technologie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 16:37
Le conducteur reste un humain avec ses failles. Il suffit d'oublier de regarder une seule fois pour qu'un drame ait lieu. Je ne dis pas que les conducteurs sont des saints (bien au contraire) et que c'est au piéton de prendre toute la responsabilité. Mais quand sa vie est en jeu, même si on est 100% prioritaire et qu'on a 100% raison, on s'arrête et regarde quand même avant de traverser.
Pour revenir sur la poussette, combine de mère et père j'ai pu voir avancer la poussette sur la route pour dire : je passe. Mais merde il y a un bébé dedans cette poussette.
5  0 
Avatar de AstOz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/08/2018 à 17:12
Citation Envoyé par fredoche Voir le message
Pour moi qui suit piéton par choix et conviction, c'est du vécu les situations dangereuses où je risque mon intégrité physique.
"Les piétons sont plutôt respectés", ça non pas en France. Tout comme les priorités, mettre son clignotant, les feux oranges, les lignes blanches, les voies cyclables, les sens interdits, les autres usagers de la route ... la liste est interminable
C'est vraiment quelque chose dont on se rend compte quand on est piétons quotidiennement, les automobilistes ont tendance à se lâcher sur la route car ils se sentent en sécurité, sans même réfléchir aux dégâts que pourraient engendrer leurs voitures à l'environnement.
Personnellement, ma hantise ce sont les ronds points et les carrefours, le clignotant est régulièrement zappé, même si je n'ai jamais eu d'accidents, je pourrais pas compter le nombre de fois où j'ai du m'arrêter au milieu d'un passage piéton pour laisser passer une voiture.

Autre exemple plus concret, la manie des gens à bourriner tout à 50km/h non stop, j'espère que les voitures autonomes auront une meilleure appréciation de la sécurité.
Car ralentir à un croisement permet de gérer les divers évènements qui pourraient surgir y compris un enfant qui débarque de nul part.
4  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/08/2018 à 17:50
Citation Envoyé par AstOz Voir le message


Autre exemple plus concret, la manie des gens à bourriner tout à 50km/h non stop, j'espère que les voitures autonomes auront une meilleure appréciation de la sécurité.
Car ralentir à un croisement permet de gérer les divers évènements qui pourraient surgir y compris un enfant qui débarque de nul part.
50 km/h c'est déjà pour beaucoup 60 km/h minimum au compteur, et bien plus pour certains, sans complexe puisque aucun contrôle de vitesse.

C'est quoi une vie contre l'usure des plaquettes de frein et le plaisir de retrouver bobonne 3 secondes plus tôt ? Rien...

Quand mes deux ainés étaient en primaire, je les menais à une école dont le parking était séparé par une nationale très roulante. Donc évidemment limitation à 50 km/h à ce lieu.

Tu pouvais te planter devant le passage piéton et regarder les français passer, voitures comme camions. Pourtant passage signalé, prudence pour nos enfants, école, tout le tralala. Tu peux faire le même exercice à peu près partout, si tu ne t'engages pas, tu peux compter 5 ou 6 bagnoles avant qu'une personne intelligente te laisse passer.

Par contre les routiers étrangers s'arrêtaient, tous quasiment, et même de très loin.

Si le garde champêtre faisait le passage, rien que le fait de voir le képi et le gilet jaune, ça changeait du tout au tout.

Pour les français il faudrait un flic avec chaque conducteur.

Bien sur je généralise, mais regardez vous conduire ceux qui lisent ce message la prochaine fois que vous prenez le volant, et regardez vos concitoyens, c'est consternant.
4  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 15:14
Citation Envoyé par halaster08 Voir le message

Attention je dis pas que tout les automobilistes sont des saints non plus, mais j'ai vraiment l'impression que tu exagères.
Le problème, à mon sens, n'est pas le taux de cons d'un côté ou de l'autre, le problème est que culturellement en France, la voiture est prioritaire sur le piéton/cycliste. C'est logique, puisque c'est la plus forte, mais ce n'est pas normal de laisser la situation en l'état. Même sur les passages piétons, la voiture est de fait prioritaire. Le piéton doit attendre bien gentillement qu'on le laisse passer. Théoriquement, c'est bien le piéton qui est prioritaire, mais dans la réalité, un tiers des piétons tués en ville est tué sur un passage piéton (d'après wikipédia). Fredoche l'a souligné, dans d'autres pays, ça ne se passe pas comme ça : avant un passage piéton, c'est le conducteur qui regarde s'il y a des piétons et s'il doit s'arrêter. Pas l'inverse. Et ce qui est complètement fou, c'est que les Français trouvent ça inimaginable.
4  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 16:32
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Et ce qui est complètement fou, c'est que les Français trouvent ça inimaginable.
Et ce qui est encore plus fou, c'est que c'est pourtant bien précisé dans les leçons de code de la route, de conduite, et pour le permis de conduire. Enfin, en théorie...
4  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2018 à 13:38
Citation Envoyé par fredoche Voir le message
Elle m'échappe encore plus parce qu'en France le piéton est une quantité négligeable pour le conducteur. Et c'est vraiment un problème culturel, car à l'étranger, n'importe où, on voit bien que c'est aux conducteurs de faire attention aux personnes vulnérables : enfants ou adultes, piétons et cyclistes.

Mes 3 enfants, qui ont tous passé le permis piéton, ont appris à se méfier comme de la peste des voitures et donc de leurs conducteurs (ou conductrices).
Quand je suis en Belgique, les gens ne regardent même pas en traversant la rue.
Pas partout en France : en Alsace, le piéton et le cycliste sont roi et les automobilistes font (globalement) attention et s'arrêtent pour laisser passer le piéton. A tel point que c'est souvent le piéton ou le cycliste qui sont dangereux pour eux-mêmes (moi inclus).
4  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/08/2018 à 9:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a des gens qui bossent pour créer des voitures autonomes sur les routes de campagne :
Self-driving cars for country roads



C'est pas un objectif impossible à atteindre.
Je ne dis pas que c'est impossible, je dis juste que c'est encore loin d'être au point.
D'autant plus que pour le moment, les 2 dispositifs sont totalement distincts.
On ne va pas s'amuser à changer de voiture quand on passe de la campagne à la ville et inversement

Je ne doute absolument pas que toutes les problématiques de la route (neige, brouillard, verglas, absence de marquage au sol, pavés, route de terre, route en gravier, feuilles mortes, déviations / circulation alternée pour travaux, police qui fait la circulation à un carrefour, panne de signalisation, usure du véhicule, panne subite, etc, etc, etc) vont finir par être gérées par les véhicules autonomes
Par contre, ça ne va pas se faire en 2 ans ni même en 10.
Ce n'est pas parce qu'on sait faire des démo qui font un effet waou auprès de la presse et des investisseurs crédules que la techno est au point maintenant.
Ca prend du temps.

De plus, va falloir aussi que la législation suive et ce, à travers le monde et là aussi, ça va prendre un temps de dingue.
Car ne n'est pas parce qu'un Etat va l'autoriser que les autres suivront dans la foulée.
==> nos législateurs vont prendre le temps d'observer et d'analyser pendant pas mal de temps leur voisin qui aura eu l'audace de s'y lancer le premier et ce durant plusieurs années avant ne serait-ce que d'envisager de le mettre en place en France
Même aux USA, ce genre de chose ne gère pas au niveau fédéral mais chaque Etat dispose de ses prérogatives et tous ne sont pas aussi avant-gardiste que la Californie.
Ainsi, tu devras repasser en conduite manuelle à chaque fois que tu sortiras de l'Etat

Alors oui, cela va arriver.
Mais va falloir attendre plusieurs décennies avant que cela ne devienne commun sur nos routes.
3  0 
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/08/2018 à 11:48
Citation Envoyé par fredoche Voir le message

Quand je suis en Belgique, les gens ne regardent même pas en traversant la rue.

Donc j'ose espérer que ces véhicules autonomes corrigeront cette manie insupportable de la plupart des français de mépriser le piéton, comme il méprise la plupart des autres usagers de la route.
Quelle horreur ! En clair tu roules tranquille et un mec peut traverser devant toi sans regarder. Je suis désolé mais même sur un passage piéton, le piéton doit regarder des deux côtés avant de traverser. Sans être méprisant envers les piétons, on n'est pas à l'abri d'une fatigue du conducteur ou même d'un léger moment de déconcentration (il suffit d'un bruit sur la voiture).
Sinon je trouve que comparé à d'autres pays où j'ai pu aller (rien que pour rester en Europe : Rome, ville où il faut faire son signe de croix avant chaque traversée), les piétons sont plutôt respectés sur la route, à condition qu'ils se prennent en main et ne fassent pas n'importe quoi.
3  0 
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2018 à 14:32
Je suis assez étonné de certaines réponses que je lit ici, on ne doit surement pas habiter au même endroit, des boulets qui conduisent n'importe comment j'en ai déjà vu mais c'est loin d'être une généralité. Je dirais même qu'au contraire je vois plus souvent des piétons traverser n'importe comment que des voitures leurs refuser la priorité sur le passage piéton ( l'autre jour une dame avec une poussette qui traverse au milieu d'un boulevard alors que des voitures arrivent )
3  1 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 17:14
Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message

Pour revenir sur la poussette, combine de mère et père j'ai pu voir avancer la poussette sur la route pour dire : je passe. Mais merde il y a un bébé dedans cette poussette.
Yep, j'en fais partie. Et pourtant, en bonne campagnarde, je suis excessivement prudente sur la route. Je ne suis pas spécialement fière, mais entre ça et le laisser mourir de froid dans la poussette en attendant qu'il n'y ait plus personne sur la route, je suis désolée mais au bout d'un moment, il faut rentrer à la maison. C'est ça ou ne plus sortir sans sa voiture.
Encore une fois, ce n'est pas une question de responsabilités, c'est une question de réalité. Dans certaines zones, tu n'as personne pour laisser passer un piéton au passage qui lui est dédié. C'est l'écart monumental entre le code de la route et ce qu'on constate qui est problématique. D'un côté tu as des piétons qui passent allègrement sous les roues des bus quand le petit bonhomme est rouge, de l'autre tu as des conducteurs qui se croient réellement et de bonne foi en droit de ne pas regarder s'il y a des piétons ou des cyclistes, et de ne pas mettre leur clignotant aux ronds-points. C'est une question d'habitude, tu ne grilles pas un feu rouge parce que tu ne l'as pas vu (ou alors dans les cas extrêmes de fatigue ou autre). C'est parce que les sanctions sur les feux rouges sont appliquées. Si elles étaient également appliquées pour les ronds-points et les passages piéton (au lieu de restreindre les limitations de vitesse, par exemple), alors ça deviendrait une habitude pour tous les automobilistes.
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web