Les Pays-Bas envisagent de fermer leur réseau 3G en 2022
Pour préparer l'arrivée des technologies futures

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Le classement réalisé par le groupe Cable en 2017 sur la vitesse de la bande passante dans 200 pays à travers le monde mettait les Pays-Bas en position de pays avec la cinquième vitesse moyenne la plus élevée avec 33,52 Mbps. Ce même classement repris un an plus tard a vu le pays perdre deux places et se retrouver septième avec 35,95 Mbps.


La fin de la technologie 3G s'annonce-t-elle déjà ?

Pour mieux améliorer la bande passante de son réseau, l’opérateur de télécommunications étatique néerlandais KPN a annoncé il y a quelques jours qu'en janvier 2022, il fermera son réseau 3G. Le spectre à 2100 MHz étant déjà utilisé pour la 4G, la fermeture du réseau 3G n’interviendrait que pour augmenter la capacité du réseau 4G. Selon l’entreprise, 95 % de ses consommateurs possèdent déjà un smartphone compatible 4G, et ceux utilisant un téléphone qui ne prend pas en charge la VoLTE (Voice over LTE) en 2022 pourront toujours utiliser le réseau 2G pour les services vocaux et SMS de base.

La filiale de l’opérateur Vodafone aux Pays-Bas a également déclaré l'année dernière que son réseau 3G allait être fermé au début de l'année 2020 pour libérer des fréquences pour les services 4G. Johan Wibergh, directeur de la technologie de Vodafone Group Plc. a déclaré que l’entreprise allait bientôt fermer son réseau mobile de troisième génération. « Nous allons fermer les réseaux 3G aux alentours de 2020-2021. La 3G n'a pas nécessairement été un succès », a-t-il commenté.

En Allemagne, le directeur de la technologie de la Deutsche Telekom, Walter Goldenits, avait déclaré en 2017 que la 3G était la première couche réseau que son entreprise allait supprimer. S’exprimant ensuite sur la 2G, il avait alors commenté que les services GSM (2G) allaient survivre beaucoup plus longtemps que les services UMTS (3G). Il ne s’était alors pas avancé à donner une date de fermeture des réseaux 3G, n’évoquant que des possibilités techniques. Ainsi, bientôt, la 3G UMTS et la 2G GSM ne seront probablement juste que de lointains souvenirs, laissant place à la 4G LTE.

Source : KPN, golem

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous qu’on a nécessairement besoin de fermer la 3G au profit de la 4G ?
En France, la 3G a-t-elle encore de la place ?

Voir aussi

Internet : la France à la 37e place dans le classement mondial des pays selon leur vitesse moyenne de connexion d'après un rapport du groupe Cable

La France gagne 14 places en un an et occupe désormais le 17e rang mondial du classement des pays offrant la bande passante la plus rapide

Nokia 3310 : nouveau modèle 4G et fork d'Android HMD Global liste les nouveautés de l'année qui pointe à l'horizon


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de slowsaz slowsaz - Membre actif https://www.developpez.com
le 30/07/2018 à 11:53
En espérant déjà que la France (enfin, les opérateurs en France) évolue au niveau de la couverture réseau. Dans certaines régions, sans même se trouver en campagne, il n'y a pas de réseau ou seulement chez un opérateur et encore quand ça veut bien passer.

C'est exactement la même chose que pour les connexions internet filaires, on nous dit en permanence qu'on va supprimer telle ou telle chose ou alors tout faire avec le cloud alors que la fibre ne représente qu'une minorité d'habitants et que ce n'est pas près d'évoluer en dehors des grandes villes (et encore une fois selon la région).

Enfin bref, nous verrons bien comment cela se répercutera en France s'ils viennent à prendre cette même décision par la suite.
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/07/2018 à 13:44
En France, la 3G a-t-elle encore de la place ?
Dès qu'on sort des grosse agglo la 4G est très loin d'être la norme. Dans mon coin c'est même un petit événement quand "4G" s'affiche sur le téléphone et pourtant je suis loin d'habiter dans un coin perdu (bon free est pas le premier en terme de réseau non plus).

Après c'est difficile de se comparer à un pays plus de 10x plus petit sans réel obstacle naturel. Les contraintes de déploiement et donc forcément de renouvellement des technos ne sont pas les même.
Avatar de macslan macslan - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 30/07/2018 à 14:06
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Dès qu'on sort des grosse agglo la 4G est très loin d'être la norme. Dans mon coin c'est même un petit événement quand "4G" s'affiche sur le téléphone et pourtant je suis loin d'habiter dans un coin perdu (bon free est pas le premier en terme de réseau non plus).

Après c'est difficile de se comparer à un pays plus de 10x plus petit sans réel obstacle naturel. Les contraintes de déploiement et donc forcément de renouvellement des technos ne sont pas les même.
même entre la Suisse et les Pays-Bas

Sinon le gros problème c'est quand ils se concentre sur le pourcentage de population et non le pourcentage géographique
Avatar de 6carbon 6carbon - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2018 à 10:35
On pense beaucoup aux particuliers avec leur smartphones, mais pas beaucoup à l'IoT.
Si on considère que les gens changent de smartphones touts les 4/5 ans, alors ça passe.
Mais quand on fait de l'IoT indus, on vise plutôt une durée de vie de 10/15 ans, or les IoT aujourd'hui ne sont pas tous compatibles avec la 4G.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil