Windows 10 : Microsoft présente de nouvelles builds dopées au machine learning pour éviter les redémarrages inopportuns
Après des mises à jour

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Microsoft a annoncé la disponibilité de la Windows 10 Insider Preview Build 17723 (RS5) pour les Insiders dans les anneaux Fast et de la Build 18204 (19H1) pour les Insiders qui ont opté pour Skip Ahead.

À l'avenir, les versions RS5 proviendront de la branche RS5_RELEASE. Pour les Insiders qui ont choisi « Skip Ahead », les builds 19H1 continueront à provenir de la branche RS_PRERELEASE. Les Insiders peuvent voir le nom de la branche dans le filigrane en bas à droite de leur bureau. À l'heure actuelle, les versions de ces branches sont sensiblement les mêmes, ce qui explique pourquoi Microsoft ne publie qu'un seul article de blog pour les deux nouvelles versions. Cependant, à l'avenir, Microsoft va publier des articles de blog distincts pour chacun d'eux.

Le schéma ci-dessous explique ce qu'est Skip Ahead.


Réalité mixte

Il y a des évènements qui peuvent vous importuner lorsque vous êtes immergé dans une expérience virtuelle captivante. Par exemple, vous pourriez :
  • avoir envie de jeter un coup d'œil rapide pour voir quelqu'un à proximité ;
  • vouloir prendre quelque chose (un verre de lait, votre téléphone, un clavier, etc.) ;
  • avoir besoin de trouver une surface pour poser vos contrôleurs.

Avec ces Build, Microsoft annonce qu’il est désormais possible de regarder dans votre environnement physique à travers Flashlight (la lampe de poche) et ce sans avoir à enlever votre casque.

« Avec la dernière version de Windows Insider Program, vous pouvez à tout moment ouvrir un portail dans votre monde réel via le menu Démarrer, un raccourci de bouton ou une commande vocale. Cela ouvre un flux de faible latence qui passe par votre caméra et vous connecter à votre contrôleur. C'est confortable, intuitif et vous permet de rester immergé », ont expliqué Donna Sakar et Brandon LeBlanc. Flashlight vous permet enfin de mélanger vos réalités physiques et virtuelles.


Améliorations Microsoft Edge

Nouvelles stratégies Microsoft Edge Group : l'équipe Microsoft Edge a introduit de nouvelles stratégies de groupe et de nouveaux paramètres MDM pour les administrateurs informatiques afin de gérer Microsoft Edge. Les nouvelles stratégies incluent l'activation / la désactivation du mode plein écran, l'impression, la barre de favoris et la sauvegarde de l'historique; empêcher les remplacements d'erreurs de certificat; configurer le bouton Accueil et les options de démarrage; définir la page Nouvel onglet et l'URL du bouton Accueil et gérer les extensions.

Filtre XSS retiré : Microsoft a décidé de retirer le filtre XSS de Microsoft Edge dès la version actuelle. « Nos clients restent protégés grâce à des normes modernes telles que la politique de sécurité du contenu, qui fournit des mécanismes plus puissants, performants et sécurisés pour se protéger contre les attaques par injection de contenu, avec une compatibilité élevée entre les navigateurs modernes ».

Amélioration de votre expérience de mise à jour

Microsoft a multiplié les essais pour améliorer l'expérience des mises à jour avec Windows 10. Notamment, un bouton de mise en attente (snooze) pour éviter un redémarrage inopportun. L’utilisateur a également la possibilité d’indiquer ses heures actives, empêchant un redémarrage de l’appareil pendant cet espace de temps, sauf si autorisation de l’utilisateur. Pour activer cette fonctionnalité, cliquez sur Démarrer > Paramètres > Mise à jour et sécurité et cliquez sur l'option Modifier les heures actives.


Manifestement, tout n'a pas été résolu et Microsoft continue de chercher la bonne formule. À l'occasion de la diffusion des builds 17723 et 18204 de la préversion de Windows 10, il a été annoncé un nouveau système plus adaptatif et proactif dans la logique des mises à jour.

Il est ainsi fait allusion à du machine learning et l'entraînement d'un modèle prédictif qui devrait permettre de prédire précisément le meilleur moment pour redémarrer un appareil afin d'appliquer une mise à jour.

« Avez-vous déjà dû arrêter ce que vous faisiez, ou attendre que votre ordinateur démarre parce que l'appareil a été mis à jour au mauvais moment ? Nous vous avons entendu, et pour alléger cette souffrance, si vous avez une mise à jour en attente, nous avons mis à jour notre logique de redémarrage pour utiliser un nouveau système plus adaptatif et proactif. Nous avons formé un modèle prédictif capable de prédire avec précision le bon moment pour redémarrer l'appareil. C'est-à-dire que nous ne vérifierons pas seulement si vous utilisez votre appareil avant de le redémarrer, mais nous tenterons également de prédire si vous venez de quitter l'appareil pour prendre une tasse de café et revenir peu de temps après ».

À quel point ce modèle est-il précis ?

Microsoft assure l’avoir utilisé sur des périphériques internes. L’entreprise a alors constaté des résultats prometteurs lors du déploiement. « En raison de la nature de son architecture, nous sommes en mesure de mettre à jour le modèle avec un délai d'exécution minime basé sur nos connaissances de sa performance. Tout cela grâce à notre infrastructure cloud ».

Toutefois, si vous constatez que votre appareil redémarre au mauvais moment, vous avez la possibilité d’envoyer un message d'erreur dans le centre de commentaires avec les détails de votre expérience (par exemple en expliquant que vous êtes allé prendre une tasse de café pendant 5 minutes et le système a lancé la mise à jour). Vos retours vont permettre de mieux former ce modèle et d’ajuster ainsi sa précision.

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Après Munich, la Basse-Saxe, un État fédéré d'Allemagne, annonce l'abandon de Linux pour Windows afin de standardiser ses systèmes informatiques
Un développeur tiers publie LibreOffice pour Windows 10 sur le Microsoft Store, The Document Foundation s'en dédouane et la firme de Redmond l'éjecte
Un ingénieur Microsoft retrace les grandes lignes de l'évolution de la ligne de commande Windows et donne plus de détails sur la Console Windows
Microsoft annonce la prise en charge des secondes intercalaires par Windows 10 Redstone 5 et Windows Server 2019
Offres Microsoft : les abonnements SQL et Windows Serveurs rejoignent Azure RI, et semblent former une bonne combinaison dans le programme CSP


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/07/2018 à 1:32
En même temps, quand t'as 15 applis qui tournent, c'est peut-être pas le bon moment de redémarrer sans demander l'avis de l'utilisateur. Y'en pas moyen de faire tourner un truc pendant la nuit sans que ça reboot sans rien te demander. Je compte plus le nombre de matin où je découvre qu'il n'y a plus aucune appli lancée sur mon PC... Du coup, il aurait pu l'éteindre, parce que là ça me sert à rien un PC qui ne fait rien tourner.

C'est quand même pas complique de faire comment avant : prévenir qu'il y a une mise à jour et demander si on veut la faire. Je me suis retrouvé pendant 2 heures à attendre que ma machine finit une mise à jour pour enfin pouvoir bosser. Bref, j'ai perdu 2 heures à attendre. En plus, j'ai l'impression qu'il y a plus moyen de savoir si c'est une grosse mise à jour non. Forcement quand je vois comment ça se passe sous KDE à côté, je me demande comment le système de mise à jour de Windows peut-être aussi déconnecté de l'utilisateur.

Je suis vraiment en colère, car j'ai pas souvenir que sous Win7 c'était autant le bordel. J'ai l'impression d'être d'être face à un système qui est moins pratique, moins agréable, qui en a rien à foutre de l'utilisateur...
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 29/07/2018 à 9:09
Enfin une solution pour désactiver les mises à jours forcées : se déclarer actifs H24.

Il est ainsi fait allusion à du machine learning et l'entraînement d'un modèle prédictif qui devrait permettre de prédire précisément le meilleur moment pour redémarrer un appareil afin d'appliquer une mise à jour.
Quand l'ordinateur se transforme en Mme Irma, avec probablement un résultat équivalent.

Non seulement les mises à jour peuvent se faire au mauvais moment, mais pire , des fois ça crashe et l'ordi ne repart pas (ce qui arrivait déjà quelques fois sur les versions antérieurs) , surtout avec la dernière grosse MàJ.

Je désactive les MàJ, je choppe un malware car une faille de sécurité n'est pas comblée, je suis responsable. Les mises à jour se font sans que je puisse les interrompre, l'ordinateur de repart pas, je ne peux plus travailler, Microsoft est responsable.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil