Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Est-ce vraiment utile d'éjecter un lecteur flash en suivant la procédure recommandée au niveau de l'OS
Avant de le retirer ?

Le , par Christian Olivier

36PARTAGES

16  0 
Avant de retirer un lecteur flash USB d’un PC, Mac ou mobile compatible avec la fonctionnalité OTG, est-il vraiment nécessaire de respecter la procédure d’éjection recommandée par l’OS du dispositif ;? Ne s’agirait-il pas simplement d’une mesure superflue qui ferait perdre du temps à l’utilisateur ;?

Les utilisateurs peuvent trouver pénible, voire même inutile dans certains cas, de devoir à chaque fois suivre la procédure d’éjection conseillée de leur lecteur flash qui se termine généralement par un message semblable à celui-ci : « ;le périphérique peut maintenant être retiré en toute sécurité ;». Surtout que, depuis quelques années déjà, les constructeurs ont intégré des ports de connexion (USB type C et USB 3.0 notamment) favorisant les transferts de données à grande vitesse et limitant par la même occasion les éventuelles déconvenues pouvant résulter d'une interruption accidentelle pendant le transfert de données.


Il vous est donc probablement déjà arrivé de retirer physiquement un lecteur flash de son port de connexion sur votre PC, Mac ou appareil mobile compatible sans l’avoir au préalable « ;éjecté en toute sécurité ;» comme il se doit depuis le système d’exploitation du dispositif utilisé.

Certains ont même peut-être adopté ce réflexe de « ;déconnexion physique du lecteur flash ;» après avoir à de nombreuses reprises fait face à des situations où le flash était utilisé sur un ordinateur ou un appareil mobile « ;infecté par un malware ;» et restait impossible à « ;retirer en toute sécurité ;» en suivant la voie logicielle recommandée.

En général, ce type de périphérique de stockage externe est muni d’un voyant lumineux qui clignote pour signifier qu’il est en cours d’utilisation et reste éteint ou invariable pour montrer qu’il n’est pas utilisé. Certains ont donc opté pour une méthode assez simple « ;d’éjection relativement sécurisée ;» d’un lecteur flash : après avoir reçu une notification faisant étant de l’achèvement de la copie ou du déplacement des données depuis ou vers le lecteur flash, l’utilisateur attend que le voyant d’activité du flash signale que ce dernier est inactif et la déconnecte physiquement quelques secondes plus tard.

Ce n’est certainement pas la méthode la plus sure, mais force est de reconnaitre que dans bien des cas, l’utilisateur ne semble pas pénalisé en suivant cette approche.


Cependant, en agissant de la sorte, l’utilisateur peut recevoir un message d’erreur immédiatement après le retrait du flash ou ultérieurement (à la prochaine tentative de connexion du flash) pour lui signifier que le système de fichier de son flash doit être vérifié ou que l’éjection de ce dernier ne s’est pas bien déroulée. Ce « ;feedback ;» varie en général en fonction du système d’exploitation utilisé sur le dispositif hôte, celui sur lequel était connecté le lecteur flash.

Il faut également préciser qu’en ne respectant pas la « ;procédure d’éjection sécurisée ;» d’un lecteur flash, l’utilisateur risque de corrompre un fichier ou plusieurs fichiers qui sont stockés dessus ou dans les cas extrêmes de corrompre l’ensemble du périphérique de stockage. Cela pourrait se traduire dans tous les cas par l’altération ou la perte pure et simple des données qui y sont enregistrées.

Ne serait-il pas plus judicieux au final d’adopter des mesures qui garantissent l’intégrité des données d’une manière générale, plutôt que de prendre le risque de les perdre par inadvertance ;?

Source : Daring fireball

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Comment procédez-vous habituellement pour retirer votre lecteur flash après utilisation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 8:41
Lorsqu'on transfert de gros fichiers (e.g. plusieurs GO), le transfert ne se fait pas instantanément...

Sinon, l'un des objectifs de la procédure, n'est pas uniquement de s'assurer que toutes les opérations E/S sur la clé soient finies, mais que plus aucune application n'utilise la clé.
Notamment, le retrait de la clé, pourrait faire planter l'application quand elle essayera de lire ou d'écrire sur la clé.
8  3 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 11:40
Euuuh, pour l'histoire des clef corrompues, c'est tout simplement pas à cause du buffering ?

Lorsque l'on mount une clef, on peut choisir "sync" dans ses options (c'est "async" par défaut, pour des raisons de perf') : cela permets d'être sûr que les opérations I/O sont bien terminées lorsque l'OS le dit.
Si la clef est en "async", alors tout le fichier n'est pas forcement sur la clef lorsque l'OS dit qu'il a terminé ses opérations I/O : c'est lors du umount explicite que la dernière partie du fichier encore dans le buffer est écrite définitivement sur la clef.

Perso, je suis toujours en "sync", j'arrache toujours mes clef lorsque j'ai fini mes opérations et jamais eu un problème (Debian8).
Bon, je sais que c'est pas à faire, mais si la clef est un tant soit peu de qualité, elle gère très bien la coupure "brutale" d'alimentation.
3  1 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 27/07/2018 à 15:41
Bonjour,

D'après moi, les périphériques auto alimentés (appareil photo, mobiles, ...) n'ont pas de souci de débranchement à la volée. En effet, comme ils ont une source d'alimentation propre, le fichier en cours de copie sont tronqués, mais la puce en cours d'utilisation ne sera pas corrompue, car il y a toujours de l'électricité dedans. Par contre, les clé USB, ou encore les cartes SD (et les disques durs avec pour seules alimentation le cable USB) sont alimentées uniquement par le périphérique hôte. Du coup, le débranchement à la volée provoque une interruption immédiate de l'alimentation et donc, le périphérique ne peut pas accomplir ces procédures d'arrêt (genre finalisation copie).
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/07/2018 à 21:57
Le problème n'est pas le sens du courant, ou les différences de tensions de leurs alimentations respectif...
Quand on a un bus de communication, on relie de manière physique des éléments sensibles, pour chaque fil de donnée du bus de communication il y a de chaque coté, des diodes de protection pour chaque sens du courant. débrancher quand ça travail est un stress rude, débranché quand c'est "pleinement" sous tension (le module de communication) est un stress plus mesuré, mais stress quand même, débrancher avec appareil éteint = stress inexistant (je parle du câble de communication, pas de la partie alimentation).

C'est ma partie électronicien qui vous parle. =)

On peut débrancher à la volé les appareil auto alimenté >> c'est vrai pour la plupart des objets courant, ou le stress que ça engendre est dérisoire, exemple un casque PC en USB
Le casque possède une prise USB, sur lequel est interfacé une carte son, sur laquelle est branché les haut-parleurs.
Mais faites la même chose avec un DAC externe (une carte son également), je peux vous promettre qu'il serait indiqué dans la notice que c'est une chose à évité, même auto alimenté par une batterie (pour booster les basses sur un baladeur par exemple).
A ça il y a plusieurs raisons :
- logiciel > certains pilotes peu développé on du mal à retrouver leur repères, et demande parfois de redémarrer la machine pour éradiquer les incohérences engendré.
- électrique > parfois il y a des concessions sur la protection électrique pour ne pas empiéter sur la qualité du signal (une histoire d'adaptation d’impédance, de gain, et de signal/bruit)
C'est ce dernier point qui fait qu'énormément de matos "audiophile" est sensible, fragile (les micro notamment).
Bon... il y a assez peu de matos sur batterie dans le haut de gamme, il faut bien l'avouer (sur ce secteur).

Un disque dur "Plug & play", "hot plug", et "hot swap" ou "hot unplug" signifient respectivement >> tu branche et tu utilise (sans installation, paramétrage, etc.), tu branche avec le PC déjà allumé, tu débranche avec le PC toujours allumé.
débrancher un disque dur le PC allumé est quelque chose de courant (ex: disque dur externe) mais le faire sans l'éjecter risque de le détruire pour des raison mécanique, non des raisons électriques, par ce que :
la tête de lecture reste sur les plateau en rotation tant que le disque tourne, dire au disque de s'arrêter lui permet de prendre le temps pour placer les têtes de lectures en dehors des plateaux, dans la zone de sécurité/transport/stockage. si on arrache un disque qui tourne, 1) vous le remuez, c'est jamais bon, les 2,5" y sont encore plus sensible/fragile, 2) vous risquez lors de l’arrêt de la rotation, un atterrissage de la tête de lecture sur le plateau > adhésion moléculaire, sur moins d'un mm² de contact, il vous faudra vos 2 mains pour séparer les éléments.
Sur un SSD (technologie flash, SSD, carte SD, etc.) débranchez un disque en cour d'utilisation, et c'est une corruption du mapping mémoire que vous créez. Ce n'est pas dû à des chocs électrique, mais à l'incohérence de l'état des données "changé" et des donné indiqué comme telle mais que ne le sont finalement pas.

Je ne comprend pas d’ailleurs pourquoi je n'y ai pas pensé à l'évoquer avant :
--> si pour une clé c'est souvent peu problématique, ça l'est déjà plus pour un SSD, est c'est OBLIGATOIRE pour un HDD.
...et comme le fait remarquer LittleWhite, c'est généralement peu problématique sur le matos embarquant ça propre alimentation (batterie).
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/08/2018 à 15:47
Pas à ma connaissance. ^^'
2  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 9:24
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Notamment, le retrait de la clé, pourrait faire planter l'application quand elle essayera de lire ou d'écrire sur la clé.
C'est pas au système d'assurer la stabilité d'une application. C'est au développeur de l'application de gérer le cas d'une écriture/lecture sur un support indisponible (gestion d'exception, etc ..).

Perso sous Windows j'ai jamais déconnecté une clé USB via la "procédure sécurisé" et j'ai jamais eu un problème. Pourtant des clés j'en branche et débranche tous les jours.
Après un transfert je veille effectivement a ce que la led d'activité soit éteinte.

Sous linux en revanche , je débranche toujours "correctement". J'ai déjà corrompue quelques clé sous linux en étant un peu pressé.
Sous ubuntu et debian (je ne sais pas pour les autres) c'est très courant de voir un transfert affiché comme terminé , mais d'avoir la clé qui continue a travailler longtemps après.

Je pense également que la qualité des clés joue pas mal. Toutes les emmerdes que j'ai eu avec des clés ont toujours été sur des clés type "goodies" , jamais sur des clé de marques qui valent 4 fois le prix d'une noname.
2  1 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 12:09
Si il y a une chose dont je suis persuadé c'est qu'en enlevant ses clés USB à l'arrache on a de forte chance d'avoir une fois un problème à moyenne échéance. Je ne sais pas si la cause c'est la fiabilité des clés USB en général ou spécifiquement le débranchement sauvage.

D'expérience, je sais juste qu'il faut mieux utiliser ces périphériques pour le transport de fichier par copie plutôt qu'en tant que stockage "primaire" de ces documents de travail. Mais c'est une autre histoire.
2  1 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 14:30
Ben sous Windows, les chances de corruptions va aussi dépendre si le cache en écriture est mis non ? (par défaut désactivé pour les clés USB, tout du moins c'était comme ça sur mon Windows).
Bon après, si les gens peuvent pas attendre 3 secondes pour enlever une clé, ça devient grave (et ça le devient en fait).
2  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/07/2018 à 3:06
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Avant de retirer un lecteur flash USB d’un PC, Mac ou mobile compatible avec la fonctionnalité OTG, est-il vraiment nécessaire de respecter la procédure d’éjection recommandée par l’OS du dispositif ;?
Et qu'en est-il pour les périphériques USB classique, non OTG ?
Est-ce valable pour les 2 cas ? je suppose que oui.

Citation Envoyé par sinople Voir le message
S'il y a une chose dont je suis persuadé c'est qu'en enlevant ses clés USB à l'arrache on a de forte chance d'avoir une fois un problème à moyenne échéance. Je ne sais pas si la cause c'est la fiabilité des clés USB en général ou spécifiquement le débranchement sauvage.
Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
(...) je sais que c'est pas à faire, mais si la clef est un tant soit peu de qualité, elle gère très bien la coupure "brutale" d'alimentation.
C'est vrai, mais ce n'est pas parce qu'elle encaisse, que cela ne l'abime pas... quand on regarde les contacts d'une clé USB (ou n'importe quel connecteur numérique > xbox, hdmi, SD...) on remarque que certaines piste commencent plus tôt que les autres : ce sont les pistes d'alimentations ( + et - ), car il est bien plus durable pour ces périphériques d'alimenter d'abord le circuit principal avant le secteurs chargé des communications... certaine interfaces opèrent une extinction soft du port, permettant de s'assurer de ne faire transiter aucuns signal sur les bus qui y sont sensible, et dans certains cas permettant un partiel déchargement. Quand on l'arrache en pleine écriture, les diodes de protections absorbent plutôt bien les chocs électriques engendrés, mais une diode n'est pas invincible, et quand elle lâche, elle ne prévient pas. ^^'
Faire subir des choques électriques susceptibles d'abimer un matériel (faiblement ou fatalement), on appel ça "stresser" le matos... brancher (ou débrancher) un câble HDMI à chaud, VGA, SATA, USB... ils sont tous concernés par cette fatigue > stress, qui bien qu'il soit parfaitement tolérable pour les design récent de qualité respectable, ne l'est plus pour du no-name ou du préhistorique (ex: c'est fatal sur nombre de souris/clavier port PS2, pour une carte SD (suivant le lecteur), etc.).
L’attitude qui garantirait la plus longue longévité de ses équipements serait en fait d'opérer sans engendrer de stress >> brancher sa clef si possible ordinateur éteint... éjecter sa clé logiciellement, puis éteindre le PC (ou veille prolongé) pour débrancher sa clé. Faut avouer que c'est nettement moins "plug n play" mais sur une config' avec SSD ça prend que 15 secondes (extinction + allumage compris).
1  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/07/2018 à 12:23
oui, avec l'article, on comprend "pourquoi", mais pour ce qui est de l'effectivité la question reste ouverte.
Retirer à l’arrache une clé, implique une sollicitation de plusieurs aspects de celle-ci, pour avoir une valeur empirique des quels sont les plus impactant, c'est l'inconnu totale, à part l'aspect logiciel (> perte ou corruption de données).
1  0