Google indique qu'Android et ses applications préinstallées pourraient devenir payants à cause de l'amende de l'UE
Bluff ou menace réelle ?

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Comme nous le savons, la Commission européenne à la concurrence a infligé depuis quelques heures une amende de 4,3 milliards de dollars à Google en soulignant que le géant de la recherche a utilisé Android pour renforcer injustement sa domination dans la recherche en ligne, au détriment de ses rivaux. Mais aussi, que la firme de Mountain View a signé des contrats avec de nombreux fabricants de téléphones afin de les obliger à préinstaller Google Search et Google Chrome si ces derniers souhaitent accéder à certains services populaires de la société, ce qui a pour effet de réduire le choix des consommateurs et mettre à mal la concurrence.


Comme on pouvait le présager, la réponse de Google ne s’est pas fait longtemps attendre, car Sundar Pichai, le PDG de Google depuis aout 2015, vient de publier une note dans laquelle défend qu’Android a contribué à offrir plus de choix aux utilisateurs et non pas à réduire ce choix contrairement à ce qu’avance la Commission européenne. Depuis 2007, soutient Pichai dans sa note, « nous avons choisi d’offrir Android aux fabricants de téléphones et aux opérateurs de réseaux mobiles gratuitement. Bien sûr, il y a des couts impliqués dans la construction d’Android, et Google a investi des milliards de dollars au cours de la dernière décennie pour faire d’Android ce qu’il est aujourd’hui. Cet investissement est logique pour nous, car nous pouvons offrir aux fabricants de téléphones la possibilité de précharger une suite d’applications Google populaires (telles que Search, Chrome, Play, Maps et Gmail), dont certaines génèrent des revenus pour nous, et tout cela a contribué à faire en sorte que le téléphone “fonctionne” dès la sortie de la boite ».

En analysant ces affirmations, certaines personnes indiquent que bien que les applications offertes gratuitement permettent à de nombreux utilisateurs de disposer d’un téléphone déjà prêt à l’emploi, le fait de forcer certains fabricants à installer ces applications qui parfois sont impossibles à désinstaller est une pratique condamnable. Et c’est ce que reproche également la Commission européenne dans cette affaire.

À cela, Pichai répond que « les fabricants de téléphones n’ont pas besoin d’inclure nos services ; et ils sont également libres de préinstaller des applications concurrentes à côté des nôtres ». En outre, le PDG ajoute qu’aujourd’hui, « à cause d’Android, un téléphone typique est préchargé avec jusqu’à 40 applications provenant de plusieurs développeurs, et non pas seulement l’entreprise avec laquelle vous avez acheté le téléphone. Si vous préférez d’autres applications (ou navigateurs, ou moteurs de recherche) aux versions préchargées, vous pouvez facilement les désactiver ou les supprimer, et choisir d’autres applications, y compris des applications créées par certains des 1,6 million d’Européens qui gagnent leur vie en tant que développeurs d’applications ».

Face à ces arguments, des utilisateurs rétorquent que ces applications préinstallées sont parfois difficiles à désinstaller pour l’utilisateur lambda et contribuent à faire de l’ombre aux applications concurrentes des autres développeurs, car certains utilisateurs ne prennent plus la peine de chercher sur le store les applications similaires qui pourraient même offrir des fonctionnalités plus intéressantes.


Enfin, vu que l’amende de la Commission européenne s’attaque directement aux stratégies mises en œuvre par Google pour bien positionner ses applications sur Android au détriment de la concurrence, Pichai avance que « la distribution gratuite de la plateforme Android et de la suite d’applications de Google est non seulement efficace pour les fabricants de téléphones et les opérateurs, mais aussi pour les développeurs et les consommateurs. Si les fabricants de téléphones et les opérateurs de réseaux mobiles ne pouvaient pas inclure nos applications sur leur large gamme d’appareils, cela perturberait l’équilibre de l’écosystème Android. Jusqu’à présent, le modèle économique d’Android a fait en sorte que nous n’avons pas eu à facturer les fabricants de téléphones pour notre technologie ou à dépendre d’un modèle de distribution étroitement contrôlé ».

Mais pour le PDG, « la décision d’aujourd’hui va bouleverser l’équilibre prudent » que l’entreprise a bati avec Android. « Elle rejette le modèle économique qui prend en charge Android, qui a créé plus de choix pour tout le monde, et non pas moins ». De même, « elle envoie un signal troublant en faveur des systèmes propriétaires sur les plateformes ouvertes ». « L’innovation rapide, le large choix et la baisse des prix sont des caractéristiques classiques de la concurrence robuste et Android a favorisé tout cela », ajoute Pichai.

Il convient de préciser qu’à côté d’Android et de la suite d’applications mobiles de Google, nous avons iOS, le système d’exploitation propriétaire d’Apple. En se référant aux propos de Pichai relatifs à cette décision qui ferait la part belle à la concurrence, certaines personnes pointent également du doigt le fait qu’Apple préinstalle une panoplie d’applications sur iOS sans que l’on parle d’abus de position dominante. Mais il faut noter que Google a fait également la même chose en réservant des fonctionnalités Android uniquement pour ses téléphones Pixel lors de leur sortie. Aussi, pour d’autres personnes, si Google a décidé de faire de l’open source et distribuer gratuitement Android et ses applications, elle ne devrait pas contraindre certaines entreprises à préinstaller ses applications au détriment des applications tierces. Par ailleurs, lorsque les entreprises ne sont pas contraintes de préinstaller ces applications, elles peuvent recevoir des fonds pour les inciter à la faire ; toute chose qui défavoriserait également la concurrence.

Revenant sur le fait que Pichai souligne que Google a jusque-là proposé son système d’exploitation Android et ses applications aux fabricants de téléphones sans contrepartie financière, certaines personnes rappellent que l’entreprise manque de préciser que c’est ce modèle qui lui a permis de rafler la grosse part de marché du mobile en écartant au fur et à mesure certains concurrents comme Windows Mobile, BlackBerry, Palm et Symbian et par la même occasion de se faire beaucoup d’argent. Pour ces personnes, ce serait donc ironique pour Google de parler de gratuité sans retour financier direct ou indirect.

Par ailleurs, d’autres critiques font remarquer le fait que ce système d’exploitation Android et cette suite d’applications Android ne sont pas gratuits pour les utilisateurs dans la mesure où ces derniers sont contraints de payer l’utilisation de ce système et des applications préinstallées avec leurs données personnelles en échange. Aussi vu les avantages que tire Google avec ce modèle économique qui prône la gratuité pour les fabricants d’appareils, pensez-vous que l’entreprise bluffe en parlant de facturer les fabricants de téléphones pour Android et ses applications préinstallées ou plutôt qu’elle envisage sérieusement de le faire ?

Source : Google

Et vous ?

Selon vous, l’amende de la Commission européenne est-elle justifiée ?

Pensez-vous que Google révisera sa position pour rendre Android et ses applications payants avec cette nouvelle décision de la Commission de l’UE ?

Voir aussi

L’amende de 2,42 milliards d’euros infligée à Google par l’UE devait avoir un effet dissuasif, mais des experts la jugent excessive et inadéquate
La Commission de la concurrence de l’Inde condamne Google à payer une amende de 17 millions d’euros pour abus de position dominante
Russie : Google accepte d’ouvrir Android aux autres moteurs de recherche et applications préinstallées proposées par des concurrents
Google use de sa position dominante pour faire pression sur ses concurrents, selon un rapport de la FTC rédigé en 2013
Antitrust : une nouvelle plainte contre Google pour abus de position dominante, un éditeur dénonce ses pratiques pour freiner les stores alternatifs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 6:50
Si vous préférez d’autres applications (ou navigateurs, ou moteurs de recherche) aux versions préchargées, vous pouvez facilement les désactiver ou les supprimer
Je serai curieux de voir comment on fait pour les supprimer...
La seule solution pour gagner un peu de place est de supprimer les mises à jours, mais on garde tout de même la version d'usine du logiciel.

Pour moi l'amende est justifiée, mais jamais ils ne décideront de livrer un Android sans leurs applications.
Ce serait se tirer une balle dans le pied...
Si l'amende est minime par rapport à leurs revenus ils continueront, sinon ils rendront Android payant.
Avatar de seikida seikida - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 7:33
Google devrait tout simplement creer une nouvelle licence : Le Position Dominante
En gros, c'est gratuit et Open Source par contre vous etes obliges de preinstaller (si vous souhaitez en faire une utilisation commerciale) nos services par defaut Chrome, Google Map, Gmail, etc...

Est ce possible ?
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 8:25
4.3 milliard c'est 2 semaine de CA de Alphabet ... ça les fait tellement marrer qu'il ont dit qu'il inscrirais l'amende dans leur budget

Et puis de toute manière il ont fait appel et ne paierons très certainement pas un centime, en tout cas à l'UE.
Je suis pas convaincu que le dossier tiennent debout car il est tout à fait possible d'utiliser android sans les Gapp. La plus part des rom custom le font. Sauf que les constructeurs sont bien content de trouver l'écosystème Google. Et a partir du moment ou on veux rentrer dans l'écosystème ca parait pas complètement déconnant que certaines application soient imposées.

Faut je pense aussi se mettre à la place de l'utilisateur non avertis qui veux juste avoir un appareil utilisable tout de suite sans devoir :
- Choisir un navigateur
- Choisir un store
- Choisir un client mail
- Choisir un moteur de recherche

et se débrouiller pour les installer. C'est autant de décision et d'action que 90% des utilisateurs de smartphone ne veulent/savent pas faire.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 9:02
Citation Envoyé par grunk Voir le message
4.3 milliard c'est 2 semaine de CA de Alphabet ...
On s'en fout du CA, ce qui compte ce sont les bénéfices/argent reversé aux actionnaires.

Avec un CA de 111.8 milliards, il va déjà falloir payer sa masse salariale, ses bâtiments, son matériel informatique, etc.

Si elle a 80 000 employés payés 94K/ans, cela fait déjà au moins 7,52 milliards en masse salariale.
Derrière, l'ensemble des charges peuvent représenter 10% du CA comme 50% du CA. Payer 4,3 milliards, ce n'est pas la même chose selon si on a 90% du CA à disposition ou seulement 50%.
Avatar de Souil002 Souil002 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 9:21
4.3 milliard c'est 2 semaine de CA de Alphabet ... ça les fait tellement marrer qu'il ont dit qu'il inscrirais l'amende dans leur budget
Le résultat net d'Alphabet c'est 11 milliard en 2017, ça fait déjà plus, plus du quart des résultats nets.

Sinon, la commission européenne met une amende à Google, Google fait payer les constructeurs, les constructeurs vont faire payer les utilisateurs, je ne sais pas si il faut dire merci à la commission européenne.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 9:28
Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Sinon, la commission européenne met une amende à Google, Google fait payer les constructeurs, les constructeurs vont faire payer les utilisateurs, je ne sais pas si il faut dire merci à la commission européenne.
L'argent d'une entreprise vient toujours de quelque part, et bien souvent de ses ventes, et donc de ses clients/utilisateurs.
Sous cette logique, on ne pourrait pas sanctionner des entreprises et il faudrait les laisser faire n'importe quoi au détriment des lois ?

Si l'entreprise augmente ses prix, derrière elle va perdre en part de marché ce qui "aidera" ses concurrents.
Le but de l'entreprise n'étant pas non plus de payer des amendes, elle va essayer de les éviter si elles lui reviennent trop cher.
Avatar de slowsaz slowsaz - Membre averti https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 9:38
Si cette amende peut nous permettre de trouver des téléphones sans les applications de google dedans pour ne pas payer ce qu'ils veulent nous imposer, c'est une magnifique nouvelle
Avatar de sinople sinople - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 10:14
Tout ceci me rappelle sérieusement l'affaire Internet Explorer de Windows. Ce qui c'est traduit par les édition N de Windows spécifique pour l'Europe avec son BallotScreen qui nous cassait légèrement les coucougnettes en tant que professionnel.

Néanmoins dans le fond, je vois pas pourquoi Google (ainsi qu'Appel) serait traité différemment aujourd'hui surtout qu'ils font probablement bien plus de "cash" sur le dos du client avec leur application et éco-système préinstallé que devait faire Microsoft avec Internet Explorer à l'époque.

A Redmond ils doivent bien se marrer en chantant "Il est des notres...".
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 10:27
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
On s'en fout du CA, ce qui compte ce sont les bénéfices/argent reversé aux actionnaires.

Avec un CA de 111.8 milliards, il va déjà falloir payer sa masse salariale, ses bâtiments, son matériel informatique, etc.

Si elle a 80 000 employés payés 94K/ans, cela fait déjà au moins 7,52 milliards en masse salariale.
Derrière, l'ensemble des charges peuvent représenter 10% du CA comme 50% du CA. Payer 4,3 milliards, ce n'est pas la même chose selon si on a 90% du CA à disposition ou seulement 50%.
Je parle de CA parce que les montants des amendes de l'UE sont décidées en fonction du CA. Donc peut être que tu t'en fou mais pas l'UE.

Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Le résultat net d'Alphabet c'est 11 milliard en 2017, ça fait déjà plus, plus du quart des résultats nets.

Sinon, la commission européenne met une amende à Google, Google fait payer les constructeurs, les constructeurs vont faire payer les utilisateurs, je ne sais pas si il faut dire merci à la commission européenne.
Faut pas oublier qu'il on accessoirement pas loin de 100 milliards de cash planqué un peu partout. Donc si il venait a devoir payer (ce dont je doute) ca leur ferait pas plaisir mais c'est une goutte d'eau pour eux.
Si on veux punir ces gros acteurs , taper au portefeuille directement c'est pas la meilleur des solutions. Mais ça à le mérite de remplir les caisses ...
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 10:40
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Je parle de CA parce que les montants des amendes de l'UE sont décidées en fonction du CA. Donc peut être que tu t'en fou mais pas l'UE.
Le but est de sanctionner l'entreprise, or ce que l'entreprise va regarder ce n'est pas son CA !

Si l'UE sanctionne en fonction du CA, c'est pour éviter des manœuvres d'entreprises pour abaisser artificiellement leur bénéfices et ainsi réduire les coûts des amendes.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil