Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon s'adjuge une énorme part du e-commerce américain avec 49 % du total de ventes,
5 % du marché national des ventes au détail, selon eMarketer

Le , par Bill Fassinou

103PARTAGES

15  0 
Lorsque le 11 août 1994, Phil Brandenberger, un citoyen lambda de Philadelphie, a effectué la première transaction économique en ligne de l’histoire, personne n’aurait pu prédire que l’évolution de ce type de commerce serait aussi spectaculaire. Le commerce électronique ou e-commerce est quasi-omniprésent dans la vie de tous les jours. Qu’on veuille acheter un album d’un artiste, acheter des appareils électroménagers, ou même des vêtements, on peut le faire d’un simple clic. Ce procédé a considérablement fait évoluer le commerce et l’économie dans le monde. Il est donc normal qu’au fil des années, de nombreuses entreprises aient décidé d’offrir des services d’e-commerce. Et parmi toutes ces entreprises, il y en a une qui retient particulièrement l’attention : Amazon.

Selon le rapport eMarketer 2018, le géant technologique américain qui, au début, n’était qu’une librairie digitale, est en train d’asseoir une domination quasi tyrannique sur le marché de l’e-commerce américain. Rappelons qu’eMarketer est une entreprise américaine d'études de marché qui fournit des informations et des tendances liées au marketing numérique, aux médias et au commerce. eMarketer précise que son rapport est rédigé sur la base d’une « analyse de données quantitatives et qualitatives provenant de sociétés de recherche, d'agences gouvernementales, de sociétés de médias et d'entreprises publiques ». De l’exploitation de ces données, eMarketer déduit qu’en 2018, Amazon devrait récolter pas moins de 258,22 milliards $ US en ventes au détail sur le marché américain.


Les ventes d’Amazon ont grimpé en flèche en 2018, augmentant de 29,3 % en comparaison avec 2017. Grâce à son éventail de marchandises en perpétuelle évolution, à son programme de loyauté et à son marché de vendeurs tiers, Amazon s’est rendue quasiment incontournable dans le domaine de l’e-commerce. Mais, de ces trois éléments, celui qui a la plus grande influence sur l’expansion d’Amazon, c’est le marché de vendeurs tiers. Il s’agit, en effet, d’une plateforme ou Amazon permet à des vendeurs tiers d’utiliser son infrastructure de vente au détail afin de vendre et de livrer des articles aux acheteurs d’Amazon.

Représentant 68 % du total de ventes au détail contre les 32 % de ventes directes du géant, le marché de vendeurs est la pierre angulaire du développement exponentiel qu’Amazon connaît. Le rapport prévoit même que d’ici la fin de l’année, le marché représentera plus du double des ventes directes d’Amazon. « La croissance continue du marché d'Amazon est logique à plusieurs niveaux », explique Andrew Lipsman, analyste principal chez eMarketer, dans le rapport. « Plus d’acheteurs transigeant plus souvent sur Amazon attireront naturellement les vendeurs tiers. Mais parce que les transactions de tiers sont également plus rentables, Amazon a tout intérêt à rendre le processus aussi transparent que possible pour ceux qui vendent sur la plate-forme », poursuit-il.

Le rapport eMarketer prévoit des ventes d’environ 65,82 milliards $ US pour l’électronique grand public et la technologie, 39,88 milliards $ US pour les vêtements et les accessoires, 16 milliards $ US pour la santé, les soins personnels et la beauté et 4,75 milliards pour la nourriture et les boissons. Chacune de ces catégories de produits connaît déjà une hausse d’au moins 38 % par rapport à 2017. Mais il faut également noter qu’Amazon investit lourdement pour fournir des services directs dans chacun de ces domaines. À terme, cela va non seulement concourir à l’explosion des chiffres de ventes directes d’Amazon, mais aussi permettre aux acheteurs de venir chez Amazon pour acheter ce qu’ils recherchent dans la gamme de produits « made in Amazon » à des prix défiant toute concurrence, ou d’acheter des alternatives d'autres marques.

Source : eMarketer

Et vous ?

Que pensez-vous de l’expansion que connaît l’e-commerce dans le monde ?

Voir aussi

Q4 2017 : Amazon.com annonce un chiffre d'affaires de 60,5 milliards de dollars, soit une hausse de 38 % en une année

Amazon travaillerait de façon secrète sur la fabrication de robots domestiques et compterait les mettre sur le marché en 2019

Amazon : des pirates exploitent le Border Gateway Protocol pour détourner le trafic pendant 2 heures, près de 13 000 adresses IP ont été redirigées

Amazon Cloud Drive : Amazon a mis fin à son offre de stockage illimité, et propose aux clients des plans de stockages jusqu'à 30 To à 1799,70 $ /an

Marché des haut-parleurs intelligents : Alexa d'Amazon cède du terrain à des acteurs qui n'étaient même pas comptabilisés il y a deux ans

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !