Marvell débourse 6,1 milliards de dollars pour racheter Cavium
Et obtient un portefeuille de compétences en CPU, gestion de réseau et sécurité

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Spécialisé dans la production de supports de stockage, d’interfaces réseau et de composants semi-conducteurs pour l’informatique, l’entreprise américaine Marvell vient d’annoncer la finalisation de son opération de rachat de Cavium, une autre entreprise américaine de semi-conducteurs spécialisée dans les processeurs réseau, vidéo et de sécurité basés sur ARM et MIPS et les SoC.

Ce rachat avait été approuvé depuis novembre 2017 et aura coûté à Marvell environ 6,1 milliards de dollars US dont 5,5 milliards pour les actions en circulation et 637,6 millions pour couvrir la dette de Cavium. Grâce à ce rachat, Marvell a acquis un large portefeuille de propriété intellectuelle et de brevets qui, selon toute vraisemblance, vont l’aider à se développer encore plus.


Ce rachat a aussi apporté à Marvell des capacités de traitement accrues et tout un lot d’autres actifs. L’entreprise pourrait donc quitter son statut de développeur de contrôleurs de stockage et de solutions de réseau et de connectivité pour devenir une entreprise avec un potentiel beaucoup plus grand. Marvell place un grand espoir dans les technologies comme l’IA, la 5G, le Cloud, l’automobile et l'edge computing.

« Des applications comme l'IA, la 5G, le Cloud, l'automobile et l'edge computing requièrent des solutions d'ingénierie combinant bande passante élevée, très faible consommation d'énergie et leadership dans des systèmes complexes sur puce », explique Matt Murphy, PDG de Marvell. « En tant que société fusionnée, nous offrons désormais une solution IP de pointe, un vaste portefeuille de solutions d'infrastructure et une équipe d'innovateurs talentueux prêts à relever les défis les plus difficiles de nos clients. Nous sommes ravis de commencer. », conclut-il.

Bien que ce rachat ait été planifié longtemps avant l’annonce officielle, ce n’est que maintenant que l’opération est terminée que les deux entreprises peuvent être considérées comme une entité fusionnée. La réglementation ne permettant pas aux entreprises de partager des informations confidentielles avant la clôture de la transaction. Marvell et Cavium vont bientôt devoir établir une nouvelle feuille de route, tout en tenant leurs clients respectifs informés et en se fournissant mutuellement les informations nécessaires sur les aptitudes de l’une et l’autre.

Avec la fusion, le nombre d’employés de Marvell devrait normalement passer à environ 7 000. Mais dans ses lettres aux clients et aux fournisseurs, l’entreprise a déclaré que l’entité fusionnée emploierait un peu plus de 5 000 personnes, soit approximativement le même nombre qu’avait Marvell avant la fusion. Donc, soit l’entreprise prévoit une grosse vague de mises à pied, soit elle prévoit de vendre certaines unités d’affaires pour faire chuter le nombre d’employés aux environs de 5 000.

Précisons que licencier presque le tiers du personnel ne se fera pas sans que l’entreprise débourse de grosses sommes d’argent en indemnités de licenciement. Pour finir, Marvell a également annoncé que Syed Ali (co-fondateur et PDG de Cavium), Brad Buss (un administrateur de Cavium) et le Dr Edward Frank (un administrateur de Cavium) rejoindraient le Conseil d'administration de Marvell.

Source : AnandTech

Et vous ?

Quelles conséquences la fusion de Cavium et de Marvell pourrait-elle avoir sur les produits de ces deux entreprises ?

Voir aussi

Plextor prépare des SSD en RAID pouvant atteindre 6,5 Go/s en écriture séquentielle et 5 Go/s en lecture séquentielle

Cloud : Microsoft annonce son intention de faire usage de serveurs ARM dans ses datacenters, quel impact sur le marché des serveurs d'entreprise ?

Le premier superordinateur ARM sera anglais, Isambard permettra de comparer différentes technologies de calcul à haute performance

Les processeurs ARM ont un futur prometteur pour le HPC selon une analyse détaillée des superordinateurs anglais

L'Europe se lance dans la conception de ses propres processeurs pour superordinateurs, les premières machines les exploitant sont attendues pour 2022


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/07/2018 à 1:23
lol, un instant je pensais au studio MARVEL. du coup je comprenais pas l’intérêt mais non ya deux L c'est l'autre

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil