USA : des hackers auraient piraté un système de gestion de carburant d'une station-service
Avant d'emporter 600 gallons de carburant

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Les pirates informatiques ne manquent pas de stratégies pour accomplir des actions malveillantes. Ils font parler d’eux du côté des stations-service après avoir fait élever le niveau de vigilance dans des entreprises et chez des particuliers.

En effet, le 23 juin dernier, un apparent piratage du système de gestion de carburant et le vol qui s’en est suivi ont permis à deux voleurs d’emporter 600 gallons de carburant d'une valeur de 1800 $ à une station-service de Detroit, selon Fox 2.

Un convoi de 10 véhicules aurait été conduit par deux hommes à cette station-service à Marathon à Detroit pour se ravitailler gratuitement en carburant. Les informations sur le fait ne sont pas encore claires quant à la nature du piratage, mais la police de Detroit a déclaré que les deux hommes auraient utilisé une sorte de dispositif pour pirater le système de gestion du carburant à distance.


Les pirates ont pris le contrôle du système de gestion de carburant pendant un certain temps. Pendant ce temps, l’employé de service, Aziz Awadh, déclare n’avoir pu rien faire pour arrêter les dégâts si ce n’est qu’après avoir obtenu une trousse d’urgence pour fermer la pompe de carburant, mais c’était déjà tard : « J'ai essayé de l'arrêter, mais ça n'a pas marché », a déclaré l’employé. « J'ai essayé de l'arrêter ici à partir de l'écran, mais l'écran ne fonctionne pas. J'ai essayé de l'arrêter à partir du système ; rien ne fonctionne. » Aziz n'a pas pu empêcher le vol jusqu'à ce que les camions aient fini de se ravitailler en carburant.

Selon la police, les voleurs se seraient informés sur ces pratiques à partir des vidéos sur la façon d’obtenir gratuitement du carburant sur Internet. La police n’a pas encore assez de détails, cependant, elle déclare que quelle que soit la procédure utilisée par les hackers, l'approvisionnement des pompes en carburant était empêché.

Cependant, ce fait insolite de vol de carburant en pleine journée n’est pas un premier cas de l’espèce, selon Fortune. En effet, seulement une semaine avant, la police du Texas avait arrêté un homme pour avoir utilisé un appareil « sophistiqué » pour voler au moins 800 $ de carburant à partir d'une station qui était fermée à ce moment-là.

Un second cas a eu lieu en juin à New Jersey où un employé de BP a été arrêté. Des ordinateurs de pompe à essence ont été manipulés par l’employé qui a pu voler plus de 300 000 $. Il y a également le cas des piratages des cartes de crédit à des pompes à essence par des hackers, dérobant des informations financières des clients des stations.

Par ailleurs, la sonnette d’alarme avait déjà été tirée par les experts en sécurité informatique depuis plusieurs années. En 2015, des vulnérabilités des pompes à essence connectées à Internet avaient été exploitées par Anonymous, une alliance de hackers. Une autre alerte avait été lancée, en mars, par Kaspersky Lab sur les failles qui auraient rendu plus de 1000 stations vulnérables aux hackers.

Source : FOX 2, Fortune

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle application du piratage informatique ?

Voir aussi

Timehop : un piratage expose les données d'environ 21 millions d'utilisateurs, mais les photos et messages des réseaux sociaux n'ont pas été affectés
Cybercriminalité : les outils gratuits de piratage sont une porte d'entrée pour les adolescents, 61 % des pirates auraient commencé avant 16 ans


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Hermione-V Hermione-V - Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/07/2018 à 17:51
C'est confirmé, l'évolution de la technologie ne va pas sans écraser certaines personnes sur son chemin.

Je suis vraiment impressionnée par ce nouveau système de vol qui prend de l'ampleur. Il est donc tant pour les propriétaires des stations d'essence renforcent leur système de sécurité en mettant leurs logiciels de gestion en jour ou en a acheter un autre qui offre plus de sécurité.

Les pirates de ce genre ne datent apparemment pas de 2018. BFMTV qui rappelle ainsi le piratage de fin 2016, des distributeurs de tickets de métro, tram et bus de San Francisco, qui avait rendu les transports gratuits. Tout aussi culotté, un pirate informatique avait piraté le système informatique de la prison du comté de Washtenaw, dans le Michigan (Etats-Uni) entre janvier et mars 2017. Il voulait accéder au dossier numérique d’un ami détenu dans l’établissement et en modifier les données afin de le libérer plus tôt que prévu.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil