Une IA de Google permet de prédire le risque pour un patient de mourir bientôt
D'être réadmis à l'hôpital, sa durée d'hospitalisation, entre autres

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Google fait de plus en plus de progrès dans ses projets liés à l’intelligence artificielle. À travers de nombreux centres de recherche y compris ceux dernièrement ouverts en Chine et en France, le géant de la Silicon Valley ne manque pas d'afficher son intention d'intensifier les recherches en intelligence artificielle. L'entreprise a d'ores et déjà fait d'énormes progrès en la matière. Google a également mis au point un algorithme pour évaluer le risque de décès d'une femme atteinte du cancer de sein en stade avancé. Après analyse de 175 639 points de données, l'algorithme a évalué le risque de décès de la femme à 19,9 pour cent. Elle décède quelques jours plus tard.


Cet algorithme s'est montré plus précis que les ordinateurs de l’hôpital qui avaient évalué le risque à 9,3 pour cent. Google n'a pas manqué de profiter de l'occasion pour mettre en évidence le potentiel de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé qui s'appuie sur les données pour apprendre et s'améliorer. C'est un outil qui pourrait prévoir un certain nombre de résultats pour les patients, y compris la durée d'hospitalisation, les chances de réadmission à l'hôpital et les chances de mourir bientôt. Il passe au crible toutes les données (même les notes enfouies dans les fichiers PDF ou griffonnées sur de vieux tableaux) pour sortir en un temps record une analyse précise avec comme preuve, des documents clés qui soutiennent son résultat.

Selon Nigam Shah, professeur associé à l'Université de Stanford, co-auteur du document de recherche de Google publié dans la revue Nature, les professionnels de la santé passent énormément de temps (près de 80 pour cent) pour informatiser ou rendre présentables les données des patients. L'approche de Google évite cela dorénavant. « La prochaine étape est de déployer ce nouvel outil dans les cliniques », a déclaré Jeff Dean, responsable IA chez Google. L'unité de recherche de Dean travaille également sur des outils capables de prédire les symptômes et les maladies avec un niveau de précision qui suscite à la fois espoir et alarme. C'est une fierté pour Google et tous ses ingénieurs de trouver un domaine commercial et surtout utile pour l'application de l'intelligence artificielle.

Les logiciels utilisés dans les centres de santé sont en grande partie codés à la main. L'approche de Google, dans laquelle les machines apprennent à analyser les données par elles-mêmes, « dépasse tout le reste », a déclaré Vik Bajaj, ancien dirigeant d'Alphabet Healthcare Verily et directeur de la société d'investissement Foresite Capital. « Elles comprennent quels sont les problèmes qui valent la peine d'être résolus », a-t-il ajouté. Dean envisage un système qui guide les médecins vers un diagnostic et un traitement. Malgré les prouesses déjà effectuées, il reste encore beaucoup à faire afin d'exploiter l'intelligence artificielle pour améliorer les résultats dans le domaine de la santé. Google n'est pas le premier à s’aventurer sur ce chemin. D'autres entreprises, comme l'unité Watson d'IBM, ont essayé d'appliquer l'IA à la médecine, mais ont eu un succès limité.

Document de recherche de Google des dossiers de santé électroniques

Source : bloomberg

Et vous ?

Que pensez-vous de l'usage de l'IA dans le domaine de la santé ?
Google mènera-t-il vraiment ce projet à bout ?
La collecte des données des patients ne va-t-elle pas poser d'autres problèmes de confidentialité et de sécurité des données ?

Voir aussi

IA : Google étend ses activités en France en ouvrant un nouveau centre dédié à la recherche dans le domaine de la santé et la science

Google aide le Pentagone à développer une IA pour analyser les vidéos capturées par drone et certains de ses employés sont furieux

Google Duplex, le système d'IA pour les échanges téléphoniques, est si réaliste, que Google envisage qu'il se présente au début d'une conversation

Google Duplex, un système d'IA qui vise à mieux résoudre les problèmes posés par téléphone, va-t-il révolutionner les interactions homme-machine ?

Google développe une IA capable de reconnaître et isoler une voix dans une foule une aptitude réservée auparavant aux humains


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 12:48
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
[B]
Google fait de plus en plus de progrès dans ses projets liés à l’intelligence artificielle. À travers de nombreux centres de recherche y compris ceux dernièrement ouverts en Chine et en France, le géant de la Silicon Valley ne manque pas d'afficher son intention d'intensifier les recherches en intelligence artificielle. L'entreprise a d'ores et déjà fait d'énormes progrès en la matière. Google a également mis au point un algorithme pour évaluer le risque de décès d'une femme atteinte du cancer de sein en stade avancé. Après analyse de 175 639 points de données, l'algorithme a évalué le risque de décès de la femme à 19,9 pour cent. Elle décède quelques jours plus tard.

....

Cet algorithme s'est montré plus précis que les ordinateurs de l’hôpital qui avaient évalué le risque à 9,3 pour cent.
Si l'on reprend que ce est dit dans ce paragraphe, en gros cet article nous apprend que :

  • Les médecins avaient évalués les chances de survie de la patiente à 9 sur 10
  • L'IA de Google les avaient évalués de son coté à 8 sur 10 "après analyse de 175 639 points de données" soit sans doute 1000 fois plus que ce que les médecins ont pus analyser par eux-mêmes


Et que la patiente est décédée quelques jours plus tard.... Moralité : Pour des prédictions d'une telle justesse allez plutôt consulter Madame Irma
Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 13:15
...
Google fait de plus en plus de progrès dans ses projets liés à l’intelligence artificielle. À travers de nombreux centres de recherche y compris ceux dernièrement ouverts en Chine et en France, le géant de la Silicon Valley ne manque pas d'afficher son intention d'intensifier les recherches en intelligence artificielle. L'entreprise a d'ores et déjà fait d'énormes progrès en la matière. Google a également mis au point un algorithme pour évaluer le risque de décès d'une femme atteinte du cancer de sein en stade avancé. Après analyse de 175 639 points de données, l'algorithme a évalué le risque de décès de la femme à 19,9 pour cent. Elle décède quelques jours plus tard.
...
Cet algorithme s'est montré plus précis que les ordinateurs de l’hôpital qui avaient évalué le risque à 9,3 pour cent. Google n'a pas manqué de profiter de l'occasion pour mettre en évidence le potentiel de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé qui s'appuie sur les données pour apprendre et s'améliorer. C'est un outil qui pourrait prévoir un certain nombre de résultats pour les patients, y compris la durée d'hospitalisation, les chances de réadmission à l'hôpital et les chances de mourir bientôt. Il passe au crible toutes les données (même les notes enfouies dans les fichiers PDF ou griffonnées sur de vieux tableaux) pour sortir en un temps record une analyse précise avec comme preuve, des documents clés qui soutiennent son résultat.
...
Une prédiction statistique validée avec un seul point. J'adore
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 13:17
J'ai rien compris à la news
1) Les médecins prédisait 9% "chance" de mourir?
2) L'IA prédisait 19% "chance" de mourir?
Et la patiente est morte? Donc ils se trompaient tous les deux, il y a une marge d'erreur?
3) Et le plus étonnant on valide un test sur un seul cas de test
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 13:40
J'ai beaucoup de mal, avec tous ces sujets autour de l'"IA" ?

Là, on parle d'un programme qui analyse une foultitude de données en un temps record pour les humains, et qui en sort un résultat.

J'appelle cela un programme, un logiciel, d'analyse de données. Mais en quoi est-ce de l'IA ?
Avatar de LaMeule LaMeule - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 13:40
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
J'ai rien compris à la news
1) Les médecins prédisait 9% "chance" de mourir?
2) L'IA prédisait 19% "chance" de mourir?
Et la patiente est morte? Donc ils se trompaient tous les deux, il y a une marge d'erreur?
3) Et le plus étonnant on valide un test sur un seul cas de test

Merci BenoitM.
J'en été arrivé à la même conclusion....
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 13:48
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
J'ai beaucoup de mal, avec tous ces sujets autour de l'"IA" ?
Comme dans presque tous les articles, on parle d'IA alors qu'on a un "bête" algorithme mais qui se base sur une masse de données :'(
Avatar de codec_abc codec_abc - Membre averti https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 14:00
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
J'ai beaucoup de mal, avec tous ces sujets autour de l'"IA" ?

Là, on parle d'un programme qui analyse une foultitude de données en un temps record pour les humains, et qui en sort un résultat.

J'appelle cela un programme, un logiciel, d'analyse de données. Mais en quoi est-ce de l'IA ?
Généralement c'est que le programme a suivi une phase d’apprentissage. Dans le cas classique, tu sais directement comment interpréter les données, tu le codes et c'est fini (ça parait simple dit comme ça). Dans l'autre, tu fais un modèle (c'est la seule partie qui s'apparente à de la programmation), tu lui donnes à manger plein de cas existant avec les données en entrées et les solution attendues et tu attends que le modèle se "tweak" pour arriver à quelque chose d'efficace.

La seconde méthode parait plus magique, d’où la hype pour le machine learning -que l'on appelle IA- en ce moment. Il a des cas ou cela marche très bien, malheureusement on maitrise moins ce qui se passe et la robustesse du système (dans le sens ou le programme ne doit pas sortir pas une solution aberrante sans raison apparente) et son débogage sont souvent pire que les méthodes plus formelles.

EDIT: Pour les autres qui ne comprennent rien à la news, vous n'êtes pas empêchés de cliquer sur les liens. Même si un paragraphe plus clair pour présenter le sujet ne serait pas de refus, toutes les réponses à vos questions sont à porté de clic.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 14:23
Merci pour ta réponse.
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 15:54
l'algorithme a évalué le risque de décès de la femme à 19,9 pour cent. Elle décède quelques jours plus tard.
Cet algorithme s'est montré plus précis que les ordinateurs de l’hôpital qui avaient évalué le risque à 9,3 pour cent.
Donc si j'avais pronostiqué 72% cela veut dire que j'aurais été plus performant que l'algorithme de Google, mais vite donnez-moi mon diplôme de cancérologue !!!!

Baser tout un article sur 1 SEUL CAS est totalement débit !

statistique - Science et techniques d'interprétation mathématique de données complexes et nombreuses, permettant de faire des prévisions.

Ça vous dit-il quelque chose ???
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 16:07
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
J'ai beaucoup de mal, avec tous ces sujets autour de l'"IA" ?

Là, on parle d'un programme qui analyse une foultitude de données en un temps record pour les humains, et qui en sort un résultat.

J'appelle cela un programme, un logiciel, d'analyse de données. Mais en quoi est-ce de l'IA ?
L'IA ce n'est ni plus ni moins que de l'analyse de données pour ensuite faire de la prédiction, la seul différence est qu'en IA il s'agit de méthodes (ou algorithmes) probabilistes alors qu'en statistique il s'agit de méthodes mathématiques.

La barrière entre algorithme et IA est mince mais je pense qu'on peut considérer qu'il s'agit d'IA lorsque l'on ajoute de l'aléatoire à l’algorithme et qu'il a apprentissage par la suite.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil