Microsoft travaille à son tour sur le supermarché sans caisse où les employés sont remplacés par des détecteurs
Afin de faire concurrence à Amazon Go

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Un rapport de Reuters suggère que Microsoft travaille sur une technologie qui va supprimer le besoin d'hôtes et d'hôtesses de caisse (et donc mettre fin aux files d'attente) dans les supermarchés. A la manière d’Amazon Go, l’éditeur de Windows développe un système capable de suivre à la trace les clients dans les rayons afin de comptabiliser et d’analyser les produits posés dans leurs caddies. Ainsi, le montant des courses est automatiquement établi sur une application.

Du côté d’Amazon Go, les clients s'identifient avec leur smartphone en entrant dans le magasin. Caméras et capteurs identifient ce qu'ils prennent dans les rayonnages. Et lorsque les clients ont fini leurs achats, ils quittent tout simplement le magasin. Amazon facture leurs cartes de crédit et leur fait parvenir la facture sur le smartphone.

La technologie utilisée dans le service de Microsoft n'a pas été détaillée, mais elle peut être liée au nouveau projet Kinect for Azure de la société. Présentée durant l’édition 2018 de la conférence Build dédiée aux développeurs, ce projet s'appuie sur les capacités actuelles de Kinect et inclut une puissance de calcul intégrée et un ensemble de capteurs avec une caméra de cartographie en profondeur. Il peut être utilisé pour exécuter la cartographie spatiale et le suivi de mouvement, ce qui pourrait s'avérer utile pour suivre les mains des clients lorsqu'ils atteignent des articles sur des étagères.

La technologie de magasin de Microsoft est conçue pour aider les détaillants à « suivre le rythme ». En clair, les détaillants qui pourraient utiliser la technologie de Microsoft devraient pouvoir rivaliser avec Amazon Go. Le premier magasin Amazon Go a été ouvert au public à Seattle plus tôt cette année et Amazon devrait ouvrir de nouveaux sites à Chicago et à San Francisco bientôt.

Pour Microsoft, devenir un allié stratégique pour les détaillants représente un potentiel d’affaires non négligeable. D’autant plus que l'entreprise se classe en seconde position, juste derrière Amazon, sur la vente des services de cloud, qui s’avère une infrastructure essentielle pour le développement des nouvelles applications de commerce électronique, par exemple.

Reuters précise que ses sources ne lui ont pas fait de retour sur l’évolution du projet. Le quotidien ne sait donc pas quand le service de Microsoft pourra être disponible et encore moins si Microsoft réussira à se trouver un marché. Mais certains voient la technologie comme la prochaine grande innovation dans le domaine du shopping, que les concurrents d'Amazon ne peuvent pas se permettre d'ignorer.


Des équipements qui coûtent chers

Une source de Reuters lui a rapporté que le projet de Microsoft a dépassé le cadre de la simple équipe Business AI. En effet, un groupe composé de 10 à 15 personnes aurait travaillé sur une pléthore de technologies de magasins de vente au détail et ils auraient présenté certaines de leurs finitions au PDG Satya Nadella.

Lors d'une réunion avec l'équipe il y a plusieurs mois, Nadella aurait suggéré d’utiliser un appareil « intelligent de pointe » capable de gérer des gadgets connectés tels que des caméras sur site avec un minimum de transfert de données vers le cloud, ce qui réduirait les coûts.

Rendre sa technologie suffisamment bon marché pour ne pas éviscérer les marges bénéficiaires déjà minces des épiciers est un défi majeur pour Microsoft, a ajouté une autre personne.

Microsoft présente déjà des caisses automatisée dans son Retail Experience Center à Redmond. L'entreprise travaille sur ces sujets avec des partenaires tels que AVA Retail, une entreprise basée elle aussi à Redmond. Et un spécialiste de la vision par ordinateur a été débauché par Microsoft de chez Amazon Go. Il travaille sur le suivi par caméra des chariots dans les magasins.

Pendant ce temps, l'équipe interne de Microsoft, y compris un spécialiste de la vision par ordinateur embauché par Amazon Go, a travaillé sur l'attachement des caméras aux paniers d'achat pour suivre les articles des clients. Et il a étudié de nouvelles façons pour les smartphones de jouer un rôle dans l'expérience de magasinage. Embarquer directement une caméra sur les caddies et paniers des consommateurs marque ici une différence avec Amazon Go.

Pourtant, Amazon a déjà créé un grand écart. Il faut rappeler que l’entreprise a passé quatre ans à développer Amazon Go en secret, avant de lancer un pilote réservé aux employés sur son campus de Seattle en 2016. Elle a recueilli des données pendant près de 14 mois de plus avant d'ouvrir les portes de son premier magasin de Seattle. Amazon a déclaré ne pas avoir l'intention d'introduire une technologie sans caisse à sa chaîne d'épicerie Whole Foods Market, acquise l'année dernière.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses aux États-Unis où les employés sont remplacés par des détecteurs et la vision par ordinateur


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil