France : en 2017, 32 % des logiciels installés en entreprise ne disposaient pas d'une licence conforme,
D'après une étude de la BSA

42PARTAGES

16  0 
Dans le monde entier, les logiciels sont devenus l'un des outils les plus omniprésents et essentiels que les entreprises utilisent pour effectuer leur tâches quotidiennes les plus fondamentales (cela inclut faire un suivi des ventes, tenir des journaux, cibler des marchés, communiquer avec les clients, collaborer avec des partenaires, etc.) pour stimuler la productivité.

Les avancées dans le domaine du software permettent aux entreprises de les utiliser comme catalyseur afin d’améliorer la façon dont elles font des affaires par exemple en leur donnant un avantage concurrentiel ou en leur permettant d’atteindre de nouveaux marchés.

BSA (Business Software Alliance), une association regroupant de grands fabricants de logiciels propriétaires, tels Microsoft et Adobe, et dont la raison d'être principale est la lutte contre la contrefaçon des logiciels, a rappelé que l’un des facteurs d’infection des systèmes par les malwares peut provenir des contrefaçons de logiciels pris dans des forums de partage.

Aussi, en association avec le cabinet IDC, la BSA s’est proposée de quantifier le volume et la valeur des logiciels sans licence installé sur des ordinateurs personnels à travers plus de 110 économies nationales et régionales.

« Les résultats montrent que, bien que les DSI savent que les logiciels sans licence constituent des risques de sécurité, 37 pour cent des logiciels installés sur les ordinateurs personnels sont encore sans licence », regrette l’association.

La dernière édition de son "Global Software Survey«, qui révèle les différents taux de piratage dans le monde, suggèrent que le piratage de logiciels est en baisse puisqu’il était de 39 % l’année d’avant.

« Malgré une baisse mondiale de deux points des taux d'installation de logiciels sans licence au cours des deux dernières années, les logiciels sans licence sont toujours utilisés partout dans le monde à des tarifs alarmants, représentant 37% des logiciels installés sur les ordinateurs personnels », commente la BSA.

La valeur commerciale des logiciels piratés a chuté de 8 pour cent et pèse désormais 46,3 milliards de dollars dans le monde. « Bien que la valeur commerciale globale des logiciels sans licence ait également diminué, la majorité de tous les pays de l'enquête ont toujours des taux non autorisés de 50% ou plus », note la BSA.

Un taux d’utilisation de logiciels piratés tributaire du pays

En regardant les différents taux de piratage, nous voyons d'énormes différences d'un pays à l'autre. Aux États-Unis, par exemple, « seulement » 15% des logiciels sont utilisés sans autorisation, un pourcentage qui passe à 32% en France et 20% en Allemagne.


Mais dans d'autres parties du monde, les taux sont bien supérieurs à 80%. Notons que les pays où le consommateur moyen a peu d'argent à dépenser voient des taux de piratage très élevés. Cela inclut de nombreux pays africains, tels que la Libye, où 90% des logiciels sont utilisés sans autorisation. Il en va de même pour l'Europe de l'Est et l'Asie, où l'Arménie, la Biélorussie, le Bangladesh, le Pakistan et d'autres pays affichent des taux de piratage supérieurs à 80%.

Selon BSA, ces taux élevés de piratage entravent la croissance économique. Dans le même temps, ils pourraient également soumettre les gens à des risques de logiciels malveillants : « Ces taux élevés ne retardent pas seulement les avantages économiques locaux associés à une utilisation technologique florissante, ils entravent la croissance des résultats d'une entreprise et induisent des risques de sécurité sans précédent », note BSA.

Fait intéressant, tout le monde ne voit pas le piratage comme quelque chose de fondamentalement mauvais.

Auparavant, les propres chiffres de la BSA étaient utilisés par l'Institut africain de gouvernance et de développement pour montrer que la piraterie augmentait l'alphabétisation et la diffusion des connaissances.

De même, en 2007, Traian Băsescu, alors président de la Roumanie, a déclaré que le piratage avait réellement aidé les habitants à développer leurs compétences informatiques.

« Le piratage a aidé la jeune génération à découvrir les ordinateurs. Il a aidé les Roumains à améliorer leur capacité créative dans l'industrie informatique, qui est devenue célèbre dans le monde entier », a-t-il déclaré à Bill Gates.

BSA voit clairement les choses différemment. Pour réduire encore plus le piratage, l'organisation rappelle les risques de sécurité, tout en encourageant les gouvernements à moderniser les lois, à faciliter leur application et à sensibiliser le public.

Source : rapport en PJ

Et vous ?

Partagez-vous le point de vue de la BSA, qui voit dans les contrefaçons un vecteur d'infection des systèmes, ou celui d'autres acteurs qui estiment qu'ils pourraient aider des populations ?
En tant que développeur, que pensez-vous du piratage de logiciels ?
En tant que responsable informatique, comment vérifiez-vous que tous les logiciels utilisés par votre entreprise ont bien étés achetés légalement ?

Voir aussi :

Gaming : le code source de System Shock 1 est disponible sous licence GPLv3 pour les Power Macintosh
Un contributeur de Linux appelle Symantec à publier le code source d'un de ses routeurs qui s'appuierait sur un projet publié sous licence GPLv2
Microsoft étend l'approche de résolution GPLv3 aux projets utilisant les licences GPLv2 et rejoint ainsi Google, Facebook et Red Hat
L'édition open source de webOS par l'entreprise coréenne LG est disponible sous licence Apache 2.0
Chine : un robot doté d'IA réussit l'examen de licence en médecine traditionnelle, il devrait être utilisé pour assister les médecins généralistes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 13:57
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 14:01
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous le point de vue de la BSA, qui voit dans les contrefaçons un vecteur d'infection des systèmes, ou celui d'autres acteurs qui estiment qu'ils pourraient aider des populations ?
Les 2 ont raison.
Si tu n'as pas la version officielle d'un logiciel, tu n'as pas les mises à jours de sécurité. (ni les dernières fonctionnalités)
Pirater des logiciels a permis à des millions de personnes d'apprendre et de créer des choses.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En tant que développeur, que pensez-vous du piratage de logiciels ?
Ce serait cool si les entreprises pouvaient payer tous les logiciels à leur employé, au lieu de leur donner un lien pour télécharger un crack.

Le piratage de logiciel est une étape quasi incontournable.
Bon alors pour le développement de logiciel, on peut utiliser que des logiciels gratuit (Eclipse et Android Studio sont gratuit par exemple), mais Visuali Studio, IntelliJ IDEA Ultimate, PhpStorm, WebStorm, etc, sont payant.

Dans plein d'autres domaines il faut pirater des logiciels pour :
- la musique assistée par ordinateur, les gens vont craquer Cubase ou Ableton Live
- le montage vidéo, les gens vont craquer Adobe Premiere Pro, After Effect
- le graphisme, les gens vont craquer Photoshop
etc.

Les alternatives gratuites ne sont pas toujours assez bien, et au début quand t'essaies tu ne peux pas te permettre de dépenser 400€ dans un logiciel que tu n'utiliseras peut être qu'une fois. (bon alors ya la démo d'un mois... Mais elle ne comprend pas toutes les fonctionnalités)
Pour quelqu'un qui cherche du boulot, c'est mieux d'avoir appris sur un logiciel piraté que de ne pas avoir appris du tout. ("je sais utiliser l'alternative gratuite à PhotoShop" pour un recruteur c'est pas pareil que "je sais utiliser PhotoShop"

===
Avoir la licence d'un logiciel c'est génial et en entreprise ça devrait toujours être le cas, puisque ça peut être grave si une faille de sécurité est exploité.
Mais ya des entreprises qui veulent faire des économies ou qui n'ont pas les moyens de payer les licences...
Avatar de Alvaten
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 14:11
Je n'ai pas connu beaucoup de cas ou l'entreprise où j'étais piratait des licences. En revanche très souvent j'ai vu des utilisations frauduleuse de licence du type : utilisateur d'une licence mono-utilisateur dans une team complète, utilisateur d'une version personnelle au lieu de professionnelle ...

Du coup dans ces cas on parle surtout argent, les problèmes de sécurité sont moindre.

Ce qui est fou c'est qu'a chaque fois les responsables courent après les clients pour s'assurer qu'ils payent ce qu'ils doivent et cherchent des nouveaux business modèles, et dans le même temps truandent sur des produits pour gagner quelque centaines de dollars ou d'euro
Avatar de ext13
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 14:14
En entreprise le piratage ne devrait pas être toléré. Là où j'ai vu le plus de piratage c'est quand on a besoin d'un outil de manière très ponctuelle ou une seule fois et qu'aucune alternative existe.
Du coup payer plusieurs centaines de dollars c'est un peu extreme. Mais à partir du moment ou le logiciel est utilisé de manière réccurrente la licence doit être achetée.
Pour des petites entreprises ou des auto-entrepreneurs ça devient complexe car l'investissement pourrait être trop important. Des fois il existe des versions shareware pour tester et c'est très bien. Des fois il existe des licences pour particuliers qui sont moins onéreuses. Et des fois on a pas le choix (surtout pour les logiciels pro de montages vidéos / photos / CAO qui vont vite grimper la facture).
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 14:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce serait cool si les entreprises pouvaient payer tous les logiciels à leur employé, au lieu de leur donner un lien pour télécharger un crack.
Quoi ?
Télécharger le profil de quelqu'un de vraiment doué ou de quelqu'un qui raconte des bêtises ? (selon l'appartenance du " jargon "
Jetez un œil sur les imprimantes PDF. Certaines " marques " ou certains éditeurs n'hésitent pas à faire payer et ainsi permettre de ne plus avoir de pub qui s'affiche, par défaut, il affiche une mention dans la liste des " contributeurs financiers " ou sponsors (avec financement) sur leurs sites Internet.

J'ai jamais vue cela se faire dans les multiples entreprises où j'ai été stagiaire. Les plus petites entreprises n'avaient même pas de gestionnaire systèmes. Par contre réutiliser après désinstallation, utiliser du gratuit ou en évaluation est bien dans les mœurs de toutes les entreprises. (imagine Microsoft qui annonce la fin de la compatibilité des applications Windows 95 sur Windows 7 après une mise à jour et qui indique qu'il faut passer à Windows 10 pour avoir la compatibilité... Linux, je crois bien que certains passeront le pas.)

Côté usage par les particuliers de services de personnes plus doués que la moyen et qui devraient même faire parti de l'élite de l'élite, le besoin de ces particuliers est pour commettre une fraude ou juste de se divertir (réussir un truc) via un biais illégale sans conséquences criminelles très graves ?
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 15:14
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Quoi ?
Il y a des entreprises où tu demandes "Bonjour, pourriez vous, s'il vous plait, me fournir une licence pour le logiciel XXX car j'en ai besoin dans mon travail ? D'avance merci. Au revoir".
Et on te donne un lien vers le logiciel + le crack.

Par contre je viens de me rappeler un truc qui n'a rien a voir avec l'entreprise :
Il me semble que Microsoft fait les mises à jour de Microsoft Office même quand il est craqué.
Même si il est écrit un truc du genre "Échec de l'activation du produit", Windows Update fait les mises à jours.
Chez Microsoft ils sont quand même pas salaud, ok ils récupèrent nos données personnelles et les revendent probablement, mais par contre on peut avoir des MAJ même avec un Windows 7 et un Microsoft Office craqué et c'est sympa.
Il y a une citation de Bill Gates qui dit "They'll get addicted, and then we'll collect".

Tu pouvais passer d'un Windows 7 craqué à Windows 10 authentique !
Why Microsoft Is Giving Away Windows 10 To Pirates
But now it’s clear just how badly Microsoft wants a unified user base on Windows 10. Speaking to Reuters yesterday, Windows chief Terry Myerson explained:

"We are upgrading all qualified PCs, genuine and non-genuine, to Windows 10.

And in case that isn’t clear, a Microsoft spokesperson clarified exactly what that meant to The Verge:

"Anyone with a qualified device can upgrade to Windows 10, including those with pirated copies of Windows.

That’s right, even if your copy of Windows 7 or 8 is illegitimate, you are still able to upgrade to a copy of Windows 10 for free. On the surface it seems insane, but examined closer, the reasons start to become clear.
Pour Bill Gates un PC avec un Windows craqué c'est mieux qu'un PC sans Windows.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 15:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour Bill Gates un PC avec un Windows craqué c'est mieux qu'un PC sans Windows.
Je veux bien le croire.

Je crois aussi que Windows 7 allait dans un mode "économique" (sans effet visuel, un ou deux cores, pas plus, nombres d'applications " ouvertes " en même temps très limités, etc...) après le mode démo.
Si Office ne l'a pas, je crois bien c'est encore un oubli de leur part.

Pourquoi certains CPU récent ne permettent pas des mises à jours de Windows 7 sans bidouille ? (même de sécurité jugé critique ?)

Un PC avec une licence valide mais qui n'arrive pas à trouver un moyen de s'authentifier est beaucoup plus ennuyeux juridiquement, surtout si il bloque l'accès.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 15:34
Bill Gates n'avait vraiment rien contre le piratage de Windows !
Source de 2006 :
software piracy as a business strategy
The proliferation of pirated copies nevertheless establishes Microsoft products — particularly Windows and Office — as the software standard. As economies mature and flourish and people and companies begin buying legitimate versions, they usually buy Microsoft because most others already use it. It’s called the network effect.

Bill Gates acknowledged in an unguarded moment in 1998. “Although about 3 million computers get sold every year in China, people don’t pay for the software. Someday they will, though.”

And as long as they’re going to steal it, we want them to steal ours. They’ll get sort of addicted, and then we’ll somehow figure out how to collect sometime in the next decade.
Ou en Los Angeles Times si vous préférez :
How Piracy Opens Doors for Windows
The proliferation of pirated copies nevertheless establishes Microsoft products -- particularly Windows and Office -- as the software standard. As economies mature and flourish and people and companies begin buying legitimate versions, they usually buy Microsoft because most others already use it. It's called the network effect.

"The first dose is free," said Hal Varian, a professor of information management at UC Berkeley, facetiously comparing Microsoft's anti-piracy policy to street-corner marketing of illicit drugs. "Once you start using a product, you keep using it."
C'est aussi pour ça que Microsoft donne des licences aux écoles et aux professeurs, comme ça ils l'utilisent en classe et les élèves deviennent habituer à ces logiciels et peut être que plus tard ils achèteront Windows et Microsoft Office.

===
Et pour la blague de Windows qui espionne, ça vient du début de Windows 10 :
WINDOWS 10 : COMMENT MICROSOFT VOUS ESPIONNE ET LES SOLUTIONS POUR S'EN PROTÉGER
Astuce geek : paramétrez Windows 10 pour l'empêcher de vous espionner
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 16:17
C'est bien de sa part. C'est pas un homme qui court après des centimes qui pourraient faire des milles sans arriver au million.

Après chaque mise à jour importantes de Windows pour son upgrade, il est demander si on souhaite partager des infos... Alors la crainte qu'elles se réactivent sans aucune raison est probablement la source de ça.
Avatar de badoquealex
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/06/2018 à 16:30
Aujourd'hui, beaucoup de logiciels sont disponibles sous forme d'abonnement.
Cela permet, ponctuellement, de souscrire et d'utiliser légalement ces logiciels dans le cadre d'un projet.

Le revers, c'est que beaucoup d'éditeurs ne proposent plus que des abonnements, sans possibilité d'achat d'une licence perpétuelle.

Microsoft aidait beaucoup les étudiants notamment via le programme Bizpark qui permettait aux étudiants un accès à la plupart des produits Microsoft (entre 5 et 10 clés par produit) et 150€ de crédit sur Azure, c'est plutôt chic d'avoir accès à tout cela dans le cadre de ses études, bien ce programme soit aujourd'hui terminé.
Adobe également propose des abonnements à prix cassé aux étudiants.
Autodesk propose d'accéder gratuitement à certains de ces logiciels dans le cadre d'un partenariat avec certaines écoles.

Microsoft propose aussi la souscription MSDN qui offre de nombreux avantages et un accès à beaucoup de ressources.
Dans le cadre d'une TPE/PME, c'est intéressant.

Sinon, beaucoup d'éditeurs n'affichent pas les prix qu'ils facturent réellement aux entreprises lorsque ces derniers commandent en volume des licences.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web