Mécontent de la presse, Elon Musk veux créer le site "Pravda" pour noter les articles
Et tracer la crédibilité des journalistes et des médias

60PARTAGES

12  0 
Elon Musk n’est pas content ! Selon lui, l’action en baisse de Tesla est dûe à une couverture négative des médias sur les accidents de ses véhicules. Le milliardaire estime que ces articles sont biaisés, ne parlant ni suffisamment de la responsabilité humaine derrière la plupart des accidents, ni du fait que dans l’ensemble, la conduite autonome ou semi-autonome est plus sûre que la conduite humaine.

Aussi, comme il l’avait déjà fait lorsqu’il avait rencontré des embouteillages en créant l’entreprise Boring Company (un projet de tunnel urbain pour automobiles), Elon Musk a évoqué la création d’une plateforme pour noter les journalistes et les médias.

Sur Twitter, il a annoncé «Je vais créer un site où le public pourra évaluer la vérité de n'importe quel article et établir un score de crédibilité pour chaque journaliste, éditeur ou publication. Je pense l’appeler Pravda ». En russe, Pravda signifie vérité. Mais c’est également le nom d'un titre de presse de la propagande du Parti communiste sous l'URSS.


L'idée de la plateforme Pravda ne daterait pas d'hier. En effet, une entreprise de Californie appelée Pravda Corp a été constituée en fin d'année dernière, avec Jared Birchall inscrit dans un dossier en tant que président. Le nom de Birchall a également été inscrit dans les documents déposés pour d'autres projets Musk, y compris The Boring Company.

« Le problème des journalistes est qu'ils sont constamment sous pression pour réaliser un maximum de clics et gagner des dollars issus de la publicité au risque d'être virés. Situation complexe, comme Tesla ne fait pas de publicité, mais les compagnies d'énergie fossile et de voitures diesel sont parmi les plus gros annonceurs du monde », affirme le milliardaire. Selon lui, le traitement négatif médiatique de ses sociétés serait donc lié au refus d'achat d'espaces publicitaires.

Il a même lancé un sondage sur Twitter où il demande qui serait pour la création d’une plateforme de vote pour jauger de la crédibilité des médias et qui serait contre parce qu’il estime que « les médias sont géniaux ».


L'idée de Musk a rapidement soulevé des inquiétudes selon lesquelles la réputation des agences de presse et des journalistes pourrait être déterminée par une manipulation facile du vote populaire en ligne.

« La prochaine entreprise d'Elon : Note Mon Professeur, mais pour les journalistes. Quelle bonne idée qui ne sera pas immédiatement gérée de façon extrêmement prévisible », a ironisé sur Twitter, René DiResta, qui étudie la propagande informatique et dirige Policy For Democracy.

Siva Vaidhyanathan, professeur d'études médiatiques à l'Université de Virginie, a déclaré qu'un tel service pourrait avoir du sens s'il utilisait une méthodologie prudente et qu'il était supervisé par une fondation de journalisme indépendante. « Ce n'est pas une idée cinglée », a-t-il déclaré, « la question est de savoir pourquoi Elon Musk devrait être celui qui la dirige et comment serait-il digne de confiance s'il la dirigeait ».

« La dernière chose dont nous avons besoin est qu’un autre mec riche et puissant vienne menacer de faire taire tout journaliste qui ne voit pas les choses à sa manière », a déclaré Timothy Karr, directeur de la stratégie du groupe de défense Free Press. « L'implication dans les actions de Musk est que tous les médias d'information ne sont pas dignes de confiance, c'est un message honteux à diffuser ».

Mais Elon Musk n’est pas le seul à vouloir établir une telle plateforme. Nous pouvons citer entre autres Facebook ou même WikiLeaks. Ce dernier a déclaré sur Twitter : « WikiLeaks, qui a un record d'authenticité à 100%, C-Span et d'autres sites sources primaires devrait être au sommet de ces classements. Nous avons longtemps voulu le faire également, mais un tel système est susceptible d'être utilisé par l’acteur le plus puissant dans des conflits inter-étatiques ».


Sources : Twitter Elon Musk, CNN, informations sur Pravda Corp (au format PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous de l'idée d'une plateforme de notation de médias et de journalistes ?

Voir aussi :

The Boring Company : un projet d'Elon Musk de tunnels urbains pour automobiles, jusqu'où ira la folie des milliardaires de la tech ?
Scandale Cambridge Analytica : Elon Musk retire SpaceX et Tesla de Facebook, le réseau social fait désormais face à plusieurs procédures judiciaires
L'intelligence artificielle pourrait mener à la troisième guerre mondiale : un nouvel épisode d'Elon Musk après la déclaration de Vladimir Poutine
Elon Musk appelle les Nations Unies à bannir les robots tueurs dans une lettre ouverte signée par 116 spécialistes de l'IA et la robotique
The Boring Company : un projet d'Elon Musk de tunnels urbains pour automobiles, jusqu'où ira la folie des milliardaires de la tech ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 18:05
l'utilisateur votera pas objectivement

il votera au mieux pour le site lui offrant la meilleur expérience (pas de pop up, pas de titre puta clic)
et au pire pour le site publiant des news en accord avec ces idéos.

mais jamais il votera pour la crédibilité d'un site.

et les sites actuel qui donnent des notes comme pour les hôtels par exemple ont quasi tous le même probleme de ne jamais actualiser les notes, une note d’Hitler de 0/5 qui date de 5ans n'est peut être plus valable
même remarque pour un média

bonne idée dans le fond mais très mauvaise en pratique, finalement comme je le dis toujours : mieux vaut laisser le marché évoluer naturellement et ne pas tenter d'intervention, l'histoire a prouvé que sa n'apporte jamais rien de bon. Il faut accepter les déboire au profit d'un bénéfice plus important. Aujourd'hui il y'a moins de censure qu'avant, il vaut mieux s'en satisfaire que de mettre en place des solutions alternative qui pourrit empirer les choses.

A vrai dire je serais favorable pour faire l'inverse, une plateforme libre ou chacun pourrais faire ce qu'il souhaite sans aucun risque de représailles, se serait le far west mélangent le meilleur du pire de l’humanité mais au moins cela formerait un ensemble objectif.
Avatar de onilink_
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 21:21
Tout dépend de si c'est fait intelligemment ou non.
S'il s'agit d'un bête vote populaire, ça sera biaisé, inutile, en plus de se faire troll très rapidement par 4chan.

Par contre, si le moindre vote sur un média ne concerne qu'un article, et qu'il faut argumenter et sourcer (a la wikipédia), alors la ça peut devenir très intéressant.
Surtout si y a un système a la stack overflow pour éviter que l'avis de n'importe qui compte pareil.
Au final plutôt que de critiquer un site, ça permettrait surtout de contrer facilement les articles peu sourcés et stupides qui tournent très vite sur la toile (exemple récent: https://www.lexpress.fr/actualite/mo...s_1918270.html qui a été relayé sur des dizaines de trucs sérieux et connus, mais qui a été "débunk" à plusieurs reprises).
Surtout qu'il suffit généralement de peu de sources pour casser ce genre d'articles bidons (l'exemple précédent il suffit de regarder la publication originale pour voir que c'est n'importe quoi, la difficulté étant de trouver la dite publication).
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 8:13
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de l'idée d'une plateforme de notation de médias et de journalistes ?
Si ceux qui votent s'y connaissent et doivent apporter des preuves et des arguments ça pourrait être intéressant.
En tout cas c'est beaucoup mieux que le décodex du monde...
Un journal ne peut pas dire quel article est vrai et quel article est faux, ou quel média est fiable ou pas.
Le journal n'est absolument pas neutre, il est complètement orienté, donc il ne peut pas juger les autres.

Il est clair qu'aujourd'hui il y a un problème avec les informations mainstream, il y a beaucoup trop de mensonges dans les informations que la masse reçoit.
Et il n'y a pas de débat, de confrontation d'idée, de point de vue opposé, tout le monde répète la même propagande. (on a quasiment jamais entendu le point de vue des Syriens pro Assad par exemple, ou des Vénézuélien pro Maduro, ou des Philippins pro Duterte)
Heureusement qu'il existe des lanceurs d'alerte comme Edward Snowden et Julian Assange, pour montrer l'exemple.

Peut être que la notation d'articles et de journalistes permettrait d'avoir plus d'informations, du genre : "ce site est pro *", "ce journaliste est pro *".
Et on pourrait voir la liste des articles paru sur le journal ou écrit par le journaliste pour vérifier son orientation.
Ce serait aussi intéressant de connaitre les sponsors, celui qui finance donne la direction du média.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Le problème des journalistes est qu'ils sont constamment sous pression pour réaliser un maximum de clics et gagner des dollars issus de la publicité au risque d'être virés. Situation complexe, comme Tesla ne fait pas de publicité, mais les compagnies d'énergie fossile et de voitures diesel sont parmi les plus gros annonceurs du monde », affirme le milliardaire. Selon lui, le traitement négatif médiatique de ses sociétés serait donc lié au refus d'achat d'espaces publicitaires.
Brouillé avec la presse, Elon Musk veut créer un site pour noter médias et journalistes
C’est dans une série de tweets enflammés que le milliardaire a lancé cette idée. Ils ont été publiés à la suite d’un rapport d’analystes estimant que la baisse de l’action Tesla à cause de la couverture négative des médias sur les accidents dans les médias n’aurait pas d’effet sur l’entreprise à plus long terme. C’est un reproche que formule Elon Musk très souvent : d’après la presse — et notamment celle qui vit des campagnes publicitaires des « lobbys du pétrole et de la voiture thermique » — se concentrerait trop sur les accidents des Tesla avec l’Autopilote.
Si tu veux que les médias soient sympa avec toi il faut leur acheter de la pub !
Avatar de yoyo3d
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 8:22
les sites actuel qui donnent des notes comme pour les hôtels par exemple ont quasi tous le même problème de ne jamais actualiser les notes
c'est vrais, mais ils n'ont pas que ce problème d'actualisation, leur principal problème, à mon avis , c'est la crédibilité... ils achètent les votes (agences de voyages par exemple) toi tu va voter objectivement, mais les autres sont "fabriquer" par des bot ou des compagnies spécialisées...

sur la plateforme d'Elon Musk, qui me garantie que cela sera différent, qui me garanti que le bon journaliste ne sera pas discrédité par un parti politique, un lobby, qui me garanti la liberté d'expression?

A vrai dire je serais favorable pour faire l'inverse, une plateforme libre ou chacun pourrais faire ce qu'il souhaite sans aucun risque de représailles, se serait le far west mélangent le meilleur du pire de l’humanité mais au moins cela formerait un ensemble objectif
oui sauf que dans cette zone de non droit, celui qui souhaiterait appliquer une forme de justesse ou de "gooditude" se ferait bouffer en moins de 2 par ceux qui agissent sans foi ni loi... et qui profite des faiblesses d'un système pour écraser son concurent... et il n'y aurait pas d'équilibre contrairement à ce que tu penses.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 10:05
Qu'est ce qui caractérise un journaliste d'investigation:

- Une solide formation ainsi qu' un code déontologique.
- Des sources privilégiées dans les ministères, services de sécurité, ambassades, entreprises, etc.
- Un réseau de lanceurs d'alertes civils et les dispositifs permettant de garantir leur anonymat.
- Des moyens financiers permettant d’enquêter avec le recul du temps.

Alors en quoi le pékin lambda est il apte a juger du travail d'un journaliste?

Bien entendu mon commentaire ne prend pas en compte le journalisme de type tabloïd ou celui des médias muselés par les milliardaires les finançant à perte.

Le projet d'Elon Musk est liberticide et prends le problème à l'envers.
Plutôt que sa réponse disproportionnée il faut se poser la question suivante: pourquoi les principaux titres nationaux, chaînes de TV ou radios sont possédés et financés à perte par des milliardaires?
Par exemple Patrick Drahi possède Libération et L'express, Serge Dassault Le Figaro et Xavier Niel le groupe Le Monde.
Il est donc évidant que la presse est muselée par de puissants lobbies et souffre fatalement d'un manque d'objectivité dans l'information diffusée vers le public.
C'est cet état de fait qu'il faut tenter de contrer au nom des valeurs démocratiques, et non permettre à on ne sait trop qui (le pekin lambda, Facebook et comparses) de juger de la qualité de l'information.
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 10:20
Complètement d'accord avec le message de Placide Avorton.

En quoi des gens qui n'y connaissent rien dans 99% du temps et qui ne sont eux-mêmes pas objectifs pourraient noter comme il faut telle ou telle source d'information ?

Il suffit de voir certains énergumènes sur ce forum, qui ne font aucune recherche de véracité sur les sources ou autres, et qui accusent tous les médias de mentir en permanence puisqu'ils ne vont pas dans le sens de leur idées farfelues, plutôt que de traiter chaque info au cas par cas (car oui cela arrive qu'il y ait des mensonges / omissions / déformations )...

Si on veut des journaux plus objectifs, il faut lutter contre ce qui les empêche d'être objectifs, et non pas les laisser se faire contrôler, et faire un autre système à côté.

Il n'y a aucune utilité à avoir un site qui dit que tel journal est pro-ceci ou pro-cela (pour reprendre les termes utilisés dans ce fil par un des énergumènes), puisque lorsqu'on est pas trop débile, il suffit de regarder la ligne éditoriale du journal en question sur quelques articles pour voir qu'il est pro-ceci ou pro-cela.

Se baser sur un site externe pour savoir cela, c'est une fois de plus, ne pas réfléchir par soit-même et se fier à une info potentiellement biaisée pour prendre ses décisions, bref, être le mouton tant décrié par ces mêmes énergumènes...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 10:39
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Une solide formation ainsi qu' un code déontologique.
Bof... Le risque que les écoles de journalisme fassent du formatage idéologique est beaucoup trop fort.
Si une personne sort de l'école de journalisme de Sciences Po, j'aurais pas confiance dans ses articles... (bon en même temps le journalisme aujourd'hui consiste principalement à copier des articles, il n'y a plus de budget pour du vrai journalisme)

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
- Des sources privilégiées dans les ministères, services de sécurité, ambassades, entreprises, etc.
Il y a les services de renseignements qui sont très fort pour avoir des informations mais elles ne sont pas destiné au public.

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
- Des moyens financiers permettant d’enquêter avec le recul du temps.
Mais personne ne voudra financer ce genre de chose, un riche ou un gouvernement n'investiraient pas là dedans, parce que si c'est vraiment neutre, leur sales dossiers pourraient sortir, donc ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied...
À la limite il y a des médias indépendants qui fonctionnent grâce aux dons.
Si t'es content du travail des journalistes tu participes.

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Alors en quoi le pékin lambda est il apte a juger du travail d'un journaliste?
Ouais mais personne n'a de la légitimé pour critiquer un média.
On ne peut pas avoir confiance aux politiques ou aux médias mainstream.
C'est pas Le Monde qui va venir me dire ce qui est vrai et ce qui est faux.

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Il est donc évidant que la presse est muselée par de puissants lobbies et souffre fatalement d'un manque d'objectivité dans l'information diffusée vers le public.
Au moins le projet d'Elon Musk ne va pas dans le sens des lobbies surpuissant qui finance les médias.
Les médias sont souvent déficitaire, les milliardaire perdent de l'argent en maintenant des journaux en vie. (mais c'est important de faire de la propagande)
Comme Pierre Bergé avec Tétu.

Les gens sont libre d'aller chercher l'information là où ils le veulent, si ils ont confiance dans TF1, Canal +, BFM TV, Le Monde, Le Figaro, etc, et ben tant mieux pour eux !

===
Au final les meilleurs journalistes des dernières années ont été Edward Snowden et Julain Assange (et des autres lanceurs d'alerte comme Christopher Wylie).
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 11:02
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pas Le Monde qui va venir me dire ce qui est vrai et ce qui est faux.
De la part d'un mec capable de gober la propagande de Poutine, ça fait sourire comme remarque.
Avatar de onilink_
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 17:25
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
En quoi des gens qui n'y connaissent rien dans 99% du temps et qui ne sont eux-mêmes pas objectifs pourraient noter comme il faut telle ou telle source d'information ?
C'est simple, il faut déployer des moyens vérifiables, comme on fait en science, et dans ce cas ça s'appelle des sources.
Si tu peux facilement "casser" un article en postant une bête source qui montre a quel point le propos original a été déformé, ou que l'article est faux, pas besoin d'être un expert pour comprendre qu'y a un soucis.
Surtout qu'y a pas mal d'articles de "vulgarisation" basés sur des publications scientifiques, et rien que ça c'est assez simple a vérifier si tu prends le temps d'aller lire toi même la publication source.

Je sais pas si vous vous rendez compte, mais y a quand même des plateformes comme wikipédia qui existent, et qui sont basé sur le principe ouvert et communautaire.
Si on regarde wikipédia du même point de vue, on peut se dire que c'est totalement perdu d'avance.
Et pourtant les règles sont suffisamment bien pensées pour que ça marche bien. L'important est de trouver les bonnes contraintes pour empêcher n'importe qui de faire n'importe quoi,
et tous les sites d'aide (stack overflow/exchange) ou de connaissance (wikipédia) sont basé sur des règles solides, et ça fonctionne plutôt bien.

Alors pourquoi pas pour de la critique de médias?
(après dans le fond, je suis sur que ça ne sera pas comme ça et c'est triste, mais ça veut pas dire que ce n'est pas possible).
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/05/2018 à 8:20
Tout simplement car 95% des gens ne vérifient pas les sources justement (et n'en ont strictement rien à faire, si cela ne va pas dans leur sens, c'est que c'est un mensonge, il suffit de regarder la section politique ou actualités de ce forum pour avoir de bons exemples), et certaines personnes (dont certains membres de DVP hein, donc des gens sensés avoir quand même un "raisonnement" et un esprit scientifique) arrivent même à crier au complot contre Wikipédia car ils ne sont pas capables d'en comprendre les règles tellement ils sont obnubilés par leur propagande.

Donc non, je n'ai pas besoin de personnes comme ça pour me dire si telle ou telle source est fiable ou non...

Et pour Wikipédia, c'est tout de même loin d'être parfait, au final il ne faut prendre ça que comme un agrégateur de sources, qu'il faut aller vérifier une par une (ce que ne font pas les gens), et non comme une source elle-même, car les articles ne sont pas tous corrects à 100%.

Le plus bel exemple pour illustrer ce que je dis : la page Wiki de F.Asselineau.

Cela en est devenu un cas d'école tellement cela a été n'importe quoi, elle a été créée par le concerné lui-même, avec peu ou pas de sources donc elle a été supprimée (plusieurs fois), du coup lui et ses partisans ont (et continuent) de crier au complot contre lui, et la page (qui est réapparue depuis) a maintenant un joli message d'avertissement car elle a été le lieu d'une "guerre" d'édition entre pro et anti UPR.

Donc oui, les trucs communautaires c'est très bien, mais le fait que cela soit fait par les gens, ne garantie pas qu'ils le fassent objectivement, et c'est surtout cela le problème, de rester factuel en mettant ses idées de côté.

Edit: et en plus de ne pas être objectifs, ils sont susceptibles, bisous pour ton -1 mon petit complotiste préféré.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web