« À ceux qui essayent juste de vendre leurs produits en promettant aux gens qu'ils vont devenir dev pro en quelques semaines
Honte à vous ! »

351PARTAGES

25  0 
Quel parcours préconisez-vous pour être un développeur professionnel ?
Dans l’une de ses vidéos où il essaye d’expliquer ce qu’est un développeur professionnel (et par ricochet il donne des indications sur les éléments qui peuvent vous permettre de vous définir en tant que tel), Fredrik Christenson, un développeur logiciel, s’est intéressé naturellement aux études.

« La raison pour laquelle je fais ces vidéos est que je suis fatigué de la désinformation qui circule sur internet ; plusieurs fois, je suis tombé sur des personnes qui viennent me voir, cherchant des notions de base en programmation, et me disent que leur objectif est de devenir développeur professionnel en un mois ou deux. À chaque fois, je leur réponds que ce n’est pas faisable, il n’y aucun moyen d’être un développeur professionnel dans cet intervalle de temps », a-t-il expliqué en guise d’introduction.

Après avoir donc reçu plusieurs demandes de la sorte, il s’est bien évidemment demandé d’où ce fantasme pouvait provenir. Dans ses recherches, il est tombé sur un nombre impressionnant de tutoriels, payants ou gratuits, vidéo ou écrits, proposés par des « soi-disant développeurs professionnels » qui véhiculent l’idée selon laquelle, moyennant un investissement de quelques mois, vous pouvez devenir un développeur professionnel et chercher un emploi.


« C’est un très gros problème et c’est la raison pour laquelle je suis en guerre contre ces gens qui préconisent l’apprentissage rapide. Parce qu’il doit y avoir une différence entre ce qu’est un développeur amateur et ce qu’est un développeur professionnel. Et la raison pour laquelle cette différence existe n’a rien à voir avec l’élitisme, le prestige, ou le fait d’essayer d’être meilleur que quelqu’un d’autre. Cette différence est là pour permettre aux gens de mieux définir leurs attentes », a-t-il fait valoir.

Et d’expliquer que même pour ceux qui finissent par être convaincu, cela représente un danger : « imaginez que quelqu’un vienne publier sur internet que vous pouvez devenir un développeur professionnel en deux mois et décrocher un emploi chez Google. Son auditoire aura des attentes complètement biaisées. Ce qui va se passer c’est que quelqu’un va se donner à fond pour devenir un développeur professionnel. Il ne va pas décrocher d’emploi et il pourrait même se sentir stupide parce que s’il leur est dit qu’ils peuvent apprendre cela en un intervalle de temps si court, ils vont se dire “peut-être c’était pas si facile” ou encore “ça me prend plus de temps”. Ils vont avoir cette idée dans leur tête qu’ils sont stupides parce qu’ils essayent de faire en deux mois ce qu’un vrai développeur va accomplir en cinq ans ».

Pour Fredrik, il est important de combattre ce genre de propagande afin d’éviter que les gens ne tombent dans cet état d’esprit : « il s’agit donc ici de vous donner des informations plus précises ».

« Le développement logiciel n’est pas quelque chose que vous apprenez en quelques semaines puis être prêt pour un emploi », insiste-t-il.

« Comprenez moi bien : je ne viens pas faire l’apologie de l’idée selon laquelle vous avez besoin d’être un étudiant à l’université où vous devez suivre des cours d’informatique pour devenir un professionnel », a-t-il déclaré, insistant sur l’importance de ne pas s’imaginer passer professionnel en un laps de temps.


Combien de temps pour être un développeur professionnel ?

Selon Fredrik, cela dépend des individus et surtout des perspectives. Tandis que lui il affirme avoir passé deux ans à étudier le code, il rappelle que d’autres ont passé moins de temps et d’autres plus (certains ont passé cinq ans). « Au minimum, vous devriez investir un an, deux ans plus certainement, pour simplement en apprendre assez pour être prêt pour le marché de l’emploi ».

« À tous ces gens qui essayent de vendre leurs produits en promettant aux gens qu’ils vont devenir des développeurs professionnels en l’espace de quelques semaines, honte à vous », a-t-il déclaré. « Oui, il est possible d’apprendre le développement à un niveau amateur en quelques semaines », a-t-il reconnu, insistant sur le fait que les promoteurs d’idées de professionnalisation rapide devraient être honnêtes.

Un combat mené par plusieurs professionnels

Pour Peter Norvig, directeur de recherche chez Google, la programmation est quelque chose qu'on devrait normalement apprendre sur une période assez longue, 10 ans par exemple. C'est ce qu'il expliquait d'ailleurs dans un billet publié il y a quelques années et intitulé « Teach Yourself Programming in Ten Years ». Dans ce billet, il critiquait notamment les bouquins avec des titres comme « Apprendre X en Y heures/jours », par exemple « Teach Yourself C++ in 24 Hours ». Il disait avoir fait une recherche avancée sur Amazon pour répertorier les livres avec des titres de ce genre qui ont été publiés depuis l'année 2000. Et il en avait trouvé 512. Le point remarquable est que 9 des 10 premiers étaient des livres de programmation.


« Soit les gens sont pressés d’apprendre la programmation, soit la programmation est en quelque sorte fabuleusement plus facile à apprendre que toute autre chose », a-t-il conclu. Bien sûr, il pense que c'est plutôt parce que les gens sont pressés d'apprendre la programmation, mais il avertit qu'on ne peut rien apprendre de bon dans de courts délais, peu importe les techniques pédagogiques utilisées : « une mauvaise programmation est facile, les idiots peuvent l'apprendre en 21 jours, même s'ils sont des nuls », dit-il en citant des auteurs d'un bouquin en informatique.

Ses raisons sont évidentes. Dans un court délai, vous n'aurez pas le temps d'écrire plusieurs programmes significatifs, et d’apprendre de vos succès et échecs. Vous n'aurez pas non plus le temps de travailler avec un programmeur expérimenté et de comprendre ce que c’est de vivre dans cet environnement. En résumé, vous n’aurez pas le temps d’apprendre vraiment. Vous allez vous familiariser à la programmation ou au langage en question, sans avoir de connaissance approfondie. C'est ce.qu'il exprime par une citation du poète anglais Alexander Pope : « a little learning is a dangerous thing », ce qui peut se traduire en français par : « un peu d'apprentissage est une chose dangereuse ».

Source : YouTube

Et vous ?

Quel parcours préconisez-vous pour être un développeur professionnel ? Etudes classiques (DUT, Fac, école d'ingénieur) ou bootcamp (formations courtes privées) ?
Quelles conditions faut-il remplir pour estimer être un développeur professionnel ?
Vous considérez-vous comme un développeur accompli ou expérimenté ? Si oui, combien d'années cela vous a-t-il pris ?
Le temps d'apprentissage pourrait-il être fonction du langage et donc ne pas avoir un minimum universel ? Par exemple apprendre à créer un site Web statique (en HTML et CSS) puis dynamique (en PHP et MySQL) devrait-il demander autant d'investissement en temps que préconisé par Fredrik Christenson ?

Voir aussi :

A-t-on besoin d'apprendre la programmation pendant 10 ans avant d'être un développeur accompli ? Partagez votre expérience
Comment devenir un meilleur développeur ? La formation et l'expérience sont-elles suffisantes ? Vous êtes invités à partager votre avis
Que faire pour minimiser l'impact des interruptions sur l'activité de développement de logiciels ? Appliquer les méthodes Agile ?
Y a-t-il une corrélation entre diplôme et succès en tant que développeur de logiciels ? Un acteur de la sphère donne son avis
Pourquoi réécrire un projet en partant de zéro ? Parce que l'ancien code est un fatras ou qu'il est plus facile d'écrire que de lire un code ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de wolinn
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 11:45
On retrouve un peu ces promesses dans les méthodes de langue (parlez couramment le japonais en quelques semaines), les régimes (perdez 5 kg rapidement sans effort), et certainement d'autres domaines. C'est de l'argumentation commerciale, et ça doit être un peu l'époque qui veut ça : tout et tout de suite.

Le délai d'un an ou deux pour commencer à avoir une valeur sur le marché de l'emploi me parait raisonnable, avec de fortes variations individuelles, suivant instruction initiale et prédispositions.
Une entreprise qui embauche quelqu'un qui ne fait de la programmation que depuis quelques mois mise surtout sur un potentiel.
16  0 
Avatar de Kihmé Xs
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 12:09
Après 5 ans de cursus en développement, combien sont vraiment prêts pour travailler en tant que développeur ?

60% ? Plus ? Moins ?

En BTS, en université puis en école d'ingé, j'ai toujours vu une parti significative de mes camarades qui n'était pas bonne, pas prête ou n'ayant pas le bon état d'esprit.

En entreprise, même après quelques années on en voit toujours.

J'ai beaucoup débattu sur les publicités facebook des formations qui te forment en trois mois pour devenir développeur. Je me suis confronté à un vrai déni de la part de ceux qui suivent ces formations, dans le lot je veux bien croire qu'il y a quelque génies pour qui c'est suffisant, mais quand tu connais la réalité du métier ça parait être une promesse difficile à tenir.
14  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 14:05
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message


Et vous ?

Quel parcours préconisez-vous pour être un développeur professionnel ? Etudes classiques (DUT, Fac, école d'ingénieur) ou bootcamp (formations courtes privées) ?
Quelles conditions faut-il remplir pour estimer être un développeur professionnel ?
Vous considérez-vous comme un développeur accompli ou expérimenté ? Si oui, combien d'années cela vous a-t-il pris ?
Le temps d'apprentissage pourrait-il être fonction du langage et donc ne pas avoir un minimum universel ? Par exemple apprendre à créer un site Web statique (en HTML et CSS) puis dynamique (en PHP et MySQL) devrait-il demander autant d'investissement en temps que préconisé par Fredrik Christenson ?

il faut au minimum une transmission des principes de bases, comme pour d'autres métiers on transmet des gestes de base. Il faut un minimum d'apprentissage, avec un maitre. Même des trucs tout cons en apparence comme scier ou taper au marteau cachent en fait une foultitude de manières, outils, techniques, en fonction du domaine, de la matière, du résultat à obtenir. Rare sont ceux qui peuvent tout inventer à partir du néant.
pour être un professionnel, quel que soit le domaine, il faut que ce soit une activité rémunérée, de manière plus ou moins régulière, pas du one shot au black en dépannage. Un pro, c'est en principe quelqu'un dont c'est le métier. Sinon c'en est pas un... au mieux un aspirant
On apprend tous les jours. 20 ans que je fais du javascript par exemple. Entre ce qu'on m'a appris au départ et ce que j'en fais aujourd'hui, il y a comme un univers de différences
Tout langage, à fortiori tout langage humain réclame une longue pratique pour que son usage puisse être décrit comme "courant". Alors si on exclue les prétentieux et les aptitudes exceptionnelles de certains concernant les langues ou les langages, je crois qu'il existe un minimum, en aucun cas universel.

Maitriser un vocabulaire c'est une chose, un ensemble de mots-clefs et une grammaire, fort bien, mais avoir la richesse expressive d'un Jacques Prévert ou d'un Lord Byron, ça demande bien plus que ces connaissances de base. Je raisonne par analogie, mais le principe est là. Sans aller jusqu'à ce niveau, il faut quelques années de pratique avant d'atteindre une réelle qualité d'expression dans un langage donné, qu'il soit informatique ou humain.
13  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 13:38
ouep développeur en 3 mois et le 1er million de dollars l'année suivante, en ayant forcément été recruté par un des GAFA

ohhh c'est comme tous ces consultants qui sortent tout juste de l'école de commerce ou d'ingénieur

L'important c'est d'y croire, d'avoir la foi
9  0 
Avatar de Andromedae93
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 14:04
Avec un Master 2 en Astrophysique, j'ai eu grosso modo 30h de cours d'informatique (Python, Java & MySQL) par semestre.

Néanmoins, aujourd'hui reconverti dans une très petite SSII, je suis le "développeur informatique" de la boîte (en comparaison aux autres).
J'ai appris principalement le framework web Django par moi-même en m'auto-formant à travers un projet, les forums, les vidéos.
Malheureusement pour moi, aucun stage, aucun bootcamp ...

Cela fait 2 ans que je code quasi tous les jours sur ce projet et je commence enfin à m'en sortir maintenant avec le développement informatique (Django - HTML&CSS - MariaDB).
Certainement avec de grossières erreurs par endroit, mais il faut beaucoup de temps selon moi pour se dire "développeur pro".

Don ça ne s'apprend pas en 1 mois ou 2 ..
9  0 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 12:33
De plus avec tout cela, la profession est vraiment dévalorisée : informaticien en 2 mois, alors c'est facile, ils sont trop payés, je peux le faire tout seul...

Ce qui est le plus désespérant peut être est que le client ne peut pas apprécier votre code source (qui très souvent reste invisible), ses algorithmes, sa structure, sa réutilisation, ses performances à venir, etc. : bref, toutes les raisons qui différencient les VRAIS PROFESSIONNELS des vrais non professionnels. Il ne juge que par l'interface dans un premier temps ce qui peut être de la "poudre de perlimpimpin" bien souvent.

Pour ne citer qu'un exemple : Pour monter ma Société en Informatique il ne m'a même pas été demandé un CAP en Informatique. Par contre, un artisan mécanicien ou électricien... doit normalement présenter au moins un CAP : cherchez l'erreur...

Tout le monde se déclare bon en Informatique alors qu'au bout de 20 ans d'expérience et en tant qu'Ingénieur, j'en apprends tous les jours...

Pauvre monde.

A+
9  1 
Avatar de ext13
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 14:24
Ayant eu 5 ans de formation en génie logiciel + 1 an en systèmes embarqués et en ayant maintenant 8 ans d'exéprience je peux vous dire que ces écoles de formations accélérées sont des vendeurs d'espoir (fric fric fric). Les compétences à acquérir n'arrivent pas avec le certificat donné, ni le diplome d'un master d'ailleurs. Seuls l'investissement et l'expérience personnelle et professionelle sur la durée permettent de monter en compétence (pendant et après les études). Egalement, et celà vaut pour tout ceux déjà en poste, changez de bôite ou de projets sur d'autres technos ou secteurs ! 10 ans dans la même entreprise apportera moins de compétences qu'un junior de 3 ans ayant créé 5 projets perso et ayant une liste de 5 entreprises sur son CV. Ce dernier saura s'adapter à une situation beaucoup plus vite et aura plus de compétences.

J'ai déjà eu des reconvertis dans mes équipes et je donnais pas long feu aux projets, la dette technique commence dès qu'ils posent la main sur le clavier. Et encore j'ai eu de la chance, c'était des reconvertis de formations scientifiques. La plupart abandonne devant la difficulté, s'étant fait de fausses idées, quelque-uns sont motivés et je leur souhaite de réussir. Tout le monde doit avoir sa chance de se réorienter mais celà doit être fait dans de bonnes conditions :

- les reconvertis doivent être accompagnés d'un senior sur de petits projets sans risques
- les reconvertis doivent avoir l'esprit d'un développeur pour rattraper le retard : curiosité, autonomie et perseverance
- les futurs reconvertis doivent se renseigner sur le métier, on ne devient pas developpeur en 3 mois comme on ne dévient pas médecin en 3 mois. Par exemple chercher dans son réseau pour découvrir le métier et avoir un apercu avant d'investir du temps et de l'argent et faire fausse route. Je leur conseille fortement de commencer leur apprentissage seul avant de chercher une formation payante. Une fois que cela plait, il faut chercher des formations sérieuses et commencer par un stage ou un contrat d'alternance. Le mieux étant de refaire un master 1/2 si cela est possible pour ceux ayant déjà un master dans un autre domaine scientifique. Certaines formations sont en cours du soir au cnam.
- les reconvertis doivent créer des projets personnels et travailler sur differents projets / technos et aspects du métier pour ne pas s'imaginer que le prochain job sera 100% identique et tomber de haut, je le répète ce n'est pas la durée de la mission qui compte mais le nombre de projets dans cette durée. La courbe d'apprentisage est une logarithmique avec le temps.

Ce qui me chagrine également c'est que la plupart des reconvertis que j'ai croisé pouvait prétendre à un salaire très correct mais aussi trop proche du jeune diplomé qui a investi plus d'énergie. Je trouve ici une forme d'injustice (merci les SII pour votre politique du jeunisme et du caser à tout va) et je souhaiterais niveler vers le haut plutôt le salaire des jeunes diplomés (ça permettrai également d'intérésser les futurs étudiants vers ce métier et les filles ).

À bon entendeur,
8  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 19:30
Pour avoir entrainé des gens comme ça, je peux vous dire que c'est vrai. J'ai toujours cru que ces tutorials étaient plus pour les gens qui comprenaient la programmation.
Même des développeurs ayant de l'expériences peuvent avoir des surprises. Une personne que j'ai mentorisé pendant quelque temps, pensait qu'il connaissait la technologie, n'a pas su me faire un simple "Hello world", il était en train de postuler pour ces entreprises. Y'a deux problèmes que j'ai eu en lui parlant, on leur donne l'illusion qu'ils sont bons et tenté de postuler alors qu'il devrait pas.

Quelqu'un qui apprend dans une école, même un bootcamp (le bootcamp peut pratique pour un certain type de profil, si vous demandez, j'ai fait une école comme tout le monde), va en quelque sorte avoir cette diversité de profile qui va dire "Wow, j'imaginais pas que l'informatique tant d'effort" pour quelqu'un qui commence ou n'est pas fort ou quelqu'un qui regarde son collègue misérer sur de la OOP. Quand tu t'enraines tout seul, tu n'as aucune conscience du monde réel, certains vont croire qu'ils savent faire quelque chose car ils ont copié la template du prof virtuel.

Le problème n'est pas que ces soi-disant cours, mais partout où je vais c'est "Il y a de la job en informatique, on cherche partout". J'ai envie de leur dire : "f*** y**". On véhicule cete image que c'est simple de rentré dans le système pour la soi-disante pénurie, sans parler des soi-disant salaire qu'ils trouvent quand il tapent le mot "développeur" dans les joboards. On est arrivé dans un système si hypocrite ouù tout à l'air facile quand tu codes. J'ai vu des questions du genre "Est-ce que tu as besoin d'être intelligent pour être développeur ?", le pire c'est pas la question c'est les réponses que je trouve.

Il y a des gens qui parient beaucoup dans ces cursus de développeur et ne trouvent jamais de travail où qu'ils pensent qu'ils son près à developer. J'ai rien contre l'autodidacte, mais arrêtons de dire que c'est facile. Il y a beaucoup de soi-disant expertqui me parle de concept de frameworks et me font croire que c'est nouveaux concepts. Beaucoup de ces cours ne donnent pas les concepts de bases ou encore les simples mécanisme comment jouer avec des mécanisme comme des logos. Je crois le pire que j'ai vu c'est au niveau de la base de données. Personne sait manipuler, créer une base de données correctement.
8  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 10:48
on peut se poser la question dans l'autre sens, qu'est-ce qu'un développeur non-professionnel ?

voici quelques pistes

- quelqu'un qui prétend développer en web sans notion de sécurité
- quelqu'un qui prétend utiliser une base de donnée sans savoir ce qu'est une clé primaire
- quelqu'un qui prétend savoir sans s'être jamais trompé
- quelqu'un qui prétend que son langage de programmation est le meilleur en toute situation
- quelqu'un qui prétend que les utilisateurs n'ont pas compris son logiciel
8  0 
Avatar de Heirem
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 14:33
Etant autodidacte, ayants suivi de nombreuses formations de mises à jour, je programme et développe depuis environ 30 ans.
Il a fallut tout de même ~10 ans avant que je ne vois en moi-même comme un véritable professionnel.
Actuellement je coache deux très jeunes ingénieurs.

Le premier issu d'une école où il s'est spécialisé dans la programmation.
Sans pour autant généraliser, cette propension à croire que l'on est forcément bon quand on s'est spécialisé est parfois déconcertante.
Pour lui, en toute sincérité, le parcours au vrai professionnalisme va être long !
Au sortir de son école il connait plusieurs langages (principalement le Java) et quelques techniques.
Quant à devenir autonome et avoir le sens de ce qu'est une architecture logicielle ou même celle d'un site Web ... c'est pas vraiment ça !

Le deuxième est issu d'une formation plus générale et a appris des langages au fil de l'eau, en fonction de ses projets personnels.
Lui en revanche apprend très vite et a une sorte d'instinct pour la programmation et le développement.
Plutôt que de s'enfermer dans des approches stériles, il sait prendre de la hauteur et se remettre en question.
A mon avis il deviendra un professionnel de la chose bien avant le premier.
8  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web