Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs devraient abandonner les méthodes agiles selon Ron Jeffries
L'un des signataires du Manifeste Agile

Le , par Bill Fassinou

222PARTAGES

10  1 
Ron Jeffries, un informaticien américain de renom dit qu'on devrait abandonner les méthodes agiles dans les entreprises. Son avis est d'autant plus important parce qu'il est l'un des 17 signataires du Manifeste pour le développement Agile de logiciels. Les méthodes dites agiles sont un ensemble de propositions de démarches et de pratiques pour la mise en œuvre d'un projet. Elles sont vite adoptées par les entreprises surtout celles spécialisées dans le développement d'applications informatiques. On voit alors apparaître des alliances pour la promotion des méthodes du Manifeste Agile : la Scrum Alliance, la Kanban Alliance... Des formations et des offres de projets agiles sont proposées. Toutes ces solutions sont offertes pour assister les entreprises dans leur marche pour le développement. Même si les méthodes ne sont pas toujours bien respectées, le fait de les essayer est toujours bénéfique pour l'entreprise. Car cela leur aura permis d'avoir une vision globale sur l'évolution des projets et les aider dans leur prise de décision.

Cependant, les choses ne sont pas toujours aussi simples pour les développeurs et tous ceux qui participent à un projet agile. Erik Meijer, un développeur de l’écosystème .NET disait il y a quelques années qu' « Agile est un cancer que nous devons éliminer de l’industrie ». Andy Hunt, l’un des 17 coauteurs du Manifeste Agile en 2001 n'a pas caché aussi sa déception. Pour lui, Agile n'a pas atteint les objectifs escomptés au départ. Selon Amir Yasin, cofondateur et CTO de June (société US spécialisée dans le recrutement des professionnels seniors de l’IT), « Agile est devenu tout ce que le modèle Waterfall était pour les développeurs, et pire. C’est un loup déguisé en agneau ». C'est maintenant au tour de Ron Jeffries de donner son avis.


Lorsque les idées sont mal appliquées, elles créent souvent la confusion et entraînent plus de travail à faire en peu de temps. Cela augmente par conséquent la pression au sein de l'équipe. Cet état de chose n'est pas toujours bénéfique ni pour les développeurs ni pour l'entreprise. Car cela entraîne plus d'erreurs et les objectifs sont de moins en moins atteints. Cette situation fait que plusieurs développeurs démissionnent de leur poste et l'entreprise devient à coup sûr moins efficace avant que les méthodes agiles ne soient adoptées. Ron Jeffries dit qu’il partage la même pensée que Kent Beck qui dit qu'il « voudrait que le monde soit sûr pour les développeurs ». Il dit être toujours un développeur et qu’il est écœuré de voir que les méthodes du Manifeste Agile compliquent la tâche aux développeurs plutôt que de les aider. C’est aussi attristant de constater que l’entreprise n'obtient pas les résultats escomptés.

Ron Jeffries estime qu’il est temps de passer à autre chose. Il conseille aux développeurs d’abandonner les méthodes agiles. Selon lui, ce n'est pas les méthodes qui sont en cause, mais plutôt la manière dont elles sont appliquées. Les développeurs devraient adopter les principes de base du Manifeste Agile indépendamment d’un framework ou d’une méthode dans le développement d’application comme cela était pensé initialement par les signataires du Manifeste. Cela permet aux développeurs de s’épanouir dans leur travail. Le logiciel étant fonctionnel à tout moment, d’importants travaux d’extension peuvent être effectués dans un délai assez raisonnable. Au mieux, Ron Jeffries propose d'utiliser l'Extreme Programming qui tient compte de la gestion de projet dans la réalisation de l'application.

Source : Ron Jeffries

Et vous ?

Êtes-vous du même avis que Ron Jeffries ? Pourquoi ?
L'Extreme Programming ne va-t-il pas aussi connaître les mêmes problèmes dans sa mise en pratique ?

Voir aussi

Un développeur estime qu'Agile est un « loup déguisé en agneau », le Waterfall 2.0, qu'en pensez-vous ?
CollabNet : l'adoption des pratiques agiles augmente en entreprise mais très peu d'organisations auraient un haut niveau de compétence
La méthode agile SCRUM est-elle une mauvaise méthode de gestion de projet ? Oui répond un professionnel du secteur
Que faire pour minimiser l'impact des interruptions sur l'activité de développement de logiciels ? Appliquer les méthodes Agile ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bono_BX
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 10:08
Il y a beaucoup de regrets dans ces explications, mais hélas, on ne peut que lui donner raison quand il dit "Lorsque les idées sont mal appliquées".
Trop de SSII et d'incompétents se sont emparés de l'Agilité et lui ont porté atteinte (petite digression totalement hors sujet : je prévois exactement le même futur aux micro-services ...).

Et je suis totalement d'accord avec la conclusion :

Il conseille aux développeurs d’abandonner les méthodes agiles. Selon lui, ce n'est pas les méthodes qui sont en cause, mais plutôt la manière dont elles sont appliquées. Les développeurs devraient adopter les principes de base du Manifeste Agile indépendamment d’un framework ou d’une méthode dans le développement d’application comme cela était pensé initialement par les signataires du Manifeste.
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 14:08
Citation Envoyé par clorr Voir le message
(.../...) il n'y a pas vraiment de méthodo out-of-the-box qui puisse s'appliquer comme une recette magique.
ça.

Quand le donneur d'ordres n'a aucun contact avec la réalité, quand le recruteur ne connait que le coût des gens, quand le chef de projet est incapable de sortir de schémas de pensée préétablis, quand le développeur est quelconque, quand le testeur manque de flair, et que tout ce petit monde essaye de refaire google maps en mieux en 6 mois, comment dire..... Je ne sais pas quelle méthode ils vont choisir, mais je sais déjà qu'ils vont l'accuser de leur échec.

Les gens qui ont signé le manifeste agile étaient des pointures. Des gens à la frontière du progrès, à l'époque. Qui travaillaient dans d'excellentes conditions. Ils n'ont pas pu imaginer que dans de mauvaises mains, tout ceci puisse terminer abominablement mal. Leur méthode fonctionne, quand elle est appliquée correctement.

Mais depuis les années 1970, le vrai point de blocage est toujours le même : on choisit les gens n'importe comment, sur de mauvais critères, à tous les postes, et on espère naïvement que la méthode perlimpinpin va permettre à 11 chèvres de gagner la ligue des champions.
5  0 
Avatar de Kihmé Xs
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 12:23
J'ai vu énormément de projets gérés, pilotés et managés avec une mentalité "à l'ancienne" sur laquelle on a ajouté des principes agiles.

Et ça c'est le bordel, ça n'améliore rien, on ajoute au contraire toujours plus de process et de complexité sur le développeur.

A l'inverse, j'ai vu des projets pensés agiles, où malgré la complexité technique et fonctionnelle du projet, on obtient un projet où tout va presque bien, et où le développeur peut travailler en toute sérénité.

Il faut juste savoir être critique et améliorer ce qui doit l'être.
4  0 
Avatar de Terin
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 12:27
Cycle en V ou méthode Agile le fond du problème reste et resteras l'incompétence de la MOA (le client ou son représentant) qui n'est que rarement capable d'exprimer un besoin correctement, la faute à une horde de cadre, chef de projet, produit, qui sont autant éloigné du besoin (le problème) que de l'outil (le développeur).

La grosse différence c'est que la responsabilité du résultat produit est imputé au développeur dans la méthode agile (c'est pas écrit dans la méthode, c'est mon triste constat), la MOA et MOE se décharge de toute leur responsabilité sur le technique qui supporte toute la charge du projet. Un projet agile ça se passe comme ça :

Client : J'ai besoin d'une table
MOA : on a besoin d'une table
MOE : Fait une table
Développeur : j'ai fait une table
MOE : il a fait une table
MOA : voilà votre table
Client : mais la table passe pas ma porte ...
MOA : faut que la table passe la porte (voyons c'est évident)
MOE : La table doit passer la porte !
Développeur : Voilà, la table passe la porte
.
.
.

Un bonheur pour les SSII, un cauchemar pour les développeurs qui subissent tout (et encore j'ai réduit de beaucoup le nombre d'intermédiaire). Au moins l'avantage du cycle en V, c'est qu'on rédige un cahier des charges technique pour le dev (chose inexistante aujourd'hui) à partir d'un cahier des charges fonctionnels étonnamment rare.

Pour ma part, nous travaillons uniquement en cycle en V avec nos prestataire de service, la charge de travail est plus conséquente, mais les projets sont mieux faits et plus courts. Pour de l'interne, nous essayons de mettre en contact directement développeurs et les services en besoin, cela reste compliqué, on cherche pas des développeurs experts full-stack, mais des humains avec une certaine sociabilité capable de comprendre le métier, le besoin et d'y répondre, mais c'est très compliqué à trouver.
4  0 
Avatar de KnifeOnlyI
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 9:30
Personnellement je déteste les arguments d'autorité du genre

Son avis est d'autant plus important parce qu'il est l'un des 17 signataires du Manifeste pour le développement Agile de logiciels.
Sa me donne envie de faire l'exacte contraire de ce qu'on me dit.

Si une équipe projet fonctionne bien (quelque soit la méthode choisie) pourquoi changer ?
3  0 
Avatar de clorr
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 12:24
Quand on voit que même les crédits bancaires sont devenus "agiles", on comprend que la méthode est depuis longtemps dévoyée par son succès marketing. Beaucoup de gens dans les hiérarchies parlent d'agilité sans avoir compris que dans l'agile, c'est la base qui doit rester maitresse de l'organisation.

L'autre chose, c'est que Scrum ou Kanban marchent pas trop mal sur du court terme, mais sur des gros projets, il n'y a pas vraiment de méthodo out-of-the-box qui puisse s'appliquer comme une recette magique.
3  0 
Avatar de Luckyluke34
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 17:19
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Ron Jeffries estime qu’il est temps de passer à autre chose. Il conseille aux développeurs d’abandonner les méthodes agiles.
Pas vraiment. Il recommande aux développeurs d'abandonner Agile, qu'il définit comme

"the many instances, approaches, and processes that use the word “agile” to describe themselves, but that do not necessarily adhere to the letter or spirit of Agile Software Development we wrote about in the Agile Manifesto. I will sometimes refer to “Faux Agile” for emphasis"

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
il est écœuré de voir que les méthodes du Manifeste Agile compliquent la tâche aux développeurs plutôt que de les aider.
Là c'est carrément un gros contresens, ce n'est pas "les méthodes du manifeste agile" mais la façon dont elles sont interprétées et appliquées en entreprise, ce qui change tout.

"their organization is doing “Agile” wrong: they’re not doing what the Manifesto authors recommended, what Scrum recommends, what the many Agile Software Development experts recommend"

La tonalité de la news DVP ne me parait pas rendre justice à la précision du contenu du billet de Jeffries - même si à sa décharge, le titre volontairement sensationnaliste et provocateur n'aide pas. Pour moi, il appelle plus à un "protestantisme agile" qu'on pourrait résumer par :

Résistez à la pression de "l'Agile dévoyé" qu'on vous impose, en rejetant toute méthode étiquetée Agile mais en restant fidèle aux pratiques fondatrices de l'agile manifesto.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 17:42
Toute ressemblance avec une religion est purement fortuite .

Le problème c'est comme toujours...l'humain .
3  0 
Avatar de Luckyluke34
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/06/2018 à 13:16
Citation Envoyé par Pill_S Voir le message
Que dire d'une méthode si difficile à appliquer que personne n'y est arrivé en 10 ans?
Qu'elle n'est pas adaptée à votre contexte ?

Honnêtement, utiliser Scrum pour "une équipe de +/- 15 personnes, réparties sur 2 sites distants, où tout le monde travaille sur soit de la maintenance et de petites évolutions, sur du dév de nouvelles applications", c'est un peu comme faire du basket sur un terrain de foot. Et dans ce cas-là, on n'accuse pas les règles du basket.

Il faut faire le point sur ce que vous voulez garder de l'agilité mais vous tourner vers d'autres méthodos qui répondent mieux à vos problèmes. Mais il faut le faire maintenant, pas attendre passivement qu'agile soit passé de mode, décrié par des gens qui l'appliquent mal, et que quelqu'un ait trouvé *ze* next méthode qui bien sûr subira le même sort...
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/05/2018 à 9:18
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Erik Meijer, un développeur de l’écosystème .NET disait il y a quelques années qu' « Agile est un cancer que nous devons éliminer de l’industrie ». Andy Hunt, l’un des 17 coauteurs du Manifeste Agile en 2001 n'a pas caché aussi sa déception. Pour lui, Agile n'a pas atteint les objectifs escomptés au départ. Selon Amir Yasin, cofondateur et CTO de June (société US spécialisée dans le recrutement des professionnels seniors de l’IT), « Agile est devenu tout ce que le modèle Waterfall était pour les développeurs, et pire. C’est un loup déguisé en agneau ». C'est maintenant au tour de Ron Jeffries de donner son avis.
(...)
Ron Jeffries estime qu’il est temps de passer à autre chose. Il conseille aux développeurs d’abandonner les méthodes agiles. Selon lui, ce n'est pas les méthodes qui sont en cause, mais plutôt la manière dont elles sont appliquées. Les développeurs devraient adopter les principes de base du Manifeste Agile indépendamment d’un framework ou d’une méthode dans le développement d’application comme cela était pensé initialement par les signataires du Manifeste. Cela permet aux développeurs de s’épanouir dans leur travail. Le logiciel étant fonctionnel à tout moment, d’importants travaux d’extension peuvent être effectués dans un délai assez raisonnable. Au mieux, Ron Jeffries propose d'utiliser l'Extreme Programming qui tient compte de la gestion de projet dans la réalisation de l'application.
Moi je pense qu'il ne faut suivre aucun protocole (agile ou pas) à la lettre.
Il faut une gestion de projet un peu batarde, en prenant les bonnes idées à gauche à droite.

Ok l'agile ça peut être nul, mais on ne va pas faire du cycle en V strict quand même !? (dans la plupart des cas, les projets évoluent pendant le développement)

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Êtes-vous du même avis que Ron Jeffries ? Pourquoi ?
Les développeurs font ce qu'ils veulent...
Si ils ont un bon résultat avec leur gestion de projet agile pourquoi en changer ?

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
L'Extreme Programming ne va-t-il pas aussi connaître les mêmes problèmes dans sa mise en pratique ?
L'Extreme programming c'est un truc de 1999, c'est pas forcément mieux que Scrum ou Kanban...
Ça me semble même plus compliqué et lourd que le reste.
2  0