Firefox 61 : la version bêta débarque avec de multiples extensions enrichies
Pour un chargement plus rapide des pages

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Le nouveau Firefox, à savoir la version 61, débarque en version bêta. C’est le résultat d’un travail de collaboration entre les ingénieurs de Firefox et des contributeurs volontaires. Firefox 61 dispose d’un nouveau moteur encore plus puissant qui permet un chargement des pages plus efficace, plus rapide, tout en consommant moins de mémoire et surtout, il a un design éclatant accompagné de fonctionnalités innovantes pour une navigation intelligente grâce à l’introduction d’un certain nombre d'API WebExtensions nouvelles et améliorées.

En effet, les API WebExtensions ont été enrichies avec des modules supplémentaires. Au total, 95 nouvelles fonctionnalités et améliorations ont été apportées dans le cadre de Firefox 61.

La dissimulation d’onglet fut l’un des objectifs majeurs, en novembre dernier, dans le projet de mise à jour du navigateur, l’enjeu étant la protection absolue des onglets. C’est ainsi que plusieurs nouvelles API et améliorations liées aux onglets ont été ajoutées à Firefox 61 rendant officielle la dissimulation des onglets comme une API WebExtensions de Firefox.

Bien que déjà présente dans la version 59 sous forme expérimentale, l’API tabHide qui permet le masquage d’onglets fait, dorénavant, partie intégrante de Firefox et n’a plus besoin d’être activée optionnellement : plus besoin de mettre extensions.webextensions.tabhide.enabled à true, cette préférence disparaîtra, par ailleurs, de la version 62.


Dans Firefox 61, une flèche vers le bas apparaît à la fin à droite de la barre des onglets indiquant qu’un ou plusieurs onglets sont masqués. Un clic dessus fait dérouler la liste des onglets masqués. Lorsqu’un onglet en cours de lecture audio ou vidéo est masqué, une icône audio s'affiche en haut de l'icône de masquage.


Cependant, l’API tabHide pourrait servir à des fins malveillantes. Pour régler cette problématique, la flèche indicatrice de masquage sera activée dès lors que le premier onglet est masqué et un message informera l’utilisateur qu'un ou plusieurs onglets ont été cachés par une extension avec les options pour conserver le masquage ou le désactiver.


openUrlbarResultsInNewTabs est également une autre nouvelle API du groupe browserSettings qui permet aux extensions de spécifier si les résultats de recherche de la barre d'URL doivent s'ouvrir dans l'onglet actuel ou dans un nouvel onglet. Cette API a trois propriétés : la propriété afterCurrent qui ouvre tous les nouveaux onglets à côté de l'onglet en cours, relatedAfterCurrent qui ouvre les onglets enfants (onglets ouverts à partir d'un lien dans l'onglet actuel) après l'onglet en cours et atEnd qui ouvre tous les nouveaux onglets à la fin des onglets actifs.

Une autre nouvelle extension permet désormais de fournir des filtres pour éviter la surcharge des événements indésirables. Il s’agit des écouteurs des événements tabs.onUpdated. Le filtre prend en charge les URL, les identifiants de fenêtre et d'onglet, et a diverses propriétés telles que audible, ignoré, caché, etc. L’avantage de ce module est non seulement la simplification du travail de codage des développeurs, mais cela améliore considérablement les performances du navigateur en empêchant Firefox de lancer plusieurs événements.

Plusieurs autres extensions valent la peine d’être mentionnées telles que les améliorations au niveau des thèmes, la correction des bugs de la version antérieure, les nouveaux paramètres du navigateur pour développeur, d’importantes modifications du proxy, des infobulles pour garder l’utilisateur informé sur les modifications apportées par les extensions, la capture d’écran intégrée, la bibliothèque Firefox, etc.

Toutefois, les extensions peuvent être consultées et désactivées lorsqu’elles ne conviennent plus aux utilisateurs. Avec Firefox 61 qui se concentre sur la façon dont les navigateurs fonctionneront avec les futurs appareils, Mozilla vise à rattraper son retard sur son concurrent direct, Google Chrome.

Source : blog.mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous de cette mise à jour Firefox 61 ?
Firefox est le seul navigateur qui exploite activement la puissance du processeur multi-core de l’ordinateur. Que pensez-vous de cela ?

Voir aussi

Firefox 60 est disponible avec le support de la norme de sécurité WebAuthn, pour Windows, macOS et Linux
L'outil FireBug dit enfin officiellement adieu à Firefox, l'équipe invite à utiliser les outils intégrés à Firefox


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 20/05/2018 à 13:03
c'est bien le multicoeur, c'est en effet l'avenir, quand je vois arm 10coeurs dans les smartphones, il ne fait aucun doute que l'avenir sera 16coeurs voir 32 même
pour la ram, aucun probleme désormais tous les smartphone on 8go de ram, ceux qui mette encore 4Go de ram en 2018 pour du HDG sont des constructeurs malhonnête.

le multicoeur sera t'il utilisé pour les caméra de type supershot capable de faire de traiter des photos de 65mpx et au dela ?
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/05/2018 à 17:38
Actuellement, en mai 2018, assez peu de smartphone sont équipés de 8Go de RAM (si l'on exclu le haut de gamme). Pour exemple, regarde l'un des best seller de Samsung en milieu de gamme : le fameux A5 vendu entre 400 et 250€.
En 2016 il n'a que 2Go, en 2017, seulement 3Go... de plus, même si de plus en plus de smartphone passent à 4Go, certains font de grosses concession sur la fréquence de celle-ci. On se retrouve alors avec un tel' qui est moins rapide/réactif/fluide qu'un équivalent avec 1Go de moins en RAM ou moitié moins. =,='
Évidemment, une fois passé coté haut de gamme, cette tendance s'efface nettement.

L'avenir n'est ni à la fréquence, ni au nombre de coeurs, mais à l'architecture apportant la meilleur performance par Watt. Trop haut en fréquence = trop de perte en commutation (par effet joule), trop de coeur = prix d'intégration trop élevé (complexité des routage et synchronisation). Puisque niveau fréquence mono-coeur on a atteint la limite des designs en terme de TDP acceptable, la tendance à court terme sera effectivement l'augmentation des coeurs... jusqu'à ce qu'une nouvelle techno (matériaux, process...) permettent à nouveau une augmentation en fréquence. Analogie à rapprocher avec la notion de couple >> vitesse contre puissance brute.

Firefox est le seul navigateur qui exploite activement la puissance du processeur multi-core de l’ordinateur. Que pensez-vous de cela ?
"est le seul ... qui exploite activement la puissance du ... multi-core" me paraît plutôt osé comme affirmation, ou bien marketeux, c'est selon...
Je ne suis (suivre) pas suffisamment Firefox pour trancher le vrai du faux, mais à mon avis, au vu des similarités de performance avec Google Chrome (toutes relatives, aux autres concurrents), je pense que "le seul" est un plutôt exagéré.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil