À l'approche de l'entrée en vigueur du RGPD, Apple durcit le ton contre les développeurs
Qui partagent les données des utilisateurs avec des tiers

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités

Nous avons assisté à un scandale de grande envergure, dont les effets sont encore perceptibles, impliquant Facebook et Cambridge Analytica sur l’utilisation des données des utilisateurs à d’autres fins non révélées dès le départ. À cause de ce scandale, Facebook continue d’être accusé d’avoir été une pièce maîtresse dans les votes. Les États-Unis ont déjà accusé les réseaux sociaux d’avoir laissé passer de fausses informations pour influencer les élections qui ont opposé Donald Trump à Hillary Clinton. Facebook est également accusé par le Royaume-Uni d'avoir influencé le vote pour le Brexit.

C’est pour éviter ce genre de situations, mais également pour mettre en œuvre les dispositions du Règlement général sur la protection des données (GDPR) de l’Union européenne qu’Apple a commencé à sévir sur son App Store.

En effet, depuis quelques jours, la société à la pomme a commencé à supprimer de sa plateforme de vente les applications qui ne respectent pas les consignes sur l’utilisation des données des utilisateurs. Les sections 5.1.1 et 5.1.2 des consignes de révision de l'App Store interdisent en effet toute application qui « transmet les données de localisation à des tiers sans le consentement explicite de l’utilisateur et à des fins non approuvées. » C’est par des emails qu’Apple s’adresse aux développeurs pour les informer de la suppression de leurs applications pour cause de non-conformité aux clauses ci-dessus citées. Il leur recommande, également, de supprimer tout code, framework ou SDK qui faciliteraient le partage des données des utilisateurs avec des tiers.

Apple, qui est bien avant, une entreprise qui se soucie de la vie privée des utilisateurs, souhaite renforcer davantage la communication entre les applications et les utilisateurs. C’est à cette fin que, en plus de demander simplement la permission, Apple semble vouloir que les développeurs expliquent à quoi servent les données et comment elles sont partagées. Il interdit, par ailleurs, tout usage des données à des fins non liées à l'amélioration de l'expérience utilisateur : « Vous ne pouvez pas utiliser ou transmettre les données personnelles de quelqu’un sans avoir préalablement obtenu son autorisation et avoir donné accès à des informations sur la manière et l'endroit où les données seront utilisées. » « Les données collectées à partir des applications ne peuvent pas être utilisées ou partagées avec des tiers à des fins non liées à l'amélioration de l'expérience utilisateur ou des performances logicielles / matérielles liées aux fonctionnalités de l'application. »

Ces mesures font, d’ailleurs, l’objet d’un rapport de Bloomberg sur la volonté d’Apple d’apporter des contrôles de confidentialité renforcés pour ses appareils et les services iCloud. Ce rapport fait état des mises à jour qu’Apple compte faire pour lutter contre l’utilisation à des fins non dévoilées des données des utilisateurs : « Le fabricant d'iPhone a annoncé qu'il allait mettre à jour sa page Web pour gérer les identifiants Apple, dans les mois à venir, afin de permettre aux utilisateurs de télécharger une copie de toutes leurs données stockées dans l'entreprise. Le site permettra également aux clients de corriger les informations personnelles, de désactiver temporairement leur compte et de le supprimer complètement. »


Bloomberg note également, dans ce même rapport, que la sortie d'iOS 11.3 par Apple inclut de nouveaux écrans d'accueil pour une plus grande transparence et la possibilité de désactiver la limitation des performances.

Source : 9to5mac

Et vous ?

Pensez-vous que les mesures prises par Apple sont suffisantes pour limiter le partage des données des utilisateurs avec des tiers ?
Pensez-vous que le nouveau règlement GDPR pourra assurer la protection totale des données des utilisateurs ?

Voir aussi

GDPR : votre entreprise est-elle bien préparée au nouveau règlement européen sur la protection des données ? Mise en lumière de quelques points clés
Scandale Cambridge Analytics : les utilisateurs commencent à déserter Facebook, pour protester contre la collecte illicite de données


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 15:56
Il est logique qu'ils le fassent, sinon ils pourraient être considérés comme co-responsables.

En rapport avec le sujet : GPDR : Un guide pratique pour les développeurs.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil