Scandale Volkswagen : Martin Winterkorn, l'ancien PDG de l'entreprise, accusé de complot
Visant à tromper les autorités américaines

181PARTAGES

9  0 
Hier, le ministère américain de la Justice a déclassifié l’accusation de mars qui désignait Martin Winterkorn, ancien PDG de Volkswagen, comme faisant partie d’un complot visant à tromper le gouvernement américain et ses clients en vue de violer la Clean Air Act.

Les accusations découlent du scandale des émissions diesel du groupe VW qui a éclaté en 2015. La société a déjà plaidé coupable à diverses accusations connexes devant un tribunal fédéral américain, et elle a payé des milliards de dollars d'amendes et de rachats à d'anciens clients.

Le scandale des émissions est survenu lorsqu’il a été découvert que les modèles diesel Audi, VW et Porsche embarquaient des logiciels qui modifiaient les résultats des contrôles d’émission de gaz dans des conditions de laboratoires. Grâce à ces logiciels, les voitures passaient pour des véhicules à « diesel propre » puisqu’elles n’éxcédaient pas la limite légale d’émission d’oxyde d’azote.

À la suite des révélations sur la tricherie des tests d'émissions de Volkswagen, l’Allemand a publiquement déclaré que le logiciel illégal avait été placé sur les voitures par des « ingénieurs malveillants » et que les dirigeants de l'entreprise n'étaient ni impliqués, ni coupables.

Pourtant, des documents ont par la suite fait apparaître plusieurs dirigeants qui ont demandé à des collègues de « sortir une histoire » lorsque les régulateurs ont commencé à poser des questions. En 2016, plusieurs États ont allégué que Winterkorn avait été mis au courant de l’implémentation dudit logiciel chez Volkswagen, bien qu'il n'avait pas été personnellement accusé d'un acte répréhensible.


Ce dernier acte d'accusation vient changer la donne. Winterkorn, 70 ans, a été désigné co-conspirateur, lui et cinq autres hommes qui ont été pointés du doigt par Oliver Schmidt, un ancien cadre de Volkswagen. Schmidt était responsable de la conformité des émissions pour les voitures Volkswagen aux États-Unis, et il a été arrêté alors qu'il était en vacances à Miami en 2016. Le cadre a été condamné à sept ans d’emprisonnement et à une amende de 400 000 $ en décembre.

Selon l’acte d'accusation qui a été mis à la disposition du public hier, en mars 2014, Winterkorn a appris qu'une étude avait lieu au Centre for Fuels, Engines and Emissions de l'Université de Virginie-Occidentale, montrant que les véhicules diesel VW émettaient de l’oxyde de carbone au-delà des limites légales.

En mai, un responsable de VW a envoyé une note à Winterkorn expliquant la situation où il lui était indiqué ceci : « une explication complète de l'augmentation spectaculaire des émissions de NOx ne peut être donnée aux autorités ». La note prévoyait que les États-Unis ouvriraient une enquête sur la divergence .

Dans l’acte d’accusation, il est reproché à Winterkorn et aux cadres de « poursuivre une stratégie de dissimulation de la contrefaçon en faisant mine de coopérer avec les régulateurs américains dans leurs réponses ».

En juillet 2015, lorsque les États-Unis ont menacé de ne pas recertifier les moteurs diesel Volkswagen parce que leurs émissions étaient trop élevées, Winterkorn a demandé à ses collaborateurs de les informer de la situation. Une présentation PowerPoint aurait été créée, détaillant exactement comment VW a trompé les régulateurs, « y compris précisément quelles informations ont été divulguées aux régulateurs américains et quelles informations n'ont pas encore été divulguées ».

L'acte d'accusation reproche à Winterkorn d'avoir alors demandé à Schmidt et à un autre employé de VW de continuer à tromper les régulateurs américains lors d'une réunion de suivi en août, « en utilisant des excuses telles que des "irrégularités« et "anomalies" ».

Les cinq hommes qui ont été inculpés avec Schmidt et mentionnés à nouveau dans le dernier acte d'accusation de Winterkorn n'ont pas été arrêtés. Ils sont tous des citoyens allemands.

Source : acte d'accusation

Voir aussi :

Cambridge Analytica ferme ses portes suite au scandale lié aux données Facebook, la couverture médiatique a chassé presque toute sa clientèle
Twitter confirme avoir vendu des données au chercheur à l'origine du scandale de Cambridge Analytica, mais assure qu'aucune n'était privée
CONSENT Act : en réponse au scandale Cambridge Analytica, des sénateurs US lancent un projet de loi pour renforcer la protection de la vie privée

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 17:22
Paralellement, je relisais l'historique sur le hack de Yahoo. Dans les deux cas, il y a incompétence et volonté de la hiérarchie. Dans un cas, parachute doré. Dans l'autre, 22 milliards de prune et peine de prison.
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/05/2018 à 10:48
Je me marre un peu de la totale hypocrisie des américains sur ce sujet lorsque le modèle le plus vendu aux USA depuis 20 ans est le Ford F150.
Je vous laisse aller voir la bête avec ses performances et sa consommation sans oublier son impact écologique...
Et le tout, vendu sans malus aux USA...
Y a même des ricains un peu zinzins qui trafiquent les réglages du moteur pour qu'elle pollue jusqu'à 100x plus que le modèle sorti d'usine et sans jamais risquer quoique ce soit dans 90% des Etats US

A côté de ça, un conducteur de VW passerait pour un militant écolo !!

Le tout, avec Trump qui est sorti de l'accord de Paris... L'hypocrisie n'en n'est que plus forte

Note :
Le groupe VW a joué aux cons et ils méritent bien ce qu'ils leur arrivent.
Par contre, y a un dicton qui dit que "l'on doit balayer devant sa porte avant de regarder celle du voisin" et le monde se porterait bien mieux si cet adage était mieux suivi.
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/05/2018 à 21:38
Bon comme d'habitude la justice US fait un peu dans l'exagération... Allez un petit 250 ans de prison pour ce vilain méchant directeur allemand et on en parle plus... Je pense qu'il ne va plus quitter le sol allemand pour ses vacances lors des 30 prochaines années

Blague à part, avec leur justice, les clients américains se sont vu proposer à la vitesse de l'éclair des dédommagements de plusieurs milliers de dollar pour avoir été dupé lorsqu'ils ont acheté une bagnole allemande diesel qui pollue... Alors qu'en Europe, rien, nada, nothing, niente! Un petit "Ramenez votre bagnole au garage, on fait "abracadabra" et votre diesel ne polluera plus" et puis "Circulez, il n'y a rien à voir"
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/05/2018 à 14:05
qu'il sache ou ne sache pas, de toute façon, il a donné à ses ingénieurs des objectifs réalisables seulement en trichant, donc bon, ça ne change pas grand chose à mes yeux.

Sinon, +1 à tous sur l'hypocrisie générale.
2  0 
Avatar de yoyo3d
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 13:28
La société s'est engagée à payer 15 milliards de dollars dans le cadre d'un programme de rachat ...
le groupe Volkswagen a dû payer 4,3 milliards de dollars d'amendes civiles et pénales ....
la société a accepté de verser 1,21 milliard de dollars aux concessionnaires VW ....
elle a accepté un règlement de 1 milliard de dollars avec les propriétaires de véhicules diesel de 3,0 litres
et encore un p'tit milliard par là...

punaise, + de 22 milliards, çà fait cher la boulette.

j'aimerais bien savoir combien à rapporté ce petit "arrangement" logiciel.
2  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 18:03
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Paralellement, je relisais l'historique sur le hack de Yahoo. Dans les deux cas, il y a incompétence et volonté de la hiérarchie. Dans un cas, parachute doré. Dans l'autre, 22 milliards de prune et peine de prison.
Sans vouloir faire exagérément du mauvais esprit (mais un petit peu quand même, on est presque trolldi, pardonnez-moi mon Père car je vais pécher) : je note qu'une des entreprise est états-unienne et l'autre européenne.

Coïncidence ? Je ne pense pas.
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 05/05/2018 à 3:10
"Si si je vous l'assure, une voiture c'est comme un boitier de PC avec des roues au lieux d'avoir des patins."
"J'ai moi même mis le boitier de mon PC sur un petit meuble en bois qui à des roues."
"Passons à l'électrique et oublions ce mal entendu, j'ai déjà le siège électrique de voiture dans mon bureau. Il a des roues et un peu plus de réglages maintenant."
0  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 21:48
1 milliard, mais ouais. Entre la com et la réalité.
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/04/2019 à 10:06
Chic, les fonds de pensions américains vont pouvoir racheter des actions Volkswagen à bas prix.

Qu'est ce que le gouvernement allemand ne ferait pour plaire à ses maîtres.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web